Sciences humaines & sociales

  • Napoleon face aux souveraines de son temps Nouv.

    Un pour toutes et toutes pour un.
    Elles s'appellent Marie-Louise, Joséphine, Élisa, Auguste-Amélie, Stéphanie, Hortense, Louise, Catherine, Élisabeth, Marie-Caroline, Caroline. Grandes-duchesses, reines ou impératrices, elles furent toutes souveraines. Certaines l'étaient de famille immémoriale, d'autres le devinrent par la seule volonté de cet homme devant qui tout pliait. Elles connurent le faste des cours, le sommet de la fortune, mais aussi les errances dues aux guerres incessantes, parfois même la prison. De l'Espagne à la Sicile, de la Toscane à la Russie, mais aussi en Bavière, dans les duchés de Wurtemberg et de Bade, dans le royaume de Prusse et dans le Saint Empire, ces douze souveraines nous permettent de parcourir l'Europe au gré des conquêtes puis des défaites napoléoniennes. Leurs mariages furent rarement le fait de leur volonté, mais ceux qui furent imposés ne furent pas toujours les plus malheureux. Certaines sont encore très célèbres, d'autres sont inconnues du grand public. Toutes ont vu leur destin bouleversé par la tornade impériale. Certaines perdirent tout en 1815, d'autres retrouvèrent leur souveraineté à la faveur du congrès de Vienne. Qu'ils soient admiratifs ou sévères, ce sont douze regards qui ont scruté Napoléon, souvent respectueux, parfois impitoyable, mais jamais indifférent. Une approche novatrice porté par un style enlevé.

  • A nos enfants Nouv.

    A nos enfants

    Taquet Adrien

    • Plon
    • 18 Novembre 2021

    Secrétaire d'Etat en charge de l'enfance et des familles depuis juillet 2020, Adrien Taquet dévoile ce qu'il a vu et appris dans ses fonctions et sur le terrain depuis plusieurs années. Un document aussi choc que nécessaire sur l'état de l'enfance en France. Le 26 juillet 2020, Adrien Taquet est nommé Secrétaire d'Etat en charge de l'enfance et des familles, auprès d'Olivier Véran. Cette fonction a été créé par Emmanuel Macron sous l'impulsion de sa femme, Brigitte. Il était auparavant (depuis le 25 janvier 2019) secrétaire d'Etat en charge de la mise en place de la stratégie pour la protection de l'enfance auprès d'Agnès Buzyn.
    Dans cet ouvrage, Adrien Taquet tire la sonnette d'alarme sur l'état de l'enfance en France. Avant d'être ministre, il savait déjà que le pays avait de gros progrès à faire en ce qui concerne notamment les abus et les placements d'enfants. Aujourd'hui il en est plus que jamais convaincu. Grâce à sa fonction de ministre, il a eu accès à tous les chiffres, toutes les données, il a rencontré des victimes et des brigades spécialisées. Après quatre ans, il dévoile tout de ce qu'il a vu et appris. Un document aussi terrifiant que nécessaire.

  • Defendre les libertes publiques Nouv.

    La démocratie ne l'a pas emporté une fois pour toutes, y compris dans les pays occidentaux où elle pourrait sembler la mieux assurée. L'emballement des politiques sécuritaires sous le choc du terrorisme, la progression des nationalismes et de la défiance à l'égard des minorités et des migrants, le développement de nouvelles techniques de surveillance et de traçage des populations, toujours plus véloces que les textes législatifs qui devraient en règlementer les applications, l'impatience des exécutifs qui veulent afficher toujours plus vite leur bilan, même s'il faut pour cela contourner ou bousculer les Parlements, l'ont montré au cours des dernières années. Il est utile d'en citer des exemples pour rappeler avec eux que la démocratie est un bien fragile, qui ne peut être conservé sans vigilance ni engagement constant des citoyens.
    C'est à décrire les fragilités et les menaces aujourd'hui les plus manifestes, en France, en Italie, en Suisse, en Espagne, que s'attachent les textes de ce livre d'intervention et de mobilisation, mais aussi à recenser les forces militantes et citoyennes nouvelles qui semblent capables de leur apporter une réponse collective. Il y a urgence.
    Avec Mireille Delmas-Marty, Jean-Marie Delarue, William Bourdon, Etienne Piguet, Miguel Gotor, Francesca Romana Guarnieri et Michaël Foessel.

  • Louis xvi Nouv.

    Louis xvi

    Petitfils J-C.

