Entreprise, économie & droit

  • Le code est parmi nous pour toujours, et le droit n'est pas prêt de nous quitter. En effet, il suffit de voir le code comme l'une des instances d'une architecture plus générale pour comprendre que le code a accompagné la loi depuis très longtemps déjà : que l'on pense seulement aux grands boulevards à Paris, construits afin de mieux protéger le pouvoir contre la Révolution. Il en est de même pour les luttes qui vont définir la prochaine étape des relations entre le code et le droit. C'est ce que montre la métaphore qui est au coeur de ce livre, écrit par l'une des théoriciennes les plus prometteuses de ce nouveau champ. Depuis le début de la science du droit, la loi, sous toutes ses formes, s'est inquiétée de l'application irréfléchie des règles. L'internet a-t-il appelé le Golem à la vie ? Est-il capable d'être plus juste, ou au moins d'apporter plus d'intelligence, que son seul mythe ? Avec ce livre, Mélanie Dulong fait évoluer la théorie et la pratique de cette relation vers sa prochaine étape. Y a-t-il un moyen pour que ces deux forces coexistent, et qu'elles respectent mieux leurs domaines respectifs légitimes ? Y a-t-il des moyens pour que le droit puisse infecter le code, en y (im)portant ses valeurs et aspirations, et en les laissant se développer de manière native ? Quelles sont les limites de cette stratégie ? Quelles en sont les promesses, au delà de la lutte insensée qui a défini tant d'interprétations (au moins de la part des hommes politiques) de cette inéluctable relation ?

  • Au sein des sociétés capitalistes avancées, la question de l´appropriation des technologies numériques d´information et de communication (TNIC) s´impose comme une problématique centrale. Si le facteur technique n´est pas une préoccupation majeure de la raison sociologique contemporaine, les sciences sociales peuvent néanmoins se prévaloir d´un nombre très important de travaux conduits ces trente dernières années sur les usages de l´informatique connectée, tant dans la sphère domestique que dans les espaces professionnels. Réunissant les contributions de dix chercheurs réputés, cet ouvrage n´a pas pour objectif de proposer une dissertation théorique mais, dans une démarche résolument polyphonique, d´offrir un ensemble de travaux pertinents et originaux.

  • Les très petites entreprises font l´objet d´une attention croissante de la part des décideurs économiques et politiques. Comment ces « petits acteurs » de l´économie, qui emploient près du tiers de la population active et produisent une part considérable

  • Depuis la redécouverte de Le Play, un vaste chantier de recherches internationales s´est ouvert, qui, peu à peu, mettent au jour les multiples facettes de son oeuvre, d´une richesse sous-estimée. En effet, Frédéric Le Play s´avère, à la fois, statisticien et enquêteur, forestier et chimiste, minéralogiste et métallurgiste, conseiller d´État engagé et sénateur discret, organisateur d´expositions universelles et fondateur d´une science sociale mondialiste, militant prosélyte et observateur des familles ouvrières, conservateur-réformateur en matière sociale et révolutionnaire en matière scientifique. Anticipateur de la modernité, le parcours atypique de cet ingénieur inclassable interroge, au-delà des sciences sociales, les sciences de la nature et leur épistémologie.

  • John Maynard Keynes regrettait que les hommes politiques appliquent les recommandations d'économistes morts depuis longtemps. En stratégie aussi, les théories sont souvent une rationalisation de ce qui semble avoir réussi à un certain moment et dans un certain contexte. Professeurs et conseillers les colportent, encourageant les dirigeants d'entreprise à appliquer leurs recettes, même lorsqu'elles ne sont plus pertinentes. Heureusement, ils ne sont pas toujours écoutés, car la stratégie d'entreprise est un art d'exécution, où la pratique est souvent en avance sur la théorie et où la rationalité n'apparaît parfois que dans l'analyse rétrospective. Ce livre, comme le souligne Claude Riveline, n'est ni un cours théorique, ni un manuel pratique, ni une anthologie. Il présente quelques modèles de stratégie, en faisant réfléchir aux limites de leur validité. Ces représentations servent de référence aux chefs d'entreprise et surtout aux analystes qui commentent et critiquent leurs décisions. Leur connaissance permettra au lecteur de mieux apprécier l'action des dirigeants et les attentes de leurs interlocuteurs. Cet ouvrage est tiré du cours enseigné aux ingénieurs des corps des mines et des télécommunications à Mines Paristech (auparavant École des mines de Paris). Il intéressera notamment les étudiants d'instituts d'administration des entreprises, d'écoles d'ingénieurs ou d'écoles de commerce ainsi que les professionnels - cadres, consultants ou dirigeants d'entreprise.

  • Où va le travail ? Les technologies de l´information ont envahi massivement les sphères professionnelles, et ont soumis le travail des salariés à des bouleversements tant techniques, qu´organisationnels et identitaires, encore peu étudiés aujourd´hui. L´ouvrage se concentre sur trois changements majeurs. Il montre : 1) comment s´associent désormais les salariés au travail ; 2) quels apprentissages sont désormais requis, quand les savoirs sont dès leur acquisition considérés comme obsolètes ; 3) comment les salariés se saisissent des informations proliférantes pour les transformer en documents utiles pour l´accomplissement de leurs tâches. Chacune de ces questions est abordée d´abord par une présentation des enjeux théoriques puis illustrée par de nombreuses études de cas empiriques, analysant des situations professionnelles diversifiées : réseaux de santé, entreprises de services informatiques, organisations syndicales, élaboration de brevet...

empty