Centre France Livres - De Borée

  • Et demain le TGV Nouv.

    Pour André et Louisette Pichot, propriétaires exploitants, le temps semble venu de transmettre leurs terres à leur neveu Benoît. Cette décision, ils l'avaient déjà prise depuis longtemps, et il faut maintenant l'officialiser. Rien de compliqué, en somme... jusqu'au jour où l'annonce tombe : le 25­mai 1984, un décret promulgue la construction d'une ligne TGV.
    Commence alors un long parcours, non seulement pour les Pichot et leur famille, mais pour tous les habitants du village et des alentours. Où passera la ligne de chemin de fer exactement ? Comment seront dédommagés les agriculteurs qui, immanquablement, perdront une partie de leurs terres cultivables ? Auront-ils leur mot à dire ? Des questions et des doutes à la mesure d'un projet faramineux...

  • Les pianos de la victoire Nouv.

    Née d'un mariage mixte au sein d'un foyer aimant et protecteur, Lucile du­ Plaissant doit pourtant affronter tous les jours la politique ségrégationniste de La Nouvelle-Orléans. La jeune femme à la voix chaude et puissante, bercée par le jazz dès sa plus tendre enfance, rejoint Chicago avec la ferme intention de faire une carrière de chanteuse.
    Mais, déçue par l'accueil réservé aux Afro-Américains dans la Ville des vents, elle traversera l'océan pour fouler les scènes plus enthousiastes de Paris. Lui sera-t-il alors possible de revenir en Louisiane pour reprendre le fil de son histoire ?

  • Pour les plaisirs du roi Nouv.

    Le comte Jean du Barry est un gentilhomme de province, né sans le sou en 1723. Très tôt, il démontre qu'il est également sans morale ni scrupule. Après avoir abandonné femme, enfant et famille pour dilapider son modeste héritage à Paris, il se lance dans une carrière de proxénète. Sa réputation le mène à la cour de Louis XV où il se fait de puissants alliés et clients mais aussi de solides ennemis, dont M. de Choiseul ainsi que Mme de Pompadour.
    Pour se protéger de celle-ci, il songe alors à installer une rivale dans le lit du roi. Entre intrigues, complots et débauches, ce projet l'occupe de nombreuses années. Un jour, enfin, il découvre la candidate idéale : une jeune prostituée de vingt ans, Jeanne Bécu, dont il va faire sa maîtresse, puis une comtesse en la mariant à son frère. Mme du Barry est née : elle sera la dernière favorite du règne de Louis XV. Grâce à elle, Jean du Barry soutire des fortunes au roi, avant qu'elle ne parvienne enfin à s'émanciper de son influence.
    Mais à la mort de Louis XV, les deux tombent en disgrâce. Vingt ans plus tard, l'épilogue les réunira à nouveau car Jean et Jeanne périront sur l'échafaud, victimes de la Terreur et de leurs fautes passées.

  • La mécanique de l'ange Nouv.

    Paris, avril 1793. Après un dépit amoureux, François Dambrun, jeune homme aussi beau que sans fortune, entre au service du bourreau du Tribunal révolutionnaire, Charles-Henri Sanson. Très vite, une étrange relation se noue entre les deux hommes. Fasciné par la grâce et l'innocence de son élève, Sanson trouve un réconfort dans sa présence, d'autant que l'impitoyable exécuteur souffre secrètement d'exercer un métier qui lui fait horreur.
    Mais un jour, Sanson découvre amèrement les sadiques projets que complote son jeune apprenti. Une lutte s'engage alors, sur fond des événements de la Terreur.

  • La prophétie des marguerites Nouv.

    Aînée de 6 enfants, Jeannette a grandi dans une ferme près de Clermont-Ferrand. En 1867, elle part travailler à Paris avec Marius qu'elle a rencontré à Riom dans l'hôtel-restaurant où elle travaille comme fille de salle. Ensemble, ils vont découvrir la vie d'ouvriers dans une filature de Vaugirard, les premières grèves et aussi l'Exposition Universelle.
    Suite au décès accidentel de Marius, Jeannette, sans argent, est arrêtée pour vol et condamnée à 6 mois de prison...

