Éditions Rivages

  • Nous sommes les chasseurs Nouv.

    Dans un univers sombre et magnétique, où les époques et les lieux se superposent jusqu'au vertige, Gabriel, Damien ou Natasha se débattent avec de vieilles peurs héritées de l'enfance et leurs pulsions les plus inavouables.
    Jérémy Fel entraîne ici son lecteur dans un imaginaire éblouissant, où cruauté et trahison règnent en maître. Comme dans un palais des glaces, les destins se répondent et se reflètent, créant un monde où visible et invisible, réel et fiction, se confondent.

  • Souvenirs du rivage des morts Nouv.

    M. Mizuno coule une retraite heureuse après une vie sans histoire. Du moins c'est l'image qu'il s'applique à donner. Car son vrai nom est Yasukazu Sanso, ancien activiste de l'Armée rouge japonaise ayant déjà tué, et de sang-froid. La rencontre fortuite, à Bangkok, avec un vieux camarade va déclencher la mécanique implacable du souvenir. Comment, en quête d'idéal, s'est-il laissé embrigader dans les mouvements universitaires des années 1960 ? Comment, suite aux dérives d'une faction se livrant à des purges insensées, a-t-il rejoint les camps d'entraînement palestiniens au Liban, dans l'espoir de prouver qu'il est un vrai communiste ?
    Michaël Prazan livre ici, avec l'acuité psychologique qu'on lui connaît, un roman haletant sur la grande époque du terrorisme international des années 1970.

  • Quelques indélicatesses du destin Nouv.

    Sur les petites et grandes trahisons de la vie, pas juste des histoires mais plusieurs fois «toute une histoire »que se font les personnages de Laura Morante face aux instants qui basculent, aux engrenages détraqués qui s'ébranlent, inexorables, vers les extrémités de l'absurde. Humour vachard, poésie inattendue, ambiguïté rouée, des contes cruels dépourvus de morale qui capturent l'étreinte du doute, le frisson de la précision, le vertige des conséquences. Une entrée en littérature discrètement magistrale.

  • Bangkok deluge Nouv.

    Roman-monde pour une ville-monstre, «Bangkok Déluge »regarde Bangkok changer à travers le destin kaléidoscopique d'une dizaine de personnages plus attachants les uns que les autres. Du XIXe siècle des grandes découvertes à l'avenir des tempêtes climatiques qui guettent, autour d'une même maison hantée qui lui donne son axe, la ville se fait tour à tour piège et refuge, se réinventant en permanence sous les assauts de la modernité comme du ciel. Tentaculaire et limpide, porté par un souffle et une force motrice rares, le premier roman de Pitchaya Sundbanthad est un voyage, une expérience d'immersion totale.

  • Plasmas Nouv.

    Céline Minard nous plonge dans un univers renversant, où les espèces et les genres s'enchevêtrent, le réel et le virtuel communiquent par des fils ténus et invisibles. Qu'elle décrive les mesures sensorielles effectuées sur des acrobates dans un monde posthumain, la conservation de la mémoire de la Terre après son extinction, la chute d'un parallélépipède d'aluminium tombé des étoiles et du futur à travers un couloir du temps, ou bien encore la création accidentelle d'un monstre génétique dans une écurie de chevaux sibérienne, l'auteure dessine le tableau d'une fascinante cosmo-vision, dont les recombinaisons infinies forment un jeu permanent de métamorphoses. Fidèle à sa poétique des frontières, elle invente, ce faisant, un genre littéraire, forme éclatée et renouvelée du livre-monde.

  • L'agneau des neiges Nouv.

    Au nord de la Russie, au bord de la mer Blanche, Maria, une jeune infirme, née au lendemain de la Révolution, apprend à survivre. Au fil des années, ballotée de région en région, elle s'illustre par son courage. Après la perte de ses êtres chers, elle se retrouve à Léningrad dont elle affronte le blocus par les forces nazies avec abnégation. En charge de douze orphelins, elle mettra tout en oeuvre pour les protéger jusqu'à se sacrifier pour les sauver de la famine et de la mort.
    Dimitri Bortnikov nous livre ici un roman magistral, où la trace de l'intime rejoint celle de la grande Histoire.

