Littérature générale

  • Figures majeures du « moment théorique » de la pensée française, Roland Barthes et Michel Foucault ont été également de grands professeurs. Au Collège de France, ils ont, chacun à leur manière, affronté les difficultés de la prise de parole et n'ont eu de cesse d'esquiver « l'ordre du discours », son « pouvoir » ou son « autorité ». Le présent essai, à partir d'une analyse génétique de la fabrique menant de l'archive enseignante (notes manuscrites ou enregistrements sonores) au livre, fait dialoguer cours et oeuvre, afin de cerner le propre d'une attention constante et inquiète au discours. Alors que l'édition des cours et séminaires des deux auteurs se poursuit, ce travail se veut une contribution à l'histoire, encore à écrire, de l'évolution et des impasses du magistère enseignant durant ces années.

  • Au moment où l'oeuvre de Marguerite Duras fait son entrée dans la « Bibliothèque de la Pléiade », voici le premier ouvrage entièrement consacré à ses documents de travail, conservés à l'Institut pour la Mémoire de l'édition contemporaine (IMEC) et dans le fonds Jean Mascolo. Invitant le lecteur à découvrir les coulisses de la création, Les archives de Marguerite Duras aborde le travail de l'écrivain sous un jour inédit : motifs, personnages, imaginaire et style sont révélés dans leur devenir. Deux perspectives génétiques se croisent : l'une, inscrivant l'oeuvre dans l'histoire de sa production ; l'autre, poétique, analysant la naissance d'un style, les tensions formelles ou génériques, les choix opérés par l'auteur. Découvrir la matérialité de l'archive, son imaginaire, le jeu de l'écriture et des réécritures, permet d'interroger de manière renouvelée l'unité, le sens, la portée d'une oeuvre sans cesse en mouvement.

empty