Presses de l'Université Laval

  • Plusieurs mois après le drame vécu par les Haïtiens le 12 janvier 2010, il peut être difficile de se souvenir et de rester sensibles aux besoins auxquels font toujours face des millions d'Haïtiens. Illustré de photos très parlantes, ce petit livre nous ramène sur les lieux et nous éclaire, à partir d'un témoignage exceptionnel, sur le quotidien des secours apportés sur place par les infirmières et infirmiers québécois. Il vise à ne pas négliger notre devoir de mémoire quand, spontanément, nous avons si facilement tendance à tourner la page. Puisse-t-il aussi alimenter notre admiration envers cette Ayiti qui tente de se relever d'un séisme tout étant infligée, en fin d'année 2010, d'un début d'épidémie de choléra.

    /> Si l'aide humanitaire nécessite la mobilisation d'un grand nombre de personnes, elle exige également l'investissement de sommes d'argent considérables. Le seul exercice de recueillir les millions de dollars indispensables au soutien des missions humanitaires et aux efforts de reconstruction, dans le contexte de catastrophes comme le tremblement de terre du 12 janvier 2010, requiert des énergies colossales. La publication du présent ouvrage, auquel ont contribué bénévolement plusieurs personnes, a donc également pour but de recueillir de l'argent. Cet argent sera acheminé vers les bureaux canadiens de la Croix-Rouge, de Médecins du monde, de Médecins sans frontières et d'Handicap international, de même que vers le Centre d'étude et de coopération internationale (CECI), cinq organismes de renommée qui travaillent sans relâche à offrir au peuple haïtien des soins, du soutien et du réconfort.

  • Lucette au maintien à domicile est le récit d'une auxiliaire familiale et sociale qui a oeuvré 38 ans en CLSC. Il constitue la phase exploratoire d'un projet plus large visant à faire connaître et reconnaître la pratique en soutien à domicile (SAD) dans le secteur de la santé. Pourquoi Lucette a-t-elle choisi de faire ce métier ? Comment perçoit-elle son travail et son apport au maintien à domicile de personnes en situation d'incapacité ? Pourquoi considère-t-elle qu'elle exerce « le plus beau métier du monde » ? Ce livre, écrit en collaboration avec deux personnages (Autonome S'démène, une femme qui a pris soin de son conjoint et Ange-Aimé Va-De-Bon-Coeur, une intervenante), donne la parole à Lucette, mais aussi à des acteurs en SAD qui ont analysé son récit. Comment ces derniers perçoivent-ils la trajectoire professionnelle de Lucette ? Son parcours est-il exemplaire ? Quel regard portent-ils sur son humanisme de « combat » ? Partagent-ils son analyse du système de santé ? De ce questionnement ressortent des « données parlantes », qui expriment à la fois les vertus et les maux de la pratique en SAD. Souvent dérangeantes, ces données parlantes portent toutefois l'espoir que le pendule du temps ramène les consciences à l'échelle de l'être humain. Comme l'humain ne semble plus avoir sa place dans le système de santé, cet espoir est-il vain ? L'espoir sera permis si émerge une prise de conscience collective pour défendre les valeurs humaines et de solidarité en vue d'apporter, notamment, un changement de philosophie dans la gestion des services publics. Un tel changement pourrait d'autant plus être notable s'il repose sur le savoir expérientiel disponible et, par conséquent, s'il soutient l'adoption des meilleures pratiques en regard de la qualité des services en SAD. L'enjeu est que l'intelligence relationnelle soit au coeur de la pratique et permette la rencontre des humanitudes. Sans ce principe d'intérêt humain dans la relation de soins, il est difficile d'envisager la réussite du projet de société pour lequel nous sommes tous conviés, à savoir : vivre chez soi, dans sa communauté, le plus longtemps possible.

empty