Publications de l'Université de Rouen

  • Dès l'été 1940, les entreprises havraises sont contraintes de répondre aux commandes des autorités allemandes. Métallurgie, construction navale, bâtiment et travaux publics, commerce et artisanat : plusieurs dizaines d´unités productives sont mises au

  • La draperie, la fabrication des tissus de laine foulés, a été une des principales industries du Moyen Âge. La Normandie, une des grandes régions productrices, reste aussi parmi les moins connues. Nous sommes ici aux origines d'une tradition régionale textile, qui durera bien au-delà du Moyen Âge. En étudier le premier essor, c´est aussi tenter de comprendre comment fonctionne alors le monde du travail, avant la grande industrie, avant même la proto-industrie. Un monde où l´innovation doit se frayer son chemin quand s´affirment parallèlement les corporations, où la concurrence se déploie dans un univers de la très petite entreprise et de l´endettement chronique, où se nouent de nouvelles relations entre villes et campagnes. En cette fin du Moyen Âge, la peste, en bouleversant le marché du travail, offre aussi à l´historien une occasion exceptionnelle d´en approcher les rouages; et la crise de la fin du xve siècle à Rouen annonce le temps où l´artisan entrepreneur va s´effacer devant le capitalisme marchand. Un monde à la fois très différent du nôtre, mais aussi très proche, où règnent la précarité et les délocalisations, où les conflits portent déjà sur les heures de travail.

  • Cet ouvrage lit le premier livre des Fables, fable après fable, selon son ordre, pour montrer que l'on gagne à reconnaître et à sentir la composition de l´ensemble des Fables de La Fontaine, sans rupture, mais en plis divers. S´il se veut d´abord un lanceur de lecture, qui esquisse l´analyse de plusieurs livres, il tente de penser un « art qui cache ce qu´il est et ressemble au hasard ». Il en montre les principes et les modèles physiques, éthiques et poétiques, qui permettent de se représenter la puissance créatrice de La Fontaine. En donnant un sens actif à la notion de diversité, en la plaçant dans le contexte de l´épicurisme chrétien et en multipliant les études de détail, il invite à renouveler, avec patience, audace et imagination, les approches d´un chef d´oeuvre trop inconnu.

    Sommaire Introduction Dans le courant du livre I La Cigale et la Fourmi, Le Corbeau et le Renard La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le Boeuf Les Deux Mulets Le Loup et le Chien La Génisse, la Chèvre et la Brebis, en société avec le Lion La Besace L'Hirondelle et les petits Oiseaux Le Rat de ville et le Rat des champs Le Loup et l'Agneau L'Homme et son image Le Dragon à plusieurs têtes et le Dragon à plusieurs queues Les Voleurs et l'Âne Simonide préservé par les Dieux La Mort et le Malheureux, La Mort et le Bûcheron L'Homme entre deux âges et ses deux Maîtresses Le Renard et la Cigogne L'Enfant et le Maître d´école Le Coq et la Perle Les Frelons et les Mouches à miel Le Chêne et le Roseau Retour à La Cigale et la Fourmi Conclusion Supplément à la lecture du livre I Livre II Premières fables du livre III À l´aventure du livre VI Bibliographie indicative Éditions des oeuvres de La Fontaine utilisées dans cet ouvrage Livres sur La Fontaine et les Fables Travaux intéressant particulièrement la composition des livres des Fables

