Éditions EMS

  • Les grands courants en gestion des ressources humaines Nouv.

    Comment réfléchir aujourd'hui la Gestion des Ressources Humaines, à la fois comme théorie et comme pratique ? Telle est la question qui traverse cet ouvrage, et dont chaque auteur s'est emparé en rendant compte de façon synthétique, de son sujet d'expertise. Chaque chapitre donne accès à une compréhension fine des courants fondateurs de la GRH, et au-delà, en offre une exploration contemporaine, mettant en scène les controverses, les débats, et les perspectives d'évolution en Gestion des Ressources Humaines. Il offre un panorama complet d'une science en action, où le savoir se construit par irrigations croisées et dynamiques entre connaissances théoriques, empiriques, et pratiques.
    La première partie de l'ouvrage explicite les principaux courants (en psychologie, sociologie, anthropologie, économie, stratégie, courant critique, ...) qui ont fondé la GRH, science récente et multidisciplinaire. Le lecteur entre dans une compréhension de la carte des grands courants en GRH.
    Dans la seconde partie, les auteurs visitent les objets-clés de la GRH (les carrières, la formation et les compétences, les relations sociales, l'égalité professionnelle, la santé au travail, la flexibilité, la rémunération, la motivation, la quantification) pour rendre compte à la fois des connaissances existantes et des controverses qui les animent.
    Dans la troisième partie, les auteurs explorent les objets en émergence de la GRH (les instruments de gestion, le travail, le territoire, le tournant pratique, les approches multi-niveaux, les nouvelles formes d'organisation et d'emploi liées à l'uberisation), tels qu'ils invitent à réfléchir autrement, voire à renouveler, pratiques et théories en Gestion des Ressources Humaines.
    Chaque chapitre est rédigé par un ou des auteurs spécialistes du sujet.

  • Contrer les pratiques malhonnêtes - dans l'enseignement supérieur comme dans la recherche - et renforcer l'intégrité académique est urgent. Car notre civilisation de la connaissance est menacée, tant par les nouveaux modèles de production du savoir que par le sans-gêne des délinquants de la connaissance.
    Les membres de l'Institut International de Recherche et d'Action sur la Fraude et le Plagiat Académiques (IRAFPA) réalisent depuis plus de quinze ans des recherches théoriques et appliquées en vue d'améliorer les connaissances structurant le concept d'intégrité académique. Mais cela ne sera pas suffisant. C'est un véritable débat qu'il nous faut ouvrir et y convier tous les acteurs du monde académique afin que le mouvement des sciences de l`intégrité se développe et s'enracine dans les pratiques quotidiennes de chacun.
    L'ouvrage propose une construction des sciences de l'intégrité en six thèmes majeurs. Au sein de chaque thème, six contributions tissent la toile d'un débat fondamental. Leurs auteurs sont issus de plus de dix pays différents, car l'intégrité n'a pas de frontières. Ils sont théologiens, philosophes, psychanalystes, psychologues, économistes, linguistes, sociologues, archéologues, avocats, ingénieurs, professeurs d'éthique, de bioéthique, d'intelligence artificielle, des sciences de l'éducation, des arts du spectacle, de lettres, de physique nucléaire et des particules, d'ethnologie, d'histoire, journalistes, diplomates, dirigeants d'entreprise, médecins, traducteurs, politologues et membres de la société civile.
    Ils ont voulu que ce livre soit un outil de référence pour tous ceux qui veulent agir sans perdre de temps. Le lecteur - qu'il soit chercheur, doctorant, enseignant, dirigeant d'un établissement d'enseignement supérieur, responsable de bibliothèque - y trouvera des réponses précises ainsi qu'une invitation à l'action.

  • « Savoir pour prévoir, afin de pouvoir. »
    Auguste Comte
    En temps de crise, l'anticipation est sur toutes les lèvres mais c'est essentiellement dans les périodes que l'on qualifie de prospère qu'elle doit s'ancrer et se préparer ! La veille stratégique est un processus informationnel destiné à développer et à multiplier les capacités d'anticipation et d'innovation des entreprises. Leur permettre de saisir les opportunités et de réduire les menaces pour, naturellement, tendre à transformer les menaces en opportunités car la survie ne tient ni à la force ni à l'intelligence, mais bien aux capacités d'adaptation...
    Pour que l'entreprise maintienne son agilité, sa souplesse, elle doit être en capacité de capter les signaux de son environnement, de les décoder, pour pouvoir pivoter vers des stratégies proactives.
    L'entreprise ne doit plus grossir, mais grandir en maintenant sa dynamique entrepreneuriale. Pour cela, elle doit s'organiser pour faire en sorte que la veille devienne un acte réflexe portée par des salariés « intrapreneurs », proactifs et rigoureux, en capacité d'anticiper, d'innover et d'agir en situation complexe.
    Devenir acteur du changement plutôt que le subir grâce à la veille stratégique.