  • La dictée Nouv.

    Paulin Labarthe, ancien imprimeur et nouveau venu dans le village, force l'admiration de Maria par sa grande culture. Cette jeune veuve lui demande donc d'apprendre à lire à son fils Louis ; en échange, elle le soulagera de toutes les tâches ménagères. Le sauvageon fait alors de rapides progrès sous les regards de plus en plus complices de Paulin et Maria...

  • Belle vie d anna (la) Nouv.

    Près de la fenêtre, sur son antique fauteuil à bascule qui vient d'Amérique, Anna chante une berceuse à son petit-fils Pierre. La même berceuse que lui chantait jadis sa propre grand-mère. Lentement les minutes s'enlisent, les contours deviennent flous. Anna se laisse envahir par une « douce torpeur » qui l'emmène loin, très loin en arrière...
    Elle a maintenant quatre ans et lance des copeaux dans le feu de la cheminée. Là commencent ses souvenirs. Là débute son histoire. L'histoire d'une femme simple et sereine, avec ses joies et ses peines.

  • Femmes criminelles de France Nouv.

    Le crime au féminin est plus rare que celui perpétré au masculin. Il concerne une minorité des crimes de sang jugés chaque année depuis plus d'un siècle et demi dans notre pays. Avant l'abolition de la peine capitale en 1981, la criminelle est également beaucoup moins condamnée à mort. Et quand elle l'est, la grâce lui est le plus souvent accordée. Parfois, à l'issue de son procès, même si la preuve du crime a été admise par les jurés, elle sort libre du tribunal, car déclarée non coupable. Il y a donc une singularité de la perception de la criminelle par la société.
    Serge Cosseron et Jean-Marc Loubier dressent pour nous le portrait de « femmes criminelles » qui tuèrent par jalousie, cupidité, vengeance, désespoir ou calcul, pour des raisons personnelles ou politiques, ou bien encore sur un coup de folie, de la moitié du XIXe siècle aux années 1990.
    S'appuyant sur des archives judiciaires, des récits, des témoignages, des rapports d'expertises médicales et psychiatriques, ils font oeuvre d'historiens en explorant dans sa crudité et sa violence cet univers du crime qui ne cesse, aujourd'hui encore, de fasciner et d'intriguer. Dans cet ouvrage, nous croiserons des femmes dont les noms restent gravés dans nos mémoires, comme Simone Weber, condamnée pour avoir tué son ancien amant, les soeurs Papins, ayant commis un double meurtre sur leurs patronnes, Violette Nozière, parricide et empoisonneuse, ou Marie Besnard, la « bonne dame de Loudun », mais également beaucoup d'autres dont on avait jusque-là oublié les forfaits...

  • Grandes énigmes criminelles de France Nouv.

    Les énigmes criminelles ont de tout temps suscité la curiosité et l'imagination populaire. Celles qui constituent cet ouvrage ne dérogent pas à la règle qui veut que l'être humain préfère les certitudes aux doutes, la vérité aux hypothèses. Car il n'existe pas pire qu'une affaire criminelle non élucidée. Pour les familles, d'abord, qui ne peuvent mettre un nom et un visage sur l'assassin, qui se demanderont toujours le pourquoi et le comment, qui ne pourront jamais faire le deuil. En ce sens, l'énigme criminelle est une persécution qui s'ajoute à la souffrance initiale engendrée par la mort des victimes.
    Pour les enquêteurs, aussi, qui savent bien qu'aucun crime n'est parfait, qu'il existe toujours un grain de sable qui leur permettra de trouver une preuve irréfutable pour confondre les criminels en dépit du temps qui passe et des mémoires qui s'effacent. Pour qui n'accepte pas son aspect irrationnel, trouver la clé de l'énigme devient alors une obsession.
    Nombreuses sont les affaires traitées dans cet ouvrage qui se sont terminées dans cet outrage à la conscience. En ce qui concerne les affaires criminelles les plus récentes et toujours en attente de vérité, qu'elles soient médiatisées ou moins connues, le combat des familles continue pour que, un jour, force reste à la loi et à la justice, pour que l'oubli n'efface pas les dernières traces de sang et de larmes. Les progrès de la science constituent aussi un espoir, puisque certaines affaires trouvent ainsi un dénouement !

