Seuil

  • Comment vivre plus librement la joie quand les passions nous tiennent ? Comment oser un peu de détachement sans éteindre un cœur ? Éprouvé dans sa chair, Alexandre Jollien tente ici de dessiner un art de vivre qui assume ce qui résiste à la volonté et à la raison.
    Le philosophe se met à nu pour ausculter la joie, l'insatisfaction, la jalousie, la fascination, l'amour ou la tristesse, bref ce qui est plus fort que nous, ce qui nous résiste... Convoquant Sénèque, Montaigne, Spinoza ou Nietzsche, il explore la difficulté de pratiquer la philosophie au cœur de l'affectivité. Loin des recettes et des certitudes, avec Houei-neng, patriarche du bouddhisme chinois, il découvre la fragile audace de se dénuder, de se dévêtir de soi. Dans l'épreuve comme dans la joie, il nous convie à renaître à chaque instant à l'écart des regrets et de nos attentes illusoires.
    Cette méditation inaugure un chemin pour puiser la joie au fond du fond, au plus intime de notre être.
    Né en 1975, Alexandre Jollien a vécu dix-sept ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées physiques. Philosophe et écrivain, il a écrit Éloge de la faiblesse (Cerf, 1999), Le Métier d'homme (Seuil, 2002) et La Construction de soi (Seuil, 2006).

  • La construction de soi rassemble une série de lettres qui dessinent un usage de la philosophie envisagée comme un mode de vie, une thérapeutique de l'âme. Ici, les philosophes sont interpellés et mis à l'épreuve. Tour à tour, le lecteur côtoie Boèce, Épicure, Schopenhauer, Spinoza ou Etty Hillesum. Ces guides présentent des voies pour se dégager du passé, des regrets ou de la haine de soi. Ils invitent à se libérer du regard d'autrui et ouvrent au risque de l'acceptation.
    Alexandre Jollien propose un dialogue intérieur qui prend la forme d'une correspondance adressée à Dame Philosophie, cette figure allégorique dont Boèce imagina recevoir la visite alors qu'il attendait dans sa prison d'être exécuté. Dans cet itinéraire, l'auteur esquisse le portrait de Dame Frayeur et de la Mort, avec lesquelles il faut bâtir une vie. Ces lettres entendent dépeindre un état d'esprit qui tente de répondre à l'invite de Spinoza : " Bien faire et se tenir en joie ".

  • L'ordre du Temple est le premier exemple d'une création originale de la chrétienté médiévale occidentale : l'ordre religieux-militaire. Au XIIe siècle, dans le vaste mouvement de la réforme grégorienne et de la croisade, le nouveau chevalier du Christ, tel que saint Bernard l'a magnifié, prononce les voeux du moine, vit selon une règle, mais agit dans le siècle. Et de quelle manière ! Puisque, pour sa foi, il combat, il tue et il meurt. Créé pour protéger les pèlerins de Jérusalem reconquise par les croisés, il étend sa mission à la défense des États latins d'Orient, puis à l'Espagne de la Reconquista. Sa mise en accusation brutale, en 1307, par le roi de France Philippe le Bel, fut suivie d'un procès inique et de sa suppression en 1312. L'ordre du Temple est devenu le bouc émissaire d'un conflit qui le dépasse et qui fut exacerbé en France par la personnalité du roi et de ses conseillers : le conflit entre un pouvoir spirituel sur la défensive et l'État moderne qui s'affirme en Occident depuis le milieu du XIIIe siècle.

  • Au collège de Central High, le Dr Willner commence par instaurer des contrôles anti-drogues et un code vestimentaire strict. Puis les portables sont interdits, et L'Attrape-coeur est supprimé des programmes. Les parents sont accablés d'e-mails, les élèves fouillés et contrôlés.Le moindre écart est sévèrement sanctionné.Dans une situation normale, Tom Bishop serait sans doute resté un garçon sans histoire. Mais quand ses camarades commencent à disparaitre sans explication, il réagit et prend son destin en main.