  • Les Français préfèrent les chats !
    La France compte quinze millions de chats (et seulement sept millions de chiens). Plus d'un ménage sur trois, neuf millions de foyers, en possèdent au moins un aujourd'hui. Les Français ont donc plus de chats que d'enfants.
    Pour la première fois, un livre s'intéresse à ces possesseurs de chats. Il cherche à comprendre les raisons, les motivations et les comportements des 19 millions de Français qui vivent avec un félidé.
    Philippe Villemus, avec clarté et objectivité, a mené une enquête solidement étayée et inédite sur les rapports entre les humains et les chats. Il tente de répondre à plusieurs questions. Pourquoi les Français, comme beaucoup d'autres peuples, ont-ils de plus en plus de chats ? Comment se comportent-ils avec leurs félins ? Qui sont-ils ? Combien dépensent-ils pour leurs compagnons ? Quels sont les origines et les moteurs de cet engouement grandissant ? Pourquoi investissent-ils autant d'argent, de temps et de sentiments dans ce petit mammifère carnivore ? Pourquoi des millions de personnes vouent-elles un culte incroyable à leur chat ? Quels désirs le chat vient-il satisfaire chez l'homme ? Que nous dit-il de nous-même ? Et, de manière un peu provocatrice, le chat est-il l'avenir de l'homme ?
    Ce livre convie les lecteurs à un fascinant voyage, dans l'histoire et le présent, à la découverte surprenante des relations entre les humains et les chats du XXIe siècle. Il les invite à mieux comprendre le « phénomène culturel, social, économique et émotionnel » majeur que le chat est devenu, sans faire de bruit, à pas de velours... Car le chat, animal rebelle, séducteur et indépendant, est un des miroirs de notre société.

  • L'équipe d'auteurs, réunissant chercheurs, professionnels et praticiens oeuvrant principalement au sein du Lab Management et Spiritualité, développe dans cet ouvrage des réflexions autour du leadership spirituel, dans le prolongement de l'ouvrage Diriger avec son âme : leadership et spiritualité, publié en 2014.
    L'objectif est que la diffusion de leurs travaux de recherche auprès du public favorise le déploiement du management spirituel dans les entreprises et les organisations publiques.
    Ce livre permet ainsi d'accéder à un certain nombre de pratiques pour tous ceux qui aspirent à développer leur leadership et contribuer positivement à un développement durable des organisations ainsi qu'à une mise en perspective théorique sur de nombreux sujets au niveau des individus, des groupes et des organisations. Il s'adresse tant à des dirigeants et managers qu'à des enseignants chercheurs et étudiants de niveau Master ou doctorants.
    La conviction de tous les auteurs, même si elle est éclairée par une prudence indispensable étayée dans l'ouvrage, est que le leadership spirituel constitue la voie attendue et prometteuse, procurant de multiples bienfaits pour les individus, les équipes et les organisations.
    Ont collaboré à la rédaction de cet ouvrage : Jérôme BALLARIN, Laurence BARANSKI, Stéphanie CARPENTIER, Laurent CHATEAU, Jean-Luc CHRISTIN, Marie DAVIENNE-KANNI, Muriel de FABRÈGUES, Miguel DELATTRE, Carole DRUCKER-GODARD, Hervé ESSA, Anne-Marguerite FERREIRA, Xavier GARCIA-WEIBEL, Éric GAUTIER, Mathilde GOLLETY, Marie HOLM, Ilda Ilse ILAMA, Sophie IZOARD-ALLAUX, Franck JAOTOMBO, Guila Clara KESSOUS, Laurent LEDOUX, Quentin LEFEBVRE, Bernard LEMAIRE, Mouloud MADOUN, Richard J. MAJOR, Mohamed MAKKAOUI, Patricia MARTIN, Elisabeth MARTINI, Patrick MATHIEU, Sandrine MEYFRET, Andrea MICHEAUX, Stefka MIHAYLOVA-MARBURGER , Pierre MONIZ-BARRETO, Patricia NIGLIS, Florent PASQUIER, Stéphane PRADINES, Nicolas PRAQUIN, Miora RANAIVOARINOSY, Damien RICHARD, Michaël ROUX, Michèlle SCHITTER, Omer TAKI, Faviola TAPOYO, Aymeric THON-ADJALIN.