  • L'intérêt pour le microcrédit et la microfinance ne faiblit pas depuis le sommet de Washington en 1996, depuis que l'ONU a déclaré 2005 l'année internationale du microcrédit, depuis que Muhammad Yunus a reçu le prix Nobel de la paix en novembre 2006. Les débats sont même plus nourris que jamais, avec la croissance accélérée que connaissent certaines institutions et les difficultés qui parfois en résultent. On oublie trop souvent que le secteur de la microfinance en est à ses débuts, c'est pour cela qu'il soulève tant de problèmes et suscite tant d'analyses. On se penche souvent sur l'impact social de la microfinance qui ne semble pas se concilier facilement avec les performances financières des institutions concernées. C'est cette dimension-là que privilégie cet ouvrage qui considère également la nouvelle activité que constituent les transferts de fonds ainsi que les relations qui deviennent parfois très étroites entre ces institutions et les banques. Les dimensions culturelle et sociale de la microfinance ne sont pas oubliées pour autant. Cet ouvrage, qui reprend certaines des communications présentées aux Journées scientifiques de Brazzaville en juin 2011, nous emmène au Bénin, au Mali, au Congo (celui de Brazzaville et celui de Kinshasa) ainsi qu'au Cameroun.

  • Dans ce recueil de poèmes, Percival Everett poursuit son audacieuse exploration du langage et de ses surprises. L'on y découvre une sensualité aux idées, un goût et des couleurs à l'abstraction, une qualité tactile, l'effluve d'un parfum. Lire ces poèmes, c'est éprouver que la pensée est une expérience - agréable ou déroutante, qui rassure ou inquiète. Le langage est sans limite: Everett nous le rend étranger, pour mieux nous inviter à le redécouvrir et nous l'approprier - tâche jamais achevée, le langage restant en partage, notre mode d'être au monde.

  • Ces 105 lettres inédites de Juliette Drouet à Victor Hugo, récemment retrouvées dans les universités américaines de Yale, Harvard et Syracuse, et à la prestigieuse Pierpont Morgan Library, retracent plus de quarante ans d'une liaison passionnée, de 1835 à 1878, depuis la naissance d'Olympio jusqu´au dernier séjour des vieux amants à Guernesey. Elles témoignent des réelles qualités d´épistolière de Juliette Drouet, amoureuse éperdue mais lucide, fidèle et dévouée corps, coeur et âme à son « cher bien-aimé » à qui elle sauva la vie au lendemain du coup d´État du futur Napoléon III. Elles illustrent aussi ce qu´on a appelé "le style Juju" : figures d´amplifications, effets d´oralité, néologismes, détournements d´expressions, métaphores filées, notamment.

  • Negativity's Kiss is a noir poem, with characters and a story, violence, cops, everything one likes about the crime novel, minus its robotic, skippable detail. Plus language that rocks. However the poet doesn't know how to be straight enough to just do it-tone and genre-so this is pretty crooked. Satirical and feral, ...

  • Depuis 2008, l'économie mondiale est confrontée à une crise majeure, la plus grave qu´elle ait connue depuis la grande dépression des années 1930. Initiée par la déréglementation financière, elle s´est propagée des Etats-Unis au monde entier et affecte particulièrement l´Europe avec la montée de l´endettement public. Refonder l´action publique et sa gouvernance est devenu un enjeu majeur pour l´avenir de l´Union européenne et son modèle de société. Comment résorber les dettes européennes ? Comment réguler efficacement les marchés ? De quels nouveaux outils faut-il doter les Etats pour restaurer leur capacité à agir ? Comment repenser la gouvernance européenne, renforcer les solidarités et la démocratie ? Telles sont les questions essentielles auxquelles ce livre apporte des réponses.

    Sommaire Introduction : Crise et besoins de renouveau de l'action publique par Philippe BANCE 1re partie : Les interventions publiques après 2008 Chapitre 1 : Les politiques budgétaires dans la crise : krach, sauvetage, boomerang. . . trappe à intervention publique ? par Philippe BANCE Chapitre 2 : États et systèmes financiers européens : une relation biaisée par Nathalie REY Chapitre 3 : Les entreprises publiques européennes et la crise économique : l'occasion manquée par Luc BERNIER 2e partie : La crise de l'action publique en France et en Europe Chapitre 4 : L'administration française dans la tourmente : changer de mode opératoire et de politique par Jean-Claude BOUAL Chapitre 5 : Politiques publiques et développement territorial en France : quid des activités tertiaires ? par Hugues JENNEQUIN Chapitre 6 : La libéralisation des industries de réseau: débat théorique et application aux télécommunications par David FLACHER et Hugues JENNEQUIN Chapitre 7 : Les partenariats public-privé en Europe ? par Cathy ZADRA-VEIL Chapitre 8 : Quelle contribution des services d´intérêt général à la politique de cohésion de l´Union européenne ? par Mihaela M. SIMILIE Chapitre 9 : Richesse et inégalités sociales en Europe par François ABALLÉA 3e partie : Quelles refondations de l´action publique en France et en Europe ?

