Éditions Baudelaire

  • Si Trump veut dire la vérité Nouv.

    Messieurs, aujourd'hui, j'ai décidé de vous raconter où va le monde, dont le déclin a débuté il y a quatre cents ans. Cet ouvrage dénonce l'introduction d'un ensemble de mesures, des notions, des modes de vie et des pratiques imposées, et devenues « normales » dans le but de manipuler les esprits. Il dénonce ainsi l'impact de ces mécanismes sur l'évolution du monde. Désormais ce sont la bêtise, l'ignorance, la manipulation et l'hypocrisie qui guident les hommes, les menant à une destruction certaine de l'humanité.


    Mohammad ALI KAMAL est né en 1992 au Nigéria. Après son baccalauréat, il se spécialise en business-management. Ce jeune entrepreneur, passionné par la lecture et les voyages, nous livre dans cet essai sa vision du monde en déclin.

  • Dans un style incisif et plein d'humour, Michel Klotchkoff nous embarque pour un voyage au
    XXe siècle, loin des idées reçues. Avec une nostalgie assumée, il évoque les rencontres extraordinaires qui ont rythmé sa vie : Brigitte Bardot, Liza Minnelli, Pierre Richard, Michel Bouquet, Bill Coleman et bien d'autres encore... Il nous relate également son amitié rare et tragique avec François de Roubaix, qui obtint le César de la meilleure musique pour le film Le Vieux Fusil, en 1976.
    Entre musique, cinéma, voyages et urbanismes, découvrez sans plus tarder ce livre éclectique et vitaminé !
    Conseiller immobilier, professeur puis musicien, Michel Klotchkoff a connu plusieurs vies. Ce passionné a parcouru le monde et s'est nourri de rencontres.

  • Un jeune diplomate est affecté au consulat général de Jérusalem en 1993 ; année où les accords d'Oslo vont faire naître un grand espoir de paix entre Israéliens et Palestiniens. Avant son départ, il découvre par hasard un document étonnant : le journal de marche d'un centurion romain, qui relate la guerre durant laquelle il est engagé contre la révolte des Juifs, en l'an 67 de notre ère.
    Dès lors ce diplomate n'aura de cesse d'essayer de retrouver les itinéraires de ce centurion et les traces que ce dernier aurait pu laisser. Cependant, sa rencontre avec une jeune Palestinienne aura des conséquences importantes sur sa vie.
    Ancien officier de l'Armée de l'Air, Jacques Buttet a terminé sa carrière à l'ambassade de France en Israël, au poste d'attaché de défense de 1985 à 1988. L'auteur a rassemblé sous forme romanesque quelques souvenirs personnels qu'il a gardés de ce séjour.

  • Comment se protéger lorsque le passé ressurgit ? Peut-on accepter, voire pardonner ?
    Le jour où Éric appelle sa demi-soeur pour lui annoncer que leur mère est en mauvaise santé, ils sont deux inconnus l'un pour l'autre : Françoise a été retirée à sa mère alors qu'elle était enfant. Comment réagir face à la lente agonie de celle qui fut aussi son bourreau ? Où trouver les réponses aux questions lancinantes quand la mémoire fait défaut ?
    De migraine en migraine, Françoise avance accompagnée de son vieux chat et de ses tubes de peinture. Petit à petit, une famille de coeur se constitue autour d'elle. Parviendra-t-elle à retrouver ses racines ?
    Née à Rouen en 1971, Gisèle Loiseau travaille de nuit aux urgences neurologiques. Enfant, elle prend goût à la lecture au gré des voyages de ses parents, notamment en Afrique de l'Ouest et en Italie. Adolescente, elle découvre le plaisir d'écrire grâce à un concours de nouvelles organisé par son établissement scolaire. Inscrite par sa professeure de français, elle ressort lauréate. Artiste accomplie, elle peint et dessine. Désormais mariée et mère de deux enfants, elle réside en Normandie.
    La thérapie du Hérisson est son premier roman.
    Vous pouvez retrouver l'actualité de Gisèle Loiseau
    sur sa page Facebook, et lui écrire
    à giseleloiseau@outlook.com