  • De tout temps, l'Homme a eu besoin de relations et de sociabilité pour échanger avec ses pairs, qu'ils soient à proximité ou à des distances de plus en plus grandes qu'il a fallu vaincre ; le préfixe télé signifie simplement « à distance », en grec ancien. Cette nécessité de communication s'est toujours appuyée sur des technologies, les a même parfois suscitées, allant des pigments utilisés dans l'art pariétal au codage de la convergence numérique, sans oublier l'imprimerie, pour la presse et l'affichage, la théorie générale des ondes pour la radio et la télévision. Au sens étymologique du terme, les médias sont ces moyens techniques.
    Dans ce livre, un média sera un couple composé d'un support technique et d'un contenu, les fonctions des médias s'exprimant aussi par des idées portées par le support et accessibles grâce à deux sens que sont la vue et l'ouïe, mobilisant la lumière et le son. Pour s'exprimer, communiquer, transmettre, convaincre, témoigner, divertir, apprendre, manipuler, l'Homme a fait preuve d'une imagination sans borne : peinture rupestre, écriture, volumen, codex, livre, coursier, peinture, télégraphe, photographie, cinéma, téléphone, radio, télévision, Internet... Nul doute que ces créations, le plus souvent collectives, se poursuivront avec la même inventivité.

  • Les organisations sont au centre de nos vies, au coeur de nos sociétés. À l'heure où nous vivons des crises sanitaires et écologiques historiques, il est plus important que jamais de comprendre ce qui se cache derrière le management et ses pratiques. C'est ce à quoi nous convie cet ouvrage, écrit par deux chercheurs en sciences de gestion.
    À partir de la notion de dispositifs de gestion, ce livre vous amènera à découvrir : les idéologies et pensées sous-jacentes lors d'une réunion de direction, la force du langage et du parler gestionnaire derrière un discours de voeux, le pouvoir induit et ce que font faire des instruments et outils de gestion, ou bien encore l'importance de la spatialité (lieux et territoires) dans les relations et interactions sociales.
    Pour accompagner leur propos, Patrick Gilbert et Nathalie Raulet-Croset s'appuient pour chaque chapitre sur la description de situations de gestion et proposent des images qui sont autant de cartes que le lecteur pourra mobiliser pour mémoriser ou développer sa compréhension.
    En s'appuyant sur les plus récentes théories des sciences de gestion, de l'organisation et du management, nul doute que ce livre deviendra rapidement un classique de la discipline et vous amènera définitivement à voir et « lire le management autrement » !

  • Soucieuses de contribuer à une société plus démocratique et écologique, un nombre grandissant d'organisations repensent le travail, la coopération, la consommation et leurs actes concrets de gestion. Elles expérimentent, renouvellent nos imaginaires politiques et ouvrent de nouvelles voies, plus désirables.
    Penser l'organisation alternative ne suffit pas : l'intention se confronte vite aux réalités concrètes. Comment organiser l'alternative ? Comment matérialiser l'idée d'une entreprise sociale et inclusive dans les outils et les actes de gestion concrets ? Comment s'assurer que les pratiques de l'organisation demeurent fidèles au projet initial de démocratie, d'égalité, d'émancipation ou d'intérêt général ? Quels sont les changements institutionnels et structurels nécessaires pour que les pratiques évoluent ?
    C'est à ces questions que répond cet ouvrage, qui entre dans le concret, dans la « cuisine » de la gestion des organisations alternatives.
    Les textes présentés sont accessibles à un large public : aux citoyens engagés dans la transformation de nos sociétés, qui y puiseront inspiration et réflexion ; aux enseignants voulant montrer l'intérêt et la diversité des organisations alternatives à travers des cas approfondis ; et aux chercheurs et étudiants en gestion, en sciences des organisations, en économie et en sciences sociales plus généralement, qui y trouveront des descriptions précises d'organisations alternatives. Les cas présentés empruntent à des champs très divers : banques, mutuelles d'assurance et de santé, cabinet comptable, supermarché coopératif, espaces de coworking, coopératives, plateformes digitales, lanceurs d'alerte, recherches participatives, secteur de la santé mentale, des énergies renouvelables, etc.

  • Nous prenons la plume aujourd'hui pour quelques annonces concernant la Revue internationale PME et des modifications à son fonctionnement. Avant cela, comment allez-vous ? Nous espérons que vous réussissez à protéger votre santé et à conserver l'énergie et le moral pour réaliser vos activités habituelles.

