Littérature générale

  • C'est à Montréal que le concept du stress a été découvert !

    En 1936, le docteur Hans Selye publie, dans la revue scientifique Nature, le premier article sur le « syndrome général d'adaptation », associé à d'innombrables maladies. Le chercheur, venu d'Europe centrale, place dès lors la métropole québécoise au coeur des travaux sur le stress. En plus de fonder l'Institut de médecine et de chirurgie expérimentales de Montréal, il signe près de 1 700 textes savants et rédige 39 livres. 

    Mais que sait-on de Hans Selye ? Alternant entre l'écriture scénique et le récit journalistique, Le stress d'une vie nous révèle les tribulations de ce scientifique hors norme qui ponctue ses journées de travail en sonnant le gong. S'il connaît la fortune et la gloire, Selye reste cependant rongé par l'amertume de ne pas décrocher le prix Nobel... 

  • Relater l'histoire de Félix d'Hérelle n'est pas une mince affaire : sous quel angle doit-on présenter ce scientifique autodidacte qui a notamment été fabricant de whisky à Beauceville, chocolatier à Longueuil, chasseur de sauterelles en Argentine, chercheur à l'Institut Pasteur de Paris, bactériologiste en Égypte et en Inde, professeur à l'Université Yale, et fondateur d'une des plus importantes institutions de recherche en Union Soviétique dans les années 1930?

    C'est lors de la Grande Guerre que ce Franco-Québécois fait une découverte déconcertante : de très petits microbes - les bactériophages - s'attaquent aux bactéries les plus redoutables de la dysenterie, du choléra et de la peste. D'Hérelle élabore alors une médecine originale, la phagothérapie, avec laquelle il obtient des succès cliniques qui le propulsent à l'avant-scène de la science et qui lui valent d'être nominé à vingt-huit reprises pour le prix Nobel (sans jamais le remporter).

    Nul doute que, cent ans après ses premières expériences, il existe de bonnes raisons d'applaudir la persévérance de ce chercheur obstiné et de sortir de l'oubli son invraisemblable épopée. Car si les bactériophages ont vite été détrônés par l'arrivée des antibiotiques, ils font aujourd'hui un retour en force à la fois dans la bataille médicale contre les bactéries multirésistantes et dans les laboratoires de recherche pour la mise au point de l'outil génétique CRISPR.

  • Le regard de l'anthropologue est plus que jamais nécessaire pour redonner du sens à un monde qui s'étourdit de jour en jour. C'est ce que nous offre Serge Bouchard en nous invitant à monter dans son camion et à rouler, avec lui, plusieurs milliers de kilomètres en Boréalie et dans toute l'Amérique. Il nous conduit là où l'histoire, petite ou glorieuse, est passée... Athabasca, Bon-Désir, Pointe-aux-Trembles, Ouisconsin, Gogama, Saguena, Gespeg, Chibougamau ou Caniapiskau. Cet antirécit de voyage nous révèle des pays métissés, autochtones et français, ceux de Jean-Baptiste Laboucane, Anadabidjou, Lucille Marie Raymonde Savoie, Sarah Petit Couteau, Joseph Robidoux, Black Hawk ou Ochaga.

    L'Oeuvre du Grand Lièvre Filou rassemble les chroniques que Serge Bouchard a tenues dans le magazine Québec Science entre 2009 et 2018. Observateur hors pair, il a su y partager son admiration pour les belles inventions de même que son indignation devant la bêtise humaine, la chimie pétrolière qui intoxique la planète ou l'architecture qui enlaidit les villes et les campagnes.

    Lire Serge Bouchard fait du bien. Il nous permet, à travers ses réflexions et sa démarche scientifique toute personnelle, de mieux nous ancrer dans la vie.

  • La curiosité est sans doute la plus importante qualité humaine, car c'est elle qui, de tout temps, a poussé les humains à se servir de leur intelligence pour comprendre, s'exprimer et apprendre. Mettre à la portée du plus grand nombre de « curieux » possible les connaissances qui nous semblaient les plus porteuses d'avenir a été notre principale motivation pour choisir, préparer et publier les quelque 300 livres parus à l'enseigne des Éditions MultiMondes, depuis leur création, le 15 juillet 1988.

    Vingt-cinq ans plus tard, de nombreuses branches porteuses de milliers de feuilles se sont déployées dans l'arbre de la connaissance que nous avons planté et qui a grandi au fil des années. La diversité des sujets présentés étonne. Elle témoigne de l'explosion des connaissances et des compétences - et de leur diffusion - à la fin du dernier siècle et au début de l'actuel.