    Chapitre 10 : Repenser l´action publique à l´aune de l´Union européenne par Pierre BAUBY Chapitre 11 : La coordination des politiques budgétaires européennes : pour une coopération renforcée géométrisée proactive par Philippe BANCE Chapitre 12 : La stabilité de l´espace monétaire européen et le rôle international de l´euro par Faruk ÜLGEN Chapitre 13 La difficile reconquête des fonctions collectives par Jacques FOURNIER Chapitre 14 : Économie sociale et action publique : élargissement, substitution, ou aiguillon? par Danièle DEMOUSTIER Chapitre 15 : De nouveaux indicateurs de convergence pour une Europe durable ? par Florence JANY-CATRICE Conclusion : L´impérative métamorphose de l´action publique en France et en Europe, par Philippe BANCE et Jacques FOURNIER

  • Dès la fin du XVIIIe siècle, Santiago de Cuba accueillit des milliers de réfugiés de Saint-Domingue qui fuyaient les violences des révolutions française et haïtienne. Les colons espéraient s'installer pour développer des plantations. Ils furent expulsés en 1809, en raison de la guerre franco-espagnole, mais certains d´entre eux revinrent quelques années plus tard, suivis par d´autres Français, venant parfois directement de métropole. Ces mouvements migratoires furent essentiels pour la région orientale de Cuba. Les colons purent se redresser et jouer le rôle de moteur de la transformation économique de la région d´accueil. Leur réussite s´appuie sur la reconstruction d´une communauté sur le modèle de la société coloniale de Saint-Domingue, unie par un sentiment partagé d´être Français.

  • Traditionnellement considéré comme un chef-d'oeuvre comique et un modèle de l'esprit français, le théâtre de Beaumarchais prétend aussi, plus profondément, éclairer l'homme et explorer ce que La Mère coupable appelle « le secret de l'âme ». Cette ambition anthropologique, au coeur de la présente étude, nuance la prétendue légèreté de ce corpus: fondée sur le principe de la trilogie, qui privilégie la maturation des personnages et l'entrelacs des registres dramatiques, elle puise dans le mélange des émotions l'art de mettre à nu le mécanisme des passions et la loi du désir. Beaumarchais renoue dès lors avec les grandes tragédies du monde antique: bâtardise, parricides symboliques, inceste, filiations, aucune des grandes étapes de l'aventure humaine n'échappe à son théâtre abrasif. Figaro, apothicaire mélancolique transformé, par le secret de sa naissance, en spécialiste des humeurs et de la catharsis, y marche sur les pas d'OEdipe et affronte à nouveau l'énigme du Sphinx: qu'est-ce que l'homme ? L'identité est-elle réductible au visible et au dicible, au masculin et au féminin? La découverte de soi n'implique-t-elle pas de consentir à l'existence de forces immaîtrisées qui agissent indépendamment de la conscience et révèlent, au coeur de la trilogie, la fascinante puissance du rêve et de la folie ?

  • Alors que des bouleversements majeurs affectent les universités françaises, il est aujourd'hui plus que nécessaire de connaître leur fonctionnement pour en décrypter tous les enjeux.

    Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui ont des responsabilités au sein des universités ou sont appelés à en prendre, aussi bien qu´aux étudiants et aux chercheurs, français ou étrangers, qui s´intéressent à l´enseignement supérieur. On y trouvera un état des lieux, des problématiques et une présentation du champ universitaire, abordés de manière à la fois synthétique, mais exhaustive, et rigoureuse, mais accessible.