    Nous vivons tous une période particulière qui marquera l'humanité à des degrés divers. L'incertitude, dont l'ampleur s'atténue de façon ponctuelle avant de se gonfler à nouveau comme tout événement complexe, rend la prise de décision hasardeuse. Dans un tel contexte, il est bien difficile d'anticiper quelle sera la meilleure décision face à des situations à venir pour lesquelles il est impossible d'identifier tous les éléments influents. Nous avons besoin plus que jamais d'une multitude d'éclairages que nous apportent les connaissances, qu'elles soient scientifiques ou expérientielles. La Revue internationale PME s'est donc engagée à contribuer à cet apport de connaissances scientifiques par la production d'un dossier thématique sur la Covid-19 et les réactions et comportements d'entrepreneurs et de PME observés dans divers contextes. Nous avons reçu un nombre important de propositions, dont la lecture par un comité[1] formé à cet effet a permis une sélection rigoureuse. Les propositions retenues ont donné lieu à des articles qui ont été revus, enrichis et corrigés grâce au travail conjoint et assidu entre les auteurs et des chercheurs aguerris. Ces articles seront publiés dans les no 2 et 3/4 du volume 34 et seront disponibles en ligne sur le site de notre diffuseur numérique, Érudit

  • Les managers et dirigeants font face à un défi constant : emmener leurs équipes avec enthousiasme pour faire gagner leur entreprise, malgré de nombreuses incertitudes et un écosystème professionnel qui se complexifie. Des facteurs multiples s'en mêlent : accélération de l'usage des technologies et d'internet, impact des réseaux sociaux sur l'image des organisations, aléas non anticipables, nouvelles contraintes sanitaires, déphasages intergénérationnels, contraintes et normes qualité, enjeux politiques et institutionnels...
    La culture du changement est omniprésente, un nouveau monde frappe à la porte : les injonctions paradoxales s'en trouvent démultipliées. Quelle part les managers et dirigeants peuvent-ils prendre pour le dessiner ? Comment favoriser la convergence entre humanisme et rentabilité dans nos organisations et au-delà ? Salariés, managers et dirigeants sont en mutation et apprennent ensemble à mesure qu'une nouvelle ère se dessine, laquelle réclame de nouveaux modèles managériaux permettant d'absorber les données à priori non anticipables dans une échelle de temporalité qui se raccourcit.
    Le manager est l'organe pivot par lequel une entité atteint ses objectifs. Les outils du manager sont principalement le bon sens, les techniques, et l'introspection.
    L'ambition de ce livre, et de son Tome 2, est d'épauler dirigeants et managers sur ces 3 aspects en intégrant autant la complexification de leur écosystème que le besoin d'humanisme, pour redorer le blason de la fonction d'encadrement, porteuse d'espoirs pour notre avenir.

  • Cet ouvrage est une réflexion et une invitation à la réflexion. Le conseil scientifique, composé de huit professeurs, et trente-cinq auteurs, jouant ou ayant tous joué un rôle actif dans le développement de l'enseignement supérieur et de la recherche en gestion, témoignent de la naissance d'une discipline académique et s'interrogent sur ses futurs possibles et leurs conséquences pour les étudiants, les enseignants et chercheurs, les chefs d'établissements et les employeurs.
    Ils portent un regard lucide et sans complaisance sur les grands problèmes du moment : la concurrence nationale et internationale entre établissements, les modes de régulation du « marché » de l'enseignement supérieur par un État stratège mais aussi par les classements et accréditations, le rôle de nos enseignements dans la diplomatie d'influence de la France, la pertinence de la recherche en termes d'impact sur les pratiques pédagogiques et professionnelles, les effets de la révolution numérique, les opportunités et risques de l'autonomie croissante des établissements, ainsi que les contraintes économiques qui en découlent et, enfin, le coût des études et l'endettement des étudiants. Ces interrogations sont essentielles pour connaître, débattre et agir.
    Il ne s'agit pas d'une somme d'anecdotes ou d'opinions disparates, mais d'une démarche collective, documentée et construite, selon les méthodes et avec les concepts que les auteurs enseignent et pratiquent, pour mieux comprendre ce qu'a été, ce qu'est et ce que pourrait devenir l'enseignement de la gestion sous toutes ses facettes et dimensions.
    À quels publics s'adresse cet ouvrage ? Bien sûr, à nos futurs collègues, aux étudiants en master, aux doctorants, alumni, employeurs estimant nécessaire de comprendre et dialoguer avec le monde universitaire, y compris les grandes écoles, à tous ceux qui exercent des responsabilités dans la mise en oeuvre d'une politique publique d'enseignement et de recherche en gestion et bien sûr aussi à tous nos collègues.