    Un arbre a toujours des racines, souvent aussi considérables que ses branches. Les connaissances véhiculées par les livres des Éditions MultiMondes ne sont pas des connaissances de type encyclopédique : elles sont transmises par des auteurs - tous des compétences dans leur domaine - qui se donnent beaucoup de peine pour partager avec leurs lecteurs leur passion du savoir et du savoir-faire. Ces auteurs ont aussi leurs racines au Québec, principalement, et c'est le savoir d'ici que les Éditions MultiMondes ont d'abord voulu transmettre.

    Le présent ouvrage présente des extraits d'une cinquantaine de titres - des récents comme des anciens -, histoire de vous montrer à quel point notre forêt est diversifiée et aussi, de vous intéresser à l'un ou l'autre des sujets traités. Il y en a pour toute la famille ! Quand on s'appelle MultiMondes, on ne se reconnaît pas de limites !

    Et il n'y a pas de limites non plus à la reconnaissance que nous portons à nos lecteurs, à nos auteurs et à tous ceux et celles qui nous ont apporté leur soutien au cours de ce merveilleux quart de siècle.

  • Le premier guide en langue française pour les personnes qui cherchent de l'aide parce qu'elles souffrent d'accumulation compulsive (TAC) et les thérapeutes intéressés à leur venir en aide.

  • Il est essentiel de nous questionner sur notre mode de vie et ses effets sur notre santé, notre famille et l'environnement.

  • Préparé par une vingtaine d'experts sous la direction du professeur Serge Larivée, de l'École de psychoéducation de l'Université de Montréal, et s'adressant aux pédagogues, aux psychologues et au grand public cultivé, Le quotient intellectuel. Ses déterminants et son avenir présente, d'une manière exhaustive, les connaissances les plus avancées sur le quotient intellectuel, ses déterminants et son avenir.
    La première partie de l'ouvrage est consacrée à la présentation des approches psychométriques. C'est dans le cadre de ces approches qu'a été développé ce qu'on appelle le quotient intellectuel (QI). Situés dans une perspective historique, les faits présentés nous font comprendre dans quel contexte les tests de QI ont été élaborés et ce qu'ils sont devenus au fil du temps.
    La deuxième partie porte sur les déterminants de l'intelligence, l'analyse génétique en psychologie, l'application de celle-ci à l'étude de l'intelligence, le problème des effets des contaminants environnementaux (plomb, mercure, etc.) et des drogues (alcool, tabac, marijuana, etc.) sur l'intelligence. Les relations entre la nutrition et l'intelligence sont aussi abordées. On y traite des effets de la dénutrition et des carences en fer, en zinc et en iode sur le fonctionnement mental. On y analyse également l'impact de l'allaitement maternel sur l'intelligence, les aspects psychosociaux des facteurs environnementaux, les relations entre les classes sociales, la configuration familiale, la réussite scolaire, les pratiques éducatives et les conséquences cognitives, tout au long de la vie, du fait d'avoir été un bébé de faible poids.
    La troisième partie de l'ouvrage traite des comparaisons entre les sexes et entre les groupes ethniques. Enfin, la dernière partie « L'avenir de l'intelligence », aborde le problème de la relative stabilité de l'intelligence au cours de la vie d'un individu, celui de l'augmentation des scores de QI entre les générations et traite d'un des mythes les plus ancrés dans la population, voulant que nous n'utilisions que 10 % de notre cerveau.

  • Il arrive que, par amour, une mère soit obligée d'abandonner son enfant. Elle n'est pas méchante, bien que ce soit ainsi qu'elle est le plus souvent jugée, mais elle n'a rien à donner. Si elle garde son enfant, celui-ci n'a aucune chance. Alors, par amour, elle l'abandonne. À quel destin son enfant est-il voué ?
    Plus près de nous, les orphelins de Duplessis constituent des exemples bien concrets. Ces enfants, à leur naissance, ont été qualifiés d'«enfants naturels» et d'«enfants illégitimes». Leur baptistaire précise, la plupart du temps, qu'ils sont de «parents inconnus». Ils n'ont pas été adoptés et ont vécu leur enfance, leur adolescence, voire leur vie adulte dans des institutions tenues par les communautés religieuses ou dans des fermes où ils travaillaient sans salaire. Quel sort était réservé à ces enfants de « filles-mères », comme on les appelait à l'époque ?
    Cet ouvrage veut donner une vision exacte, fiable et objective de ces hommes âgés et seuls, en quête d'identité, pour élargir et approfondir le contenu des débats jusqu'à leur insertion familiale et sociale. Il nous faut comprendre cette problématique si nous voulons éviter qu'elle se reproduise.

