Arts et spectacles

  • Roman ciné

    André Nolat

    Une même histoire pour deux traitements différents. Neuf films et huit romans qui les ont inspirés sont analysés et comparés dans ce livre : "L'Ange Bleu" (H. Mann - Sternberg), "Dr Jekyll et Mr Hyde" (Stevenson - Mamoulian et Fleming), "Pépé le Moko" (Ashelbé - Duvivier), "Panique" (Simenon - Duvivier), "Les Forbans de la nuit" (Kersh - Dassin), "L'Inconnu du Nord-Express" (Highsmith - Hitchcock), "Touchez pas au grisbi" (Simonin - Becker), "À l'est d'Éden" (Steinbeck - Kazan). Des oeuvres qui, selon la formule de Malraux, "rusent avec le mythe".

  • Un certain nombre d'initiatives citoyennes sur le web laissent à penser que les nouveaux médias viennent reconfigurer et battre en brèche le cliché d'une jeunesse dépolitisée et dépourvue d'idéal. Du Printemps arabe à l'approche des élections présidentielles, de la presse lycéenne à la fantastique machine à communication qu'est Internet, ce dossier spécial vient se pencher sur la place des médias dans la vie des jeunes usagers et leur possible impact dans leurs formes d'engagement politique. Militantisme, questionnement citoyen, représentation médiatique de la jeunesse engagée : ce troisième numéro des Cahiers francophones de l'éducation aux médias livre une étude complète de cette thématique d'actualité brûlante, le comportement politique chez les jeunes, venant questionner à point nommé le caractère démocratique de l'ère numérique.

  • « le maintien d'une presse de qualité, indépendante et pluraliste ne passe pas uniquement par des raisonnements économiques et structurels, les titres de presse écrite ont à s'interroger sur leurs relations avec leurs différents publics et notamment auprès des plus jeunes. Notre revue [...] ne pouvait pas faire l'impasse d'un dossier abordant certaines questions de fond : les jeunes lisent-ils la presse, comment la lisent-ils, comment les journaux s'y prennent-ils pour capter ce lectorat si spécifique ? La conquête des jeunes, pour la presse quotidienne en particulier, y compris pour la presse quotidienne régionale, demeure un enjeu important. Les titres de presse ne pourront pas maintenir leur diffusion et leur audience sans adapter leurs colonnes à ce public, d'une part, si familier des médias mobiles et de la gratuité de l'information et d'autre part, si prompt à consommer de façon multimédiatique, en y réagissant sur les réseaux sociaux. » Avec son dossier consacré aux relations entre presse et jeunesse, ce sixième numéro de la revue dirigée par le Centre d'études sur les jeunes et les médias questionne et la manière dont les jeunes s'approprient l'information et la presse, et les stratégies de cette dernière pour attirer un lectorat beaucoup plus intéressé et curieux que ne le laissent entendre nombre de préjugés. Internet, pratiques de lecture, réseaux sociaux, écrit et numérique : autant de notions et d'angles d'approche ici convoqués pour mettre en perspective un thème beaucoup plus complexe et nuancé que ne le pensent en effet les idées reçues. Complété encore par des interviews éclairantes, des conseils pédagogiques et des critiques livresques, ce nouveau volume ne cesse de témoigner de la vitalité et des débouchés des réflexions sur les rapports entre les médias et les jeunes.

  • Cinema gay

    Fabrice Pradas

    L'anthologie réunit 1082 films, courts, moyens et long métrages produits entre 1912 et 2005 abordant l'homosexualité, que ce sujet soit central ou annexe. L'introduction donne un aperçu très édifiant sur l'histoire de la représentation de l'homosexualité. La moralité du film diffère selon l'époque où il a été réalisé.