    • Perrin
    • 10 Novembre 2021

    La biographie incontournable d'un souverain complexe racontée par le "roi des biographes" et "le biographe des rois". Fruit de près de sept années de recherches, s'appuyant sur une documentation considérable (pièces d'archives, correspondances, mémoires, rapports...), cet ouvrage balaie les clichés traditionnels, s'attachant à restituer le vrai visage de ce personnage complexe et secret. Non, Louis XVI n'était pas le benêt que l'on dit, mais au contraire un homme plein de finesse et d'intelligence, d'une mémoire prodigieuse, d'une culture remarquable, un roi scientifique, passionné par les explorations et les grandes découvertes. Il joua un rôle déterminant dans la reconstitution de la marine royale, qui permet la victoire sur l'Angleterre et l'indépendance américaine. Loin d'être un conservateur crispé, prisonnier de son éducation, il veut réformer en profondeur son royaume par une véritable Révolution royale et populaire, malheureusement contrée par la fronde généralisée des privilégiés.
    L'état - relativement florissant - du royaume à la veille de la Révolution, offre un tableau saisissant des quinze années du règne, largement méconnues, et explique, grâce à une interprétation neuve et magistrale, les mécanismes qui ont conduit à la destruction de l'Ancien Régime et à la grande crise finale. L'analyse politique, enfin, permet de comprendre pourquoi Louis XVI, qui était le meilleur roi possible pour la Révolution de 1789, a finalement été rejeté par elle.

  • La saga des windsor (nouvelle edition) Nouv.

    De la reine Victoria à la disparition du prince Philip en passant par la naissance de l'héritier George et la crise du " Megxit ", le roman vrai d'une famille extraordinaire, aux prises avec le tragique de l'histoire comme avec les drames intimes. Par un maître du genre.
    De l'Angleterre encore imprégnée du prestige de la légendaire reine Victoria au règne d'Elizabeth II - le plus long de l'histoire, de l'Empire britannique dominant le monde d'avant 1914 au Commonwealth des Nations, des gentlemen en chapeau melon aux Beatles, de la fin des prestigieuses colonies à la naissance de l'héritier George et au décès du prince Philip, voici l'extraordinaire saga d'une lignée de monarques, de reines, de princes et de princesses dont les destins sont de véritables romans. Dans leurs bonheurs comme dans leurs malheurs, ils continuent de nous fasciner par un unique mélange de traditions et d'audaces. Windsor ? Une passionnante saga britannique.

  • Histoire du gaullisme social Nouv.

    " La gauche se réclamera de moi quand je serai mort. " Charles de Gaulle.
    A l'occasion de sa première intervention télévisée, le Premier ministre Jean Castex s'est défini comme un " gaulliste social ". Si cette expression a été remise au goût du jour par le chef du gouvernement le 3 juillet 2020, elle est pourtant loin d'être nouvelle. Apparu il y a un petit moins d'un siècle, le gaullisme social est en quelque sorte le yin et le yang de la politique : il est l'équilibre parfait entre l'héritage historique de la droite du général Charles de Gaulle et l'esprit politique et philosophique de la gauche.
    Certes, le gaullisme - devenu une valeur-refuge de la vie politique française - incarne aujourd'hui encore le dépassement des clivages, unifiant la gauche et la droite autour d'une certaine vision du pays. Mais l'histoire et la vie politique de ce mouvement nous encouragent à le positionner à droite sur l'échiquier politique, alors même qu'une part non négligeable de ses thèses sont inspirées par le catholicisme social et l'héritage de la gauche.
    A l'origine, le " gaullisme social " rassemblait les Français convaincus que seules les institutions de la Cinquième République permettraient la réalisation des objectifs de la gauche ; il réunissait les défenseurs d'une tendance humaniste, ouvrière et sociale au sein de la droite française. Mais qu'en est-il aujourd'hui ? Quel héritage ce mouvement a-t-il laissé dans les mandats qui ont suivi ceux du Général ? Quelles conséquences a-t-il eues sur le paysage politique français, et les acquis sociaux ?
    Loin des clichés et d'une vision manichéenne de la politique française qui veut que la droite et la gauche ne se mêlent en aucun cas, Pierre Manenti - s'appuyant sur une série d'entretiens historiques et d'archives inédites - brosse le portrait d'un courant méconnu de la vie politique française.

  • Les temps ont change Nouv.

