Beaux-Arts de Paris Éditions

  • Cet ouvrage réunit un ensemble de textes notes et lettres écrits par l'artiste qui se revendique plus comme un peintre. Illustré par des photos personnelles de l'artiste , il montre sa réflexion sur sa pratique.

  • érôme Sans et l'artiste d'origine Camrounaise Psacale Marthine Tayou. Un faiseur nourri par la poussière africaine, mais aussi d'autres émotions et d'autres univers qui égaye la foule , raconte des histoires. Au cours de ces entrtiens l'artiste revient sur les expériences qui l'ont construit, depuis les réminiscences de sa ville natale, son enseignement scolaire, son cercle familial, ses études de droit, ses années en tant que vendeur de rue au Cameroun, sa rencontre de la société jusqu'à ses expériences les plus récentes. Ce livre est une déambulation dans son univers et son eouvre foisonnante.

  • Elle endort, elle fait peur, elle amuse. L'hypnose n'est pas souvent convoquée dans les histoires de l'art, probablement pour ces trois raisons réunies. Alors même qu'elle connaît aujourd'hui un net regain d'intérêt dans la culture scientifique et les imaginaires populaires, peu de cas semble être fait du rôle que l'hypnose a joué dans le champ de la création où elle est pourtant omniprésente, de manière délibérée ou inconsciente, de Gustave Courbet à AUguste Rodin, de Salvador Dali à Andy Warhol, jusqu'à Tony Oursler. Cet ouvrage se propose justement de relire, pour la première fois les liens étroits que les pratiques artistiques ont entretenus avec l'histoire culturelle de l'hypnotisme depuis Mesmer. C'est là une autre manière d'instruire une chronique des dispositifs d'emprise et d'attraction exercées sur le spectateur à l'âge moderne, afin d'explorer plus avant l'intérêt des artistes pour les modes de transmission de l'émotion sous état modifié de conscience. Au croisement de plusieurs champs-histoire de l'art, histoire des sciences et culture populaire-, cet ouvrage très richement illustré montre comment s'est affirmé, tout au long de la modernité, la recherche d'un efficace de l'art, en donnant un rôle majeur à l'imagination dans l'invention et la réception des oeuvres qui nous fascinent.

  • Les écrits de Max Beckmann s'imposent au rang des plus importants écrits d'artistes du XXe siècle. Les journaux, correspondances, conférences, préfaces, réunis dans cet ouvrage, et pour la première fois traduits en français, couvrent la période 1903-1950. Ils donnent à la fois un remarquable témoignage sur les deux guerres mondiales et sur le mode-de-vie et le processus de création de Beckmann. Il convient comme le souligne Philippe Dagen dans sa préface, de lire "cet ouvrage autant comme un manuel de résistance pour le présent que comme un livre d'histoire du passé".

  • Scène polonaise met en lumière la richesse de la production théorique,critique et artistique de l'art polonais du XXe siècle. Scène polonaise cumule de nombreux atouts, souvent difficiles à concilier : étendue de la période couverte-du constructivisme et unisme à la création actuelle, diversité du panorama proposé, déclarations théoriques, développements doctrinaux, méthodes dialectiques, manifestes, discours entretiens... avec des textes et des traductions inédits, importance des artistes concernés, qu'ils soient déjà entrés dans l'histoire comme Strzeminski, Kobro, Stazewski, Witkiewicz et Kantor ou qu'ils continuent à produire comme Abakanowicz, Opalka et Wodiczko.
    Leur rapprochement autant que leur confrontation constitue un contribution essentielle, un ouvrage de référence, précieux tant pour les professionnels et les étudiants que pour tous ceux qui s'intéressent à la Pologne et à la pensée contemporaines.

  • Cet ouvrage réunit des textes, pour la plupart inédits en français, de David Smith. IL propose des écrits autobiographiques,où l'artiste retrace sa formation, présente son travail et évoque en témoin privilégié l'évolution du monde de l'art. Il rassemble également conférences, interventions et articles rédigés pour des revues, ainsi que trois importants entretiens. Ce recueil de textes d'un artiste majeur du XX siècle éclaire une démarche originale et constitue un document essentiel de l'histoire de l'art, riche en informations sur la pratique même de la sculpture.