  • Que signifie encore Bob Dylan à notre époque ? Personnage introverti et impénétrable, la voix abîmée, le chanteur mythique poursuit en 2010 une tournée sans fin et ses prestations scéniques inégales peuvent parfois dérouter les anciens fans. Mais attention à ne pas cataloguer l'icône de la contre-culture américaine des années soixante comme un has been pathétique dont les chefs-d'oeuvre passés n'auraient été composés qu'entre 1962 et 1966. Auteur de chansons inoubliables - Blowin' In The Wind, Like A Rolling Stone, Lay Lady Lay etc. -, Bob Dylan, né Robert Zimmerman en 1941, a inspiré des générations de musiciens et de poètes tout en se métamorphosant au fil du temps pour forger une oeuvre exceptionnelle qui renferme des perles à toutes les époques, depuis ses débuts à New York en 1961 jusqu'à aujourd'hui. Tour à tour poète, compositeur et chanteur de folk, de folk-rock, de country, de gospel ou de blues, écrivain, peintre aussi, il n'a jamais cessé de surprendre les foules. Un artiste total, bien au-delà de la simple légende des "sixties".

    Au fil d'une biographie riche, complète, lucide et passionnée, Julien Gautier nous fait redécouvrir cet artiste exceptionnel et déroutant qui a toujours rejeté les rôles dans lesquels certains ont voulu l'enfermer. A travers cette légende vivante, polymorphe et incontournable, c'est un voyage inoubliable au coeur de la pop culture qui nous tend les bras.

  • Grand nom de la danse américaine, danseuse exceptionnelle, chorégraphe originale et créatrice d'une technique cohérente dite « moderne », Martha Graham révolutionne l'art de Terpsichore au XXe siècle et influence des générations d'artistes. Les conflits entre la femme et l'homme, la femme, l'injustice, l'oppression, l'Amérique : tels sont, parmi beaucoup d'autres, les thèmes de son oeuvre ancrée dans la nouveauté. Martha Graham n'est plus mais elle demeure. Aujourd'hui, ses pièces se transmettent parce qu'elles parlent de sujets universels à divers peuples de cultures différentes. Elle, qui a tant réfléchi à l'essence de la danse, a transmis sa passion et légué ses conceptions sur le mouvement à ses danseurs et à ses collaborateurs. Aussi est-elle devenue une classique de la danse moderne. Et c'est sa vie qui nous est racontée ici, une vie nourrie de doutes, d'expériences douloureuses, d'espoirs, de satisfactions et de triomphes, avec toute son énergie et toute sa vitalité. Parmi les danseurs qui ont su bouleverser le paysage chorégraphique, Martha Graham occupe une place prédominante. Pionnière, audacieuse, iconoclaste... les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cette artiste qui a bousculé bien des codes. Mais aussi une créatrice entière, dévouée à son art, une personnalité forte et intransigeante, passionnée et inspirée... une pédagogue exigeante et innovante, théoricienne de la danse à sa façon... c'est encore tout cela, Martha Graham, à qui C. Servian consacre aujourd'hui cette monographie à mi-chemin entre la biographie et le portrait, qui met à jour la formidable fécondité artistique d'une femme révolutionnaire et son travail acharné autour de la danse... ainsi qu'une personnalité faite d'ombres et d'éclats, d'inventions et d'obsessions. Mais, quoi qu'il en soit, toujours impressionnante.

  • « Dietrich s'est effacée pour mieux laisser s'épanouir son oeuvre. Comme le poète, elle a sacrifié son existence à une icône éternelle. Elle n'est pourtant pas qu'une image, et il reste aussi d'elle l'esprit, le courage, la volonté de fer, le charme absolu et ambigu de la chanteuse de cabaret, de la militante, de la femme amoureuse. Marlene Dietrich symbolise la lutte prussienne du corps et de l'âme. Elle voulait être aimée ; elle fut désirée. Elle tendait son regard vers une inaccessible étoile ; mais le ciel était vide. »

  • Pestalozzi et la musique

    James Lyon

    Johann Heinrich Pestalozzi (1746-1827) est incontestablement une grande figure et de la culture et de la civilisation. Sa pensée pédagogique concerne toutes les disciplines au sein desquelles la musique tient une place spécifique. Cet ouvrage a pour objectif de réfléchir à une telle valorisation tout en la situant à travers la dimension psychologique de cet homme, de ses collaborateurs musiciens sans négliger pour autant ni l'histoire en général ni celle de la musique suisse en particulier. Le nom de Pestalozzi est resté associé à un puissant mouvement de promotion pédagogique de la musique et du chant. S'il ne vise pas à l'exhaustivité, l'ouvrage de James Lyon cerne remarquablement les grandes lignes et les objectifs essentiels qui ont présidé à une haute réflexion sur l'éducation de l'homme par la musique. Un bel hommage au travers duquel l'auteur interroge la révolution pédagogique copernicienne, complété par un dictionnaire biographique riche et bienvenu.

