Policier & Thriller

  • - 62%

    Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir...
    Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux
    Nymphéas noirs.
    Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.
    Un suspense brillant, à la résolution insoupçonnable, dans lequel chaque personnage est une énigme.
    2017, prix Segalen des lycées français de la zone Asie Pacifique
    2011, prix des lecteurs du festival Polar de Cognac
    2011, prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon)
    2011, prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans
    2011, Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands
    2011, prix des lecteurs du festival Sang d'Encre de la ville de Vienne (" gouttes de Sang d'encre ")
    2011, Finaliste du prix mystère de la critique (3e), du prix du polar francophone de Montigny-lès-Cormeilles (2ème), du prix marseillais du polar, du prix Polar de Cognac, du prix du roman populaire d'Elven, du prix Plume-Libre, du prix plume de Cristal du festival policier de Liège.

  • Immersion agitée en mer d'Iroise pour le commissaire Dupin, qui, de Douarnenez, à la découverte de l'histoire de la cité sardinière, jusqu'à l'île de Sein, mène l'enquête. Trois cadavres en trois lieux de crime, et le commissaire Dupin est sur le pont ! Le premier corps est retrouvé au petit matin dans un local de la criée de Douarnenez ; la victime est une pêcheuse professionnelle. Sur l'île de Sein, une jeune chercheuse spécialiste des dauphins gît dans le cimetière dit " des cholériques ". Le troisième cadavre, enfin, sur la presqu'île de Crozon, est celui d'un professeur de biologie à la retraite, passionné d'histoire. Ces trois meurtres sont liés, cela ne fait aucun doute... Mais qui pourrait être le coupable parmi les travailleurs de la mer ?
    Périls et mystères en mer d'Iroise sont au coeur de cette cinquième enquête de Dupin, forte en iode !

  • Meurtres à Guérande... et troisième enquête pour le commissaire Dupin, contraint de mettre son grain de sel pour résoudre ce nouveau mystère au coeur des marais salants, un mystère où chimie et biologie ne riment pas avec écologie...Sur les indications de son amie Lilou Breval, journaliste à
    Ouest-France, notre " caféinodépendant " commissaire Dupin, en repérage le long des canaux, est la cible d'une fusillade. Le lendemain, un cadavre flotte entre deux eaux : Lilou a payé sa curiosité de sa vie. Dupin enquête alors sur de mystérieux tonneaux en plastique bleu aperçus par la journaliste. Que cachent-ils ? Interrogatoires de témoins et de professionnels se succèdent. Céline Corbier, responsable de la vérification de la qualité du sel et de l'eau des marais, est missionnée pour faire des analyses. Peut-être y a-t-on ajouté des substances illicites... afin de porter préjudice au sel de Guérande ? A qui ce préjudice profiterait-il ? Et dans quel but ?

  • - 62%

    Quatrième enquête du commissaire Dupin, qui nous plonge dans le milieu des ostréiculteurs, de Riec-sur-Bélon à l'Ecosse avec un détour par les monts d'Arrée. Un nouvel hymne à la Bretagne signé Jean-Luc Bannalec !Port Bélon, perle de Bretagne, célèbre dans le monde entier pour ses huîtres... Et théâtre de
    nouveaux mystères pour le commissaire Dupin appelé à la rescousse après la découverte d'un
    corps, inerte, ensanglanté. Aussitôt signalé, celui-ci a disparu. Volatilisé ? Dans les monts
    d'Arrée, on trouve un second cadavre Il s'agirait d'un Ecossais, modeste pêcheur et saisonnier
    dans les parcs à huîtres. Sur son bras gauche était gravé le Tribann, symbole d'une association
    druidique...
    De l'Ecosse aux monts d'Arrée jusqu'à Port Bélon, y a-t-il un lien entre les deux affaires ?
    Pour le découvrir, Dupin plonge en eaux troubles au coeur du milieu, très concurrentiel,
    des ostréiculteurs...