    De la même façon qu'il existe une physique amusante, l'autrice voudrait pratiquer ici une sociologie amusante, sans prétention scientifique. Faisant le constat que la vie quotidienne a davantage changé depuis sa naissance que durant tout le siècle précédent, elle évoque des objets comme la balance romaine, le filet à crevettes, la couchette de seconde classe, les ventouses ou la gamelle de l'ouvrier, qui nous émeuvent comme les témoins oubliés du monde d'hier. Plutôt que de déplorer la disparition d'une réalité qui fut celle de son enfance, elle s'étonne, s'interroge et prend le parti de l'humour. L'ouvrage distraira agréablement les lecteurs. S'il soulève quelques questions, il n'a pour but que de provoquer un sourire tendre et désabusé. L'auteure souhaite qu'il procure un plaisir identique à celui que l'on prend à feuilleter les merveilleux anciens catalogues de Manufrance.

  • Gamelin Nouv.

    Gamelin

    Max Schiavon

    • Perrin
    • 28 Octobre 2021

    Gamelin, ou la quintessence du désastre militaire.
    Maurice Gamelin (1872-1958), voilà définitivement une figure attachée à l'écrasante défaite de mai 1940. Il convient de dépasser ce lieu commun et s'interroger : comment cet officier considéré parmi les plus brillants de sa génération, à qui tout réussit depuis sa prime jeunesse, ayant la confiance des dirigeants politiques, a-t-il pu conduire les armées alliées au désastre ? Pour répondre à cette question centrale et objet du présent ouvrage, qui n'a reçu que des réponses partielles depuis 80 ans, l'auteur passe en revue les paramètres ayant influencé les choix tactiques et stratégiques du généralissime. Il étudie de près son comportement, ses failles ou ses fêlures. Il aborde également des questions essentielles, notamment les raisons pour lesquelles Gamelin a été choisi pour occuper le poste suprême, comme les motivations de ceux qui l'ont désigné. Enfin, il tente de cerner une personnalité particulièrement complexe, en racontant sa vie publique et privée, ses expériences, ses ressorts intimes, ce qui l'a motivé et poussé à agir. Il démêle les intrigues, les alliances, les ambitions des uns et des autres et apporte nombre de précisions sur des aspects laissés dans l'ombre jusqu'à aujourd'hui.

  • Le ciel et la marmite Nouv.

    Le ciel et la marmite

    Sylvie Lasserre

    • Plon
    • 28 Octobre 2021

    Un "Terre Humaine" qui nous emmène aux confins de l'Ouzbékistan, dans cette région reculée d'Asie centrale où le chamanisme a conservé un important substrat préislamique. Un voyage en profondeur dans le fascinant univers d'un chamanisme au féminin. Nous sommes aux confins de l'Ouzbékistan, au plus fort de l'hiver. Au loin, les sommets enneigés des monts Turkestan. Une rivière à sec, qui sert de piste. Au bord, une ferme, la dernière avant le Tadjikistan, deux cents mètres plus loin. Là vit Mayram, une chamane renommée, dont Sylvie Lasserre a partagé la vie. Quelques années plus tard, de l'autre côté de la frontière, l'auteure se lie d'amitié avec Gulchexra, une autre chamane réputée.
    Dans cette région reculée d'Asie centrale où le chamanisme a conservé un important substrat préislamique, Mayram et Gulchexra guérissent les femmes lors de rituels appelés ko'ch. Le sang coule, les battements du tambourin sont lancinants. Transes, larmes, rires, chants et cris des femmes. Invocations des saints, des fées, de la pluie, des démons. D'étranges phénomènes se produisent.
    À travers ces rituels qu'elle décrypte, l'auteure partage avec nous émotions et histoires de vie. Elle découvrira que le ko'ch est bien plus qu'un simple rituel thérapeutique. Les mots nous prennent par la main pour un voyage en profondeur dans le fascinant univers de ce rituel chamanique féminin. Au fil des pages s'efface l'incrédulité initiale, tandis qu'une autre vision d'un monde interrogeant en creux les failles de nos sociétés modernes se révèle.

  • Au commencement était le sexe : aux origines de la sexualité moderne Nouv.

    L'homme chercherait à protéger l'assurance de sa paternité (comprendre la fidélité de sa femme à laquelle il tenterait de faire le plus d'enfants possibles), tandis que la femme chercherait à protéger ses ressources (comprendre la fidélité d'un homme riche et puissant au meilleur patrimoine génétique possible). Cette théorie vous dit quelque chose ?

