Sciences humaines & sociales

  • Dès l'été 1940, les entreprises havraises sont contraintes de répondre aux commandes des autorités allemandes. Métallurgie, construction navale, bâtiment et travaux publics, commerce et artisanat : plusieurs dizaines d´unités productives sont mises au

  • La draperie, la fabrication des tissus de laine foulés, a été une des principales industries du Moyen Âge. La Normandie, une des grandes régions productrices, reste aussi parmi les moins connues. Nous sommes ici aux origines d'une tradition régionale textile, qui durera bien au-delà du Moyen Âge. En étudier le premier essor, c´est aussi tenter de comprendre comment fonctionne alors le monde du travail, avant la grande industrie, avant même la proto-industrie. Un monde où l´innovation doit se frayer son chemin quand s´affirment parallèlement les corporations, où la concurrence se déploie dans un univers de la très petite entreprise et de l´endettement chronique, où se nouent de nouvelles relations entre villes et campagnes. En cette fin du Moyen Âge, la peste, en bouleversant le marché du travail, offre aussi à l´historien une occasion exceptionnelle d´en approcher les rouages; et la crise de la fin du xve siècle à Rouen annonce le temps où l´artisan entrepreneur va s´effacer devant le capitalisme marchand. Un monde à la fois très différent du nôtre, mais aussi très proche, où règnent la précarité et les délocalisations, où les conflits portent déjà sur les heures de travail.

  • Dès la fin du XVIIIe siècle, Santiago de Cuba accueillit des milliers de réfugiés de Saint-Domingue qui fuyaient les violences des révolutions française et haïtienne. Les colons espéraient s'installer pour développer des plantations. Ils furent expulsés en 1809, en raison de la guerre franco-espagnole, mais certains d´entre eux revinrent quelques années plus tard, suivis par d´autres Français, venant parfois directement de métropole. Ces mouvements migratoires furent essentiels pour la région orientale de Cuba. Les colons purent se redresser et jouer le rôle de moteur de la transformation économique de la région d´accueil. Leur réussite s´appuie sur la reconstruction d´une communauté sur le modèle de la société coloniale de Saint-Domingue, unie par un sentiment partagé d´être Français.

  • L'écriture et la lecture sont des phénomènes qui ont donné lieu à de multiples études, aussi bien en philosophie (Derrida) qu´en littérature (Blanchot, Gracq).

    Le présent volume se concentre sur la figure de Sartre en vertu de la place centrale et croisée qu´occupent ces deux phénomènes dans son travail de philosophe et d´écrivain : aussi s´est-il imposé aux auteurs pour traiter ces dimensions en miroir l´une de l´autre.

    Plus particulièrement, la question qui sert de fil conducteur dans ces différentes contributions touche à la relation entre la thématique de l´écriture et de la lecture et leur mise en pratique - l´intérêt étant d´en scruter les articulations et d´en explorer les différentes facettes : Sartre fait-il toujours ce qu´il dit qu´il fait ?

    Sommaire Avant-propos Alain Flajoliet - Introduction : Sartre : « La folie dans les livres » 1re partie - S'écrire et se lire MartineMarzloff - L'autobiographie sartrienne en regard de l´esthétique de la réception Natalie Depraz - Lire et écrire en phénoménologue : Sartre et l´accès au vécu « en première personne » Christine Daigle - L´(la ré-)écriture de soi-même : de l´utilisation de l´autobiographie et des mémoires dans les oeuvres de Beauvoir et Sartre Noémie Parant - Écrire « pour me sauver tout entier » 2e partie - Re-penser l´écriture et la lecture Jean-François Louette - Petite tératologie de la lecture selon Sartre Adrian van den Hoven - Lire et écrire et l´adaptation par Sartre de Kean de Dumas 3e partie - Ouvertures Étienne Pinat - Écrire, lire, d´après Blanchot Maël Renouard - En vivant en percevant : lire et écrire selon Julien Gracq Patrice Bougon - Sartre et Derrida, lecteurs de Genet. La tache aveugle

  • Ce manuel d'histoire des institutions présente au moins deux particularités :

    Il prétend d'abord effacer la frontière classique entre les matières relevant du droit public (organisation de l'État et de l´administration) et celles qui tiennent au droit privé (famille, travail, propriété). Séparation dont la critique est passée en lieu commun, mais qui, dans les ouvrages rédigés à l´usage des étudiants en droit, est encore et toujours strictement.