  • Cet ouvrage de recherche est un mélange en l'honneur du Professeur Bassirou Tidjani, premier africain, président du concours d'agrégation CAMES en sciences de gestion, qui a contribué de façon significative à l'enseignement et à la construction d'outils de gestion et de management adaptés aux terrains africains.
    L'ouvrage regroupe une sélection de quatorze contributions d'enseignants-chercheurs des universités africaines et occidentales. L'ouvrage porte un regard renouvelé sur le débat qui oppose l'approche universaliste et l'approche contingente du management des organisations. Il présente des réflexions théoriques et des travaux empiriques qui montrent que les pratiques managériales pertinentes et efficaces dans le secteur formel et le secteur informel sont ancrées dans les environnements culturels et institutionnels variés en Afrique. Plus précisément, l'hybridation des pratiques managériales adossées sur les cultures traditionnelles et la culture moderne est un accélérateur du développement des organisations et des territoires en Afrique.
    Les apports conceptuels et pragmatiques visent un public large des chercheurs universitaires, des étudiants inscrits en Master (Recherche et Professionnel) et en thèse (Doctorat, DBA et eDBA). L'ouvrage propose aux dirigeants, aux managers, ainsi qu'aux consultants et aux pouvoirs publics, plusieurs grilles de lecture possibles du management des organisations en Afrique.

  • Cet ouvrage de recherche regroupe une sélection de douze contributions issues d'un colloque international organisé au Campus de l'ESSEC de Douala en partenariat avec trois laboratoires, le CERAME et l'ARECCA de l'Université de Douala, CORHIS de l'Université Paul-Valéry Montpellier 3.
    L'ouvrage porte un regard renouvelé sur le débat qui oppose l'approche universaliste et l'approche contingente du management des organisations. Il présente des réflexions théoriques et des travaux empiriques sur le management des organisations en Afrique francophone au Sud du Sahara. L'ouvrage s'inscrit dans une logique collective et transdisciplinaire en sciences de gestion et privilégie l'approche fertilisante entre les théories et les pratiques de management en contexte africain. Cette fertilisation croisée permet d'esquisser une perspective africaine des travaux en management des organisations, en entrepreneuriat, en gestion des ressources humaines, en marketing et en contrôle de gestion.
    Les apports conceptuels et pragmatiques visent un public large de chercheurs universitaires, d'étudiants inscrits en Master (recherche et professionnel) et en thèse (Doctorat, DBA et eDBA). Au-delà, plusieurs grilles de lecture possibles du management des organisations en Afrique sont proposées aux dirigeants, aux managers, ainsi qu'aux consultants et aux pouvoirs publics.

  • Prenez garde car ce livre pourrait bien changer votre vie. L'analyse qu'il porte a déjà permis à de nombreuses personnes et à de nombreuses équipes de retrouver le chemin de la sérénité et de la cohésion, par une prise de conscience fulgurante.
    Ne le prenez pas mal, mais il y a de très fortes probabilités pour que vous ne sachiez pas ce qu'est un conflit, comme 99,9 % de vos congénères.
    Vous objecterez probablement que si, vous le savez, puisque toute votre vie a été « agrémentée », si l'on peut dire, de très nombreux conflits, chroniques ou ponctuels, bénins ou sévères. Vous baignez dans le conflit donc vous pensez savoir ce que c'est, par expérience.
    Rectifions, si vous le permettez. Vous savez ce qu'est une altercation, vous savez ce qu'est l'adversité, vous savez ce qu'est une menace, vous savez ce qu'est l'injustice. Et vous savez que tout cela est très désagréable à vivre, même sans savoir vraiment ce qu'est un conflit. Mais pouvez-vous vraiment affirmer que vous savez d'où viennent les conflits ? Nous sommes plus sûrement empêtrés dans les conflits que nous ne savons les démêler.
    L'erreur commune, également commise par les dictionnaires eux-mêmes, consiste à considérer que le conflit c'est la « bagarre », cet événement tonitruant, explosif et intempestif, auquel il faut mettre bon ordre pour revenir au calme et à la civilisation.
    C'est ainsi que l'océan des conflits dans lequel nous baignons tous les jours, avec tous, et partout, y compris ceux qui nous sont chers, est purement et simplement dénié, avec pour effet de faire vivre à tous l'enfer sur terre : les crises, le silence, le mal-être et la peur. Cette inconscience et cette incapacité à gérer la diversité sont, pour ainsi dire, dramatiques.
    Comme tout un chacun a pu l'expérimenter, un simple mot, un concept, une phrase, une citation, ont le pouvoir d'influencer durablement, voire de faire totalement basculer la vie d'une personne. C'est l'ambition de cet ouvrage.
    Comme beaucoup d'autres avant vous, lorsque vous saurez ce qu'est un conflit, vous n'en aurez plus, du moins, plus jamais comme avant.