  • - 62%

    Bienvenue au paradis des voileux ! Après Un été à Pont-Aven, le commissaire Dupin tient bon la barre et enquête au coeur de l'archipel des Glénan après la découverte de trois cadavres, mystérieusement échoués sur le rivage... Un suspense fort en iode signé par un auteur amoureux de la Bretagne.Les Glénan, au large du Finistère. Comment croire que dans cet archipel paradisiaque, où la mer est bleu lagon, on découvrirait en ce matin de mai trois cadavres, échoués sur le rivage ? A-t-on affaire à un naufrage dû à la tempête de la veille ? Dur, dur, pour le commissaire Dupin : lui qui déteste le bateau, le voilà sur le pont dès le petit matin, sans avoir pu siroter son premier café de la journée. Tout prête à croire que les victimes se sont simplement noyées. Mais l'une d'elles se révèle être un sombre entrepreneur et acteur non négligeable de la politique locale, et une autre, un navigateur hors pair collectionnant les ennemis. Dupin flaire l'embrouille. L'enquête l'entraînera au plus profond de l'histoire de l'archipel et de ses inénarrables habitants - chercheurs d'or, biologistes militants, belles plongeuses et nombreux intrigants - et révélera au grand jour une réalité aussi complexe que dramatique.
    Avec le retour du commissaire Dupin égal à lui-même : ronchon, imprévisible, caféinodépendant, mais diablement efficace !

  • Pont-Aven. Enquête iodée pour le commissaire parisien Georges Dupin, muté au coeur du Finistère, qui suit la piste de suspects tout désignés - héritiers gourmands et impatients - après le meurtre d'un riche hôtelier et la disparition d'une toile de Gauguin...Pont-Aven. Entre fest-noz et ciel azur, trop azur, la saison estivale démarre en fanfare. Jusqu'à ce qu'on retrouve le propriétaire du mythique hôtel Central dans une mare de sang.
    Tous les témoignages, membres du personnel, héritiers, voisins et amis, convergent lisses et sans faille. Et pourtant... Le commissaire Dupin, un Parisien récemment muté dans ce bout du monde et en voie d'adoption, suit la piste d'une toile de Gauguin, inconnue jusque-là, et s'adjoint les services d'une ravissante experte en art, pour confondre un assassin qui se rêvait millionnaire.

  • Une enquête passionnante, dans le monde des soyeux à Lyon, qui éclaire sur les tout premiers pas de la police scientifique. Le Sang des bistanclaques raconte aussi le parcours d'une folie individuelle, le portrait d'un enfant de la Croix-Rousse devenu tueur en série.
    Lyon, mai 1920. Une enquête est ouverte à la suite de la découverte du cadavre putréfié d'une vieille femme. Pour ne pas ternir la réputation de sa ville, rivale de Paris et ses Brigades du Tigre, le procureur confie l'affaire au tout nouveau laboratoire de la police scientifique de Lyon, le premier au monde, dirigé par deux experts : l'éminent professeur Hugo Salacan, et le commissaire Victor Kolvair, rescapé des tranchées. L'autopsie du corps révèle d'étranges sévices... Cette enquête criminelle dévoile deux visions de la police et de la science, dans une France en pleine mutation...

  • Il aura suffi d'une photo pour que tout commence... Un lac aux eaux noires qui gardait jusqu'alors cachée une caisse portant l'emblème nazi. Un vieux filou solitaire poignardé le lendemain de l'étrange découverte. Un village tranquille de Provence qui voit resurgir les fantômes du passé. Débute alors à Saint-Ambrose un véritable jeu de piste où fusionnent secrets de l'Histoire et récit d'une passion tragique.