    La formule du mémento a été délibérément écartée. Pas question pour nous d´accabler la mémoire du lecteur, de l´égarer dans la broussaille des détails, de multiplier les énumérations sans substance et sans interprétation. Les faits, les événements, les institutions, les dates viennent simplement à l´appui d´une démonstration : celle qui consiste à mettre en évidence la poussée au cours de ces deux siècles (1750-1945), d´une démocratie à la fois raisonnable et exigeante, opposée à l´hydre constamment renaissante, de l´oligarchie : lutte éternelle qui est de l´essence même de la politique.
    Jacques Bouveresse est professeur d´histoire du droit à la faculté de droit de l´université de Rouen. Outre de très nombreux articles, il est notamment l´auteur de deux ouvrages publiés aux Presses universitaires de France dans la collection « Droit fondamental » : Droit du développement et de la coopération (1990) et Introduction historique au droit du travail (1996). Il a aussi écrit un grand ouvrage sur l´Algérie coloniale, publié par les PURH : Un parlement colonial ? Les Délégations financières algériennes 1898-1945, I, L´Institution et les hommes (2008) ; II, Le déséquilibre des réalisations (2010).

  • Proche de Paris et à la limite de l'Ouest rebelle, entre Thermidor et Brumaire, le département de l'Eure fut affecté par la chouannerie normande et par le brigandage des « chauffeurs ». L'administration départementale et les commissaires centraux durent affronter la « malveillance » tout en subissant les critiques des néo-jacobins. Cherchant à développer une culture républicaine, les administrateurs réussirent à instaurer une école centrale novatrice sur le plan pédagogique.

    À travers l'exemple de l'Eure, cet ouvrage, tiré d'une thèse (2009), s´efforce de montrer que le Directoire, ce régime mal-aimé, a contribué à préparer les expériences républicaines de la France du XIXe siècle.

  • Les monnaies, comme les médailles, sont fréquemment ornées d'images armoriales provenant des autorités qui les émettent. L'étude de la numismatique, médiévale ou moderne, est donc difficilement concevable sans le recours à l'héraldique. Il ne semble pourtant pas exister d'ouvrage d'ensemble, ni national, ni international, fondé sur les rapports entretenus par ces deux sciences. Le présent volume se propose de pallier une telle lacune en réunissant les travaux d'universitaires et de conservateurs de musées, italiens, anglais et français. Il s'articule en deux volets, l'un consacré aux monnaies, l'autre aux médailles. De la France à l'Italie, de la Provence à la Lorraine, la diversité des approches et la variété des résultats y révèlent la richesse de la collaboration entre deux disciplines.

  • This document is a comprehensive survey of the scientific knowledge acquired in late 2012 on the environmental impacts of marine aggregate extraction. The synthesis completes international knowledge (ICES WGEXT, COST Action 638 "MAGGNET") with local investigation in Normandy on two sites of the Eastern English Channel in the framework of the 2003-2011 SIEGMA programme.

  • Les European Studies in Sport History, issues de l'European Committee for Sports History, sont une revue scientifique reconnue, à comité de lecture international, consacrée à l'histoire du sport. Elle paraît annuellement. Chaque livraison accueille des articles dans les principales langues européennes, ainsi qu'une rubrique d'actualité et des comptes rendus de lecture.

  • Introduction à l'histoire de la langue anglaise, ce livre se distingue des autres ouvrages du même genre par sa démarche. S´il propose évidemment une étude diachronique de la langue, il comporte une dimension plus « linguistique » et analyse l´évolution de l´anglais par le biais de sciences contemporaines comme la sociolinguistique, la pragmatique, la linguistique textuelle et l´analyse de dialogue, sans oublier la sémantique et la syntaxe. Particulièrement adapté au public des étudiants de licence en anglais, il s´adresse à tous et fournit à la fin de chaque chapitre des pistes pour aller plus loin.