    À travers les derniers siècles, elle a servi à légitimer la monogamie, la répartition genrée des tâches et le socle même de nos sociétés. Pourtant, elle n'aurait aucun fondement scientifique. Pire, elle serait en contradiction avec plus de 3000 ans d'attitude et d'observation de la sexualité humaine.
    À travers un titanesque travail de recherche, les auteurs proposent une autre lecture, radicalement subversive, de l'évolution du couple et de la société de la préhistoire à nos jours.

    Christopher Ryan est écrivain et docteur en psychologie. Spécialiste de l'histoire de la sexualité humaine, il est conférencier à l'international (Ted) et apparaît également dans une dizaine de films documentaires et émissions (CNN, Netflix, HBO). Il a co-écrit le best-seller Au commencement était le sexe avec sa femme Cacilda Jetha. Psychiatre, elle se consacre aux troubles psycho-sexuels et à la thérapie de couple. Elle a fait des recherches sur le terrain sur la sexualité pour l'Organisation mondiale de la santé.

  • Louis xv Nouv.

    Louis xv

    Petitfils J-C.

    • Perrin
    • 21 Octobre 2021

    La grande biographie de Louis XV.A cinq ans, en 1715, Louis XV succède à son arrière-grand-père Louis XIV dans une France affaiblie. Après la Régence et le ministère du vieux cardinal de Fleury, ce n'est qu'en 1743 qu'il commence à gouverner. Le " Bien-Aimé " devient assez vite le Mal-Aimé. Il le resta longtemps aux yeux des historiens qui lui ont reproché sa faiblesse devant ses ministres et favorites, ses frasques du Parc-aux-Cerfs, la perte du Canada et de l'Inde... Aujourd'hui on commence à mieux comprendre ce souverain timide, secret, ayant sans doute du mal à assumer son métier de roi, mais profondément bon, sensible, cultivé, passionné par les sciences et ne manquant parfois pas d'autorité.
    En ce siècle des Lumières, où l'esprit public évolue fortement, où les idées nouvelles foisonnent, Louis XV, dans Versailles rayonnant d'un éclat incomparable, demeure le monarque le plus prestigieux d'Europe jusqu'à sa mort en 1774.

  • Dictionnaire de la guerre d'indochine Nouv.

    La guerre d'Indochine en un dictionnaire, par les meilleurs spécialistes français et étrangers
    L'historiographie de la guerre d'Indochine s'enrichit pour la première fois d'un dictionnaire embrassant l'essentiel des thèmes du conflit qui, entre 1945 et 1954, marque pour l'Empire français les débuts de la décolonisation. Les recherches effectuées par une cinquantaine de spécialistes civils et militaires débouchent sur la rédaction d'un millier d'entrées permettant d'éclairer des sujets ou des figures qui bien souvent ne sont traités que de manière succincte dans la plupart des ouvrages. Dans cette perspective, le
    Dictionnaire de la guerre d'Indochine constitue un document de travail exceptionnel et unique pour tous ceux qui se passionnent pour cette période, qui trouveront, dans ses pages, réponses à nombre de questions. La richesse de l'ouvrage tient en la grande diversité des thèmes traités : les aspects militaires et techniques du conflit et côtoient des notices culturelles ou littéraires relatives à la guerre. Les nombreuses entrées présentant le contexte international et les biographies succinctes des responsables politiques et militaires, partisans ou opposants, permettent, par ailleurs, une meilleure compréhension des événements qui ont secoué la péninsule indochinoise. Afin d'éviter une lecture trop " franco-française " de l'histoire, une attention particulière a été portée aux entrées intéressant les pays de l'ex-Indochine française, et principalement les mouvements politiques et personnages qui ont agi pour l'indépendance du Vietnam. Le rôle des États-Unis, ou encore de la Chine, fait aussi l'objet de développements.
    Le
    Dictionnaire de la guerre d'Indochine vient combler un manque et apporte une contribution essentielle à l'historiographie de la guerre, du début de l'engagement des Français, en 1945, à leur départ définitif du Vietnam, deux ans après la défaite de Diên Biên Phu. Il représente un indispensable référent pour tous ceux qui travaillent sur le sujet ou souhaitent simplement développer leur connaissance.

  • Covid (verites et legendes) Nouv.