  • Après Le Sang des bistanclaques et De mal à personne, la suite des aventures des experts lyonnais ou l'alliance parfaite du scientifique intègre (Salacan) et du policier humaniste (Kolvair), qui par le biais de cette nouvelle affaire retrouve les démons de la Grande Guerre.
    Lyon, novembre 1921. Quand Anthelme Frachant, incarcéré en 17 après s'être mutiné, sort de prison, seul le commissaire Kolvair s'en inquiète. Celui qui a été son compagnon de tranchée est un assassin. Criminel récidiviste ou poilu en guerre contre lui-même : qui est-il ? Une certitude : Anthelme tuera de nouveau. La conviction du policier Kolvair devient une intime obsession. Il doit affronter ses pires cauchemars. Cette troisième affaire des premiers experts est une enquête in extremis. Un compte à rebours qui a commencé trop tard.

  • A l'aube du XXe siècle, près de Falaise en Normandie, un fait divers qui suscita l'émotion et un énorme scandale. Avec leur manoir et leur généalogie flatteuse, les Ménard de Couvrigny présentent l'image d'une famille respectable. Nul ne peut imaginer les scènes de débauche qui ont lieu derrière les murs de la grosse bâtisse, et dans lesquelles madame la baronne elle-même, toute honte bue, entraîne à sa suite enfants et domestiques. Un seul obstacle à ces dépravations : le père, homme d'une autre époque, aimé de tout le village mais haï par les siens.

  • " Lorsqu'elle était rentrée dans l'église, beaucoup s'étaient tournés vers elle, interrogatifs. Elle avait choisi un endroit discret, un peu en retrait pour les observer. On meurt aux Saint-Jean-du-Verdon plus vite et plus jeune qu'ailleurs. Les Saintjeantais avaient-ils le teint vert ? Leurs visages étaient-ils émaciés ? Toussaient-ils plus que de raison ? Bien difficile à dire. "Au coeur de la Provence, au village des Saint-Jean-du-Verdon, on dénombre des cas de morts suspectes de tyroïde. Eva, "coureur de nuit"*, y est envoyée d'urgence par Foch, le patron. Rapidement, elle se heurte à l'hostilité des villageois, à l'exception de Marie Doman, présidente d'une association de malades. Mais celle-ci meurt " accidentellement ". Désormais, seuls les Robique, frère et soeur, vont pouvoir aider Eva à la fois dans son enquête mais également la renseigner sur sa propre histoire car ses parents ont mystérieusement disparu à Saint-Jean-du-Verdon. Elle découvre ainsi que le village a été clandestinement transformé en laboratoire à "ciel ouvert" pour mesurer les effets sur les humains des radiations de déchets nucléaires enfouis quarante ans plus tôt. Les résultats, documents hautement stratégiques, sont conservés dans le plus grand secret. Eva a pour mission de les récupérer. C'est sans compter l'homme de l'ombre, le Fennec... * L'oeuvre et ses "coureurs de nuit " est une organisation occulte, fruit de l'imagination de Pascal Martin. On les retrouve dans tous ses romans.

  • Pour venger son ancien compagnon d'armes sur le bûcher, celui que l'on appelle " l'Ecrivain public " sort de l'ombre... Une enquête au coeur du Paris foisonnant de la Renaissance.Paris, juin 1535. La procession solennelle de la Fête-Dieu s'arrête devant un étrange reposoir : un bûcher d'hérétique. Dans la foule, un homme reconnaît le condamné. Comme lui, il appartenait à la Bande Noire, des mercenaires d'élite qui, vingt ans plus tôt, offrirent au roi François la victoire de Marignan.
    Pourquoi son ancien compagnon d'armes subit-il cette mort atroce ? La promesse de le venger fait basculer la vie de l'homme qui avait fui dans la sérénité d'une échoppe discrète un sombre passé. On l'appelle " l'Ecrivain public ", car nul ne sait son nom.
    Une aventure-enquête au coeur du Paris foisonnant de la Renaissance.