  • Sous la forme d'un superbe album tout en couleurs, Abitibi-Témiscamingue est une invitation à parcourir 10 000 ans d'histoire du patrimoine naturel de l'Abitibi et du Témiscamingue. L'ouvrage est divisé en cinq chapitres rédigés par des spécialistes qui ont su mettre leurs connaissances les plus actuelles à la portée du public.
    Préparé par Jean Veillette, D. Sc., de la Division de la science des terrains, à la Commission géologique du Canada, le premier chapitre, Un roc ancien rajeuni par les glaciers, retrace la formation géologique de la région, une épopée grandiose et fascinante, celle de la libération de l'emprise des glaces.
    Sous la signature de Yves Bergeron, D. Sc., professeur en sciences appliquées à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, le second chapitre, Une histoire de la végétation de l'Abitibi, montre le foisonnement d'eau et de vie qui en est résulté.
    Le troisième chapitre, préparé par Léopold Gaudreau, M. Sc., directeur de la Direction de la conservation et du patrimoine écologique, du ministère de l'Environnement du Québec et ses collaborateurs, Tingxian Li, Jean-Pierre Ducruc et Marcel Paré, est intitulé La protection du patrimoine écologique. Les auteurs y présentent chacune des réserves écologiques et des aires protégées de l'Abitibi-Témiscamingue, un atout naturel considérable.
    Dans le quatrième chapitre, Les eskers, un milieu fragile, le biologiste et principal animateur de Mimule, Fernand Miron, décrit le phénomène particulier de la formation des eskers, des dépôts de sable et de gravier provenant des rivières sous-glaciaires et qui ont donné naissance à des végétaux uniques et remarquables.
    Le cinquième chapitre, Des sites à visiter, est une véritable invitation à la découverte de cette région, d'une beauté époustouflante. En plus de la description des éléments naturels, le lecteur y trouvera les renseignements touristiques essentiels

  • Pour donner la parole à ceux qui ne l'ont pas et parler à la place de ceux qui ne le peuvent pas, écrit l'anthropologue Rose Dufour dans la dédicace de cet ouvrage dans lequel 20 femmes qui en sont venues à se prostituer, 64 clients (une première dans les Amériques) et 2 proxénètes témoignent, au terme d'une extraordinaire action-recherche - presque une saga - sur la prostitution féminine, qui a duré près de 4 ans.
    Trois questions composent la base de l'ouvrage, trois parties comme les trois acteurs principaux du système prostitutionnel : Comment des filles en viennent-elles à se prostituer ? Pourquoi des hommes sont-ils clients de prostituées ? Comment d'autres deviennent-ils proxénètes ?
    Tel est le sujet de ce livre, dense, profondément humain, dans lequel des femmes retracent sans contrainte leur cheminement dans une sorte d'exutoire souvent insoutenable. Aux préjugés communs, il oppose la pleine compréhension des processus personnels, familiaux et sociaux qui ont conduit ces femmes là où elles sont allées.
    Plus qu'une simple présentation de témoignages, tout poignants soient-ils, Je vous salue... est une occasion privilégiée de les connaître.

  • Ce premier volume de l'autobiographie du «père de l'écologie québécoise», Pierre Dansereau, présente un témoignage inédit du petit-fils du fondateur du quotidien La Presse sur la bourgeoisie et la vie intellectuelle montréalaise des années 1911-1936.
    Dans un heureux parallèle entre ses opinions de l'époque et sa pensée d'aujourd'hui et avec un recul de près de 80 ans, Pierre Dansereau y raconte ses années de formation. Avant de devenir un homme de science, Pierre Dansereau fut un humaniste, et un littéraire et son ouvrage se lit comme un roman !

  • Le premier objectif de l'ouvrage est d'aider les intervenants du domaine de la santé et de la réadaptation, ainsi que les familles, à comprendre les circonstances qui ont altéré le développement du cerveau, cet organe à la base du fonctionnement individuel et de l'interaction avec le monde environnant. Le second objectif du livre est de présenter des stratégies et des moyens de prévention adaptés à chacune des causes identifiées lorsque cela est possible.
    Touchant à des domaines aussi variés que la génétique, l'infectiologie, la néonatologie et la biochimie, cet ouvrage en expose les bases simplifiées et décrit les mécanismes de l'altération d'un cerveau en développement aux conséquences parfois dramatiques, toujours perturbantes.
    Mieux connaître les processus à l'origine de cette atteinte cérébrale permet aussi d'envisager les moyens de l'éviter. Dans tous les cas, responsabilisations individuelle et sociale doivent se conjuguer et les interventions se faire dans le respect des valeurs éthiques ou religieuses de chacun.

empty