Belle Philis

  • "Depuis que, tel un oiseau de malheur, l'orage s'était abattu, des creux vertigineux s'enchaînaient infatigablement, fouettant de gerbes d'écumes blanches l'île perdue.
    La mer narguait tout navigateur s'approchant de ses côtes et envoyait aventureux et hardis par le fond, isolant du reste du monde les quelques familles qui survivaient là".

    Un nouveau conte de Dorothée Piatek lu par Matthieu Farcy et sonorisé par Renée Grant, pour le plaisir des petits et des grands!
    Illustration de Jean-Marie Minguez

  • *C'est moi Perle d'eau, qui mène la danse, parcourt le ciel me déverse dans les océans, joue dans les torrents, glisse sur les glaciers des plus hautes montagnes, sautille sur les continents, cliquette sur les sables des déserts. Je m'évapore comme par magie et je gagne le ciel pour me faire nuage blanc. Au gré des vents, je voyage... M'attarde ici... ou là... Je suis la pluie, l'eau, la Vie!*

    De sa plume poétique, Dorothée Piatek nous offre un conte magique sur le cycle de l'eau, merveilleusement raconté.

  • Nous sommes à la veille de Noël. Ebenezer Scrooge, prêteur sur gage installé à Londres, est un personnage aigri, avare, au coeur sec, méprisant ses concitoyens, tyrannisant son commis Bob Cratchit, ignorant son neveu, et détestant par-dessus-tout la fête de Noël.

    Cette nuit, le spectre de son seul associé et ami, Jacob Marley, mort depuis 7 ans, lui apparaît pour le prévenir de la visite prochaine de trois esprits. Scrooge peut encore échapper au purgatoire à condition de suivre les apparitions et de tirer profit de leurs enseignements. Les apparitions lui montrent ses Noëls passés, son présent et son futur.

    Ce voyage le transforme. Le lendemain, Ebenezer est un homme nouveau, heureux de vivre, bienveillant et généreux qui le restera jusqu'à la fin de ses jours.

  • Le vieil homme s'était installé le long du canal. Il passait ses journées à récupérer ça et là quelques babioles qu'il entassait près de sa cabane. Il ne gênait pas et pourtant il dérangeait. On disait de lui qu'il avait un grain dans la tête, à moins que ce soit une petite musique ?. Un conte social empli de poésie qui porte un regard tendre sur les personnes qui n'ont plus de foyer mais tant de richesses à donner.

  • Incluant 4 titres :
    L'arbre derrière le mur
    Le marchand de parapluies
    Le vieux qui avait un grain dans la tête
    Même pas peur

  • On raconte qu'une fois, a cause d'un arbre, un roi devint fou
    Il s'appelait Vladimir et il etait toujours de vilaine humeur. Ses cris de colère passaient au-delà des murs de son château et couraient la campagne jusqu'au premier village.

    Mais un jour

  • Le jour où il cessa de pleuvoir,
    ce fut le début des ennuis pour Monsieur Pébroc.

  • Un essai artistique pour découvrir la « Pucelle d'Orléans » en-dehors du mythe, adapté à partir des écrits de son procès, écoutez Jeanne d'Arc répondre à ses juges sur les questions concernant sa foi, ses voix, leurs apparitions et révélations.

    Texte et narration de Matthieu Farcy
    Musique de Frater Stéphane, N.K.R.T.
    Artwork de Peggy Le Guern

  • Océane est une petite fille de 8 ans condamnée par une maladie orpheline. Elle a développé des liens très forts avec son chat,"Tirette". Tout bascule le jour où le félin disparaît.

  • Un joli conte pour apprendre à ne plus avoir peur de l'Ombre!

  • Des fantômes dans les livres, l'origine de la citrouille d'Halloween, un croquemitaine mangeur d'enfant, une marionnette démoniaque, un jeu de cartes magiques et son spectre effrayant, un démon amoureux...
    Des histoires pour frémir avec la voix de Matthieu Farcy et les musiques de Renée Grant !

  • [Suite de Alexandre et la Dame de Pique]

    Alexandre se rend à la librairie pour rendre le paquet de cartes magiques, comme le lui avait commandé le spectre de la Dame de Pique. Mais de retour chez lui, une autre surprise l'attend...

    Cet épisode reprend le mythe de Saint-Taurin, premier évêque d'Evreux, et du démon qu'il n'exorcisa pas en raison de son bon caractère... Un démon qui allait donner naissance aux créatures fantastiques qui peuplent nos légendes : les Gobelins!

  • Avant d'être cet esprit célèbre d'Halloween, errant pour l'éternité dans les ténèbres avec sa lanterne en citrouille, Jack était un homme... Découvrez son histoire.