  • Les oppositions parfois violentes entre défenseurs de la laïcité et croyants, ainsi qu'entre les religions, sont exacerbées par l'ignorance de certains faits que ce livre expose. Par exemple, l'interdiction de représenter le prophète Mahomet n'est pas dans le Coran ni dans l'islam originel. La science explique comment la Terre s'est formée, il y a 4,5 milliards d'années : aucun Dieu n'a dû la créer. Mais l'Église a toujours voulu faire dire à la Bible des choses qui ne sont pas dans le texte. Nous connaissons seulement 5 % de toute la matière et de toute l'énergie que contient notre Univers. Étrangement, les paramètres physiques de notre Univers sont parfaitement adaptés pour qu'un jour, la vie puisse y apparaître.
    Quelles sont les principales différences entre les trois religions issues de la Bible et quelles sont les positions de l'hindouisme et du bouddhisme ? À quelles questions ne pourrons-nous probablement jamais répondre ? Ce texte est particulièrement adapté à certains cours de lycée, dont il pourrait appuyer le programme. Les faits sont exposés de façon neutre, à vous d'en tirer vos propres conclusions.
    Francis Wattiau est Master of Science in Management Studies (Université de Durham, Royaume-Uni). En 1976, Francis Wattiau est recruté par le Parlement européen pour concevoir et développer le service informatique de cette institution. Retraité passionné par les sciences et les religions, il est l'auteur d'un premier livre, paru en 2013 : Le Ciel et la Terre selon les sciences et les religions. En 2020, il entreprend la rédaction de Ce que les athées et les croyants devraient savoir - En 20 questions, lequel aborde des faits scientifiques dont le grand public a rarement connaissance, ainsi que des positions religieuses qui vont au-delà de leurs textes fondateurs.

  • Hugo Lestrade n'imagine pas que sa vie tout entière est sur le point de basculer lorsqu'il est appelé par l'institut médico-légal pour identifier le corps de sa mère assassinée. C'est à la recherche du meurtrier qu'il apprend à se découvrir. Il est aidé par Alex Courrège - enquêtrice à la brigade criminelle - dont le douloureux passé la hante encore. La quête de la vérité ne se fera pas sans souffrance.
    Née à Castres dans le Tarn, Christine Carneau entame des études en lettres modernes avant de s'orienter vers l'orthophonie. De Pibrac à Castres - où elle est revenue s'installer -, en passant par la Guadeloupe, elle exerce sa profession depuis plus de trente ans, tout en gardant au fond d'elle le besoin d'écrire. Poussée par sa fille et encouragée par son compagnon, elle finit par se lancer.
    Le kriss est son premier roman publié.

  • Entre sujets de société et inspirations personnelles, la poésie s'infiltre dans ces quelques pages, afin d'évoquer les évènements qui ont bouleversé l'année 2020. Écrits tout au long de cette année si particulière, ces textes sont le reflet du monde d'aujourd'hui.
    Née en 1977 à Vichy, Sandrine Couperier accompagne des élèves en situation de handicap. Lorsqu'elle commence à écrire, il y a quelques années, elle se présente à plusieurs concours de nouvelles, sans succès. Puis elle s'essaye à la poésie ; le contexte de crise sanitaire l'inspire, elle écrit de plus en plus sur tout ce qui la touche. Cela lui permet de libérer son esprit, l'écriture devient son exutoire.

  • Tu es un étudiant accompli, tu viens d'obtenir ton master en histoire de l'art dans une petite université du sud de la France. Seulement, tu n'es pas heureux, il te manque quelque chose. Le soir même de ta soutenance, tu décides de partir en voyage pour explorer le monde qui s'offre à toi. Jules, je dois te le dire, ce n'est pas une mauvaise idée... mais tu as oublié un détail. Dans l'avion que tu viens de prendre, il y a la seule personne que tu voulais oublier à tout jamais. Elle est devant toi : le Gontran ! Je ne peux que te souhaiter bon courage pour le semer.
    Et pour toi, qui t'apprêtes à découvrir la fabuleuse histoire de Jules, en lisant ces lignes, tu te dois de rester sur tes gardes. Qui sait qui pourrait se cacher derrière une porte, à attendre patiemment la moindre occasion pour te surprendre ?
    Ben crée le personnage de Gontran sur les bancs de la fac. Pendant ses cours de préhistoire, il s'amuse à écrire des petites histoires pour surprendre ses amies. Après avoir obtenu son diplôme, il continue l'écriture pour chasser l'ennui. Peu à peu, il complexifie les personnages et détaille leurs rencontres. Il se met à la place de Jules, lui prête ses souvenirs - ceux de son enfance et de ses voyages. Il crée un monde où l'inattendu est constant. Puis, continuant ses études en science du langage, il réfléchit à la forme de son récit et fait en sorte que son discours soit le plus proche du langage actuel. Une fois son manuscrit achevé, il le laisse de côté jusqu'à ce qu'une amie lui conseille de le publier, ce qui donnera naissance à son premier roman, À lire avec beaucoup de second degré.