  • La mode : véritable usine à rêve... Toutefois, nous n'avons généralement accès qu'à la partie émergée de l'iceberg, qui se donne à travers défilés et chroniques. Dans le présent ouvrage, Q. Leclercq nous fait passer derrière le rideau. Et sans négliger l'importance du strass, des paillettes et des créateurs, il place aujourd'hui dans la lumière toutes les personnes qui participent à cet univers féerique. Ce livre décrit ainsi le fonctionnement et les caractéristiques des maisons de couture, ainsi que leurs relations avec les autres acteurs de secteur de la mode dont font notamment partie les fabricants, les licenciés, les agents commerciaux et les agences de mannequins.

  • église de Lentilly

    Christian Mens

    « La construction d'une église est presque toujours une affaire importante et difficile pour une paroisse. Elle demande une grosse somme d'efforts. À Lentilly, cette construction fut particulièrement laborieuse, laborieusement préparée, laborieusement exécutée et laborieusement payée. »

  • Photos sans frontières

    François Lager

    Que ce soit au Japon, au Népal, en Hongrie, au Sénégal, à Paris ou au Tibet, François Lager a voulu partir à la découverte du monde, sortir des valeurs qu'il connaissait, et rencontrer des hommes, des femmes et des paysages aussi enrichissants que merveilleux... Un monde unique, beau, complexe, un voyage simple, poétique et onirique pour un livre qui n'a de frontière que celle de notre imagination.

  • Dans ce volume II, l'auteur poursuit son exploration croisée, analysant les influences, les parallèles,et les " cousinages " de Nietzsche et de Berlioz. Deux personnalités qui, l'une en philosophie et l'autre en musique, peuvent faire figure d'incompris au panthéon des grands créateurs. Un rapprochement étayé par des recherches et des références d'une grande précision.

  • Dans ce premier volume d'un travail de longue haleine sur Hector Berlioz, l'auteur tente de dégager les lignes directrices spirituelles et philosophiques du musicien. En effet, cet essai nous fait découvrir les talents d'écriture méconnus de ce compositeur romantique. Ainsi, à travers des écrits divers de Berlioz nous sont dévoilées les influences philosophiques qui ont pénétré son oeuvre musicale. Une symphonie en prose qui offre une impression fantastique à laquelle le lecteur ne peut que succomber, en attente du deuxième volume.

  • Jeune, beau, riche, célèbre et adulé, Mike Brant s'est suicidé le 25 avril 1975. Un quart de siècle plus tard, on écoute et on chante encore les tubes de ce champion des hits-parades. Mais sait-on qu'il était un enfant de la génération sacrifiée des survivants de l'Holocauste ? Qu'il fut muet jusqu'à l'âge de trois ans et demi ?

  • Qu'est-ce qu'un film culte ? En prenant appui sur le cinéma européen, Gilles Visy décortique l'histoire de dix films élevés au rang de films cultes : « L'âge d'or » et « Un chien andalou », « Persona », « Casanova » sous le regard de Comencini et sous celui de Fellini, « Aguirre », « Stalker », « Meurtre dans un jardin anglais », « Mme Bovary » et « Europa ». Les films cultes ne sont pas forcément ceux qui font le plus d'entrées mais ceux qui, à une période donnée, ont profondément marqué l'histoire du cinéma par leur utilisation de procédés novateurs, qu'ils soient narratifs ou techniques (l'un va souvent avec l'autre). L'auteur jalonne donc l'histoire du cinéma par l'étude aiguisée d'une sélection arbitraire de films cultes et exigeants. Parce l'arbitraire, lorsqu'il est assorti d'une telle qualité de raisonnement, est bien la seule expression d'une vraie passion.