    Au delà des mythes, des peurs et des fakes news.
    Cet ouvrage est le deuxième de la collection Vérités & Légendes - après celui consacré à Emmanuel Macron, publié en mai - à aborder un sujet d'actualité. Cette fois, il traite de la Covid-19 - et des autres " virus en couronne " provoquant des maladies émergentes (Sras, Mers...) - qui, depuis un an et demi, bouleverse notre vie dans tous les domaines : travail, famille, santé, éducation. Qui sape la légitimité de tous les pouvoirs, politique, scientifique, médiatique. Et qui remet en cause les dogmes économiques : dette publique, Etat-providence...
    Connaissons-nous vraiment la plus grave épidémie depuis le XXème siècle ? La Covid a-t-elle été transmise par un pangolin ? La Chine a-t-elle menti ? Le gouvernement français a-t-il minoré la menace ? Le conseil scientifique a-t-il outrepassé ses droits ? La jeunesse a-t-elle été irresponsable ? La France est-elle encore une grande puissance en matière de santé ? Y a-t-il eu dans le monde des États bons élèves ? La Covid-19 va-t-elle devenir une maladie chronique ? Va-t-elle bouleverser l'économie de marché ? C'est à toutes ces questions simples et cardinales que ce livre répond. Avec rigueur et humilité, comme l'exige tout sujet scientifique, médical et sociétal.

  • Voter par temps de crise - portraits d'electrices et d'electeurs ordinaires Nouv.

    Ce livre rassemble quatorze portraits d'électrices et d'électeurs. Construit à partir d'entretiens approfondis et répétés, menés par une équipe de politistes et de sociologues entre 2016 et 2021, chacun de ces portraits raconte une existence et une façon d'être électeur dans la France contemporaine. À rebours des analyses qui font de l'acte de vote une évidence, ces portraits retracent le cheminement, à la fois singulier et collectif, parfois tortueux et jamais simple, que suppose la décision de donner sa voix à tel candidat plutôt qu'à un autre. Les quatorze itinéraires de vie qu'explore ce livre sont diversement articulés à la politique. Ceux qui se sont prêtés au jeu de l'enquête ont fait part de leurs convictions, et de leurs hésitations, des petites raisons ou des grandes résolutions qui ont progressivement donné sens à leur vote. Un sens souvent machinal, traduisant la persistance de préférences politiques anciennes que la configuration des options proposées peut toutefois mettre à l'épreuve. D'autres fois, un sens moins prévisible, exprimant une inclination nouvelle voire inattendue, qui se cristallise dans la tension du moment électoral et se dissipera peut-être avec elle. Mais, il ressort de chaque portrait tout ce que ce « choix », en apparence intime, doit à l'univers de vie, aux sociabilités, à la trajectoire biographique, bref à la place qu'occupe chaque électeur dans la société.

  • Leopold sedar senghor Nouv.

    Leopold sedar senghor

    Langellier J-P.

    • Perrin
    • 14 Octobre 2021

    LA grande biographie de Léopold Sédar Senghor, l'homme qui jeta " des ponts entre deux univers " (Armand Guibert).
    Tout à la fois chef d'État emblématique et poète de génie, Senghor connut de nombreux bouleversements en près d'un siècle d'existence (1906-2001) : il grandit au Sénégal, alors colonie française, au début du XXe siècle ; il prend une part active à la Seconde Guerre mondiale en intégrant les tirailleurs sénégalais ; il oeuvre à l'indépendance du Sénégal dont il devient le premier Président en 1960 ; en 1983, il est le premier africain élu à l'Académie française, véritable consécration de son immense carrière littéraire.
    Léopold Sédar Senghor eut donc, au cours de sa longue vie, deux carrières mais une seule volonté : valoriser les cultures et les peuples d'Afrique noire. Il y parvint d'abord à travers la littérature, notamment en créant le concept de " négritude " avec Aimé Césaire, son ami de toujours. Puis sa vie de chef d'Etat fit le reste : symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies, Senghor permit au Sénégal de s'affirmer comme carrefour culturel - accueillant un carrousel de colloques, congrès et autres séminaires internationaux - et Dakar comme vitrine artistique. Lorsqu'il démissionna en 1980, il laissa à ses successeurs un héritage aussi rare que précieux sur le continent africain : la démocratie, le pluralisme, l'alternance du pouvoir, et la préservation de l'unité nationale.
    De sa plume délicieuse qui rappelle parfois celle de Joseph Kessel, Jean-Pierre Langellier reconstitue avec finesse la vie d'un homme qui, toute sa vie, contribua à " réveiller l'Afrique de son sommeil millénaire ".

  • Mazarin (collection bnf) Nouv.