  • La «Quintessence du Soi» («Samayas»«?ra») est un texte fondateur. Rédigé en prakrit autour du Ve siècle de notre ère, il invite le lecteur à discerner deux points de vue fondamentaux concernant le soi.
    La vie de l'auteur Kundakunda reste pour le moins légendaire et ses dates sont toujours discutées, situées entre le IIIe et le VIIIe siècle de notre ère. Plus qu'un auteur, le nom de Kundakunda recouvre certainement une école philosophique qui a bâti une réflexion sur l'absolu au sein du jaïnisme digambara. L'oeuvre placée sous ce nom a influencé toute une lignée de penseurs jusqu'à nos jours.

  • Ce nouveau volet s'inscrit dans la continuité littéraire des «Emeutiers» ou du «Feu aux poudres. »
    Après la grande fiesta de l'été, le Front Populaire a la gueule de bois. Léon Blum s'essouffle, réclame une pause dans les réformes, avoue qu'il est allé "trop vite". Mais en Espagne, c'est bien pire, après le putsch de Franco, le pays sombre dans la guerre civile. Marcel Bailleul, docker havrais, va s'engager dans les Brigades internationales avec une double mission: espionner les dissidents anarchistes et venger la mort de son père ; en effet, il a appris que l'assassin s'était réfugié en Espagne...

  • Centrés sur la France, voici quatorze textes écrits entre 1925, année où Roth est envoyé comme reporter à Paris par le prestigieux «Frankfurter Zeitung», et 1939, l'année de sa mort. Quatorze instantanés, comme des photographies, des scènes saisies sur le vif, principalement dans les milieux populaires, où l'on voit tout l'art de Roth : celle de l'observation réflexive.

  • Chet Conway est chauffeur de taxi. En guise de pourboire, il se fait refiler un tuyau sur un cheval gagnant. Un bon plan, sauf que lorsque Chet se présente chez le bookmaker pour collecter ses gains, le bookmaker est allongé par terre et il est tout ce qu'il y a de plus mort. Voilà Chet face à un triple problème. Comment expliquer aux flics qu'il n'y est pour rien ?
    Pire, comment le faire croire à deux gangs rivaux dont chacun pense qu'il a refroidi le bookmaker pour le compte de l'autre ? Et ce n'est pas tout : la soeur du mort, croupière à Las Vegas, débarque pour venger son frère. Bref, il aurait sans doute mieux valu que Chet ne gagne jamais ce pari.
    Donald Westlake signe un roman enlevé, distrayant et drôle qui fait aussi la part belle à l'absurde. Une lecture idéale pour l'été. Nouv

  • Une anthologie des plus belles poésies du grand homme politique florentin, Laurent Le Magnifique, pour la première fois dans une édition de poche. L'oeuvre de Laurent de Médicis est dictée par le souffle de l'inspiration autobiographique. L'amour impossible pour Lucrezia Donati, qu'il n'a pas pu épouser, y connaît une forme de concrétisation, à travers la poésie, érigée en forme de connaissance la plus haute. Avec les poésies d'amour, il y a aussi des chansons à danser et des chants de carnaval notamment celui en l'honneur de Bacchus: "Comme elle est belle, la jeunesse/ qui fuit toujours;/ qui veut être joyeux , qu'il le soit:/ on ne sait pas de quoi demain sera fait".

  • Disséquer le verbe formé dans le cerveau et que la bouche peine à expulser pour devenir parole. Voilà le projet de Babouillec dans ce court texte incisif et poétique. En surveillant les échanges chimiques au niveau de ses synapses, en scrutant son reflet dans le miroir, en analysant les mots qui se forment sur son lobe frontal, l'artiste s'interroge sur ce qui crée la différence et observe, perplexe, la course des messages nerveux sous sa peau qui l'isole. Par un dépeçage de son propre corps, par la violence des émotions qu'elle provoque, c'est notre peur collective de la solitude qu'elle éveille, et c'est le droit de chacun à être écouté et compris que Babouillec revendique.

  • Pris dans l'une des rivalités familiales les plus anciennes et les plus sanglantes de la Louisiane, le détective Dave Robicheaux doit affronter l'adversaire le plus terrifiant qu'il ait jamais rencontré : un assassin surhumain qui voyage dans le temps.