  • Selon une très ancienne légende, un démon vieux de plusieurs siècles, condamné à vieillir pour l'éternité, retrouvera sa jeunesse le jour où il séduira une Fille de la Brume.
    Laura, lycéenne sans histoire, est-elle cette fille ? En tout cas, elle a été séduite par un nouveau lycéen au charme inquiétant et quasiment irrésistible...
    Raphaël, son copain, et ses amis, prendront-il conscience à temps du danger qui la guette ? L'arracheront-ils aux griffes vénéneuses du démon avant que son amour pour lui ne devienne trop fort ? Car alors, celui-ci aura recouvré toute sa puissance nuisible et plus rien ne pourra l'arrêter...

  • Mo LoBeau, 11 ans, mène une vie heureuse à Port-Tupelo, une bourgade paisible du Sud des États-Unis. Trouvée après un ouragan quand elle était bébé, elle a été recueillie par Miss Lana et le Colonel, les excentriques tenanciers de l'unique café de la ville.
    Un jour, un inspecteur débarque en ville pour enquêter sur un meurtre dans la région. Peu de temps après, un voisin est retrouvé mort, assassiné, tout près du café... juste au moment où le Colonel disparaît !
    Avec son ami Dale, qui est le dernier à avoir vu la victime, Mo fonde alors les Desperados Detectives et mène sa propre enquête pour ramener la paix à Tupelo. Les policiers n'ont qu'à bien se tenir...
    Sheila Turnage invente pour ses personnages hauts en couleurs, une langue truculente, nous offrant une image du monde désopilante, pleine d'humour et de tendresse.

  • Qui sont les druides ? Depuis l'Antiquité, ils suscitent un étrange intérêt et demeurent énigmatiques. S'ils ont eux-mêmes cultivé le mystère, mythes et idéologie ont, durant les deux mille ans qui ont suivi leur disparition, contribué à brouiller encore davantage leur image. Prêtres, magiciens, devins, maîtres à penser ésotériques: les fonctions qui leur ont été attribuées sont aussi diverses que contradictoires.
    La recherche qui est menée ici prend donc l'allure d'une enquête presque policière où toutes les pistes sont ouvertes et tous les indices mis à contribution. L'auteur doit remonter aux plus anciennes mentions des druides, quand ils étaient considérés par les Grecs anciens comme des philosophes, pour découvrir leur origine au début du Ier millénaire précédant notre ère. De là, il peut reconstituer leur histoire et celle des représentations dont ils ont fait l'objet jusqu'à nos jours.
    Avec eux, c'est aussi une nouvelle image de la Gaule qui se dessine, loin des préjugés et des images d'Épinal.
    Jean-Louis Brunaux est chercheur au CNRS (Laboratoire d'archéologie de l'ENS). Il a dirigé de nombreuses fouilles archéologiques. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la civilisation gauloise.

  • La jalousie nous met dans des états extraordinaires. Comment aimer quand des rivaux imaginaires (ou réels) s'acharnent à détruire le bonheur de liens amoureux à peine ébauchés ? Comment vivre quand la jalousie fait obstacle à l'amour et entraîne ses victimes dans le vertige de la perte de soi ? La jalousie, notre plus ordinaire et plus commune folie, témoigne de désarrois complexes et secrets.
    Attirantes et inquiétantes, les diverses figures de la jalousie, déclinées ici à travers autant d'incursions dans le cabinet du psychanalyste, démasquent les raisons surprenantes qui conduisent quelqu'un à refuser d'affronter les incertitudes du désir. Marcianne Blévis propose d'audacieuses analyses de ces inévitables jalousies qui jalonnent l'existence et de celles qui se révèlent plus cruellement vénéneuses. Elle tisse ainsi, au gré des subtils détours qui ponctuent les échanges entre le jaloux ou la jalouse et son analyste, une réflexion inédite sur ces relations étrangement familières, infernales et excitantes.

