VLB éditeur

  • Rebatir le camp du oui

    Collectif

    La relance du Parti Québécois et du mouvement indépendantiste dans son ensemble est au coeur du livre de Paul St-Pierre Plamondon. Le candidat à la course à la chefferie du PQ y relate son expérience de l'engagement sur le terrain, fait état de ses observations sur le parti, et donne une lecture convaincante des facteurs qui, selon lui, ramèneront inexorablement la cause de l'indépendance du Québec à l'avant-scène dans les prochaines années. Il propose un plan de match pour préparer le camp du OUI, repérant les enjeux qui devront animer l'action du parti de René Lévesque sur le chemin de son nouveau rendez-vous avec l'histoire.

  • Daddy

    Charbonneau-Demers A

    "C'est l'histoire d'un jeune homme, ancien acteur devenu écrivain, qui soigne une vilaine chlamydia dans son appartement à Montréal, durant les premières semaines de la pandémie. Avant son confinement, il vivait avec « Daddy », son amant de vingt ans plus âgé que lui, banquier au pénis énorme qui n'aime pas les livres, une aventure torride. Le problème, c'est que Daddy lui a dit « mon amour », puis une autre fois, « je t'aime » ; il s'est excusé après, mais il a récidivé. Ça gâche tout, non ?

    On retrouve dans ce roman L, K et M, les amies fidèles du narrateur, et le souvenir vivant d'une mère morte, et un père qui est son plus grand fan. Et aussi, l'affreux roman de Nabokov, l'ombre de Nelly Arcan, la femme à la cravate de Modigliani, et Marie Kondo."

  • "« C'est Vital. Ça a l'air qu'il a ramassé un cadavre dans ses filets. Il l'a dit dans sa radio. Tu veux qu'on t'en raconte, des histoires de marins ? Reste avec nous autres pis tu vas en voir, la p'tite ! »

    Ce matin-là, Vital Bujold a repêché le corps d'une femme qui, jadis, avait viré le coeur des hommes à l'envers. En Gaspésie, la vérité se fait rare, surtout sur les quais de pêche. Les interrogatoires dérivent en placotages, les indices se dispersent sur la grève, les faits s'estompent dans la vague, et le sergent Moralès, enquêteur dans cette affaire, aurait bien besoin d'un double scotch."

  • Coco

    Charbonneau-Demers A

    "Dans son « racoin du monde », un garçon de douze ans est repéré par Marie-Thérèse Lambert, actrice tordue et malheureuse qui décide de le prendre sous son aile. Des années durant, elle lui apprendra à se délecter de son propre malheur et, surtout, à susciter la pitié des autres - comme le faisait son alter ego, l'infâme Kamelia Kaze, du temps où elle se suicidait sur les scènes de New York.

    Coco est un roman d'apprentissage déjanté
    et minimaliste dont l'humour caustique se fait tour à tour jubilatoire et inquiétant.

    Extrait: Une femme se tient debout, dos à moi, au centre d'un cercle d'enfants couchés par terre, les yeux fermés. On entend tout. Les gouttes qui tombent de mes cheveux et la respiration de chacun d'eux, étalés sur le plancher comme des paires de poumons. Je risque de leur faire peur en m'approchant. Ou peut-être qu'ils vont m'ignorer jusqu'à la fin ? On n'arrive pas en retard à un cours de théâtre, j'imagine : tout y a l'air si sacré."

  • "Les Abdelnour ont passé près de quinze ans au Québec avant que le père ne les force à rentrer au pays natal, le Liban. Après quelques mois d'émerveillement devant le paysage lumineux de la côte, il leur faut bien s'installer dans leur nouvelle vie, apprendre les codes culturels, s'inventer un avenir. Pour la jeune Ikram, profondément attachée à l'indépendance et à la liberté dont elle jouissait en Amérique, l'épreuve est particulièrement ardue. Dans la chaleur entêtante et sous le regard oppressant des hommes, comment rester fidèle à ses ambitions ? Comment exercer son métier de comédienne dans un monde ou « actrice » est synonyme de « putain » ? Au Grand Soleil, comment s'épanouir sans se brûler ?
    Dans ce roman sensible et sensuel, Abla Farhoud donne la parole à des personnages intenses et fait revivre autour d'eux le Liban des années soixante.
    C'est mon père qui prend la parole. Les mots sortent difficilement de sa bouche, comme s'il n'avait jamais parlé de sa vie. « Tu sais, ma fille, nous sommes au Liban... Nous espérions que... » Je le laisse se dépêtrer, je sais ce qu'il va me dire. Je les regarde et j'attends. « Tu le sais, ma fille, au Liban... une fille de bonne famille ne joue pas au théâtre. »"