  • Quel serait le cadeau idéal pour vous ? Imaginez une récompense, fruit d'un long chemin partagé. Je passe des journées entières en étant transparente aux yeux de tous. Malgré tout, je persévère, j'essaye de combler ce vide. Je n'ai que mon frère comme soutien, il m'aide à exister aux yeux de notre famille.
    Que feriez-vous à ma place ?
    Passionné de lecture et d'écriture, Pierre Delmond est né en 2001, à Madagascar. Après le décès de sa jumelle, il est adopté en 2002 et il grandit à Orléans. Plus tard, un grand frère originaire du Cameroun viendra agrandir la famille...

  • Exposé aux aléas de son existence, l'Homme demeure en quête d'un plus humain et d'un plus divin, d'une identité plus authentique et d'un vrai sens à donner à sa vie. Une telle démarche semble déjà être confirmée par l'Épopée de Gilgamesh, première épopée écrite à l'aube de nos civilisations.
    Obsédé par la mort de son ami Enkidou, Gilgamesh se met en quête de l'immortalité. Non point pour égaler les dieux, mais seulement pour siéger parmi eux. Cette aventure se terminera par un échec. Gilgamesh retournera à Ourouk-l'Enclos, son point de départ. Une tragédie antique, avec son désespoir aux antipodes d'un anti-tragique chrétien et l'espérance d'une vie éternelle.
    Une approche psychologique pourrait traverser le récit de cette épopée, voire une approche philosophique et spirituelle ; ou encore tenter une relecture judéo-chrétienne.
    Écrire pour qui et pourquoi ? Pour partager une parole à la rencontre de l'autre, pour changer notre regard sur autrui, sur le monde, sur Dieu et finalement sur nous-même.
    L'auteur est âgé de 90 ans.

  • Cent poèmes
    Pour qu'on aime
    La vie.
    Les paroles
    D'amour folles
    Aussi.
    Mais, il n'y a
    Pas que ça
    Ici.
    Pendant trente ans, Christian Mossan est instituteur et chanteur dans un groupe de rock. Durant cette période, il écrit des chansons en anglais et parfois des poèmes. Il y a cinq ans, un cancer aux cordes vocales le contraint d'arrêter son activité professionnelle ainsi que la musique. Puis le rythme s'accélère, les textes s'accumulent. Il songe à les faire publier et finit par sauter le pas avec 100 poèmes, son premier ouvrage.

  • Ma vie est une succession d'épreuves. Malgré les bonnes notes et les matchs de basket que je gagne, mes parents ne sont pas fiers de moi : je suis transparente à leurs yeux. Alors, je cherche l'amour à tout prix, auprès d'un homme qui me frappe, m'insulte et me rabaisse.
    Aujourd'hui, j'ai retenu la leçon, et je ne reproduirai pas ces erreurs !
    Née en 1975, Delphine Savary est une enfant discrète, toujours à la recherche de l'approbation de son entourage. Rêveuse et romantique, elle s'attache vite aux personnes qu'elle rencontre pour combler le soutien que sa famille ne lui apporte pas. Après une année de seconde générale ratée, elle décide d'abandonner ses études pour aller vivre avec l'homme qu'elle aime, en 1992. Alors qu'elle pense être destinée à un quotidien heureux et plein d'amour, elle découvre qu'elle ne peut compter que sur elle-même. Ce parcours de vie difficile lui a permis de grandir et de s'affirmer. Dorénavant elle se bat pour atteindre ses objectifs et ne plus reproduire ce type de scénario.