    Mazarin (collection bnf)

    Olivier Poncet

    • Perrin
    • 14 Octobre 2021

    Un écrin pour un joyau biographique. Mazarin. L'art de gouverner est le deuxième titre de la "Bibliothèque des Illustres", la nouvelle et déjà prestigieuse collection lancée en partenariat par Perrin et la BNF.
    Jules Mazarin (1602-1661), né dans les Abruzzes, qui a grandi et qui fut éduqué dans la Rome pontificale, fait le choix réfléchi et volontaire de la France dont il devient le principal ministre de 1642 à 1661, après la mort de son mentor Richelieu et avant le gouvernement personnel de Louis XIV. Ce cardinal, à la fois diplomate et chef d'état-major tour à tour vainqueur et vaincu, donne corps aux projets de son prédécesseur en assurant la paix dans l'Empire en 1648 et en concluant une longue guerre avec l'Espagne par le traité des Pyrénées (1659). Victorieux de la crise de la Fronde, qui le prend pour cible principale pendant près de cinq ans, ce mécène fastueux et bibliophile averti laisse en mourant à son royal filleul un royaume agrandi, pacifié et propre à devenir le premier de l'Europe.
    Entre modèle romain et réalités françaises, entre népotisme et vénalité, entre favori et principal ministre, Mazarin a accompagné l'avènement complexe d'un État qu'il a enrichi de son art du gouvernement, en distinguant très tôt des personnalités exceptionnelles comme Colbert ou Fouquet. Attaché à préserver la monarchie d'influences religieuses trop nettes (dévots, jansénistes), cet homme d'État à la fois passionné et froidement calculateur incarne une modernité politique méconnue.
    Le voici comme jamais en lumière par la conjugaison d'un texte limpide et d'une iconographie rare.

  • Souvenirs d'un chef du protocole Nouv.

    Daniel Jouanneau, chef du Protocole sous les présidents Mitterrand et Chirac, se confie pour la première fois sur son métier et nous livre ses souvenirs. Déplacements à l'étranger, accueil de chefs d'Etats qui ont marqué l'Histoire (Mandela, Elizabeth II, Castro, Arafat, Clinton, Eltsine..) : une plongée inédite au coeur de l'appareil d'Etat.Autour des activités internationales des plus hautes autorités de l'Etat se déploie toute une organisation dont la coordination incombe au chef du Protocole. Nommé par François Mitterrand, confirmé dans ses fonctions par Jacques Chirac, Daniel Jouanneau les a exercées pendant quatre ans, au service d'une politique étrangère très active : construction européenne, fin des guerres dans l'ex-Yougoslavie, partenariats avec Bill Clinton et Boris Eltsine, Afrique, Asie, Amérique latine.
    L'auteur explique comment furent préparés, entre 1993 et 1997, la centaine de déplacements officiels à l'étranger du Président de la République et du Premier ministre (Edouard Balladur, avec les singularités diplomatiques de la cohabitation, puis Alain Juppé), l'accueil de très nombreux chefs d'Etat et de gouvernement, les sommets en France. Il évoque les grandes figures qu'il a eu le privilège d'observer de tout près, et qui ont marqué l'Histoire : Jean-Paul II, Nelson Mandela, Fidel Castro, Helmut Kohl, Yasser Arafat. Il témoigne des exigences particulières d'un métier dont François Mitterrand disait " qu'il ne répondait à aucun critère ".

  • Les candidats - novices et professionnels en politique Nouv.

    L'Assemblée élue en 2017 ne ressemblait à aucune autre. Rajeunie, féminisée, elle a aussi accueilli plus d'une centaine de novices au Palais Bourbon. Comment ces nouveaux venus se sont-ils ajustés à cette nouvelle vie ? Ont-ils transformé la politique, comme ils le promettaient, ou se sont-ils adaptés à elle ? Et d'ailleurs, pourquoi la campagne s'est-elle autant focalisée sur leur profil ?
    Au terme d'une enquête menée en immersion à l'Assemblée, mais aussi dans les archives, ce livre apporte des réponses à ces questions. Il part de l'irruption dans le monde politique de ces corps étrangers afin de brosser un tableau riche de la condition politique, d'hier à aujourd'hui.
    L'ouvrage est aussi une réflexion théorique sur l'attente en politique : à la fois mode de sélection des élus et instrument de leur normalisation. Il démontre l'illusion d'une promesse de changement fondée sur le seul renouvellement des personnes. En l'absence de réformes plus profondes, on se condamne à ce que tout change sans que finalement rien ne change.