  • « Il ne l'aurait probablement jamais avoué, mais il avait hâte de prouver sa valeur à la belle Roxy. Il s'entendait déjà lui lancer : Je l'ai trouvé, ton crotté! Certes, il avait claqué de l'argent qu'il devait à d'autres. Passé proche de se faire tabasser.Mais Georges Kirouac, détective privé, était un homme sur qui on pouvait compter. »Entre deux joints, Georges Kirouac ne fait pas grandchose, à part se morfondre sur son sort et, parfois, se mettre dans le trouble. En cet été 1976, il accepte tout de même d'enquêter pour le compte de Roxy, serveuse au bar exotique qui lui sert de quartier général. Il part alors à la recherche d'un certain film de fesses qui éveille toutes les convoitises - notamment celles du crime organisé. Pour ne rien arranger, voilà que son ancien partenaire, le lieutenant-détective Raoul Gariépy, ramène un vieux dossier sur la table : Simon St-Amour, ancien felquiste et artisan de tous leurs malheurs,serait de retour au pays. Marie-Eve Bourassa déplace dans les années Québec Love les codes du roman noir, qu'elle maîtrise comme personne.

  • Anan - Tome 2 Nouv.

    Anan - Tome 2

    Lili Boisvert

    Au prix de terribles sacriices, l'expédition menée par la capitaine Chaolih est inalement parvenue dans la capitale de l'Ouranie. Le prince Byrns doit y épouser la reine Làépar, qui se révèle plus cruelle encore que ne le voulait la rumeur, mais également, grossièrement incompétente. Alors même que la rébellion dans son royaume redouble d'ardeur, sa cour n'est qu'un nid d'intrigues et de débauche. L'envahisseur Inar en proite pour continuer de mettre le Continent à feu et à sang.

    La prêtresse Drissayonne est étourdie par ses nouveaux pouvoirs et les cajoleries des courtisanes ouranes. Le brave soldat Tarin se prend à rêver de gloire quand Midora, elle, songe à quitter l'armée. Keyo, resté dans la fôret de ses ancêtres, cherche à retrouver son clan et, peut-être, son père. Quant à Chaolih, elle doit faire face aux conséquences de ses décisions, mais aussi à un adversaire qu'elle n'avait jamais affronté auparavant : le doute.

    Dans ce deuxième tome de la trilogie fantasy de Lili Boisvert, les personnages révèlent leurs failles alors même que les enjeux sont plus graves que jamais.

  • Les murailles

    Soucy Erika

    La poète s'envole vers La Romaine, où elle se fera passer pour une commis de bureau alors qu'elle travaillera à un nouveau recueil. Armée de son carnet et de questions trop longtemps laissées sans réponse, elle fait irruption dans ce monde rude et impénétrable, espérant enfin comprendre les raisons qui ont poussé tous les hommes de sa famille, et surtout son père, à délaisser leur foyer au profit de la vie de chantier.

    C'est une pente abrupte, encore sur le bedrock. Pour mononc', c'est un monde de possibles. Comme toile de fond, il y a de la pierre, des arbres pis encore de la pierre.
    ? La grosse crisse de montagne qui empêche d'avancer, watche-la ben : on va la faire sauter.

  • L art de defendre ses opinions explique a tout le monde Nouv.

    "Avoir des opinions ne suffit pas. Il faut aussi savoir les défendre. Devant les autres, et parfois pour soi-même, à l'heure de faire des choix, de prendre des décisions. L'art de défendre ses opinions, qu'on appelle la rhétorique, concerne presque toutes les facettes de l'existence. Il s'impose comme un exercice essentiel sans lequel on se condamne à n'avoir rien à dire ou à dire n'importe quoi. Défendre ses opinions est un véritable devoir de citoyen, d'humain dirais-je même, dont on ne se prive qu'au prix de sa propre insignifiance. Rendre raison de ses convictions et accepter de les confronter avec le point de vue des autres constituent en effet une marque de notre humanité.
    Ce petit livre ne vise à rien d'autre qu'à fournir aux honnêtes citoyens les outils de base leur permettant de défendre simplement, avec intelligence et efficacité, leur opinion sur divers sujets. Pour ne plus être obligé de taire ses idées ou de les ressasser sans effet par incapacité à les défendre."