  • Grandes affaires criminelles politiques de France Nouv.

    Crime et politique : voila une entrée originale pour explorer l'histoire de France. C'est à ce voyage dans le temps et l'espace que nous invitent Vincent Brousse et Philippe Grandcoing, deux auteurs qui ont déjà livré aux lecteurs les récits des crimes du Limousin et du Quercy, à l'aise dans le récit ou la fiction dans le domaine du crime et de l'enquête. Ils nous proposent de les suivre ici, de la Révolution française à la Ve République, en feuilletant les pages sombres de notre histoire.
    Des foules émeutières parisiennes de la Révolution aux attentats de l'OAS, des colères paysannes périgourdines aux violences meurtrières des années 1930, des complots visant le chef de l'État aux affaires qui ont suscité d'énormes scandales politiques, ils dressent un état des lieux fascinant des multiples liens pouvant relier le crime à la politique.

  • Tueurs en série de France Nouv.

    Parmi les affaires criminelles terrifiantes, on fait toujours une place à part aux tueurs en série. Leurs froids calculs, leur détermination sans faille créent souvent des monstres indifférents à la pitié. Narrer leurs « faits d'armes » a de quoi nous plonger dans l'horreur la plus implacable. À l'image de Francis Heaulme, de Guy Georges, d'Emile Louis ou, au XIXe siècle, de Joseph Vacher, le Jack l'Eventreur du Sud-Est, ce livre retrace avec fidélité, talent et retenue les méfaits des serial killers d'hier et d'aujourd'hui.
    Pour passer de l'ombre à la lumière - autrement dit pour se résoudre à la défaite face à ses pulsions criminelles -, il faut avoir de solides mobiles... et de solides dérèglements. La tension des procès d'assises, les « errements » psychologiques des criminels avec, souvent au bout du chemin, la Veuve, sont ici racontés dans de ce recueil d'histoires passionnantes, fruit de la contribution des meilleurs écrivains de la collection des Grandes Affaires Criminelles.

  • Grandes affaires criminelles de France Nouv.

    Elles sont, à leur manière, de petits romans policiers authentiques, où Monsieur Tout-le-Monde peut soudain devenir une bête sanguinaire.
    De l'assassinat du procureur Fualdès dans l'Aveyron de la Restauration, aux fâcheuses immiscions journalistiques rencontrées au cours de l'affaire Grégory Villemin, encore si poignante aujourd'hui, une trentaine des plus célèbres affaires criminelles de France des XIXe et XXe siècles vous attendent dans ces pages, toutes ayant pour point commun d'avoir passionné les foules venues en nombre assister aux procès et applaudir aux verdicts... Cet ouvrage retrace les péripéties des plus célèbres affaires criminelles d'hier et d'aujourd'hui, de l'Auberge rouge aux disparus de Mourmelon, en passant par la bande à Bonnot, Landru, l'affaire Seznec, l'affaire Dominici ou Lucien Léger...
    Amateurs de petite et de grande Histoire, découvrez ou redécouvrez ces crimes qui, en leur temps, firent la une de la presse, captivèrent l'attention des masses et suscitèrent parfois les plus vives discussions. Un travail de coordination et d'écriture mené par l'un des meilleurs spécialistes en activité du monde criminel, l'historien Sylvain Larue....

  • Crimes passionnels de France Nouv.