  • Le but que je me suis fixé n'est pas d'apporter une modification de plus au Code de l'éducation. C'est de faire que tous nos enfants puissent réussir et que notre école réponde au défi du XXIe siècle. Cela se jouera dans la salle de classe, sous le préau, dans la vie quotidienne de ces millions de petites filles et de petits garçons, ces millions d'adolescents qui sont notre responsabilité et notre avenir.
    Nous avons une chance que nous ne devons pas manquer. C'est qu'un président de la République a fixé pour priorité de sa politique et de son action la jeunesse et l'école. Autour de l'école, de ses valeurs, nous pouvons et nous devons nous rassembler, nous dépasser.
    /> Refonder l'école de la République et refonder la République par l'école : tel est le projet que je porte. Tel est le chemin que je vous propose d'emprunter ensemble et que j'ai voulu ici partager avec vous. C'est de l'avenir de nos enfants et de notre pays qu'il s'agit.
    Vincent Peillon

  • Sept ans après son " enquête sur les nouveaux réactionnaires " qui avait déchaîné les controverses (LeRappel à l'ordre, 2002), l'histoire semble avoir donné raison à Daniel Lindenberg. Le grand retournement idéologique qu'il avait identifié au seuil des années 2000 en France s'inscrit désormais dans une mondialisation des idées caractérisée par la montée des " révolutions conservatrices " un peu partout dans le monde. Retournant les Lumières contre elles-mêmes, à l'instar de leurs illustres devanciers des années 1930, les champions de ce nouveau backlash œuvrent au recul de la rationalité et flattent des conceptions autoritaires et parfois racistes de la vie collective. Sous les apparences du mouvement, voire de la " rupture ", c'est toujours une haine sourde de la modernité et de la démocratie qui les unit et constitue le fond de leur programme.
    Daniel Lindenberg est historien des idées, Professeur de sciences politiques à l'université de Paris VIII et membre du comité de rédaction de la revue Esprit. Il a notamment publié Les Années souterraines 1937-1947 (La Découverte, 1990), Destins marranes (Hachette, 1997) et Le Rappel à l'ordre (La République des Idées/ Seuil, 2002).

  • Phénomène paranormal ? Vestige des temps anciens ? Le miracle ne semble plus être de nos jours un élément fondamental de la foi chrétienne.
    Des miracles de Moïse à ceux accomplis par Jésus, des guérisons de Lourdes à celles attribuées à Padre Pio, Joachim Bouflet brosse un panorama historique de ces phénomènes qui, le plus souvent, laissent perplexe ou interdit. En prenant appui sur des exemples fameux, mais aussi sur d'autres méconnus ou oubliés, en élargissant sa recherche au-delà des frontières du christianisme, il explique leur sens et montre comment le miracle relève du domaine propre du surnaturel, et ne saurait être confondu avec des manifestations d'ordre paranormal ou de simples prodiges. Expression de la toute-puissance divine, le miracle est un signe que le croyant et l'Église sont invités à déchiffrer : signe messianique de la venue et de l'action de Jésus dans le monde, et signe d'espoir rappelant la résurrection du Christ et sa victoire définitive sur la mort et le péché. Présence du divin dans le monde humain, irruption de la logique de l'éternité dans le cours temporel des événements, le miracle s'inscrit dans une démarche de foi autant qu'il exige une interprétation spirituelle.
    Rien de moins " exotique ", donc, que le miracle qui, après avoir semblé déserter le devant de la scène chrétienne en Occident, revient en force de nos jours, moins, d'ailleurs, en Europe que sur les autres continents.
    Joachim Bouflet
    Historien, consultant au service de postulateurs auprès de la Congrégation pour les causes des saints, à Rome, Joachim Bouflet est l'auteur de diverses biographies spirituelles (Édith Stein ; Padre Pio) et d'ouvrages consacrés aux mentalités religieuses et au mysticisme, notamment Faussaires de Dieu (2000, rééd. 2008).

  • Le 11 septembre 2001, le monde découvre avec horreur et stupéfaction que la mondialisation a un aspect tragique, celui des conflits. Même l'hyperpuissance américaine, malgré sa supériorité technologique et militaire, n'est pas à l'abri des tumultes guerriers. Le monde occidental a longtemps cru que sa richesse le préservait des guerres dont les pays pauvres auraient désormais le monopole.
    C'est une illusion qui a volé en éclats avec la destruction des tours du World Trade Center. Quelles seront les guerres de demain ? Terrorisme international ? Guerre chimique ? Guerre bactériologique ? Guerres régionales ? Quels risques devrons-nous être prêts à affronter ?
    Pascal Boniface développe les scénarios des conflits potentiels pour mieux en mesurer l'intensité. Il en clarifie les enjeux pour les mettre à la portée du grand public, plus que jamais concerné par ces questions fondamentales pour son avenir. Les guerres de demain sont les guerres qui nous menacent.