  • "Dans le jargon de la pornographie, le cumshot, c'est le plan final qui met en scène la jouissance - exclusive - de l'acteur masculin. Lili Boisvert y voit l'illustration parfaite du principe dominant de la rencontre hétérosexuelle, lequel nous dit que le désir est un élan qui doit toujours partir de l'homme pour aller vers la femme. Quand on le remet en cause, on nous répond que c'est la « nature humaine », ou on nous ressort de vieilles théories psychologiques et biologisantes cent fois contredites par les faits.
    Aujourd'hui, l'éducation, la fiction, la mode et tout un ensemble de mythes et de clichés sexuels continuent de défavoriser clairement l'expression, et la satisfaction, du désir féminin. Ce système nous aliène tous, et pour le changer, il faudrait commencer par le regarder en face. C'est ce que fait Lili Boisvert dans un essai frondeur, curieux, documenté et plein d'humour. Références pop et études scientifiques à l'appui, elle esquisse rien de moins que les contours de ce que pourrait être la vraie libération sexuelle."

  • Anan T.1 Nouv.

    Anan T.1

    Lili Boisvert

    "Le Continent est dominé depuis toujours par le royaume d'Anan, État matriarcal aux armées invaincues qui s'appuie sur un système politique sophistiqué et le pouvoir de ses prêtresses pour assurer sa prospérité.

    Mais voilà qu'un pays longtemps tenu pour négligeable devient soudainement agressif ; qu'une marchande cynique place ses pions dans la capitale pour renverser l'ordre établi ; et que la souveraine d'un royaume rival exige, en échange d'une alliance militaire devenue indispensable, d'épouser le fils de la reine d'Anan. C'est à Chaolih, capitaine frondeuse au passé trouble, qu'est confié le commandement de l'équipage ­clandestin qui doit mener le prince à sa future - et ­terrifiante - épouse. Leur périple traversera une vaste forêt occupée par un peuple mystérieux que l'on dit cannibale..."

  • Paris, 1939. Le destin d'Emily Ann Saxby, une riche Américaine, bascule quand elle fait la rencontre d'un révolutionnaire traqué par les nazis. Alors que la guerre incendie l'Europe, Cécile Maltais, jeune Canadienne française, est recrutée par les services secrets britanniques. Des décennies plus tard, une romancière accepte d'écrire la biographie d'une espionne, tandis qu'un pasteur récemment libéré de prison reçoit les confidences douloureuses d'une paroissienne centenaire. Entre ces personnages, l'histoire a tissé des liens puissants et mystérieux, qui les unissent dans leur commune humanité. Dans ce grand thriller historique, Mylène Gilbert-Dumas met en lumière l'héroïsme des jeunes femmes d'exception qui ont combattu la barbarie nazie dans un épisode méconnude la Deuxième Guerre mondiale. Comme toujours, la force et la vérité de ses personnages vont droit au coeur.

  • Red light v 01 adieu, mignonne Nouv.

    "Montréal, début des années 1920. Depuis son retour des tranchées, Eugène Duchamp, opiomane taciturne et infirme de guerre, vit reclus avec sa femme Pei-Shan dans un appartement miteux du quartier chinois. Quand une jeune prostituée frappe à sa porte pour le supplier de retrouver le bébé qui lui a été enlevé, l'ancien policier accepte de l'aider malgré ses réticences. Duchamp a beau répéter qu'il n'est pas détective privé, il sait qu'il est le seul à pouvoir élucider cette affaire dont les autorités se désintéressent. Son enquête prendra des dimensions insoupçonnées et le mènera des quais mal famés du port aux demeures patriciennes sur les hauteurs du mont Royal.

    Dans ce roman noir, premier tome d'une trilogie fort documentée, l'auteure explore le Red Light interlope de la p
    rohibition, où des personnages bigarrés venaient oublier les horreurs de la guerre en se noyant dans le vice. Entre chaque page, on peut humer les effluves capiteux de l'alcool de "

empty