  • Ils ont beau être tous deux mariés, avoir des enfants chacun de leur côté... rien n'y fait. Ils sont emportés dans une aventure irrésistible. Elle est professeure ; lui aussi, mais les matières qu'ils enseignent sont dangereusement complémentaires : lettres françaises d'une part et théâtre de l'autre. Leur rencontre est un véritable coup de foudre, elle fait éclater les deux familles en plein vol : un carnage !
    L'amour-passion peut-il durer ?
    Né vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, Pierre-Louis Partini entame des études de médecine et assiste également à quelques cours de théâtre. Appelé sous les drapeaux, il embarque pour l'Algérie. De retour à Paris il hésite entre médecine, psychologie, écriture, poésie et... poterie. Mai 1968 éclate, il est admis à l'École rue Blanche et devient comédien. Il joue à Paris, en festivals, fait quelques apparitions à la télévision, ouvre un cours de théâtre en Province et, avec un groupe d'acteurs professionnels, il propose une méthode originale d'initiation à la scène pour les jeunes, reconnue et subventionnée : Théâtre au Collège, qui fonctionne avec succès durant près de dix ans.
    Cependant, son désir d'écrire le poursuit : projets de courts-métrages, nouvelles, essais inachevés. Un récit finit par prendre forme son premier roman : Chronologie d'une passion.

  • Paris, 1967.
    Une petite fille de 11 ans, Gordana, débarque dans la capitale sans parler un mot de français. Accompagnée de sa mère et sa tante, elle vient d'arriver de Belgrade (Yougoslavie). Du haut de la butte de Belleville, elle est désireuse de découvrir la France, son histoire, sa langue. Débute alors un apprentissage parfois périlleux mais souvent heureux : celui de l'intégration dans un nouveau pays, une nouvelle culture. Quinze ans plus tard, elle trouve sa voie. Elle souhaite enseigner la langue et la littérature françaises dont elle s'est éprise, et donner aux élèves la chance qu'elle a eue durant son cursus, du collège à la fac.
    Récit autobiographique et intime d'un chemin où rien n'est écrit d'avance, Belgrade-Paris : l'itinéraire d'une intégration réussie raconte le chemin d'une immigrée devenue française et professeure, et qui ne cesse de questionner les mots de Montaigne : « Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage. »
    Gordana Damotte est arrivée en France en 1967, accompagnée de sa mère et de sa tante. Avant leur départ de Yougoslavie, sa mère a d'abord été institutrice. C'est donc comme Marcel Pagnol, assise au fond de la classe, que l'auteure apprend à lire. Très vite, elle se passionne pour la lecture, ce qui la pousse à devenir professeure de français : elle passe un baccalauréat littéraire et poursuit des études de lettres à la Sorbonne. Quinze ans après son arrivée en France, elle devient maîtresse auxiliaire. Ensuite, elle passe le CAPES et finalement, à plus de 40 ans, devient agrégée. Elle exerce le métier d'enseignante avec enthousiasme et offre à ses élèves tout ce dont elle a bénéficié par le passé : sorties au théâtre, à l'opéra, au musée et voyages scolaires propices aux découvertes et à l'enrichissement culturel. Elle rencontre des élèves merveilleux avec lesquels elle est toujours en contact et quitte l'école en 2020, avec le sentiment d'avoir exercé un métier passionnant.

  • L

    Muriel Renant

    Cet ouvrage autobiographique relate l'histoire d'une jeune fille violée à plusieurs reprises par différents tortionnaires durant son enfance. Elle enfouit ses traumatismes au plus profond d'elle et tente d'avancer dans la vie, malgré son penchant pour les comportements à risques. Trente ans plus tard, elle décide de mettre des mots sur son histoire et commence à la rédiger sur son ordinateur. Elle ne le sait pas encore mais celui-ci est piraté : des individus, dont ses violeurs, s'attaquent à son intimité. Les horreurs reprennent : elle est à nouveau violée puis harcelée, maltraitée et menacée. Ses bourreaux ne veulent pas qu'elle parle.
    Au fur et à mesure des plaintes, elle comprend que le système censé la protéger est gangrené par la corruption. Parviendra-t-elle à faire entendre sa voix ?
    Avec cet ouvrage, Muriel Renant espère que ses dépôts de plainte ne seront pas classés sans suite. Elle souhaite comprendre comment tout cela a commencé, connaître le responsable et désire que le harcèlement - qu'elle continue de subir - cesse enfin. Ce récit est une explication destinée à ses enfants afin qu'ils puissent découvrir son histoire, et également un hommage au père de sa fille - lequel mit fin à ses jours à cause du harcèlement.

