Retz

  • Un ouvrage, ici dans sa version ePub, qui préconise un enseignement structuré de l'oral en maternelle et qui comble le grand vide d'un guidage précis.
    Une bonne maîtrise de la langue orale à l'entrée à l'école élémentaire est l'un des atouts majeurs de la réussite scolaire. Un consensus s'est établi pour attribuer à la maternelle un rôle décisif dans cet apprentissage, tout particulièrement pour les enfants de milieux populaires ou d'origine étrangère. Mais comment peut-on mener cet " enseignement " ?
    S'appuyant sur des pratiques expérimentées dans les classes, cet ouvrage répond à nombre de questions : A quelles dimensions faut-il être particulièrement attentif dans le développement des compétences langagières des enfants ? Comment les évaluer ? Quels supports utiliser ? Quelles situations privilégier ? Quel rôle doit avoir l'adulte ? etc.
    Dans une première partie, " le problème et les clés ", Philippe Boisseau énonce très clairement les trois dimensions déterminantes : la syntaxe, le vocabulaire et l'articulation.
    Dans une deuxième partie, " les pratiques et leur mise en oeuvre ", l'auteur expose des situations qui ont montré leur efficacité, chacune se déclinant en thèmes et contextes variés (motricité, élevage d'animaux, sorties, fêtes...).
    Une troisième partie décrit " les conditions de la réussite " de tels dispositifs et notamment les attitudes efficaces de l'adulte dans cette relation verbale particulière.
    Enfin, une dernière partie " pour aller plus loin " propose un cadre théorique qui inscrit ces pratiques langagières dans l'étayage du développement de l'enfant.

  • Un livre, ici dans sa version numérique, au format ePub, indispensable pour qui se demande comment aider les élèves à apprendre à penser.
    Cet ouvrage propose une
    initiation méthodique et réflexive à la pratique des discussions à visée philosophique (DVP). Il en explicite les exigences afin que cette nouvelle pratique reste en accord avec l'esprit des programmes et les missions de l'école. Il avertit des difficultés et souligne la nécessité d'une formation des enseignants pour éviter les dérives.
    L'auteure travaille à cette formation
    en s'appuyant sur des pratiques de terrain menées par des enseignants, formés à cet effet, dans des classes de tous niveaux. Elle analyse nombre de discussions, retranscrites intégralement. Elle attire l'attention sur la façon de reconnaître, préserver et encourager chez les élèves le caractère philosophique de la réflexion et des propos. C'est pourquoi elle incite à porter un intérêt tout particulier au langage déployé par les élèves, et plus spécialement à sa cohérence logique et au souci des notions employées.
    Ce livre rend compte de la façon dont des enfants peuvent se passionner pour la pensée, pour peu qu'on leur pose les questions qui invitent réellement à penser et que l'on développe à leur égard une écoute philosophique qui leur permette d'aller aussi loin qu'ils le peuvent dans leur réflexion.

  • La collection Comment faire ? a pour but de présenter aux enseignants de l'école primaire des pratiques ou dispositifs d'enseignement innovants, expérimentés sur le terrain avec succès et évalués de façon précise. Cette collection contribue aussi à leur formation en les incitant à des pratiques d'auto-évaluation de leurs dispositifs professionnels.
    Quand les difficultés en lecture concernent de nombreux élèves, les enseignants se sentent souvent désarmés.
    Les
    Maclé (Modules d'Approfondissement des Compétences en Lecture-Écriture) apportent une réponse pédagogique à ce problème.
    Ils se caractérisent par :

    une intervention "massive" dans une durée limitée ;
    de tout petits groupes de besoin pour les élèves les moins avancés ;
    des activités variées et adaptées aux besoins de chaque élève. À certaines conditions, que l'auteur s'efforce de dégager, ce dispositif permet d'accélérer le progrès des élèves les plus en difficulté et de réduire très fortement l'hétérogénéité des classes. L'ouvrage présente un grand nombre d'activités expérimentées dans les écoles et les collèges de quartiers populaires à Sarcelles, à Argenteuil et aux Mureaux, ainsi que les outils de diagnostic utilisés. Il expose aussi les résultats obtenus et explicite quels sont les apports de la psychologie, de la linguistique et de la didactique qui ont guidé la mise au point de ce dispositif.

  • Un ouvrage, ici dans sa version numérique, au format ePub, qui préconise un enseignement structuré de l'oral en maternelle et qui comble le grand vide d'un guidage précis.
    Une bonne
    maîtrise de la langue orale à l'entrée à l'école élémentaire est l'un des atouts majeurs de la réussite scolaire. Un consensus s'est établi pour attribuer à la maternelle un rôle décisif dans cet apprentissage, tout particulièrement pour les enfants de milieux populaires ou d'origine étrangère. Mais comment peut-on mener cet " enseignement " ?
    S'appuyant sur des
    pratiques expérimentées dans les classes, cet ouvrage répond à nombre de questions :
    A quelles dimensions faut-il être particulièrement attentif dans le développement des compétences langagières des enfants ? Comment les évaluer ? Quels supports utiliser ? Quelles situations privilégier ? Quel rôle doit avoir l'adulte ? etc.
    Dans une première partie, "
    le problème et les clés ", Philippe Boisseau énonce très clairement les trois dimensions déterminantes : la syntaxe, le vocabulaire et l'articulation.
    Dans une deuxième partie, "
    les pratiques et leur mise en oeuvre ", l'auteur expose des situations qui ont montré leur efficacité, chacune se déclinant en thèmes et contextes variés (motricité, élevage d'animaux, sorties, fêtes...).
    Une troisième partie décrit "
    les conditions de la réussite " de tels dispositifs et notamment les attitudes efficaces de l'adulte dans cette relation verbale particulière.
    Enfin, une dernière partie "
    pour aller plus loin " propose un cadre théorique qui inscrit ces pratiques langagières dans l'étayage du développement de l'enfant.

empty