Chemins de tr@verse

  • En 1737, la revue de l'Académie des Sciences de Saint-Pétersbourg publie une contribution intitulée De Hyperboreis ; son auteur, un philologue prussien promu au rang de premier historien de la Russie par Pierre le Grand, y montre comment le vieux mythe s'est diffusé, par le biais de réappropriations savantes, du monde grec jusque dans l'Europe du Nord du XVIIème siècle.
    Le De Hyperboreis intéressera le lecteur à plus d'un titre : d'abord parce qu'il met en évidence la méthode du chercheur mais aussi les limites qui lui sont imposées à une époque où l'enquête historique, chez les « antiquaires » de culture allemande, s'appuie presque exclusivement sur la philologie ; ensuite parce qu'il révèle la façon dont G.S. Bayer, en homme des Lumières, explique le mythe, en souligne le pouvoir de séduction et la capacité à se perpétuer. Les anciennes croyances sont propres à étayer les constructions identitaires : c'est ce que prouve l'historien à propos de la Suède, puissance rivale de la Russie.

  • En rééditant ces entretiens parus voici trente ans, on est saisi de voir combien le monde actuel est le fruit des égarements et des manquements d'hier. Prêtre quarantenaire et visionnaire, François Lefort prévenait alors du caractère inéluctable d'une immigration de masse si les inégalités Nord-Sud n'étaient pas réduites. Il faut lire ce témoignage en perspective. L'insouciance des Trente glorieuses prévalait ; François Lefort, qui avait fait ses classes à Nanterre en 1968, n'a jamais renoncé à cette liberté de ton, teintée d'humour, pour dénoncer sans détours racisme et inégalités, au nom de la dignité de chaque personne, quelle que soit sa condition sociale ou son pays d'origine. Écouter cette voix singulière, courageuse et engagée, nous rappelle les aveuglements collectifs d'hier pour mieux repérer nos dénis et nos lâchetés d'aujourdhui.

  • La revue internationale d'études Pisana est consacrée à l'oeuvre d'Ippolito Nievo, reconnu comme l'un des plus importants auteurs de la littérature italienne du 19e siècle.
    Issu de la seconde génération du Risorgimento, Ippolito Nievo (1831-1861) n'a connu, au cours de son rapide passage sur cette terre, que les années les plus agitées, les plus mouvementées, mais aussi les plus riches, du Risorgimento. De cette période où le sort de l'Italie n'était encore en rien figé dans une solution définitive, de ce rêve d'une société encore à naître, de cette conscience historique aiguë, naquit, sous sa plume, une oeuvre extrêmement originale, comme inspirée par un passé, comme portée une sorte de stupéfiante prescience de l'avenir.
    Le numéro de la revue est un recueil d'articles autour de deux des plus gracieux et inoubliables personnages jamais imaginés par Nievo, les deux soeurs, l'une brune, l'autre blonde, Pisana et Clara.

  • Un petit poisson de quelques centimètres réputé capable d'immobiliser un navire en plein large : telle est la croyance à laquelle s'attaque méthodiquement Gaspar Schott dans l'un des chapitres de sa Physique curieuse, pour chercher l'explication d'un phénomène rapporté par les plus grands intellectuels depuis l'Antiquité, et substituer à la légende ses propres hypothèses. Le lecteur trouvera dans ce volume le texte intégral et la traduction inédite de ce chapitre de l'histoire des sciences, accompagné d'une introduction qui éclaire ses enjeux.

  • P.R.I.S.M.I., revue fondée en 1996 par Bruno Toppan, professeur d'Italien à l'Université de Nancy 2, se situe depuis ses origines dans le champ disciplinaire de l'italianisme français ; à ce titre, la littérature italienne a été son domaine privilégié mais non exclusif, l'étude des faits de culture et de civilisation s'inscrivant également dans cette tradition universitaire.

  • Un jardin

    Freville

    "J'ai voulu, en écrivant ce livre, partager l'ensemble de mes émerveillements, avec des mots simples, avec des images que chacun devrait pouvoir reconnaître. Vous n'y apprendrez rien, vous ne saurez rien faire de plus une fois votre lecture terminée. Mais si vous avez un jardin, j'espère que vous retrouverez des émotions, des souvenirs, certaines des fulgurances que vous ressentez en vous promenant, comme moi, dans votre modeste domaine.
    Et si vous n'en avez pas, la magie que je décris est à votre portée, que ce soit dans un parc, dans n'importe quel bout de forêt, ou ne serait-ce que sur un balcon.
    Nos vies contemporaines nous éloignent parfois durablement de la nature. Il ne tient qu'à nous de nous en rapprocher."
    fréville

  • Comment l'interprète du XXIe siècle peut-il résister à la logique économique et à la technologie qui se sont emparées de l'art musical ?
    Le chemin de la transcendance apporte-t-il une réponse ?
    Ce livre s'adresse à tous les musiciens professionnels et amateurs, aux mélomanes avertis ou non, et à tous ceux qui, au travers d'entretiens avec de grands pianistes contemporains, cherchent à comprendre l'essence de la musique classique occidentale.