  • Au sortir de la seconde guerre mondiale, le territoire normand et le Land de Basse-Saxe, dont les principales villes ont été sinistrées (Le Havre, Rouen, Caen, Hanovre, Osnabrück, Brunswick. . .), sont confrontés à des défis de reconstruction qui dépassent la seule question de la reconstitution du parc immobilier et des orientations architecturales. Les implications politiques, sociales mais aussi identitaires des choix opérés dans l'après-guerre connaissent des prolongements jusqu´à nos jours, ajoutant à l´histoire des destructions et des reconstructions une dimension patrimoniale et mémorielle.

    Cet ouvrage franco-allemand et pluridisciplinaire, qui s´inscrit dans la continuité des recherches européennes récentes tout en s´appuyant sur la coopération entre la région Haute-Normandie et le Land de Basse-Saxe, place au coeur de ses approches la représentation de l´espace urbain et son évolution. Abondamment illustré, il s´adresse tant à la communauté scientique qu´à un large public soucieux de connaître et de s´approprier ce patrimoine aux multiples facettes.

  • Étudier tous les rouages de la lutte contre la tuberculose en Normandie entre 1879 et 1939, telle est l'ambition de cet ouvrage. La tuberculose succède à la phtisie, qui n'avait de romantique que le nom, et devient le fléau social par excellence au tournant du XXe siècle. Confrontées à la contagion exponentielle dans les tranchées et au retour des militaires poitrinaires dans leurs foyers, les autorités françaises prennent enfin la direction de l'action sanitaire et sociale en 1915, le spectre de la dépopulation hantant les esprits patriotiques. L'engagement du pays se veut dès lors total. Les aménagements d'infrastructures sont à la hauteur des ambitions: on ouvre des dispensaires, des sanatoriums, des pavillons d'isolement hospitaliers et des préventoriums. La protection de l'enfance en danger devient une priorité. Le combat contre la tuberculose est engagé. Il n'est toutefois pas question seulement ici de réalisations politiques, médicales et sociales, mais aussi d'hommes et de femmes, de citoyens ordinaires porteurs de la tuberculose. Désorientés par l'annonce de la maladie, soumis à des préceptes hygiéniques, isolés de leurs proches et devenus des parias, ils n'ont parfois d'autre choix que de dissimuler leur état de santé à la collectivité.

  • L'impact de l'esclavage à Saint-Domingue et de la révolution qui donna naissance à la première république noire sont au coeur de ce numéro de la Revue du Philanthrope qui prolonge la publication des Cahiers de l'Histoire et des mémoires de la traite des noirs, de l'esclavage et de leurs abolitions en Normandie. Fidèles à la vocation de publications soucieuses de restituer l'histoire de la traite en Basse-Seine et de valoriser son patrimoine, ce numéro propose d'aborder cette question par le biais d'approches issues de l'aboutissement de recherches récentes ou d'études en cours réalisées par des spécialistes reconnus de l'histoire de Saint-Domingue ou de la traite en Basse-Seine.

  • Qui suis-je? Voilà ce qu'il me reste à chercher. . . L'autoportrait a-t-il encore un sens aujourd'hui? Sans doute si je comprends que je ne sais toujours pas quel autre je suis, quel autre est moi, quel moi est un autre. . . Qui es-tu donc, toi qui te peins, toi qui t'écris, toi qui te prends en photo, toi qui te figures que tu es un autre, ...

  • Omniprésente dans la vie des Églises chrétiennes, la controverse est pour elles un moyen, sinon le moyen par excellence, de se définir. Longtemps, l'histoire ecclésiastique lui a fait la meilleure part, avant de l´évacuer il y a quelques décennies, lorsque l´étude des dogmes est passée de mode pour laisser la place à une histoire plus sociale des institutions.

    Aujourd´hui, il paraît possible - et nécessaire - de revisiter à nouveaux frais l´histoire des controverses religieuses car celle des Églises a profondément changé. Renouvelée par l´anthropologie religieuse, l´histoire des pratiques collectives et celle des croyances partagées, elle n´est plus seulement celle des institutions, des clercs et de leurs disputes. Une nouvelle sensibilité historienne permet enfin de prendre conscience de l´importance des participations populaires à des luttes qui ne sont pas seulement des querelles savantes menées au sein des seuls cercles cultivés. De l´Antiquité tardive à l´époque moderne, le présent ouvrage ouvre des voies nouvelles.