  • Difficulté à aborder les autres, paralysie dans l'action, trac envahissant caractérisent les timides. Un rougissement colore le visage, la voix devient chevrotante, les jambes flageolent : une crise de timidité surgit. Chacun a rencontré, de près ou de loin, ce trouble banal dont la répétition transforme en enfer la vie quotidienne.
    Depuis ses débuts, la psychanalyse s'est peu intéressée aux timides. Comment un timide pourrait-il rivaliser avec l'obsessionnel, l'hystérique, le paranoïaque ?
    Et pourtant, dans le cabinet du psychanalyste, il n'est pas rare qu'un sujet timide exprime son désarroi. À partir de son expérience clinique, et en explorant la littérature et le cinéma, Patrick Avrane ouvre ce dossier et nous éclaire sur les ressorts de la timidité.
    Patrick Avrane est psychanalyste. Il a notamment publié Un enfant chez le psychanalyste (Louis Audibert, 2003, Seuil, " Points Essais ", 2007) et Sherlock Holmes et Cie, détectives freudiens (Louis Audibert, 2005).

  • Après avoir échappé aux loups et à la dictature d'un doberman cruel, Max, Rocky et Bidule continuent leur route vers le sud. Leur seule piste ? Trois mystérieux anneaux que Madame, l'amie labrador disparue de Max, portait en pendentif, et qui seraient liés à la disparition des humains.
    Après avoir échappé aux loups et aux humains qui les traquent, ils découvrent un étrange zoo où un éléphant et un cochon, dotés d'intelligences extraordinaires, leur apprennent pourquoi les hommes ont été obligés de fuir.
    La clé du retour des humains est bien entre leur pattes...
    Du suspense, de l'action, de l'humour et, toujours, beaucoup d'amitié. L'aventure continue !

  • Après être devenus chamanes et avoir déjoué les projets maléfiques de l'Ombre et sauvé de la destruction les petits chevaux du Nord, Sophia, Nacim et Marco sont retournés à leur vie terrestre.
    Mais Esprit Cheval a encore besoin d'eux, car l'Ombre semble prêt à frapper à nouveau. Cette fois-ci les trois jeunes chamans porteront secours aux derniers chevaux barbes d'Afrique de l'Ouest, frappés d'une étrange et soudaine folie. Pour cela, ils pourront compter sur l'aide des guérisseurs, mais ils devront surtout apprendre à décripter les messages des Génies cavaliers et déjouer les sortilèges des sorciers au service de l'Ombre...
    Après la tradition nordique, Martine Laffon nous emmène à la découverte des croyances ancestrales de l'Afrique de l'Ouest.

  • Homer Pudding, 12 ans, rêve d'aventures et de trésors cachés. Mais personne ne le prend au sérieux. Surtout pas ses parents... Quand son oncle Drake -authentique chercheur de trésors- disparaît, Homer hérite de son chien, un basset sans flair doté d'une mystérieuse médaille. Et si cette médaille était la clé qui conduisait au trésor de Rumpold Le Puant, qu'oncle Drake a cherché toute sa vie ? Homer, bien décidé à percer ce mystère, se met en chasse aux côtés de son nouveau compagnon, qui pourrait bien être lui-même un sacré... trésor !
    Un roman d'aventures merveilleux et hors du temps, bourré d'humour, de tendresse et de surprises.

  • L'Europe est-elle le résultat ou le moyen d'une opposition à la puissance américaine ? Est-elle le cheval de Troie des Etats-Unis sur le Vieux Continent ?
    Florence Autret a mené l'enquête au cœur du pouvoir européen, dévoilant les luttes d'influence, les manœuvres souterraines et les stratégies politiques qui mettent aux prises les deux rives de l'Atlantique : affaire Microsoft, système de radionavigation par satellites Galileo, règlementation chimique REACH, etc.
    Bousculant les idées reçues, Florence Autret montre comment la consolidation du pouvoir européen est le fruit d'une valse dialectique entre les deux premières puissances politiques et économiques de la planète, prises dans un mouvement continuel de concurrence et de convergence. L'Amérique est la puissance contre laquelle, aux deux sens du terme, l'Union se fait : tantôt sous son impulsion, tantôt en opposition à ses tentations hégémoniques.
    Et si les tensions et les rivalités entre l'Amérique et l'Europe favorisaient ainsi, paradoxalement, la difficile intégration européenne ?
    Florence Autret est journaliste, correspondante à Bruxelles des publications financières de l'AGEFI et du quotidien Le Télégramme. Elle enseigne également à Sciences-Po Paris. Elle a publié en 2003 Les Manipulateurs, le pouvoir des lobbys.