  • Sortir du tout judiciaire, se frayer un chemin, par des modes de résolution des conflits moins traumatisants, vers une solution qui préserve l'image de l'entreprise et la possibilité de relations futures, voilà ce que l'auteur propose aux chefs d'entreprise qui, confrontés à une situation professionnelle conflictuelle, ne veulent pas aboutir au contentieux.

  • Paese fortemente caratterizzato dall'emigrazione verso l'estero,
    l'Italia dalla fine degli anni Ottanta è diventato anche un luogo
    d'immigrazione. Si tratta di uno dei cambiamenti più rilevanti della
    società italiana negli ultimi decenni. Questo libro vuole essere uno
    strumento didattico per coloro che vogliono comprendere meglio
    la storia dell'immigrazione in Italia dalla fine degli anni Ottanta ad
    oggi, sia attraverso lo studio delle diverse leggi che hanno cercato
    di regolare il fenomeno sia attraverso la ricostruzione del dibattito
    pubblico su questo tema e i suoi legami con altre questioni cruciali
    dell'Italia di oggi: la nuova emigrazione, la crisi demografica, il
    potere sempre più forte e inquietante delle organizzazioni criminali.

  • Voici des nouvelles dont le titre peut laisser penser qu'elles sont préfunèbres. Mais voilà, il y a « ou presque »... Lequel recouvre en vrac un assassin trop sensible, des abeilles mortes jouant un rôle majeur dans deux vies que tout oppose, un employé de banque pour qui le Père-Lachaise sera non pas une fin, mais le début de quelque chose, et deux femmes seules livrées à un combat à mort contre une chose qui les dépasse, les étouffe... ou essaie.

  • Pisana n 1

    Chaarani Lesourd


    Voici le premier numéro de Pisana, revue internationale d'études spécifiquement destinées à l'oeuvre d'Ippolito Nievo et au contexte historico-littéraire qui l'entoure.
    La revue rassemblera environ cinq articles par numéro. Les objets d'études seront Ippolito Nievo, sa vie et son oeuvre, mais aussi le contexte historique, le contexte littéraire, les personnages plus ou moins connus qu'il a croisés, de Garibaldi à Arnaldo Fusinato, d'Erminia Fuà à Giovanni Arrivabene.


  • À plus de soixante-dix ans de la fin du Second conflit mondial, nous pouvons toujours apprécier en Italie l'abondance d'une production artistique multiforme qui ne cesse d'évoquer, d'explorer et de réélaborer les souvenirs et les images liés à la dictature italienne. Ces souvenirs et images varient en fonction de l'identité des artistes, de leur histoire personnelle, de la génération à laquelle ils appartiennent, et bien évidemment selon le degré ou de l'orientation de leur engagement politique. C'est donc à la lumière de ces considérations historiques, historiographiques et générationnelles que nous souhaitons interroger le réservoir de figures, de paroles et de gestes mobilisé par les artistes tout au long de la seconde moitié du XXe siècle. Cette production, qui implique une grande diversité de formes artistiques, se caractérise par la volonté d'ouvrir un dialogue avec le contexte culturel, social et politique qui l'entoure. Par l'observation et l'analyse d'une pluralité d'oeuvres appartenant aux arts plastiques, au cinéma et au théâtre, cet ouvrage retrace et interroge la fonction de la mémoire dans la création artistique et dans sa réception : nous y trouvons en filigrane la reconnaissance d'une Italie antifasciste et la reconstitution problématique d'une histoire somme toute récente. Encore très vive de nos jours, la dynamique mémorielle motive la production de nouvelles oeuvres. Entre besoin de remémorer pour ne pas oublier ou pour ne pas répéter, besoin de transmettre des valeurs, ce sont les objectifs de reconstruction identitaire de l'Italie qui s'expriment, ceux d'un passé encore brûlant d'actualité.