    Conte sonorisé en AUDIO 3D pour une meilleure immersion.

  • Pour ses six ans, Nicolas reçoit un beau cheval en bois. Mais ce dernier semble habiter une force maléfique.

    Conte sonorisé en AUDIO 3D pour une meilleure expérience immersive.

  • Quelques années après avoir survécu au Croquemitaine BABAU, Alexandre découvre un paquet de cartes magiques et convoque malgré lui l'effrayant esprit de la Dame de Pique.

    Conte sonorisé en AUDIO 3D.

  • Alexandre a été très méchant avec sa gardienne. Pour le punir, elle a appelé le Babau, un monstre mangeur d'enfants...

    Conte à faire peur mixé en AUDIO 3D pour une meilleure immersion sonore.

  • Un bouquiniste bourru et amateur de littérature d'épouvante découvre à son insu que la réalité peut dépasser la fiction...

  • Un riche marchand est condamné à mort par la Bête pour avoir cueilli une rose. Sa fille cadette, Belle, choisi de le sauver en se livrant à sa place. Elle découvre alors le véritable visage du monstre et en tombe amoureuse.
    Publié dans « Le magasin des enfants » en 1757, La Belle et la Bête est l'oeuvre la plus célèbre de Jeanne-Marie de Beaumont.
    Vocabulaire modernisé, accessible tout public.

    La production de ce livre-audio a été réalisée avec le concours de la classe de 5ème2 du Collège Picasso à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), en Mai 2018.

  • Récit sonorisé adapté et réalisé par Matthieu Farcy
    Musiques et bruitages de ©Renée Grant
    « Mes chers amis, je vais vous raconter les aventures remarquables dans lesquelles je me suis brillement illustré :
    De quelle façon je suis allé dans la Lune, comment j'ai sauvé une flotte de cent navires retenue prisonnière dans l'estomac d'un gigantesque poisson, dans quelles circonstances j'ai rencontré la ravissante Vénus...
    Beaucoup de voyageurs ont tendance à exagérer leurs récits pour les embellir. Je puis vous assurer que pour ce qui est de moi, je me contenterai de vous relater des faits authentiques, aussi étonnants soient-ils, et je serai peiné que vous doutiez de la véracité de ce que j'avance. »
    Trois parties :
    - Voyage en Russie et guerre contre les turcs
    - L'Audacieuse gageure
    - Voyages en mer

  • Pendant la Première Guerre mondiale, une véritable ville souterraine a été construite sous la ville d'Arras. De là, des milliers de soldats ont déferlé par surprise sur les lignes allemandes. Un officier anglais raconte l'interminable attente, puis l'assaut dans la boue, le froid et les éclats d'obus. Un récit poignant et intimiste.

    Dorothée Piatek
    LA DEMOISELLE DE WELLINGTON
    © Éditions du Seuil, 2017

  • Le comte Hypolite reçoit la visite d'une parente éloignée détestée de son défunt père, et autour de laquelle des rumeurs concernant de sombres affaires semblent planer. La Baronne est accompagnée de sa jeune fille, Aurélia. Le compte en tombe éperdument amoureux et les noces sont bientôt célébrées. Toutefois, à la suite d'un évènement tragique, Aurélia semble devenir la proie d'une étrange maladie.

  • Pour Halloween, Belle Philis s'associe à La Voix Haute (podcast audio tenu par Matthieu Farcy) et présente deux textes adaptés de « L'arbre de Noël » de Charles Dickens, d'après la seconde traduction d'Amédé Pichot écrite après sa réconciliation avec l'auteur.
    LE CHEVALIER VERT - Conte sonorisé et joué
    Durée : 10mn 25s
    Un voyageur est hébergé pour la nuit dans un château. Cherchant en vain le sommeil, il devient malgré lui le témoin d'une troublante apparition qui le marquera à jamais.
    HISTOIRES DE FANTÔMES - lecture performée
    Durée : 16mn 33s
    De retour d'une fête d'Halloween, le conteur se souvient avec nostalgie des histoires de revenants de traditionnellement échangées lors des réunions de famille dans sa jeunesse.