  • Comment bien lire et bien écrire, qu'est-ce qu'un bon texte, une bonne critique, quelles sont les peines et les joies de l'écrivain ; autant de questions abordées dans ces pages où chacun pourra mieux appréhender la nature et la portée de cette acte singulier qu'est l'écriture.

  • Après le succès de Darktown et Temps noirs, voici le troisième opus d'une saga criminelle qui explore les tensions raciales au début du mouvement des droits civiques.
    Atlanta, 1956. L'ex-agent de police nègre Tommy Smith a démissionné pour rejoindre le principal journal noir d'Atlanta en tant que reporter. Mais alors que le Atlanta Daily Times couvrait le boycott organisé par Rosa Parks à Montgomery, son directeur est retrouvé mort dans son bureau, et sa femme injustement accusée d'assassinat par la police. Qui pourrait en avoir après le principal patron de presse noir d'Atlanta ?
    Et qui était-il vraiment ? FBI, flics racistes, agents Pinkerton, citoyens opposés à la déségrégation : beaucoup de monde, en vérité, semble s'intéresser à cette affaire d'un peu trop près. Pour élucider le meu

  • L'histoire incroyable de Jean-Pierre Mazas, lutteur sensationnel qui galvanisa les foules, monstre de foire inouï qui suscita tous les fantasmes, curiosité médicale que les plus grands scientifiques étudièrent à la Pitié-Salpêtrière. Pascal Dessaint s'est plongé dans les registres de l'État-civil, dans les archives départementales de la Haute-Garonne. Il a réuni des dizaines d'articles de presse, des témoignages, des rapports médicaux, des photos, des biographies, des récits, des romans, pour reconstituer le parcours du Colosse, et faire émerger l'homme derrière la figure du héros populaire.

  • Dans un avenir proche et désolant, la crise environnementale a ravagé l'Angleterre. Un régime autoritaire organise le rationnement de la population dans des villes exsangues, et le droit à la reproduction est rigoureusement contrôlé. Une jeune fille nommée Sister raconte son évasion et sa quête pour rejoindre une ferme utopique dans la région des Grands lacs : l'armée de Carhullan, une bande de rebelles ayant renoué avec une vie rurale et coupé tout lien avec les hommes.Dans la lignée de «La Servante écarlate» de Margaret Atwood, Sarah Hall aborde avec une remarquable originalité les questions d'écologie, de genre et de défense des libertés individuelles, et propose une vision décapante du pire des mondes à venir. Une contre-utopie féministe exaltante.

  • Le nom de Pierre Janet (1859-1947) est aujourd'hui surtout connu en raison d'une querelle qui le rattache à Freud, querelle qui a pour épisode central le xviie Congrès international de médecine de Londres de 1913 (section psychiatrie), où Janet a présenté un rapport impitoyable sur « La Psycho-Analyse » . L'intervention de Janet serait, selon une historienne de la psychanalyse, le « manifeste historique le plus complet de l'anti-freudisme scientifique `à la française'», parce qu'elle condenserait tout ce qu'on a pu penser de négatif sur la théorie freudienne en France pendant la période d'avant-guerre, en particulier l'idée selon laquelle Freud aurait emprunté toutes ses idées à Janet.

  • Jacek est un dealer de cocaïne froid, précautionneux, cynique, qui ne consomme jamais les produits qu'il vend. A travers son monologue intérieur, il nous donne accès à l'univers de la nuit varsovienne, ses ruelles sombres, ses discothèques à la mode, ses fêtes privées luxueuses où s'affiche la jetset. Mais Jacek rêve de partir pour l'Argentine, et il rêve aussi de déluge : il voudrait voir la ville engloutie par les flots, ses bâtiments rayés de la carte, ses habitants noyés.

  • C'est la première oeuvre de Cazotte - célèbre pour Le Diable amoureux (1772) et la prophétie que lui prête La Harpe, publiée en appendice de l'ouvrage -, un conte loufoque, jonglant avec les conventions du genre. Le motif du héros empêché par son long nez fait songer à Cyrano ou Gogol mais derrière la pure fantaisie les clins d'oeil satiriques (contre les courtisans, la mode philosophique...) anticipent le conte philosophique voltairien.

