Vuibert (réédition numérique FeniXX)

  • L'Europe est interpellée par les nouveaux défis que lui lance l'Histoire : construction communautaire et effondrement du système communiste. Mais l'offensive asiatique qui se profile est une vraie menace. Inexorablement, les entreprises japonaises poursuivent leur conquête du monde. Elles se sont d'abord attaquées au marché américain, profitant de la perte de compétitivité engendrée par des décennies de facilité, de boulimie et de règne du « now-nowism ». Elles y ont tenu en échec les plus puissantes firmes occidentales, brisant leur hégémonie jusque dans les secteurs de pointe ! Or elles redéployent leur offensive à travers le monde et font du « Grand Marché européen », comme des sociétés américaines, la cible privilégiée des investisseurs et exportateurs de tous bords. Face à ces assauts imminents, l'économie communautaire, encore bien peu concurrentielle, risque de connaître de graves difficultés. Les pratiques des pays à « libéralisme organisé », Japon et « Dragons », mais aussi l'Allemagne, sont sur de nombreux points non seulement en franche rupture, mais également très en avance sur celles de leurs concurrents : rôle éminent des entreprises dans la formation professionnelle, dialectique entre l'intégration qui mobilise les hommes et la flexibilité qui réduit les coûts, conquête acharnée et méthodique de la prééminence technologique, subtile alliance de puissance financière et de souplesse dans leurs conglomérats, protection et stabilité des actionnariats... Les réponses déjà esquissées par l'Occident sont encore très loin d'être à la hauteur du défi lancé !... La partie n'est toutefois pas encore perdue. L'Europe doit tirer rapidement des pratiques de ses concurrents les leçons qui s'imposent, impulser une politique communautaire plus offensive et, par-delà le « Grand Marché », fusionner des économies encore trop nationales.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les entreprises sont de plus en plus souvent confrontées à des problèmes d'évolution de la demande. Elles doivent donc réagir rapidement par une modification de l'offre. Mais elles n'ont guère le choix des moyens. Jouer sur les caractéristiques du produit ou sur la communication ne peut avoir que des effets à long terme. Baisser les prix n'est efficace qu'à très court terme, la concurrence ne tardant pas à s'aligner. La promotion des ventes s'impose alors comme l'outil idéal pour la mise en oeuvre d'actions rapides sur les comportements d'achat. Cet ouvrage propose une description très précise des différentes composantes d'une opération promotionnelle : bénéfice, technique, avantage, thème et média. Mais avant tout, il s'attache à donner de façon pédagogique, en 31 fiches méthodologiques, les « recettes » de son utilisation. Il offre un certain nombre de solutions concrètes aux situations suivantes : - choisir une technique en fonction des objectifs du produit, de son efficacité et de ses coûts ; - utiliser un thème promotionnel dans le cadre de la stratégie de communication ; - accroître l'efficacité de l'action par l'utilisation des médias de la promotion ; - vendre les actions promotionnelles à la distribution ; - élaborer un plan promotionnel ; - coordonner les opérations nécessaires à l'intérieur de l'entreprise ; - mesurer l'efficacité des actions promotionnelles. Source de références visant à donner aux acteurs opérationnels de l'entreprise les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l'élaboration d'un plan d'actions promotionnelles cet ouvrage s'adresse tant aux responsables marketing et commerciaux qui désirent accroître leur potentiel qu'aux étudiants se préparant à des fonctions marketing et commerciales, aux enseignants et plus généralement à tous les professionnels de la communication.

  • L'exportation est à la mode, équilibre de la balance commerciale oblige ! Cependant, la pratique systématique d'une politique de développement sur les marchés étrangers est loin d'avoir irrigué tout le tissu industriel. L'ouvrage offre au lecteur un ensemble de principes et techniques fondés sur l'observation des pratiques d'entreprise. Il se veut ouvrage d'initiation mais également grille de lecture complète de tous les mécanismes qui sous-tendent les actions de l'exportateur. De l'étude de marché au partenariat mondial, les responsables d'entreprise et les étudiants en gestion et en économie du 1er au 3e cycle (B.T.S., I.U.T., Maîtrise, École de Commerce, I.A.E.) y trouveront un guide qui survivra aux événements conjoncturels du commerce mondial.

  • La décennie 1970 a été celle des conditions de travail et de la démocratie industrielle, la décennie 1980 celle des groupes d'expression, cercles de qualité et autres cultures ou projets d'entreprise, on parle dans les années 1990 de changer l'organisation du travail. Au-delà des effets de mode, un même constat s'impose dans la gestion des entreprises : la participation des salariés conditionne largement les résultats en termes de qualité et de productivité globale. À l'inverse de Ford, un dirigeant moderne pourrait dire à ses ouvriers : « Je vous paie aussi pour penser. » Mais si le management moderne se doit d'être participatif, l'accord sur l'objectif n'empêche pas que subsiste une interrogation sur les moyens appropriés. Ce livre propose d'associer recherches empiriques et réflexion théorique. Fruit de plusieurs années d'enquête, l'analyse transversale est nourrie par des observations approfondies dans une trentaine d'entreprises. Pour la permière fois, les entreprises étudiées regroupent à la fois des grandes entreprises et des petites et moyennes entreprises présentant des pratiques contrastées et situées dans différents pays européens. Cette collecte de données effectuée en pleine période de mutations permet de montrer comment le développement de la participation est lié aux nouvelles tendances d'une « économie de l'offre » conduite à la diversification des produits et à la flexibilité des procédés. Mais elle révèle aussi les limites et les difficultés rencontrées afin d'en tirer des enseignements concrets. Il s'agit en fait de contribuer à une socio-économie de l'entreprise où les relations sociales et professionnelles sont mises en rapport avec la nature des marchés et des produits, l'organisation de la production et les systèmes techniques. La démarche comparative débouche sur la mise en évidence d'une liaison entre participation des salariés et nouvelles caractéristiques de travail productif, ce qui amène à formuler les hypothèses de constitution d'une appartenance productive ou d'émergence d'un nouveau modèle professionnel.