  • La campagne présidentielle à contrechamp
    Comment l'habile François Hollande a-t-il gagné ? Quelle est la vraie signification de sa victoire au-delà du rejet qui a frappé le président sortant ? À quelles préoccupations et à quelles attentes a-t-il répondu ? Et que fera de son succès le nouveau président de la République dans une France rongée par la crise ?
    La vaste enquête d'Éric Dupin s'appuie sur des témoignages nombreux et variés : ceux des électeurs (Français des catégories populaires comme des milieux favorisés), mais aussi des acteurs de cette compétition (militants, élus, responsables politiques et, bien sûr, candidats). Ce récit de campagne nous conduit aussi bien chez les militants socialistes du Nord que chez les adhérents du Front national dans l'Oise. On y croise des chefs d'entreprise déçus par Nicolas Sarkozy, des jeunes tentés par Marine Le Pen, des écologistes séduits par Jean-Luc Mélenchon ou encore des libéraux ralliés à François Bayrou.
    Journaliste politique depuis trente ans, l'auteur a également rencontré un grand nombre de personnalités qui lui ont parlé très librement. Son récit est pimenté à la fois de confidences, d'anecdotes et d'analyses originales.
    Le livre décortique avec une attention particulière la campagne du candidat socialiste. Car la manière d'arriver au pouvoir en dit long sur la façon dont il sera exercé. Les ambiguïtés de François Hollande pèseront sur sa conduite à l'Élysée dans un contexte où les Français sont sceptiques sur les bienfaits de l'alternance. En redonnant le pouvoir à la gauche alors que la crise économique et sociale ne cesse d'empirer, les électeurs ne lui ont-ils pas offert un cadeau empoisonné ?
    Retrouvez le blog de l'auteur

  • À la manière de la Grèce antique, l'Amérique ne cesse de se raconter sa propre histoire. Au cinéma, à la télévision, dans les romans populaires ou les magazines, elle écrit chaque jour sa légende et relit avec passion ses gloires et ses épreuves, ses croyances et ses doutes. Pourtant, sa mémoire est souvent cruelle. L'Amérique se rappelle ainsi, devant les Appalaches meurtries par l'exploitation industrielle, ce que fut autrefois son culte de la nature sauvage et innocente. Dans le souvenir tenace de la Guerre de Sécession et les brûlures du Vietnam, elle éprouve son unité et ses idéaux. Confrontée aux espoirs déçus des Africains-Américains et aux plaintes enragées du " pauvre blanc ", elle mesure la fragilité de ses promesses d'égalité. Mais ces mythologies d'hier et d'aujourd'hui, véritable culture populaire, sont aussi une source de jouvence à laquelle viennent puiser ceux qui réinventent l'Amérique, des Hispaniques aux Indiens-Américains, des cuisinières médiatiques aux néo-féministes, de John McCain à Barack Obama.
    Sylvie Laurent est américaniste. Elle enseigne à Sciences-po Paris.

  • Les riches défendent leur pré-carré grâce à un réseau dense d'associations, de comités, de conseils, de cercles. Des rivages bretons aux châteaux de l'Oise, des beaux quartiers parisiens aux parcs et jardins de Normandie, les élites fortunées se mobilisent pour leurs espaces.
    Les auteurs ont mené l'enquête auprès de militants peu ordinaires. Ils ont assisté aux dîners et aux cocktails où, à Neuilly et dans le 16e arrondissement, la haute société se retrouve et se concerte pour préserver la qualité de ses lieux de vie et veiller sur un entre-soi qui lui est vital. La grande bourgeoisie se protège des autres, quitte à former des ghettos. Les ghettos du Gotha.
    Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, anciens directeurs de recherche au CNRS, ont publié Dans les beaux quartiers (1989), ouvrage sociologique qui est devenu une véritable référence.

empty