  • J'avais été entraînée par mon père pour devenir championne d'escrime. Personne ne pouvait s'imaginer que son véritable dessein était de me préparer à mon terrible destin. Celui-ci allait me ramener des siècles en arrière, à la rencontre des femmes de ma vie et de la femme que j'allais devenir : une tueuse sans pitié avec l'avenir du monde au bout de son sabre.
    Valérie Brayette possède plusieurs passions : le théâtre, le cinéma, la cuisine et les voyages. Cette amoureuse de la nature et des animaux est mère de trois fils et grand-mère de deux petites-filles.

  • Début 2021, Albert, âgé de 81 ans, contracte le coronavirus quelques jours avant son rendez-vous pour se faire vacciner. Il ne pourra jamais s'y rendre. Aragon disait : « Il n'aurait fallu qu'un moment de plus pour que la mort vienne ». Albert, quant à lui, aurait pu écrire « Il n'aurait fallu que deux jours de plus pour que la vie reste ». Dans cette nouvelle, découvrez son aventure et ses souvenirs.
    Né en 1939 à Villeurbanne, Daniel Maury écrit depuis toujours : carnets intimes, récits de voyages et histoires familiales. Il a été témoin et quelques fois acteur de l'après-guerre difficile, de la guerre d'Algérie, de Mai 68, de Mai 81, et de la chute de l'empire soviétique.
    /> Il vit en banlieue lyonnaise, mais a passé des années à Paris, en Algérie, en Guadeloupe, en Martinique, à Cuba et même quelques mois à San Francisco. Il a consacré sa vie professionnelle à la pédagogie pour adultes.
    Pour cette petite nouvelle, il puise son inspiration dans la pandémie actuelle. Il ajoute ses souvenirs et ses ressentis au récit et souhaite ainsi réaliser un plaidoyer insistant pour une vaccination urgente pour tous. Comme il l'avait écrit au Ministre dès décembre 2020.

  • Pendant la colonisation, des enfants nés de l'union de Français et d'Africaines sont abandonnés, çà et là, dans les villages. Ce récit retrace l'histoire de l'une d'entre eux : une petite métisse retrouvée au fin fond d'un village d'Afrique.
    Une histoire époustouflante, pleine d'imagination, qui vous fera voyager.
    Marie-Louise Beuseize Bardin est née en Côte d'Ivoire. Après la cinquième, elle enchaîne quelques années de galère avant qu'une perche ne lui soit tendue ; elle part pour l'Europe. Là, c'est la désillusion : elle connaît des années de cauchemar avant d'être régularisée. Durant cette période difficile, elle trouve l'inspiration et commence à écrire, pour montrer qu'il n'est jamais trop tard.

  • Un poème... une autre planète ? Inaccessible étoile ?
    Si vous saviez !
    Une émotion, une histoire, des sensations, des images.
    Une aventure de la chair complice de l'âme.
    Exploration des sens jusqu'au tréfonds de l'être.
    Le chant et la danse de la vie avec des mots, des sourires et des larmes,
    de l'humour et des peurs.
    L'odyssée humaine vers la liberté.
    Un poème, une offrande personnelle à résonance universelle.
    Un compagnon discret et amical.
    À fréquenter au calme, intimement.
    Née à Rouen, Anne Montariol réside désormais à Bruxelles. Psychologue de formation, elle se passionne pour l'aventure humaine, qu'elle cultive au quotidien avec sa famille et ses amis ainsi que durant ses nombreux voyages sur les six continents.
    Peau d'âme est son premier recueil de poésie.

  • Que ce soit en parcourant les chemins oubliés, les champs labourés ou les petits jardins de quartiers, tu croiseras assurément l'un d'eux, portant chapeau, sourire et bretelles. Prends le temps de t'arrêter un instant. Bientôt tu l'entendras te chuchoter, te souffler, te murmurer quelques histoires, quelques mots, ou quelques vers... Profite et savoure ce moment.
    Né au Havre en 1972, Yann Leroy-Guerin est épris de liberté, de nature et de grands espaces. Grand lecteur de Boris Vian, Jack Kérouac et Charles Baudelaire, ce gourmand insatiable possède un appétit féroce pour la découverte, la poésie et les challenges. Il pratique la méditation zen et considère l'écriture comme un véritable exutoire.

