Fantasy & Science-fiction

  • John Moore Schuyler, jeune chroniqueur criminel au New York Times, est appelé d'urgence par Laszlo Kreizler. Ce dernier, précurseur brillant de ce qui est aujourd'hui appelé la psychologie - un aliéniste selon le vocabulaire de l'époque -, a découvert le corps horriblement mutilé d'un jeune garçon. Il n'est pas le premier et ne sera pas le dernier...
    Quel genre d'être humain est capable de commettre de tels crimes, et pour quelle raison ? Ayant obtenu le soutien de Theodore Roosevelt, le futur président des Etats-Unis, alors préfet de la police de New York et une vieille connaissance de Kreizler et de Moore, les deux amis ouvrent leur enquête. Leur approche est inhabituelle, pour le moins : en étudiant ces crimes, ils pensent pouvoir brosser le portrait psychologique de l'assassin pour le devancer dans ses projets meurtriers. En cela, ils sont assistés par deux détectives juifs, spécialistes de méthodes révolutionnaires comme la dactyloscopie et l'anthropométrie judiciaire, et par une jeune femme ambitieuse qui rêve d'être la première femme officier de police. La petite équipe incongrue suscite l'intérêt, et, très rapidement, la réaction violente d'un groupe de personnes qui entendent utiliser à leurs fins la série de meurtres. Le tueur frappera de nouveau. Une course de vitesse s'engage, où se confondent chasseur et proie...

  • L'inspecteur Thomas Moore, surnommé " Saint Thomas ", en raison de son intégrité, et l'inspecteur Jane Rizzoli, battante au caractère ombrageux, tout deux de la brigade criminelle de Boston, sont chargés d'enquêter sur le meurtre d'une jeune femme. Un meurtre semblable en tous points à celui commis l'année précédente sur une autre jeune femme - procédés utilisés pour réduire la victime à merci, même mutilation atroce infligée par l'assassin avant d'achever celle-ci.
    Une recherche sur une banque de données criminelles révèle qu'une série de meurtres étrangement similaires ont été commis deux ans plus tôt dans l'Etat de Géorgie, meurtres dont certains détails, reproduits avec exactitude à Boston, n'ont jamais été divulgués publiquement. Or, Andrew Capra, l'assassin de Géorgie, interne en chirurgie, avait été tué à Savannah ; par sa dernière victime...
    Celle-ci, Catherine Cordell, elle-même chirurgienne, traumatisée par l'épreuve - Capra l'avait violée avant qu'elle ne réussisse à l'abattre - avait déménagé pour venir s'installer à Boston, précisément.
    Le meurtrier qui sévit dans cette ville, surnommé " Le Chirurgien " en raison des mutilations qu'il fait subir à ses victimes avec une habileté toute professionnelle la harcèle et la terrorise. Il lui envoie par mail sur son ordinateur une photo d'une troisième victime, une autre femme attachée nue à un lit , comme elle l'avait été. Grâce à un détail de cette photo, la jeune fille est sauvée in extremis; mais le tueur vient l'achever à l'hôpital, dans le service même où travaille Catherine. Il lui envoie ensuite une mèche de ses cheveux, qui avaient été coupés à Savannah le soir du drame. Quel est le lien entre les deux meurtriers ?
    Catherine Cordell n'avait eu affaire qu'à un seul agresseur, mais il y a une incohérence dans la déposition qu'elle avait faite à Savannah. Au cours d'une séance d'hypnose, elle parvient cependant à se souvenir d'une deuxième voix entendue dans la maison ce soir-là. Moore part à Savannah pour réexaminer le dossier et tenter de retrouver trace d'un coéquipier du meurtrier.
    Une enquête à la faculté de médecine lui révèle l'existence d'un étudiant, collègue de Capra, renvoyé de l'université à la suite d'un comportement infâme en salle d'autopsie...
    Informé de l'enlèvement de Catherine, dont il est tombé amoureux, Moore revient d'urgence à Boston. Ce n'est cependant pas lui, mais sa collègue Rizzoli, qui parviendra à sauver Catherine de justesse.

empty