    Des spécialistes et des acteurs de l´enseignement supérieur et de la recherche y présentent l´histoire de l´université, son environnement institutionnel, son organisation et sa gouvernance, la recherche, les politiques de formation, les relations internationales, la politique documentaire, la vie étudiante et les étudiants, les finances, les ressources humaines, l´immobilier, les systèmes d´information et le management.

    Sommaire Préface par Éric ESPÉRET Introduction : Les universités françaises au sein de l'enseignement supérieur par Frédéric FOREST 1re partie Chapitre 1 : Brève histoire des universités par Christine MUSSELIN Chapitre 2 : L´environnement institutionnel par Éric PIOZIN Chapitre 3 : La gouvernance et l´organisation par Jean-Pierre FINANCE 2e partie Chapitre 4 : Les politiques de formation supérieure universitaire par Daniel FILÂTRE Chapitre 5 : La recherche universitaire par Jean-Richard CYTERMANN Chapitre 6 : Les étudiants et la vie étudiante par Guillaume HOUZEL Chapitre 7 : Relations et politiques internationales par Éric FROMENT Chapitre 8 : La politique documentaire par Pierre CARBONE 3e partie Chapitre 9 : Pilotage, management et systèmes d´information par Claude RONCERAY Chapitre 10 : Les finances par Jean-Sébastien VALET et Gwenaëlle VERSCHEURE Chapitre 11 : Les ressources humaines par Frédéric FOREST Chapitre 12 : Le patrimoine immobilier par Nicolas GAILLARD et Franck JOYEUX

  • Publiés pour la première fois en 1552, Les Amours constituent l'un des grands événements littéraires de la France du XVIe siècle: maintes fois imité à la Renaissance, le recueil est d'emblée perçu comme un chef-d'oeuvre, et fait même l'objet d'un commentaire savant, rédigé par Marc-Antoine Muret.

  • Pendant la montée du nazisme et durant la guerre, Viktor Klemperer, philologue juif allemand, a étudié la contamination de la langue allemande par la propagande des nazis. Stan Neuman s'en est inspiré pour réaliser un documentaire remarquable, La Langue ne ment pas, dont la projection à Yvetot fut l´occasion d´une conférence d´Alain Rey sur les dévoiements du langage par les systèmes totalitaires.

    Le lexicographe éminent, le chroniqueur aigre-doux et le linguiste averti s´y livre à une analyse sensible et fine sur les dangers de la parole adressée aux masses quand elle est dévoyée.

  • L'écriture et la lecture sont des phénomènes qui ont donné lieu à de multiples études, aussi bien en philosophie (Derrida) qu´en littérature (Blanchot, Gracq).

    Le présent volume se concentre sur la figure de Sartre en vertu de la place centrale et croisée qu´occupent ces deux phénomènes dans son travail de philosophe et d´écrivain : aussi s´est-il imposé aux auteurs pour traiter ces dimensions en miroir l´une de l´autre.

    Plus particulièrement, la question qui sert de fil conducteur dans ces différentes contributions touche à la relation entre la thématique de l´écriture et de la lecture et leur mise en pratique - l´intérêt étant d´en scruter les articulations et d´en explorer les différentes facettes : Sartre fait-il toujours ce qu´il dit qu´il fait ?

    Sommaire Avant-propos Alain Flajoliet - Introduction : Sartre : « La folie dans les livres » 1re partie - S'écrire et se lire MartineMarzloff - L'autobiographie sartrienne en regard de l´esthétique de la réception Natalie Depraz - Lire et écrire en phénoménologue : Sartre et l´accès au vécu « en première personne » Christine Daigle - L´(la ré-)écriture de soi-même : de l´utilisation de l´autobiographie et des mémoires dans les oeuvres de Beauvoir et Sartre Noémie Parant - Écrire « pour me sauver tout entier » 2e partie - Re-penser l´écriture et la lecture Jean-François Louette - Petite tératologie de la lecture selon Sartre Adrian van den Hoven - Lire et écrire et l´adaptation par Sartre de Kean de Dumas 3e partie - Ouvertures Étienne Pinat - Écrire, lire, d´après Blanchot Maël Renouard - En vivant en percevant : lire et écrire selon Julien Gracq Patrice Bougon - Sartre et Derrida, lecteurs de Genet. La tache aveugle