  • Thanatocapitalisme - essais et entretiens Nouv.

    Ce que nous nommons la croissance aujourd'hui est en fait une excroissance, une prolifération qui détruit l'organisme social. D'une vitalité inexplicable et mortelle, ces excès métastasent et prolifèrent à l'infini. Arrivée à un certain stade, la production devient destructrice. Le capitalisme a depuis longtemps dépassé ce point critique. Ses pouvoirs destructeurs produisent non seulement des catastrophes écologiques ou sociales, mais aussi des catastrophes mentales. Les effets dévastateurs du capitalisme suggèrent l'influence d'une pulsion de mort. Sigmund Freud n'a initialement introduit le concept de pulsion de mort qu'après bien des hésitations. Il avoua immédiatement après qu'il « ne pouvait pas penser autrement » car ce concept avait acquis un grand pouvoir sur lui. Penser le capitalisme aujourd'hui ne peut se faire sans l'acceptation de cette pulsion.
    Traduction de l'allemand par Olivier Mannoni

  • Racisme : une autre histoire de l'Amérique Nouv.

    Aprés l'espoir suscité par la présidence de Barack Obama, les années au pouvoir de Trump ont bien révélé que les inégalités entre blancs et noirs n'ont pas disparu. La pensée raciste est bien vivante, bien plus sophistiquée et insidieuse que jamais.
    Dans ce récit trés documenté, Ibram X. Kendi, historien incontournable de l'antiracisme, retrace la longue histoire des idées racistes anti-noires et de leur ancrage au cours de l'histoire américaine, à travers les portraits de cinq grands intellectuels américains : Le ministre puritain Cotton Mather, Thomas Jefferson, l'abolitionniste William Lloyd Garrison, W.E.B. Du Bois et la légendaire activiste Angela Davis.

    En faisant la lumière sur cette histoire, Racisme nous offre à la fois les outils dont nous avons besoin pour exposer la pensée raciste et des raisons d'espérer.




    Ibram X. Kendi est l'un des historiens les plus éminents et l'une des voix antiracistes les plus puissantes d'Amérique. Fondateur et directeur du centre de recherche sur l'antiracisme de l'American University de Washington D.C., professeur d'Histoire et de Relations Internationales, il vient également de rejoindre l'université de Boston pour y créer un nouveau centre de recherche sur l'antiracisme. Il a reçu le très prestigieux National Book Award pour son ouvrage Stamped from the beginning: the definitive history of racist ideas in America.

  • Le dernier carre Nouv.

    Le dernier carre

    Collectif

    • Perrin
    • 7 Octobre 2021

    L'esprit de sacrifice à travers l'histoire.
    " Merde ! La garde meurt et ne se rend pas ". La célèbre apostrophe, prêtée au général Cambronne à Waterloo illustre le mépris de la mort et le sacrifice authentique : celui qui consiste à donner volontairement sa vie pour un homme, une cause, une idéologie ou une patrie. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce cas de figure se présente assez souvent à travers les siècles : Thermopyles, sicaires juifs à Massada, derniers cathares, chouans de 1815, sudistes, samouraïs, communards, cristeros, soldats blancs de Russie, vietnamiens du Sud, combattantes kurdes et bien d'autres encore se sont illustrés lors d'événements méconnus ou oubliés tels les frères de la forêt qui ont combattu l'armée rouge dans les pays Baltes après 1945. Tous, dans un dernier geste, ont marqué l'histoire et marqué la postérité.
    Sous la direction de Jean-Christophe Buisson et Jean Sévillia, les meilleurs historiens et journalistes en racontent les épisodes les plus saillants dans des contributions où la solidité de l'enquête se conjugue avec un vrai bonheur d'écriture. L'ensemble offre une histoire inédite de l'héroïsme à travers les âges.

  • Le viol au scalpel Nouv.