    « Maître des passions, maître des haines, maître des larmes et des tourments », selon Magma, l'amour n'est vraiment pas toujours le sentiment de paix et de douceur auquel on aspire. Chacun se sait capable d'accomplir des miracles pour les beaux yeux de l'être aimé... Mais quand l'amour sans limites se complique de jalousie, de colère, d'envie et de violence, le cocktail peut être dangereux et conduire au meurtre. Supprimer l'ancien conjoint que l'on ne supporte plus, les parents s'opposant à un mariage, l'enfant naturel faisant obstacle, ou bien n'importe qui - pourvu que cela rapporte de l'argent -, tels furent les faits d'armes de ces « amants diaboliques », chers à Boileau-Narcejac.
    De l'affaire de la Vénus de Gordes à celle des diaboliques de Bourganeuf, ils sont, en ces pages, une trentaine de couples à avoir eu droit, chacun à leur époque, aux honneurs des journaux, du milieu du XIXe siècle à nos jours. Citons ici les noms d'Elisabeth Ducourneau, Jacques Algarron, Simone Deschamps, Bernard Cousty et Valérie Subra... Pas de happy end en ces histoires : pour leurs noces, les diaboliques s'unissent uniquement pour le pire, et toujours jusqu'à ce que la mort les sépare...

  • ONU, sommet mondial pour l'environnement. Après tous les échecs passés, le monde entier croit en cet ultime rassemblement. Mais les marchés financiers s'effondrent. Les chefs d'états reculent et le sommet est avorté. Kalima, une fille de zoologue très engagée dans la cause environnementale, et Ram, ingénieur informatique, ne se connaissent pas. Pourtant, ils ont été choisis par la communauté animale, avec à sa tête la déesse Mère, pour faire prendre conscience aux hommes de leur disparition inéluctable s'ils ne décident eux-mêmes rapidement de mettre un terme à l'exploitation de leur environnement naturel et plus particulièrement à celle des animaux.
    Ainsi nos deux héros, en vertu des pouvoirs surnaturels temporaires qui leur sont conférés, vont-ils mener des actions au gré de leurs aventures dans le but de sauver le règne animal.

  • Mars 1890, Armand Ligourel, tout juste sorti du conseil de révision qui l'a déclaré apte au service militaire, se retrouve injustement accusé d'un assassinat. Il réussit à s'échapper vers l'Aubrac, terre de son père, où il arrive pour la montée aux estives. Il va y découvrir le métier de buronnier, les valeurs de ces montanhièrs et leur sens de l'honneur sous leurs dehors rustres, au milieu d'étendues immenses.
    Son séjour dans cette petite Sibérie sera l'occasion aussi de percer les secrets de sa famille paternelle, une histoire de vengeance hors du commun qui remonte à plus de deux générations ...

  • Jean-Louis Levallois, narrateur et personnage central, relate son enfance et ce père disparu au cours de la Seconde Guerre mondiale, dont l'absence pèse si lourd dans sa vie.
    Se remettant d'une crise cardiaque et vivant dans une grande solitude, il se lance à la recherche de ses racines paternelles, tandis qu'il se promène régulièrement dans les jardins de Trianon, parmi les arbres centenaires intimement liés aux dernières années de la vie de Marie-Antoinette.

  • Déroulant le fil de ses souvenirs d'enfance, Noël Aujoulat ressuscite la vie d'un village mythique, désormais englouti sous les eaux d'un barrage. À travers l'évocation de sa famille, la description du quotidien et les portraits de personnages qui marquèrent son imaginaire d'enfant, il offre un document essentiel sur un mode de vie, brutalement disparu.

  • De sa maison d'enfance, il ne reste que des ruines calcinées. Robert Gauderet, engagé dans la Légion étrangère, ne s'attendait pas à pareil désastre pour son retour aux Chailloux. Pourtant il fait face, et se donne deux objectifs : reconstruire la ferme familiale et découvrir pourquoi ses parents ont été déportés. Hélas ! il se heurte au silence, voire à l'hostilité, des villageois.
    Sa rencontre avec Annie, une jeune veuve de guerre dont il s'éprend, sera alors déterminante dans son combat pour la vérité.