    Sommaire Piroska Nagy, Michel-Yves Perrin et Pierre Ragon - Les controverses religieuses entre débats savants et mobilisations populaires (monde chrétien, Antiquité tardive - XVIIe siècle) Michel-Yves Perrin - « The blast of the ecclesiastical trumpet » : prédication et controverse dans la crise pélagienne. Quelques observations Frédéric Alpi - Sévère d'Antioche, prédicateur et polémiste : qualication et disqualication des adversaires dogmatiques dans les Homélies cathédrales Uwe Brunn - Quand Dieu et les démons délivrent des vérités sur les cathares. Visions et exorcismes dans la propagande antihérétique Jérémie Foa - « Plus de Dieu l'on dispute et moins l'on en fait croire ». Les conférences théologiques entre catholiques et réformés au début des guerres de Religion Luc Daireaux - Les conférences théologiques entre catholiques et réformés en Normandie au XVIIe siècle Anne Perennec-Sublime - La vision de l'adversaire dans la prédication militaire au XVIIe siècle dans l'espace germanique : tentative d'approche comparée des thèmes catholiques et protestants Jean-Pascal Gay - Théologie morale et espace public dans la France du second XVIIe siècle : réflexions sur la littérarisation d'une polémique

  • Avec le départ à la retraite de Régine Delamotte, la dernière à avoir pris part à la création de l'équipe de linguistique de l´université de Rouen, sous l´impulsion de Jean-Baptiste Marcellesi et avec la collaboration de Louis Guespin et Bernard Gardin, notamment, c´est une page de l´histoire de l´équipe de sociolinguistique de Rouen qui se tourne. C´est aussi, plus largement, une page de l´histoire de l´université de Rouen. Ce recueil offert à Régine Delamotte est un témoignage d´amitié et un hommage à la formidable enseignante qui a su ouvrir les portes de la recherche à un nombre impressionnant de doctorants et leur enseigner les ressorts de l´écriture scientifique, à la chercheuse infatigable, à la directrice de laboratoire, à la collègue et à l´amie.

  • Vincent Ragot, abbé de Beaumont (1624-1715), eut une vie agitée. Défenseur d'une stricte morale au début de sa vie religieuse, il connaît la notoriété dans la défense d'un prélat de la Contre-Réforme, Nicolas Pavillon, qui refuse de signer le formulaire et combat la prévarication et la violence en Languedoc. Changeant de diocèse, Ragot devient chanoine et chantre de la riche cathédrale de Tournai, dans une province nouvellement annexée, la Flandre. Proche de l'intendant, il combat les abus de l´évêque et du gouverneur, défend les intérêts du chapitre, mais, soupçonné par le marquis de Louvois de protéger Antoine Arnauld, exilé à Bruxelles, il est arrêté et emprisonné. Confessant avoir succombé au péché de chair, il ne peut plus exercer comme prêtre, est déchu de ses titres et fonctions et condamné à la relégation. Connu de Louis XIV et redouté de ses ministres, il continue, dans l´ombre de personnes influentes comme Boisguilbert et Vauban, de débattre et d´écrire, notamment sur la réforme de la fiscalité. «Nègre » de Vauban, il rédige avec lui le Projet d´une dîme royale et corrige ses textes. Acteur des querelles politiques et religieuses du siècle, il est influent dans tous les lieux où il séjourne, Paris, le Languedoc, la Flandre, Rodez et la Normandie. Ce livre, écrit à partir des informations trouvées dans les archives et notamment des correspondances, fait renaître un contemporain de Louis XIV et mieux connaître l´histoire de son règne, appréhendée en suivant un destin singulier.

  • Ce volume est consacré à la mauvaise langue, c'est-à-dire à l´idiome linguistique irrégulier ou incorrect mais aussi à la « malebouche » qui blesse, insulte, blasphème, invective, est instrument de commérage ou de bavardage.

    En s´intéressant aux mauvaises langues, cet ouvrage montre combien les recherches des philosophes du langage, sociolinguistes, traductologues, historiens et stylisticiens font évoluer nos conceptions de la langue, au point de nous faire préférer à la bonne norme ses variations souvent condamnées et jugées indignes d´être étudiées.