  • Neufs patients des unités psychiatriques, trois soignants et un animateur de l'hôpital Albert Chenevrier de Créteil, ainsi qu'une dizaine d'intervenants extérieurs-un écrivain, un danseur, des étudiants des Beaux-Arts de Paris et leur enseignant Marc Pataut-,ont mené une activité artistique collective, de septembre 2014 à juin 2015. Celle ci a donné lieu à une chorégraphie et à une exposition présentée à l'été 2015 à Créteil et à cet ouvrage, conçu entre 2016 et 2018. Ce livre vise à rendre compte, à travers un montage de documents mêlé à un récit du mouvement de cette activité, de l'esprit d'expérimentation qui l'a conduite, de l'imaginaire et des formes auxquels elle a donnée corps.

  • Cet ouvrage regroupe les textes de 18 étudiants des Beaux-Arts de Paris en Anthropologie sous la direction de leur deux professeurs Maurice Godelier et Monique Jeudy-Ballini. Beaucoup des enquêtes réalisées par les étudiants se sont révélées d'une grande richesse il a fallu en faire une sélection présentée dans cet ouvrage. Les liens entre art contemporain et anthropologie avec le "tournant ethnographique" trouve un prolongement à travers l'enseignement de l'anthropologie aux Beaux-Arts de Paris.

  • Jérôme Zonder, né en 1974, diplomé des Beaux-Arts de Pars, est aujourd'hui reconnu en France et à l'internationnal pour son oeuvre virtuose centrée sur une pratique réinventée du dessin. Ce carnet réunit les portraits présentés au cabinet Jean Bonna et un ensemble retrospectif de ses dessins.

  • Cet ouvrage est le catalogue de l'exposition éponyme présentée au cabinet des dessins Jean Bonna aux Beaux Arts de Paris. L'Ecole des Beaux-Arts de Paris, qui accueillit la Joconde après son vol en 1914, et qui protège dans sa collection des feuilles exceptionnelles de l'artiste se devait de rendre hommage au grand maître italien.
    Cette exposition rassemble quelque uns des chefs d'oeuvres du quattrocento, il montre la richesse des collections des Beaux-arts de Paris: Raphaël Lippi... Trente dessins qui offrent un parcours passionnant sur la pratique du dessin en Italie à la fin du XVe siècle. Avec une contribution scientifique de Lizzie Boubli conservatrice en chef du patrimoine et directrice des études au CNRS qui dresse un panorama passionnant des ateliers florentins et Emmanuelle Brugerolles commissaire de l'exposition et directrice de l'ouvrage.

  • Cet ouvrage réunit la totalité des écrits publiés de Frantz Marc ainsi qu'un choix extensif de sa correspondance, inédite ou publiée en allemand, avec Wassily Kandinsky, August Macke, Paul Klee, Hugo Ball, Alfred Kubin, Herwarth Walden ou Reinhardt Pipper. Il propose également la première publication intégrale de la correspondance entre Frantz Marc et Robert Delaunay, ainsi qu'un dossier sur la fameuse polémique sucitée par Carl Vinnen, peintre qui fut à l'origine d'une violente réaction en Allemagne contre la peinture française. Le choix de ces lettres implique une lecture de l'art de cette période. Elles témoignent de la position ambiguë des artistes qui adoptent une posture "internationaliste", tout en recourant aux clichés du nationalisme. Elles révèlent combien mysticisme et rapports entre peinture et musique furent essentiels à l'élaboration de l'abstraction, tout en montrant diversité et opposition dans les approches des différents peintres. Ce volume, fruit d'un important travail d'archives, offre au public francophone des textes fondamentaux de l'art moderne demeurés jusqu'à ce jour inaccessibles.

  • Les écrits ici rassemblés livrent une configuration bien différente, mais très précise et complémentaire, d'un travail plus complexe qu'il n'y parait et qu'il n'apparaît. Ayant régulièrement rédigé des textes réflexifs à l'occasion de ses expositions, conférences et diverses interventions, Michel Verjux les conçoit comme autant de dialogues et de débats devant contribuer à la pratique artistique, mais aussi à la pratique sociale. On pourra ainsi découvrir un aspect fondamental qui lie monde de l'art et forme de vie, phénomène et sensible, temps et perception, langage et société, de sorte que l'on voit se construire ce que l'on peut nommer une esthétique pragmatisme, une esthétique en action.