  • Faire court dans une société en perte de sens et qui va toujours plus vite.
    Laurent CHATEAU a compilé dans ces 81 conseils et outils taoïstes, l'essentiel de sa pensée et de ses outils. Adaptés dans la forme aux décideurs pressés et aux « impacteurs du monde », il en reprend l'essentiel sans en trahir le fond.
    Privilégiant le concret et l'opérationnel plutôt que la théorie et le détail, cet ouvrage synthétique souhaite être utile aux décideurs économiques, politiques, sportifs, associatifs... qu'il appelle des Leaders taoïstesTM ou des dirigeants du IIIe millénaire.
    Les Leaders taoïstesTM sont ces hommes et ces femmes dont nos temps, notre espèce, notre monde et nos crises ont besoin. Instruits notamment par le choc de la crise sanitaire de 2020, le dérèglement climatique et le recul de la biodiversité, ils sont à la recherche de conscience, de sens, d'harmonie et d'efficacité pour eux-mêmes, pour les autres, pour l'organisation dont ils ont la responsabilité ainsi que pour l'ensemble de la planète et du monde vivant.
    Ces 81 conseils et outils d'inspiration taoïste sont également destinés à tous ceux qui souhaitent devenir des dirigeants d'eux-mêmes et recouvrer leur capacité d'émerveillement.
    Un livre pratique et initiatique.

  • La Méthode des Couleurs® Arc En Ciel AEC DISC© créée et développée par Patrice Fabart, se réfère à la source du système DISC issu de la théorie de William Marston, reconnu et diffusé mondialement depuis plus de soixante ans, ainsi qu'aux travaux de Carl Jung sur les Types Psychologiques et d'Eduard Spranger sur les Motivations, conjointement à une recherche sur les comportements associés aux couleurs et en articulation avec d'autres approches.
    C'est une approche unique en ce qu'elle envisage le manager dans une dimension holistique et propose une dynamique vers une sagesse opérationnelle.
    Elle concerne, bien sûr, tout manager en fonction ou appelé à le devenir, mais aussi toute personne souhaitant mieux se comprendre et s'épanouir dans son environnement professionnel et personnel.

    Ne sommes-nous pas tous des managers de nos propres vies ?

    Elle propose un modèle original en quatre étapes pour développer les personnes dans leurs fonctions en vue d'une efficacité optimale.
    1re étape : Mieux se connaître dans ses forces et faiblesses en tant que personne et dans sa fonction professionnelle.
    2e étape : S'assouplir et se développer tout en respectant ses limites.
    3e étape : Mieux reconnaître les autres (collaborateurs, collègues, managers) dans leurs forces et faiblesses en tant que personnes et dans leurs fonctions professionnelles.
    4e étape : Intégrer et prendre en compte la situation qui crée la fonction.

  • Les réflexions menées depuis 25 ans par les chercheurs en dynamique concurrentielle ont trait pour l'essentiel aux pressions compétitives externes sur les actions et les réactions concurrentielles des firmes et sur les avantages supposés liés à ces comportements. Les contributions proposées restent ainsi fidèles à l'approche quasi paradigmatique « portérienne » de la stratégie de façon particulière et de la tradition néoclassique et son corollaire la rationalité des acteurs de façon générale. Bien que les avancées soient indéniables en matière de prise en compte du mouvement (les actions et les réactions), du rapprochement du contenu et du processus (conjugaison de la réflexion et du contexte) et du caractère concret des comportements concurrentiels, la majorité des travaux reste fondée sur la faible prise en compte de l'interaction des acteurs, sur le peu d'intérêt pour les facteurs psychologiques et sociologiques et sur la considération le plus souvent d'organisations relativement homogènes, de grande taille, opérant dans des secteurs connus, etc. Deux dimensions semblent avoir été négligées : le cognitif et l'émotionnel, susceptibles de permettre de mieux appréhender les fondements et les mécanismes des choix stratégiques opérés.
    Ces considérations sont au coeur de cet ouvrage qui met en exergue l'intérêt de conjuguer le rationnel (une appréciation dite objective de l'environnement), l'irrationnel et l'émotionnel (que ce soit via l'explicitation du sens donné aux nouvelles initiatives ou des actions orchestrées par pure imitation, par jalousie ou par orgueil).
    Cet objectif vise à satisfaire le lecteur académique - chercheur confirmé ou en formation, consultant, enseignant - mais également le stratège qui trouveront dans les développements proposés de nouvelles perspectives théoriques ainsi que des pistes tournées résolument vers l'action.