    Objet tout à la fois de fascination et de répulsion, la mauvaise langue semble résister à toute tentative de contrôle.

    Des péchés de la langue catalogués par la culture médiévale à la mauvaise langue proscrite par l´école française de Montréal, du « flux de caquet » décrit par Montaigne à l´insulte syndicale contemporaine, de la polémique classique aux pamphlets de la guerre civile anglaise, une diversité de situations d´énonciation et de contextes sociohistoriques sont envisagés ici, qui nous permettent de mesurer à quel point dire et fer sont intimement liés.

  • Ce livre étudie le rôle de la propriété et du travail des femmes de la population urbaine de Turin - sauf la noblesse - durant la deuxième moitié du XVIIIe siècle, dans un contexte de grave crise économique et sociale.

  • Ce livre est consacré à un sujet peu étudié : les récits d'enfants produits à l'oral, qui sont l'objet de beaucoup moins d'attention que l'écriture narrative. Si l'on ajoute que sont ici prises en compte les pratiques plurilingues, que l'activité narrative y est considérée dès ses premières manifestations dans les échanges langagiers du très jeune enfant et qu'y est montré son intérêt pour la didactique des langues, on comprend l'originalité du volume, qui remet en cause bien des idées reçues (capacité des enfants à raconter tardive, inutilité pour les apprentissages des pratiques des enfants hors de l'école, etc.) La première partie traite du développement de l'activité narrative chez les enfants, la deuxième de divers usages discursifs propres au genre, la troisième des spécificités liées aux situations de contact de langues et de cultures.

  • Après celui de Frederick Douglass (1845), le récit de William Wells Brown (1847) est le plus célèbre des récits d'esclaves fugitifs publiés aux États-Unis avant la guerre de Sécession. Dans ce témoignage incomparable d'un auteur sachant manier l'émotion, l'ironie et l'amertume, Brown retrace l'expérience de sa vie d'esclave et les péripéties de sa fuite vers le nord et la liberté. Une introduction, des notes et des cartes replacent l'auteur et son récit dans le contexte de l'esclavage et du mouvement abolitionniste aux États-Unis pendant la première moitié du dix-neuvième siècle. L'ouvrage est accompagné d'une bibliographie détaillée à l'intention du lecteur - qu'il soit amateur ou spécialiste - désireux d'en apprendre davantage sur cette période cruciale de l'histoire américaine.

  • La fouille programmée conduite par Jacques Le Maho aux abords nord et sud de la cathédrale de Rouen (1985-1993) a livré plus de 3 700 monnaies antiques. À ce jour, un ensemble monétaire du Bas-Empire aussi conséquent demeure tout à fait exceptionnel pour l'agglomération de la basse Seine, et se prête à plusieurs niveaux d'analyse. L'examen des monnaies dans leur contexte stratigraphique débouche sur une nouvelle chronologie du groupe épiscopal paléochrétien. Sur la base de séquences stratigraphiques bien définies, la composition caractéristique du petit numéraire circulant à Rouen de la fin du IIIe au début du IVe siècle, puis de la seconde moitié du IVe au début du Ve siècle, peut être éclairée. Enfin, l'attention portée à la représentation des ateliers au sein du numéraire du ive siècle permet de replacer la ville au coeur des échanges supra-régionaux, en soulignant son rôle d'interface entre la Gaule intérieure et la Bretagne insulaire.

  • Cette histoire concise veut donner un certain éclairage sur la difficile gestation d'une identité nationale et culturelle autrichienne à travers les vicissitudes des deux derniers siècles. Le dernier chapitre, consacré aux rapports de l'Autriche et de l'Europe, tient compte des évènements politiques du début 2000.

  • Sous cette invocation sont réunis les textes de 75 historiens, rassemblés pour rendre hommage à C. Mazauric, historien de la Révolution française. Ce recueil se signale par la pluralité des regards jetés sur une révolution dont les effets politiques et sociaux et le caractère d'évènement historique de portée stratégique se sont imposés à l'évidence de tous ceux qui, ici, ont écrit sur elle.

empty