  • Ce manuel d'histoire des institutions présente au moins deux particularités :

    Il prétend d'abord effacer la frontière classique entre les matières relevant du droit public (organisation de l'État et de l´administration) et celles qui tiennent au droit privé (famille, travail, propriété). Séparation dont la critique est passée en lieu commun, mais qui, dans les ouvrages rédigés à l´usage des étudiants en droit, est encore et toujours strictement.

    La formule du mémento a été délibérément écartée. Pas question pour nous d´accabler la mémoire du lecteur, de l´égarer dans la broussaille des détails, de multiplier les énumérations sans substance et sans interprétation. Les faits, les événements, les institutions, les dates viennent simplement à l´appui d´une démonstration : celle qui consiste à mettre en évidence la poussée au cours de ces deux siècles (1750-1945), d´une démocratie à la fois raisonnable et exigeante, opposée à l´hydre constamment renaissante, de l´oligarchie : lutte éternelle qui est de l´essence même de la politique.
    Jacques Bouveresse est professeur d´histoire du droit à la faculté de droit de l´université de Rouen. Outre de très nombreux articles, il est notamment l´auteur de deux ouvrages publiés aux Presses universitaires de France dans la collection « Droit fondamental » : Droit du développement et de la coopération (1990) et Introduction historique au droit du travail (1996). Il a aussi écrit un grand ouvrage sur l´Algérie coloniale, publié par les PURH : Un parlement colonial ? Les Délégations financières algériennes 1898-1945, I, L´Institution et les hommes (2008) ; II, Le déséquilibre des réalisations (2010).

  • Amilec ou la graine d'hommes est, dirait-on aujourd'hui, un roman de science-fiction, de génétique-fiction plus précisément. D'une grande liberté de ton, entraîné par une curiosité universelle, ce roman inclassable, publié en 1753, est nourri des connaissances en matière de physiologie et des lectures savantes de son auteur, Charles Tiphaigne. La singularité de ce dernier est de ne pas être un homme de lettres comme les autres, mais d´être docteur en médecine de la faculté de Caen. Le roman, précédé d´une préface particulièrement éclairante, est ici replacé dans son contexte et accompagné de la première biographique de l´auteur, reconstituée avec minutie et comportant de nombreux documents.

  • N examine ici les paradoxes exprimés par le voisinage d'un titre poétique, Le Rouge et le Noir, avec deux sous-titres renvoyant à l'histoire contemporaine, Chronique du XIXe siècle et même Chronique de 1830. Le premier n'a certainement pas délivré encore tous ses mystères, tandis que les seconds semblent limpides, et leur coexistence intrigue.

  • OEuvre exigeante que Les Tragiques d'Agrippa d'Aubigné, qui peignent la France en mère affligée, contemplant la querelle sanglante d'Ésaü et Jacob, ses deux fils ennemis. Il a fallu le recul du classicisme pour que soit revalorisée une poésie âpre et sans concession, indifférente aux chocs qu'elle porte et aux blessures qui la Cette ...

  • Le motif mythologique de la métamorphose n'est pas seulement un élément thématique des oeuvres, mais un principe poétique et esthétique fondamental témoignant de leur dimension autoréflexive et processuelle. De Kafka à Dada, de Thomas Mann à Claude Simon, des poètes baroques à Paul Celan, la métamorphose est à la fois construction d´un sens et symptôme de son altération. Elle déplace l´attention de l´oeuvre achevée au processus créateur, de la forme proprement dite aux forces qui lui donnent lieu - et qui, aussi, la menacent et la déstabilisent. Son enjeu n´est pas pour autant, comme on dit, « purement formel » : il y va du statut du sujet, de son unité et de son autonomie, de la nature de son rapport au monde. Une réflexion que la littérature produit bien plus qu´elle ne la reproduit.

