Littérature générale

  • Terre Courage est le récit romancé, sur 3 000 ans d'Histoire, des relations entre l'homme et la nature, depuis le temps des famines et de la simple cueillette jusqu'à celui où de nouvelles cultures apparaissent, reculent, reviennent selon les besoins et les moyens, entre les hantises de la disette et les mirages des excédents, entre les défrichements opiniâtres du passé et les reboisements actuels. Le cadre en est une forêt omniprésente, une rivière au cours fragile, une vallée aux terres ingrates, jadis ravagées par des animaux sauvages. Génération après génération, des hommes y ont imprimé leur marque malgré les guerres, les maladies, la fureur des éléments et des autres hommes. On dit souvent que « le paysage change » ; nos paysages ne sont eux-mêmes que des constructions, l'illustration du rapport passager de l'homme à l'espace. Fruit et outil de ce rapport, l'agriculture, comme la nature, n'est qu'un éternel recommencement. L'Homme est le véritable héros de ce roman, de celui de l'âge du fer au nouvel agriculteur d'aujourd'hui.

  • Modeste paysan de l'Orléanais, Louis doit rejoindre les tranchées de la Marne. Premier départ, terrible arrachement. Il laisse Marie, sa jeune femme enceinte, ses parents, sa terre, pour l'univers absurde de la guerre. Très vite, il décide de déserter pour rentrer chez lui où Marie vient d'accoucher. Il ignore qu'au pays la famille craque. Marie n'aime pas la terre ; elle le trompe. Un soir, Louis fuit la tourmente de fer et de sang. A son arrivée, il découvre Marie dans les bras de son amant. Le monde s'écroule autour de lui. Reprise par sa famille, Marie part avec son fils, laissant derrière elle les ruines des passions qu'elle a suscitées. Louis n'aura d'autre choix que de repartir pour refaire ailleurs le seul parcours qu'il connaisse : celui de la terre.

  • Une bourgade dans le sud de la France, Puy-vignon, coupée en deux par une rivière. Dans la partie basse, une distillerie bruyante et malodorante rend la vie quotidienne insupportable aux habitants. Une association de défense est créée, soutenue par les écologistes. Tout est en place pour le déclenchement des hostilités contre les viticulteurs responsables. Le pouvoir local, d'abord indifférent, laisse faire. De proche en proche, l'affaire de la distillerie en dévoilera d'autres, où le rugby notamment sera concerné. Entre les querelles de clocher et les « magouilles » politico-viticoles, l'histoire progressera vers un dénouement inattendu. Un roman haut en couleurs sur des sujets dans l'air du temps.

  • Léonce est-il seulement un vieux bonhomme de "là-haut", ivrogne, sourd comme un pot, à la cervelle fêlée d'idiot du village, ou bien un vieux renard au coeur énorme, naïvement sincère et généreux ? Il est vital pour lui de le savoir avant la fin de cette journée, pour éviter que sa vie ne débouche sur quelque folie meurtrière. Avec truculence, il déterre ses souvenirs, ses douleurs : Madeleine, sa femme, murée dans le refus et l'ambition ; Maryse, sa belle amie envolée ; le poids du village et de ses individus hors du commun. Son espoir : le grand Ami de Nazareth et l'amour démesuré pour Albertine, sa fille. C'est à l'abri magique de la Pierre, un menhir dressé à l'endroit le plus beau de la montagne, que Léonce part à la recherche de lui-même.

empty