    Le viol au scalpel

    Zucker Daniele

    • Plon
    • 7 Octobre 2021

    Le témoignage percutant et instructif d'une psychothérapeute spécialisée dans les affaires d'agressions sexuelles. Un livre qui s'attaque à tous les préjugés sur le viol et les violeurs, afin de susciter des changements profonds dans les mentalités.Parce que, pour comprendre ce que sont un viol et une victime de viol, il est impératif de connaître le fonctionnement du violeur, ce livre explique la catastrophe psychique que représente ce type d'agression, tout en se plongeant dans l'univers des criminels sexuels. Qui sont-ils ? Pourquoi violent-ils ? Quelles sont leurs caractéristiques, leurs tactiques, leurs cibles, leur lien avec l'alcool et la psychopathie, leur évolution ?
    Le viol n'est jamais un accident ou un jeu sexuel qui aurait mal tourné. Le viol n'a rien à voir avec une attirance sexuelle ou des pulsions sexuelles incontrôlables. Il est le résultat d'une lente et longue évolution depuis l'enfance, où la violence a toujours fait partie du quotidien. Les violeurs utilisent leurs victimes pour " se réparer ", en les humiliant à leur tour. La vraie jouissance n'est plus le sexe, mais le pouvoir de vie ou de mort sur la victime. Et, dans la très grande majorité des cas, le viol est un acte intentionnel et récidiviste par nature.
    En s'appuyant sur la recherche scientifique et sa longue pratique professionnelle, la psychothérapeute Danièle Zucker s'attache à déconstruire tous les préjugés et à changer notre perception de la victime et de l'agresseur, afin de mieux combattre la vaste et douloureuse réalité du viol.

  • Crimes sexuels et societe a la fin de l'ancien regime Nouv.

    Dans l'ombre des Lumières. Évoquer la question du viol au XVIIIe siècle, à travers une trentaine d'affaires à caractère sexuel (viols, séductions suivies de grossesses, harcèlement, sodomie), relève d'un pari osé. Pour y parvenir et se familiariser avec le déroulement des procédures criminelles, le présent ouvrage commence par redessiner les concours d'un système judiciaire complexe. Les procès étudiés croisent et interrogent ensuite des aspects plus ou moins tabous de la vie quotidienne à la fin de l'époque moderne : sexualité, violence, condition féminine, relations sociales, lien familial, règlement des conflits ou même la notion de genre. L'attention se porte enfin sur le destin des victimes et des accusés à la sortie du tribunal, entreprise jamais réalisée dans le cadre d'une recherche consacrée au viol. Le choix d'un angle monographique, qui vise un territoire allant de Sens à Auxerre, au coeur de l'actuel département de l'Yonne, contribue à une lecture moins désincarnée des affaires sexuelles à l'échelle du royaume au cours des dernières heures de l'Ancien Régime. Les sources variées a priori arides - archives criminelles et notariales anciennes, arrêts du parlement de Paris, registres paroissiaux et état civil - portent en filigrane un thème sensible qui véhicule de nombreuses idées reçues. Cette enquête, inédite et puissante, fait parler l'Histoire et dépoussière les préjugés qui pèsent sur les violences sexuelles au siècle des Lumières.

  • Ombre invaincue Nouv.

    Ombre invaincue

    Bourseiller C.

    • Perrin
    • 30 Septembre 2021

    Heurs et malheurs de la " génération de la Collaboration " dans la France de l'après-guerre.Après la Seconde Guerre mondiale, en dépit de l'Epuration, certains anciens collaborationnistes parviennent à se recycler et à faire vivre leurs idées. Trois mouvances spécifiques, très actives dans les années 1930-1945, perdurent : le Parti populaire français de Jacques Doriot, le Rassemblement national populaire de Marcel Déat, la nébuleuse " cagoularde " d'Eugène Deloncle. Si, en 1945, leurs chefs tutélaires ont disparu, une nouvelle génération leur succède : Georges Albertini, Guy Lemonnier, Georges Soulès, Maurice Bardèche, René Binet... Ce qui caractérise ces hommes âgé de vingt à quarante ans, c'est la souplesse, voire la plasticité. Il ne s'agit pas pour eux de renier leurs idées, mais bien au contraire de les adapter au règne des vainqueurs, de se glisser dans l'époque nouvelle en l'infléchissant. Dans ce monde bouillonnant de perpectives, on croise François Mitterrand et ses liens avec la Cagoule, des Français formés au camp de jeunesse à Auschwitz (1944), des commandos de miliciens parachutés en France à l'hiver 1945, des collaborationnistes sensibles au fédéralisme européen... Le bilan de cette génération formée de personnalités peu connues du grand public n'est pas négligeable : elle a jeté les bases de l'extrême droite moderne française, avec comme débouchés politiques le populisme poujadiste, puis la création du Front national ; elle a contribué à imbriquer l'anticommunisme et le processus de construction européenne. Au total, elle a vu ses voeux en partie exhaussés.

empty