  • Flaubert romancier a toujours revendiqué le caractère impersonnel de ses écrits. C'est pour lui un parti pris esthétique fondamental : l´écrivain ne parle pas de lui-même dans son oeuvre, laquelle doit rester étrangère à l´expression intime de soi. Or

  • « Corneille » n'existe pas. Telle est la bonne nouvelle de ce livre conçu lors du quatrième centenaire de la naissance de Pierre Corneille (juin 1606). Du moins n'existe plus guère, et on peut s'en réjouir, un Corneille statufié, monolithique, on serait tenté de dire de pierre... Mais si la statue de Corneille s'efface ici, c'est pour laisser place à un portrait diffracté, complexifié, résolument ancré surtout dans l'étude des pratiques concrètes dont l'oeuvre de Pierre Corneille est à la fois le résultat et le point de départ : que fait Corneille, et que fait-on de lui, en son temps et après ? Telle est la question qui guide les analyses de cet ouvrage. « Il est facile aux spéculatifs d'être sévères », ironisait Corneille, invitant les doctes à mettre les règles « en pratique aussi heureusement » que lui-même l'avait fait (Discours des trois unités, 1660). Corneille, s'il est penseur ou poéticien, ne l'est en effet qu'au regard de pratiques, codifiées par des « arts » ou s'inventant à mesure, qui influent les uns sur les autres : comment s'articulent les pratiques de Corneille dramaturge, poéticien, mais aussi editor, paraphraste, académicien ou sujet du royaume de France ? Tissu d'actions d'autant moins séparées que le « champ littéraire » et l'expérience esthétique n'ont nullement acquis encore l'indépendance qu'ils revendiquent déjà. Comment retentissent sur l'oeuvre le travail de la scène, les réactions du public, les jugements critiques, les réécritures et appropriations ? Tout en distinguant le temps de la réception de celui de la création, les six sections de l'ouvrage examinent de façon croisée les pratiques de Corneille et celles de son interprétation (théâtrale, critique) dans le temps, avec pour enjeu de restituer à l'oeuvre de Corneille, dans sa diversité, sa dimension d'expérience.

  • Proche de Paris et à la limite de l'Ouest rebelle, entre Thermidor et Brumaire, le département de l'Eure fut affecté par la chouannerie normande et par le brigandage des « chauffeurs ». L'administration départementale et les commissaires centraux durent affronter la « malveillance » tout en subissant les critiques des néo-jacobins. Cherchant à développer une culture républicaine, les administrateurs réussirent à instaurer une école centrale novatrice sur le plan pédagogique.

    À travers l'exemple de l'Eure, cet ouvrage, tiré d'une thèse (2009), s´efforce de montrer que le Directoire, ce régime mal-aimé, a contribué à préparer les expériences républicaines de la France du XIXe siècle.

  • La découverte du Barbier d'Ingouville ou Le retour du Barbier de Séville fait partie des bonheurs du chercheur. Pièce inédite, cette comédie alerte et ingénieuse est déjà en soi une belle trouvaille dont la lecture se savoure. Mais son cousinage revendiqué avec la célèbre pièce de Beaumarchais redouble encore son intérêt, pour l'historien de la littérature notamment, à qui s'offre ici la trop rare occasion d'approcher une de ces nombreuses parodies bien souvent introuvables. Il convient donc d'offrir à ce barbier havrais la place qu'il mérite. La pièce est accompagnée de commentaires permettant de la resituer à la fois dans l'histoire théâtrale et dans l'histoire du Havre.

  • This document is a comprehensive survey of the scientific knowledge acquired in late 2012 on the environmental impacts of marine aggregate extraction. The synthesis completes international knowledge (ICES WGEXT, COST Action 638 "MAGGNET") with local investigation in Normandy on two sites of the Eastern English Channel in the framework of the 2003-2011 SIEGMA programme.

empty