  • Le secteur de l'art, de la culture et de la créativité fait l'objet de nombreuses recherches depuis une quarantaine d'années. Celles-ci sous-tendent une dualité historique entre l'ambition créatrice et l'ambition économique. Cette problématique reste vivace dans le champ de l'entrepreneuriat créatif, artistique et culturel. Créer et gérer, être inspiré et rentabiliser..., des couples ago-antagonistes qui laissent parfois perplexes les artistes-entrepreneurs.
    Aussi l'objectif de cet ouvrage est-il de comprendre la nature de cette tension et de l'interroger, aussi bien au niveau des artistes que des responsables et opérateurs culturels, en croisant les approches théoriques et les cas pratiques.
    Au fil des onze chapitres, les auteurs explorent dans une première partie l'articulation entre création et gestion, dans une deuxième les outils de l'entrepreneuriat artistique et culturel et dans une troisième l'importance de l'écosystème dans la construction de l'identité des entrepreneurs.
    Écrit à la fois par des chercheurs et des professionnels, français, anglais et canadiens, ce livre s'adresse à tout lecteur mobilisé par la gestion et le management des organisations artistiques, créatives et culturelles. Son ambition est de montrer que l'entrepreneuriat est un processus au service de la création dès lors que la relation de tension s'efface au profit de la dialectique.

  • Cet ouvrage collectif de recherche rassemble une sélection de seize contributions, rédigées par trente-six chercheurs et praticiens, issues d'un colloque international organisé à Montpellier en partenariat avec l'Université du Québec en Outaouais (UQO) et l'Université Paul-Valéry de Montpellier 3.
    Interrogeant l'organisation des pouvoirs décisionnels dans les entreprises et les organisations, la thématique de la gouvernance appelle des analyses multidisciplinaires. L'objectif de cet ouvrage est de discuter de la gouvernance dans toutes ses dimensions, étant donné son caractère polysémique et pluridimensionnel. Il est vrai qu'il existe de nombreux ouvrages sur le thème de la gouvernance, et de nombreux travaux scientifiques émanant d'associations académiques, comme l'Association Académique Internationale de Gouvernance (AAIG), se sont développés depuis une vingtaine d'années. Nous proposons ici un ouvrage de recherche spécifique et original. Il s'appuie sur une approche hétérodoxe de la gouvernance sur le plan scientifique en combinant théories et pratiques.
    Dans un contexte international où les défis sont de plus en plus complexes et pressants, les formes et les mécanismes de la gouvernance contribuent à faire avancer les normes productives et ainsi à endogénéiser les dimensions humaines, sociales et environnementales, au-delà des critères de rentabilité économique et financière.
    Cet ouvrage est ainsi le résultat de nombreuses recherches et d'accompagnement d'entreprises ou d'organisations sur le thème de la gouvernance. Il reprend aussi les fruits de plusieurs recherches-interventions réalisées par des chercheurs impliqués dans des démarches de conduite du changement au sein d'organisations variées. Au-delà des apports conceptuels, l'ouvrage propose aussi plusieurs grilles de lecture possibles à l'attention des dirigeants et des managers.

  • Cet ouvrage, rédigé par un praticien de la gestion de projet, présente de façon pragmatique des outils et méthodes que tout chef de projet doit mettre en place pour piloter ses contrats et ses clients efficacement.
    Les chefs de projets, consultants, enseignants, étudiants et professionnels trouveront les conseils et techniques pour :
    - maîtriser le contrat ;
    - piloter le résultat, en délai et en qualité ;
    - gérer la relation avec le client ;
    - anticiper, répondre et préparer des claims.
    S'appuyant sur des citations de professionnels de la gestion de projet et du contract management, et proposant des fiches en téléchargement, ce livre rassemble les bonnes pratiques, les trucs et astuces pour développer et maintenir un haut niveau de performance des contrats. Il donne les clés du contract management.