  • Avec Soeurs de sable, Stéphane Héaume raconte l'histoire de deux femmes très différentes, qui essayent de se relever. L'une, Amelia, journaliste, cherche, après une rupture sentimentale, à entraîner dans sa fantaisie et sa légèreté un vieil homme reclus, dont le passé l'intrigue. L'autre, Rose, 60 ans, romancière en perte de vitesse, tente en vain de retaper un hôtel vétuste dont elle a hérité, situé dans une station balnéaire. Sa rencontre avec un jeune inconnu, qui lui dispute sa soeur Liz, va lui insuffler une vie, une énergie qu'elle n'espérait plus.
    Les deux histoires se superposent à soixante ans de distance, avec de nombreux personnages secondaires qui se répondent en miroir d'une époque à l'autre.

  • Le silence selon Manon peut être lu comme un "prequel" de La Transparence selon Irina.
    Dans les années 2025, le monde occidental se caractérise par une montée de l'agressivité sur les réseaux sociaux et en particulier des cas de cyber harcèlement, au point qu'une unité spéciale de la police, dirigée par le commissaire Sébastien Mille, a dû être mise en place. Sébastien Mille s'intéresse de près aux manoeuvres des groupes masculinistes en France. L'Amérique du Nord avait déjà connu dans les années 2010 des attentats dont les auteurs se réclamaient du mouvement "incel" (pour involuntary celibate) autrement dit des célibataires forcés qui conçoivent une haine des femmes et de la société contemporaine qu'ils jugent trop favorable au féminisme. 
    A Paris, le groupe de musique hardcore Significant Youth, qui défend des valeurs humanistes et féministes dans ses chansons, est agressé lors d'un concert par une poignée de masculinistes qui fréquentent un forum dédié; Yvan, le leader est pris à partie et son frère Simon ainsi que sa compagne sont blessés dans la bagarre qui s'ensuit. Cet épisode n'est que le prélude à un attentat beaucoup plus violent qui va bouleverser la vie des deux frères et de leur entourage. Il faudra à Sébastien Mille une obstination hors du commun pour s'approcher des coupables, d'autant plus insaisissables qu'ils se cachent sous maintes identités, dissimulés par la grande Toile protectrice d'Internet... 
    A travers ce polar aux personnages ambigus et pervers qu'on croirait sortis de l'univers de Patricia Highsmith, Benjamin Fogel poursuit son exploration de notre cyber monde. Le crime n'a plus lieu dans les ruelles sordides des villes ou dans les caves des banlieues, il rode sur la Toile de manière d'autant plus insidieuse que ses auteurs savent être furtifs. 

  • Ce roman marque l'arrivée d'une plume talentueuse dans le paysage littéraire américain. Claire Lombardo, 30 ans à peine, s'inscrit dans la lignée des conteuses que nous aimons tant : Jane Smiley, Anne Tyler ou encore Ann Patchett... Elle signe un portrait de famille aussi drôle que percutant, qui possède un redoutable pouvoir d'addiction. Lombardo réinvente la tradition de la saga dans une version qui flirte avec le soap opera ou la série This is us, sans jamais renoncer à une vraie ambition littéraire. Sa langue est vive, parfois féroce, inventive et rythmée. Dès sa sortie aux USA, le livre a emporté l'enthousiasme de la presse, des clubs de lecture, se plaçant plusieurs semaines dans la fameuse liste des best-sellers du New York Times. Une série est en cours de développement pour HBO, avec Laura Dern et Amy Adams côté casting et production.

  • Saucisse à quatre pattes, sandwich sur pattes, chien-saucisse... Le teckel, à travers les âges et les pays, se voit affublé de nombreux sobriquets. Il est vrai que son apparence se prête aisément à la moquerie ! Mais le teckel est aussi diva, chapardeur, dévoué, courageux, et parfois même plus humain que ses propres maîtres.
    Dans cet éloge très documenté, Lilian Auzas met en lumière de multiples artistes et personnalités qui ont tour à tour écrit, peint, chanté, magnifié le teckel, ou l'ont au contraire utilisé à des fins propagandistes, comme aux heures les plus sombres de l'histoire allemande... De la reine Victoria, qui importa la race en Angleterre, à la photographe contemporaine Elina Brotherus, en passant par les femmes peintres animalières du xixe siècle, tous témoignent du rôle historique majeur qu'a tenu ce chien hors norme.
    Lilian Auzas est l'auteur de plusieurs romans. Il est également essayiste. Éloge du teckel est un hommage à son animal préféré.

empty