  • « Ne pas connaître son père, tu n'as aucune idée de ce que ça veut dire, tu n'en as pas la moindre notion, c'est comme si on était venu au monde avec un membre en moins, estropié, amputé dès sa naissance ! »
    Soudain gêné, il interrompit le flot de ses récriminations en croisant le regard attendri de sa maman. Pourquoi cette femme ne parvenait-elle pas à lui dire la vérité sur l'auteur de ses jours ? Elle lui mentait depuis plus de trente ans ! Lassé de ses silences, il emploierait la force pour savoir.
    Alexandre Morela est un ancien journaliste de la presse quotidienne régionale. Rédacteur, puis chef d'agence et chef d'édition, il roule sa bosse sur le terrain chaud de l'actualité durant quatre décennies. D'investigation en reportage, son empathie se révèle et son intérêt pour l'humanité le maintient en haleine. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Ombres rivales, qui lui a valu le prix de la Société des écrivains d'Alsace et de Lorraine en 2009.

  • Dans cet ouvrage, Marie-Laure Souplet aborde l'importance du rôle de son chien dans sa vie sociale et professionnelle. Elle se demande à quel point son handicap a été la cause de son caractère battant : sans lui, aurait-elle suivi ce parcours ? À travers ce récit, l'auteure souhaite faire découvrir le potentiel des déficients visuels dans la vie quotidienne (au travail, dans la sphère personnelle, dans les activités de loisir...) et le rôle central que peut avoir un chien - qu'il soit chien guide ou animal de compagnie -, dans la mesure où il apporte réconfort, bien-être et bonheur.
    Plusieurs photographies servent les propos de l'auteure en dévoilant le matériel adapté à la déficience visuelle, utilisée pour la scolarité et/ou le travail, et la complicité que Marie-Laure entretient avec ses compagnons à quatre pattes.
    Née en 1971, Marie-Laure Souplet est non-voyante de naissance. Détentrice d'un master, elle exerce depuis près de trente ans le métier de formatrice en bureautique, en français et en braille. Appréciant partager ses réflexions et ses recherches, elle décide de publier son premier ouvrage il y a maintenant dix ans. Moi jamais sans mon chien est son quatrième ouvrage. Elle met en avant le chien qui l'a aidée à s'intégrer socio-professionnellement.

  • L'absence
    L'absence
    Est un îlot de vertu
    Où tout se peut
    Sans qu'on y soit
    C'est ce pouvoir
    Immense
    D'entendre le silence
    Si brouillant
    Des ondes ravageuses
    Sorte de creux de verdure
    Où croître
    Se peut
    Bernard Castelain réside dans le pays de Herve et enseigne le droit dans une haute école. Il a commencé à publier des ouvrages principalement poétiques à partir de 1995.

  • « Chère Laureen B. vous ne m'avez pas laissé indifférent malgré ce que vous auriez pu penser. Seriez-vous disposée à m'accorder un peu de votre temps pour un dîner ou même un déjeuner où il vous plaira ? signé W.G »
    Laureen n'avait pourtant rien mis en oeuvre pour laisser penser à cet homme qu'elle était intéressée. Il était loin de son idéal masculin, sa petite vie rangée de femme mariée lui convenait parfaitement jusqu'à cet instant où Warren Grant arriva aux urgences de l'hôpital dans lequel elle travaillait.
    Le célèbre acteur collectionne les top models, de préférence Blanches et blondes. Laureen, elle, n'a jamais montré le moindre intérêt pour un homme Blanc. Elle les préfère intellectuels et aussi Noirs que possible. Parviendra-t-elle à éloigner le dandy de sa vie tranquille ?
    Bénédicte Ngono-Thenault est née à Dimako au Cameroun, où elle passe une grande partie de son enfance entourée de sa famille. Passionnée par le roman depuis son adolescence, elle se lance dans l'écriture après avoir fait quelques années de droit dans une université parisienne. Son premier ouvrage paru en février 2021, Innocente Illusion, relate le parcours semé d'embûches d'une jeune immigrée arrivée à Paris des rêves plein les yeux.

empty