  • À la mort de sa mère, la petite Marie-Claire, âgée de cinq ans, est placée à l'Assistance publique, séparée brutalement de sa soeur et d'un père alcoolique. Monde clos, cet orphelinat est dirigé par d'austères religieuses. Marie-Claire se réfugie souvent dans le giron de soeur Marie-Aimée, l'institutrice à la voix chaleureuse. Pour sa protégée, cette dernière rêve d'un beau destin et dès que Marie-Claire a fait sa première communion, elle lui propose d'entrer comme demoiselle de magasin chez Mlle Maximilienne, la soeur du curé.
    La mère supérieure, par jalousie, en décide autrement : «Vous serez bergère, mademoiselle.» Elle se retrouve donc à la ferme de Villevieille en Sologne, et fait l'apprentissage de son nouveau métier, aidée par la vieille Bibiche et le vacher.
    Grâce à la compassion des fermiers Sylvain et Pauline, aux beautés de la nature et à la découverte de Télémaque au fin fond du grenier, Marie-Claire retrouve une forme de sérénité jusqu'à une nouvelle rupture : la mort de Sylvain amène à la ferme de nouveaux propriétaires.
    Devenue servante de Mme Alphonse, femme maniaque et froide, Marie-Claire retombe dans un désarroi absolu...

  • Au milieu des années cinquante, Christophe Solignac retrouve en piteux état le domaine familial où il aspirait à vivre en homme libre. Rêvant de ranimer cette terre lourde et grasse devenue la proie des ronces, il se sent prêt à tous les sacrifices : s'endetter, travailler sans relâche, quitte à faire passer l'amour au second plan...

  • Sur la plage, à l'été 1967, Alice rencontre Alexandre. Alice n'a que dix-huit ans, veille sur son frère et sa soeur et est vendeuse dans la droguerie de Mme Ginetta, dans le quartier où elle a grandi et qu'elle n'a jamais quitté. Alexandre est fils de médecin, beau, sûr de lui, étudiant à la faculté d'histoire et embrasse les idées révolutionnaires qui vont bientôt secouer la France. Séduite par la fougue du jeune homme qui lui ouvre d'autres horizons : la liberté, l'amour, la révolte aussi, Alice flotte alors entre deux mondes.
    À l'entrée dans la vie adulte, elle devra faire des choix, dictés par ses propres désirs !

  • Rodolphe Désigaud fait travailler toute la famille Chevalier : les soeurs Marie et Jacqueline sont ouvrières dans son usine textile, tandis que leurs parents Louise et Pierre sont les intendants de son vignoble. Mais quand Marie épouse Franz Burger, ingénieur, elle est contrainte de le suivre dans sa région, l'Alsace, au grand désarroi de Louise et Pierre, privés des premières années de leur petite-fille Jeanne. Mais la guerre éclate, et l'Alsace devient bientôt allemande...
    Marie et Jeanne rejoignent les Chevalier pour se réfugier en zone libre. Alors qu'elle n'a plus aucune nouvelle de Thomas, elle doit se battre au village où elle n'est plus qu'une « femme de boche »...
    Entre engagement et trahisons, Marie fera tout son possible pour avoir des nouvelles de son mari et espérer le revoir un jour...

  • Pour fuir une enfance misérable sur le causse, Jeanne est mise au service d'une famille bourgeoise. Dans son parcours pour rejoindre la ville, la jeune fille est accompagnée de Julien, un homme qui part pour la saison des vendanges dans le Sud et qui sera son ange gardien. Quelques années plus tard, Jeanne est revenue au pays et ne trouve pas d'embauche. Un soir d'hiver, de façon totalement inattendue et alors qu'elle se désespère, Julien vient demander Jeanne en mariage.
    Le vieux garçon serait-il le rayon de lumière de son existence ? Jeanne pourra-t-elle continuer à lui vouer une entière confiance ?

  • À partir de couvertures de Paris Match, Anne Gallois raconte la vie d'une famille traditionnelle de province à l'époque des Trente Glorieuses, mêlant l'intime et le public, le feuilleton familial avec l'histoire politique et sociale de la France.
    Six soeurs, enfants, adolescentes puis jeunes adultes, plongées dans le bain bouillonnant de ces années mythiques où l'on vit apparaître la télévision, la pilule, les Beatles, les yé-yés... où la guerre d'Algérie faisait rage, où mai 68, les hippies, les premiers mouvements féministes révolutionnaient les têtes et les sens...

empty