Religion & Esotérisme

  • Dans un ouvrage au titre suggestif, Guillaume Cuchet cherche à percevoir, sous l'obscure aura de mystère qui nimbe le spiritisme et ses plus célèbres tenants (Edgar Allan Poe, Victor Hugo...), les phénomènes, les rapports, les conflits socio-culturels qui se cachent à la lumière du jour.
    Dès le début des années 1850, la France se passionne pour ce phénomène venu tout droit d'Amérique, au point que toute la société, bientôt, se met à faire tourner les tables. Moment lui-même inscrit dans un contexte d'industrialisation, de progrès des sciences, d'essor des communications, qui donnera au spiritisme son nouveau nom de baptême, " télégraphe spirituel ". Cependant, le spiritisme ne forme pas une entité unique selon les milieux et les classes sociales qui s'y adonnent.
    Guillaume Cuchet va ainsi proposer une tripartition entre spiritisme de récréation, de consolation et de conviction, sans qu'il soit impossible de passer de l'un à l'autre ou d'embrasser l'un et l'autre. La montée d'une société des loisirs, la crise de foi qui gagne alors l'ensemble de l'Europe, l'intérêt pour les sciences occultes en réaction au positivisme ambiant sont quelques-uns des phénomènes que l'incroyable engouement pour le spiritisme éclaire d'un jour nouveau.

  • En 1219, dans le cadre de la cinquième croisade, François d´Assise rend visite au sultan Malik al-Kâmil. Cette rencontre du christianisme et de l´islam n´a cessé depuis huit siècles de nourrir interprétations et représentations. Des discours hagiographiques à Benoît XVI en passant par Voltaire, des fresques de la basilique d´Assise aux gravures de Gustave Doré, l´événement a suscité une abondance de points de vue : geste de martyr ? mission de prédication aux infidèles ? acte d´audace naïf ? volonté de négocier une issue pacifique et, partant, modèle de dialogue pour l´Église d´aujourd´hui ? Autant de questions qui sont ici replacées dans leur contexte et soumises au crible du regard de l´historien.

  • Le christianisme imprègne, avec plus ou moins d'évidence, la vie quotidienne, les valeurs, les choix esthétiques de ceux-là mêmes qui l'ignorent. Il contribue au dessin du paysage des campagnes et des villes. Il fait parfois l'actualité. Or les connaissances nécessaires à l'interprétation de cette présence s'effacent, avec rapidité.Du même coup, l'incompréhension grandit.Admirer le mont Saint-Michel et les monuments de Rome, de Prague ou de Belém, se délecter de la musique de Bach ou de Messiaen, contempler les tableaux de Rembrandt, goûter véritablement certains ouvrages de Stendhal ou de Victor Hugo implique de pouvoir décrypter les références chrétiennes qui constituent la beauté de ces lieux et de ces chefs-d'oeuvre. La saisie des débats les plus récents concernant la colonisation, les pratiques humanitaires, la bio-éthique, le choc des cultures suppose, elle aussi, une connaissance du christianisme, des éléments fondamentaux de sa doctrine, des péripéties qui ont scandé son histoire, des étapes de son adaptation au monde.C'est dans cette perspective qu'une soixantaine de spécialistes ont été sollicités pour parcourir les grandes dates, les grands moments, les grandes figures du christianisme, des origines à nos jours.Destiné à un large public, cet ouvrage collectif intéressera les lecteurs chrétiens soucieux d'approfondir leur savoir et, plus encore, tous ceux qui, par simple curiosité intellectuelle ou pour mieux comprendre leur environnement et la culture de l'autre, désirent connaître l'histoire d'une religion qui, jusqu'alors, leur demeurait opaque.

empty