  • Lorsqu'en 1962 John Lennon et Paul McCartney décident de co-signer leurs compositions « Lennon-McCartney », ils ne se doutent pas que quelques années plus tard ils vont se disputer la paternité de chacune des 162 chansons qu'ils ont enregistrées, allant jusqu'à comptabiliser de façon mesquine le pourcentage de contribution de chacun. L'objet de cet ouvrage est de mettre en évidence la nature et l'essence même de ces deux personnalités très marquées, voire opposées, en faisant appel aux découvertes de la neurophysiologie ainsi que de la neuropsychologie et en particulier à la théorie des préférences cérébrales, afin de mieux appréhender ce qui transparaît de celles-ci dans leurs chansons.

  • Fatonoze

    Simon Gade

    « C'est à partir d'un CAP photo que j'ai vraiment débuté en photographie, puis spécialisation à l'école EFET, suivie par des reportages pour la Coupe du Monde de Foot » ou sur les sports extrêmes. Simon Gade est photographe professionnel depuis 1998. Dans cet ouvrage, il s'intéresse aux belles voitures, au skate et au BMX, à des lieux du monde traversés appareil au poing...

  • Le Faucon maltais, African Queen, Moby Dick, The Misfits, Fat City, L'Homme qui voulut être roi... Les films de John Huston sont dans toutes les mémoires. Mais qui saurait réellement définir le cinéma de Huston sans tomber dans les idées reçues, sans se laisser emprisonner par ce qui a été dit et écrit sur le réalisateur ? Qui saurait dresser le portrait de l'homme derrière la caméra sans se laisser submerger par les fausses rumeurs, par les assertions hâtives qui ont été acceptées comme vérités indéniables ? Le temps semble venu de reconsidérer la filmographie déroutante de John Huston, à la confluence du cinéma épique américain et d'un intimisme plus européen. Une oeuvre singulière qui préfère les héros cabossés, blessés et à vif, solitaires, fatigués et laissés pour compte.

  • Maurice André a un don. Plus qu'un trompettiste renommé, c'est un Artiste incontesté, un « maître » véritable, qui a marqué son siècle et laissé de nombreux héritiers. Reconnu plus que connu, il nous offre enfin son autobiographie, aidé en cela par Thierry Martin, afin que l'on sache qui se cache vraiment derrière l'instrument de cuivre qui a fait sa renommée.

  • Muriel Baptiste, actrice principalement reconnue pour son rôle dans « Les Rois maudits » de Claude Barma, était vouée à une grande carrière tant dans le cinéma que dans le domaine de l'audiovisuel. Mais elle a décidé de se retirer d'elle-même au milieu des années 70, de se consacrer à d'autres priorités. Patrick Sansano, admirateur de la première heure, a décidé de retrouver celle qui a marqué son enfance. Il mène son enquête et découvre une vie troublante et émouvante, qui se conclue de manière tragique...

  • Qu'est-ce qu'un film documentaire de création ? Comment écrire un projet de film documentaire ? Quelles méthodes mettre en oeuvre pour sa réalisation ? Comment le produire, le diffuser, lui faire rencontrer son public ? Ce livre propose au lecteur de partager une passion consacrée par l'auteur depuis 1979 : l'écriture et la réalisation d'oeuvres documentaires. Temps de vie qui fut, aussi, un temps de recherche : ce livre reprend en effet de nombreux éléments développés dans sa thèse doctorale soutenue à l'Université de Paris III Sorbonne Nouvelle, en 2003, sous la direction du Pr Michel Marie.

  • « Qu'on se rassure ! Berlioz n'était pas philosophe, et il n'aimait guère les philosophes. Probablement les a-t-il même fort peu lus. Mais il a participé activement, à travers sa critique musicale comme à travers ses propres oeuvres, à tous les grands débats de son temps sur l'art en général et la musique en particulier. On le verra vite, la philosophie est partout chez lui, évidemment presque toujours de manière implicite mais néanmoins très appréciable. » Après un « Hector Berlioz ou la philosophie artiste » en deux volumes, Dominique Catteau revient à l'essentiel en captant dans ce condensé l'essence même de la pensée d'un compositeur trop souvent réduit à l'étiquette romantique. Se penchant aussi bien sur la remarquable philosophie de la musique à travers ses écrits sur celle des autres musiciens qu'à l'authentique philosophie qui se cache dans ses oeuvres musicales, cet ouvrage démontre brillamment que Berlioz mérite sa place aux côtés des grands poètes et philosophes tragiques, quelque part entre Virgile et Shakespeare, Sophocle et Nietzsche.

empty