  • Le Tic

    Maupassant Guy De

    LE TIC (inclus dans les Récits fantastiques de Maupassant Vol.2)
    "Oh, disait-il, ma fille a une étrange maladie, dont on ignore le siège. Elle souffre d'accidents nerveux incompréhensibles. Tantôt on la croit atteinte d'une maladie de coeur, tantôt d'une maladie de foie, tantôt d'une maladie de la moelle épinière. Aujourd'hui on attribue à l'estomac, qui est la grande chaudière et le grand régulateur du corps, ce mal-Protée aux mille formes et aux mille atteintes. Voilà pourquoi nous sommes ici. Moi je crois plutôt que ce sont les nerfs. En tout cas, c'est bien triste."
    Le souvenir me vint aussitôt du tic violent de sa main, et je lui demandai:
    "Mais n'est-ce pas là de l'hérédité? N'avez-vous pas vous même les nerfs un peu malades?"
    Il répondit tranquillement:
    "Moi?... Mais non... j'ai toujours eu les nerfs très calmes..."
    Puis soudain, après un silence, il reprit:
    "Ah! vous faites allusion au spasme de ma main chaque fois que je veux prendre quelque chose? Cela provient d'une émotion terrible que j'ai eue. Figurez-vous que cette enfant a été enterrée vivante!"
    Durée : 18 min

  • Quatre nouvelles de Guy de Maupassant lues par Matthieu Farcy composent ce second volume :
    1/ UN FOU ? (durée : 18mn 34s)
     « Quand on me dit: "Vous savez que Jacques Parent est mort fou dans une maison de santé", un frisson douloureux, un frisson de peur et d'angoisse me courut le long des os; et je le revis brusquement, ce grand garçon étrange, fou depuis longtemps peut-être, maniaque inquiétant, effrayant même.
    C'était un homme de quarante ans, haut, maigre, un peu voûté, avec des yeux d'halluciné, des yeux noirs, si noirs qu'on ne distinguait pas la pupille, des yeux mobiles, rôdeurs, malades, hantés. Quel être singulier, troublant qui apportait, qui jetait un malaise autour de lui, un malaise vague, de l'âme, du corps, un de ces énervements incompréhensibles qui font croire à des influences surnaturelles. »
    2/ CONTE DE NOËL (durée : 14mn 35s)
    « La veille au matin, le prêtre vint me trouver :
    " J'ai envie, dit-il, de faire assister à l'office de cette nuit cette malheureuse. Peut-être Dieu fera-t-il un miracle en sa faveur, à l'heure même où il naquit d'une femme. "
    Je répondis au curé :
    " Je vous approuve absolument, monsieur l'abbé. Si elle a l'esprit frappé par la cérémonie (et rien n'est plus propice à l'émouvoir), elle peut être sauvée sans autre remède. "
    Le vieux prêtre murmura :
    " Vous n'êtes pas croyant, docteur, mais aidez-moi, n'est-ce pas ? Vous vous chargez de l'amener ? "
    Et je lui promis mon aide.
    Le soir vint, puis la nuit ; et la cloche de l'église se mit à sonner, jetant sa voix plaintive à travers l'espace morne, sur l'étendue blanche et glacée des neiges.
    3/ LA PEUR (durée : 16mn 25s)
    « Permettez-moi de m'expliquer ! La peur (et les hommes les plus hardis peuvent avoir peur), c'est quelque chose d'effroyable, une sensation atroce, comme une décomposition de l'âme, un spasme affreux de la pensée et du coeur, dont le souvenir seul donne des frissons d'angoisse. Mais cela n'a lieu, quand on est brave, ni devant une attaque, ni devant la mort inévitable, ni devant toutes les formes connues du péril : cela a lieu dans certaines circonstances anormales, sous certaines influences mystérieuses en face de risques vagues. La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois. Un homme qui croit aux revenants, et qui s'imagine apercevoir un spectre dans la nuit, doit éprouver la peur en toute son épouvantable horreur.
    Moi, j'ai deviné la peur en plein jour, il y a dix ans environ. Je l'ai ressentie, l'hiver dernier, par une nuit de décembre. »
    4/ LE TIC (durée : 14mn 24s)
    "Oh, disait-il, ma fille a une étrange maladie, dont on ignore le siège. Elle souffre d'accidents nerveux incompréhensibles. Tantôt on la croit atteinte d'une maladie de coeur, tantôt d'une maladie de foie, tantôt d'une maladie de la moelle épinière. Aujourd'hui on attribue à l'estomac, qui est la grande chaudière et le grand régulateur du corps, ce mal-Protée aux mille formes et aux mille atteintes. Voilà pourquoi nous sommes ici. Moi je crois plutôt que ce sont les nerfs. En tout cas, c'est bien triste."
    Le souvenir me vint aussitôt du tic violent de sa main, et je lui demandai:
    "Mais n'est-ce pas là de l'hérédité? N'avez-vous pas vous même les nerfs un peu malades?"
    Il répondit tranquillement:
    "Moi?... Mais non... j'ai toujours eu les nerfs très calmes..."
    Puis soudain, après un silence, il reprit:
    "Ah! vous faites allusion au spasme de ma main chaque fois que je veux prendre quelque chose? Cela provient d'une émotion terrible que j'ai eue. Figurez-vous que cette enfant a été enterrée vivante!"
    Durée : 1 h 04 min

empty