Arts et spectacles

  • La publication des actes du colloque international L'éducation à la culture informationnelle (Lille, octobre 2008 - sous le patronage de l'Unesco) présente les regards de chercheurs, de praticiens ou de représentants d'institutions sur cette notion et ouvre de larges perspectives interdisciplinaires. Le nouveau concept de « culture informationnelle » est proposé par la communauté internationale pour mieux appréhender la complexification actuelle des relations entre l'enseignement, l'éducation et l'information, liée au développement exponentiel des technologies numériques. Quel rapport entretient l'éducation à l'information (information literacy) avec l'éducation aux médias (media literacy) et l'éducation numérique (digital literacy) ? Le périmètre de la « culture informationnelle » s'étend maintenant clairement au-delà du monde de la documentation et des bibliothèques. La notion même doit être précisée, revue, alors que les pratiques continuent d'évoluer. Une place importante est consacrée dans l'ouvrage à l'analyse comparée des approches théoriques et de plusieurs expériences menées dans différents pays.

  • Ce livre fait le pari de l'intelligence de la bande dessinée. Une intelligence profondément subversive. Intelligence cognitive, puisqu'elle sait fort bien se théoriser elle-même. L'analyste n'ayant plus, alors, qu'à se mettre modestement à son écoute. Première subversion. Intelligence sémiotique, ensuite, puisque tout est donné à voir à travers le dessin en bande dessinée (y compris son dispositif et même l'invisible) et que le décor et les corps jouent un rôle considérable dans la construction du récit. Deuxième subversion. Intelligence médiatique, enfin, puisque la bande ­dessinée transforme son lecteur en témoin et que ses formes sémiotiques s'inventent à travers différents supports qu'elle sait tout aussi bien mettre à son service, nouant alors histoire et théorie. Troisième subversion. La bande dessinée constitue ainsi une forme singulière d'intelligence narrative graphique et un appareil - notion proposée par Jean-Louis Déotte - profondément subversif. Pascal Robert est professeur des universités à l'Enssib où il anime le séminaire « La bande dessinée en questions ». Il a dirigé « Bande dessinée et numérique » (CNRS Éditions, 2016) et publié « De l'incommunication au miroir de la bande dessinée » (Presses universitaires Blaise Pascal, 2017).

  • Comment (ré)aménager les espaces des bibliothèques, des learning centres aux relais lecture ? Réinterroger les modèles, mais aussi les expériences innovantes, identifier les partenaires, et surtout questionner tous ensemble les pratiques des publics, fidèles ou pas : tel est l'enjeu de ce livre, fruit des expériences partagées d'un collectif de spécialistes de la question, pour mettre l'aménagement au service du public. Cet ouvrage permet de comprendre, maîtriser et organiser le déroulement du processus de (ré)aménagement et de connaitre le rôle et les responsabilités de chaque acteur du projet, pour « co-construire un projet qui s'appuie autant sur le management que sur l'aménagement. »

empty