  • Cet ouvrage rassemble les textes , artistiques ou militants, qui ont été publiés à l'occasion de la retrospective qui lui a été consacrée. Jimmie Durham est artiste sculpteur, né aux Etats Unis de parents Cherokee. Jimmie Durham ecrit depuis toujours. En tant que delegue de l'American Indian Movement au cours des annees 1970, et en tant qu'artiste, depuis les annees 1980.
    Il ecrit l'absence de l'Indien dans la culture americaine. De cet Indien d'Amerique qu'on ne sait plus nommer, de cette minorite qui, aux Nations unies, n'aura pas convaincu de la realite actuelle de son identite, de l'absence, en resume, de la conscience de l'Autre de la part de l'Occident. Cet ouvrage est illustré par de nombreuses photos personnelles."

  • Peintre "abstrait devenu figuratif", Jean Hélion (1904-1987) annonce son passage vers une nouvelle figuration juste avant la guerre de 1939. Fondateur du groupe Art concret,puis de Abstraction-Création, il a également publié d'importants articles et préfaces, ainsi que le récit de sa captivité et de son évasion d'Allemagne. They Shall Not Have Me, à New-York en 1943. Son oeuvre a fait l'objet de nombreuses expositions en Europe et aux Etats -Unis. Cet ouvrage présente en un volume, trois récits autobiographiques de Jean Hélion.

  • Archi-Made rassemble l'essentiel des textes de François Dufrêne, depuis les bouts-rimés de son adolescence, les pamphlets de ses débuts, jusqu'à son oeuvre majeurs, la Cantate des mots camés, mais à l'exclusion des entretiens et interviews. Le titre du recueil, en forme de calembour à tiroirs-où l'on entend à la fois "théorème" et "ready-made"- est bien entendu emprunté à Dufrêne lui-même.Son travail va d'une pure exploration du son et du souffle (les Crirythmes, qui ne peuvent être transcrits) jusqu'à une étonnante écriture polyphonique, maëlstrôm d'allitérations et d'homophonies, qui se joue des règles de la versification tout en leur rendant hommage (la Cantate des mots camés, le Comptinuum, l'Alliterator...).

  • Cet ouvrage réunit des articles, des essais et des lettres, publiés entre 1938 et 1973, pour la plupart inédits en français. Il présente ces textes dans leur ordre chronologique et retrace ainsi l'itinéraire intellectuel et artistique d'Ager Jorn. Au fil de la lecture, nous découvrons son intérêt pour l'art populaire ou pour des artistes comme Fernand Léger, Wols ou Jean Dubuffet. Nous apprenons à mieux connaître celui qui s'adressait en ces mots "grand public" "Soyez modernes collectionneurs, musées.
    Si vous avez des peintures anciennes ,ne désespérez pas. Gardez vos souvenirs mais détournez les pour qu'ils correspondent à votre époque. Pourquoi rejeter l'ancien si on peut moderniser avec quelques traits de pinceaux? ça jette de l'actuaité sur votre vieille culture. Soyez à la page et distingués, du même coup. La peinture c'est fini. Autant donner le coup de grâce. Détournez. Vive la peinture"

  • Dans Conversations sont reunies des correspondances ou ses paroles echangees avec Harry Bellet, Mona Bessaa, Dominique Berthet, Michael Bishop, Pierre-Andre Boutang, Laurent Brunet, Aurelie Cavanna, Edmond Charriere, Didier-A. Chartier, Pierre Coulibeuf, Anne Dagbert, Jean Daive, Dominique Demartini, Joelle Gonthier, Stephanie Jamet- Chavigny, Marie-Lou Lamarque-Mouzon, Sylvie Lefebvre, Gerard- Georges Lemaire, Gildas Le Reste, Pascale Lismonde, Francois Mathey, Bernard Millet, William Mimouni, Bernard Muntaner, Natacha Pugnet, Camille Ronfard, Jean-Charles Vergne et Germain Viatte.
    « Conversations est un livre ecrit au pluriel, complement indispensable, dans la bibliotheque de l'amateur, aux catalogues de l'oeuvre de Jaccard, dont il changera parfois la perception, meme pour ceux qui croient parfaitement le connaitre » (Didier Semin, extrait de la preface).

empty