  • " On naît saltimbanque comme on naît prince, la profession se transmet héréditairement... comme un titre de noblesse. " Fatal coup de foudre. Le Vicomte, prince des forains, pensait retrouver la belle Eloïse, baronne fortunée, pour un rendez-vous galant nocturne dans une maison isolée. Il plonge en plein drame : la dame agonise dans son sang, des hommes le rouent de coups et le laissent pour mort... Cinq ans passent. La fête foraine s'installe à nouveau à Neuilly. Cette ville éphémère, qui fait la joie des enfants, est aussi un lieu extraordinaire de vulgarisation des nouveautés scientifiques, d'illustration de scènes d'histoire ou d'actualité. En cette année 1885, l'attraction vedette est le Musée vivant de Rodolphe qui offre... une reconstitution remarquable du meurtre de la baronne et du Vicomte. Etrangement, les témoins de la nuit tragique sont assassinés les uns après les autres. Le Vicomte et la baronne sont-ils revenus d'entre les morts pour se venger ? Une aventure romanesque au coeur de l'illusion et du merveilleux.

  • Une épave, des lingots d'or, un mystérieux calepin. Saint-Sauveur, l'émissaire de l'organisation secrète l'?uvre, part en Bretagne pour une mission des plus ardues...
    Ce magot de la Marie-Océane existe-il vraiment ? Un calepin secret détiendrait la clé du mystère. Saint-Sauveur parvient à le récupérer et à le déchiffrer. Mais bientôt, son enquête se corse : trois personnes, liées au trésor, trouvent la mort dans des circonstances mystérieuses. De plus, il doit déjouer les complots de la police, de quelques autonomistes bretons, et d'un redoutable ennemi qui en veut aussi au pactole ! Au terme d'un sanglant règlement de comptes sur le phare de Tévennec, Saint-Sauveur, viendra à bout de sa mission périlleuse...

  • Dans les Landes, un " camp de vacances " à la discipline quasi militaire est le théâtre d'un complot machiavélique... Noël 2008. On retrouve à Paris le corps d'une femme transformée en bombe ambulante. Curiosité macabre : elle a été gavée comme une oie... de virus et de prions. Peu de temps après, Foch, le mystérieux chef de l'?uvre, envoie un de ses coureurs de nuits, le Bonsaï, à Ecovie, étrange camp de vacances tenu par un exilé russe. Le site, immense, est cerné par une barrière de fils barbelés et entouré de miradors. De riches hommes d'affaires s'y retrouvent et se plient à un règlement sectaire qui prône un retour sans concession à la nature. Alors qu'au sein du camp de mystérieuses disparitions ont donné naissance à la rumeur de l'existence de l'" ogre des Landes ", le Bonsaï ne tarde pas à recevoir un curieux message : " L'ogre est parmi nous. Vous êtes sa prochaine victime "... Avec L'Ogre des Landes, Pascal Martin nous offre un polar décapant en même temps qu'une réflexion philosophique mordante sur notre société.

  • Des monts des Flandres jusqu'à Bruges, la quête de Saint-Sauveur pour retrouver des tableaux de grands peintres flamands convoités par un redoutable gang...
    Des monts des Flandres jusqu'à Bruges, la quête périlleuse de Saint-Sauveur pour retrouver des tableaux de grands peintres flamands... A Bailleul, Saint-Sauveur, le fameux émissaire de Foch et de l'organisation secrète l'?uvre, filé en douce par l'inspecteur Mignoni, doit retrouver un certain Wildenstein. Ce dernier est l'héritier d'une extraordinaire collection de tableaux de primitifs flamands dérobés à son père par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Un gang sans foi ni loi spécialisé dans le vol et le trafic de toiles de maître cherche à les doubler à tout prix. S'ensuivent courses-poursuites, jeux de dupes, faux-semblants, meurtres en série... Qui, de Saint-Sauveur, de Mignoni ou du gang, récupérera ces toiles inestimables ? Le sixième volume des " coureurs de nuits " plonge le lecteur dans l'univers trouble, audacieux, mystérieux de Pascal Martin. Un grand polar.

empty