  • 70 % des entreprises échouent à atteindre leurs objectifs stratégiques et plus de 80 % des dirigeants ne possèdent aucun moyen de ré-adapter leur stratégie en fonction des événements venus percuter cette stratégie, dans un environnement de changements ultra-rapides. Formaliser une stratégie est certes une étape essentielle à la réussite d'une entreprise, mais insuffisante si sa mise en oeuvre n'est pas correctement assurée.
    En réponse à cette problématique d'exécution qui reste majeure, dès 2001, Yves Connan décide de fonder KA MATE Strategy. Convaincu que la démarche d'exécution doit être top-down, il crée le premier concept dédié au PDG et à son équipe dirigeante où il réussit à associer un système de management et une salle de pilotage stratégique appelée SteerVision CenterTM, base du concept de la Discipline de l'Exécution de la StratégieTM.
    Dans cet ouvrage, Yves Connan livre sans détour une grande partie de ses méthodologies et de son expertise sur l'exécution de la stratégie et explique comment il implémente un pilotage efficace de l'exécution de la stratégie tout en le reliant à l'excellence collaborative, pour améliorer la performance globale de l'entreprise.
    Les témoignages de ses clients viennent renforcer le succès de ce concept utilisé par les PDG et le Top Management, soucieux de garder leur avantage concurrentiel et pérenniser leur entreprise.

  • Le management dialogique est adapté à la complexité du XXIe siècle : il favorise la montée en compétence des équipes, leur prise de recul, leur aptitude au dialogue, et l'innovation. Il constitue un outil de stimulation des équipes pour les managers, et offre aux collaborateurs un potentiel de motivation et d'épanouissement. Que d'excellentes raisons pour le tester !
    Que vous soyez manager d'équipe, ou chef d'entreprise, que votre management soit classique ou pas, que votre entreprise soit fortement hiérarchisée ou pas, vous pouvez tenter l'aventure du management dialogique ou plus simplement de la mise en pratique des cinq dialogiques présentées.

  • Le manager d'interface est souvent confronté au problème de posture stratégique à adopter pour mieux coordonner les échanges inter-organisationnels dans un environnement complexe.
    Le présent ouvrage offre aux lecteurs les clés de compréhension de la facilitation proactive comme une pratique dialogique qui permet au manager d'interface de coordonner les situations managériales en tension au sein des couples global/local et cohérence interne / pertinence externe. Cette pratique dialogique devrait être privilégiée par le manager d'interface comme étant l'épine dorsale de son travail au lieu des pratiques unipolaires souvent inopérantes dans les relations inter-organisationnelles.
    Cet ouvrage s'inscrit dans les domaines du management stratégique et du leadership intermédiaire. Il fait recours à la théorie à portée générale : « la dialogique généralisée » et à trois autres théories intermédiaires, « les rôles du manager au quotidien », « le leadership fondé sur les valeurs » et « l'implication des acteurs dans l'action collective ». Il traite des défis d'interface dans les organisations à vocation mondiale et s'appuie sur deux études de cas en contexte francophone africain.

  • « La peinture doit lutter pour repousser ce monde qui ne peut qu'assassiner l'invisible. » (Charles Juliet, 2020)
    Le coaching aussi...
    L'impérialisme de la gestion étend son emprise sur le monde. La vérité, même celle de la calculabilité généralisée, ne fait plus sens, elle s'invente autant que de besoin : c'est l'ère des vérités alternatives.
    Lorsque tous les repères se brouillent, lorsque seuls, le profit, la croissance, le pouvoir font sens, comment ne pas s'interroger sur les finalités du coaching dans les entreprises ? Le grand déni de l'accompagnement réside dans l'occultation du fond sur lequel il se déroule : fond idéologique, fond social historique, fond psychologique.
    Ce fond « oublié » s'appelle « le collectif ». C'est lui qu'il s'agit de penser comme une dynamique permanente des désirs et des engagements au sein d'une organisation elle-même prise dans son propre fond.
    Comment sortir du coaching « performatif » dont l'objectif est d'amener un collaborateur à réaliser, de fait, le désir de sa direction, pour accéder à un coaching « éthique », au sens d'Aristote, celui d'aider la personne à dévoiler cette part de liberté qui l'ouvre à l'im-possible, au radicalement autre, au plaisir de l'inattendu.
    Dans ce livre je n'ai d'autre ambition que d'ouvrir le lecteur à des pistes de réflexion en interrogeant ce que « avoir à être humain », ce que rencontrer, ce que travailler veulent dire : comprendre n'est pas un acte intellectuel mais une conversion du regard qui libère la véritable efficience.

empty