  • Écrit dans un langage clair, aisément accessible à un large public, cet ouvrage constitue une approche synthétique des principaux rouages de l'économie, de ses fondements et de ses enjeux, et du rôle des acteurs et partenaires en présence. L'auteur s'est ainsi attaché à présenter une vision générale de l'économie, en axant essentiellement l'ouvrage autour, d'une part des grandes problématiques contemporaines, et d'autre part, des analyses, explications ou controverses actuelles relatives aux phénomènes économiques.

  • En complément de l'ouvrage du même titre dans la collection Questions sur..., ce recueil présente des articles fondamentaux sur la question. Il offre aux étudiants du Capes et de l'agrégation d'histoire une approche des textes de recherche les plus importants et permet l'accès à des travaux essentiels.

  • Les thèmes abordés traitent autant des concepts classiques du domaine que des dernières avancées de la recherche. Ils sont centrés autour d'un certain nombre de constats : définition et pratiques de l'évolution du marketing, changement du comportement du consommateur, grande variété des méthodes, des disciplines et des théories sous-jacentes, risque d'éclatement de la recherche, etc.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Au sortir de la Première Guerre mondiale, quelques jeunes écrivains se saisissent d'un néologisme forgé par Guillaume Apollinaire : « surréalisme ». Leur propos est moins de fonder une nouvelle « école » que de s'engager dans une nouvelle aventure. Se refusant au cloisonnement des disciplines (littérature, peinture, cinéma) comme à celui des frontières (par son cosmopolitisme), l'histoire du surréalisme traverse le siècle. Retraçant l'évolution du mouvement de 1917 à 1966, évoquant ses dimensions politiques ou philosophiques, le présent ouvrage se penche essentiellement sur le surréalisme littéraire : celui de A. Breton et L. Aragon, P. Soupault et A. Artaud, R. Desnos et P. Éluard, R. Vitrac et R. Crevel. En ce domaine, le surréalisme se veut révolution ; il se joue de la classique division des genres, impose une vision nouvelle de la poésie, condamne roman et théâtre tout en s'attachant à les réinventer. Une nouvelle façon d'écrire s'invente qui appelle l'invention d'une nouvelle manière de lire.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La littérature fin de siècle n'est pas un mouvement littéraire. Il y a des manifestes décadents, symbolistes, il n'y a pas de manifeste fin de siècle. Cette littérature s'est moins constituée contre l'école naturaliste que contre la philosophie positiviste. Difficile à cerner, infiniment diverse, variant au fil des générations, elle recueille de nombreux héritages et s'ouvre sur la modernité. Fin de siècle et avant siècle à la fois, elle nous apparaît moins aujourd'hui comme une impasse que comme une étape préliminaire à la grande mutation de l'art que nous vivons au XXe siècle. Sans doute faut-il lire dans le pessimisme outrancier qui la caractérise et qui aime s'exprimer sur le mode de la dérision un des signes de notre modernité. On s'efforce dans ce volume de faire ressortir l'aspect novateur d'une littérature qui, malgré ses excès, voit naître des tentatives. nouvelles d'écriture ainsi qu'une exploration neuve de l'imaginaire. Rarement aussi une littérature n'a été à ce point unie aux autres arts - musique, peinture - qui annoncent eux aussi le tournant vers le XXe. Avec ses faiblesses et ses richesses, cette littérature apparaît comme un moment intense de bouillonnement et de recherche. Il était important de montrer l'unité, l'esprit de cette littérature qui déborde les seuls mouvements symboliste et décadent, de respecter son incroyable diversité et de faire sentir que les oeuvres les plus riches de cette période dépassent bien souvent les théories et les clivages entre écoles.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La vente abordée à la fois aux plans de la nature des zones de développement à considérer (marché national et marchés internationaux) et des moyens de décision et d'action à posséder. Une synthèse de ce qu'il convient de savoir.

  • Traite de deux thèmes de la macroéconomie : la modélisation dynamique des comportements des agents économiques et l'analyse de la croissance économique à long terme. Cette nouvelle édition renforce le chapitre sur la consommation et donne toutes les dernières évolutions théories de la croissance.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Six chapitres pour nous faire voyager à travers les principales applications de la statistique : le jeu, les paris, les décisions à prendre, les sondages... S'adresse au grand public, aux étudiants...

empty