  • Une jeune femme se rend chez sa mère pour déjeuner en tête à tête avec elle, et la trouve morte. Commence alors un huis clos entre les deux femmes avant l'arrivée des fils de la défunte, comme si la mère schizophrène avait choisi sa fille longtemps rejetée pour accueillir cette mort imprévisible et précoce. Au rythme des jours qui passent près du corps si présent de cette mère, s'installe un long monologue qui fait défiler sur plusieurs générations l'histoire d'une famille profondément misogyne, entre province française traditionaliste et Cameroun bientôt décolonisé, entre haines sourdes et désordres psychiques, deuils inconsolables et liens secrets.




  • Cet ouvrage constitue la première étude approfondie spécifiquement consacrée à Beniamino Joppolo (1906-1963). Le travail cible l'oeuvre théâtrale complète du dramaturge et essayiste sicilien - plus de cinquante pièces - en prenant appui sur sa pensée philosophique qui convergea vers les préceptes abhumanistes. Le volume suit le cheminement biographique, esthétique, poétique, politique de l'auteur et spécifie la situation dans laquelle chacune des pièces a été élaborée, avant d'en sonder les répercussions artistiques, scéniques et sociétales. Sont abordées successivement la période de jeunesse, les années milanaises, la période d´après-guerre et la décennie parisienne. L'approche analytique du théâtre joppolien est complétée par un examen précis des indices légués par l´auteur en vue d´une concrétisation scénique des oeuvres qui s'achève sur une approche personnelle de pièces majeures proches des mouvances absurde, expressionniste et magico-réaliste.




  • Le désert de l'homme fou



    a été écrit alors que François Lefort était médecin à Foum-Gléita, au coeur du désert mauritanien, entre 1986 et 1989. Aux confins du monde habité, dans ce dénuement total, confronté à l'extrême fragilité de la vie humaine, il a fait l'expérience puissante de la rencontre avec cette « Présence » à la recherche de laquelle il a dédié sa vie.

  • Donner voix et donner corps en matière de traduction et d'édition, c'est révéler à un public défini le texte littéraire, sans le trahir mais en lui rendant sa grâce et sa complexion originelles. La recherche actuelle met en lumière cet exercice de transmission culturelle si particulier qu'il exige de celui qui le réalise une adaptation permanente à l'instabilité de l'oeuvre à établir ou à traduire. Le transfert opéré entre deux langues, deux contextes pose problème à tout instant du texte mais le traducteur n'a de cesse que d'incarner l'oeuvre originelle pour aboutir à une fiction traductive. L'originalité des études proposées tient à la diversité des regards portés sur des pratiques qui vont de la fiction philologique observée par son auteur même, à la constitution d'une banque de données, qu'elles soient lexicales pour donner une unité au texte ou relatives aux productions d'une époque pour établir des correspondances, à l'observation des processus qui président à la traduction du texte dans sa singularité. Écrivains, chercheurs recomposent le texte pour le faire sonner juste.

  • La fleur jaune et l'arbre parlant est une comédie amère. Structurée en quatre tableaux complémentaires, elle présente cinquante-trois personnages ou groupes de protagonistes. Elle met en scène un photographe visionnaire, autrefois exploité par ses pairs pour ses qualités professionnelles, et désormais protégé par deux secrétaires bienveillants. Le maître photographe finit par renier le monde dont il a pourtant dessiné les contours grâce aux pouvoirs incantatoires dont seraient dotés ses instruments. Ses deux jeunes assistants le secondent depuis qu'une cécité l´a affecté. Le maître désire à présent tourner la page d´un passé prometteur mais illusoire, et veut participer à la genèse d´un nouveau monde dominé par le cosmos. Un nouvel ordre social finit par être mis sur pied autour de créatures mystiques et de personnages farfelus. Ce monde est présidé par deux plantes incroyables : un arbre argenté et une fleur dorée.

  • Les travaux, entamés depuis quelques années dans le cadre d'ALLHIS s'attachent à mettre en avant les sources, manuscrites ou non, et à montrer leur nature dans de nouveaux documents où elles apparaissent de façon plus ou moins explicite. Après avoir envisagé la source comme autorité, comme élément à détourner dans un discours autre, nous nous sommes dernièrement attardés sur la traduction puis désormais sur la source comme re(s)-source, pour apprécier les enjeux d'une découverte ou redécouverte, d'un texte, littéraire ou non, et en livrer les différentes modalités

  • Le recueil d'articles composant le n°16 de la revue P.R.I.S.M.I. est le fruit des rencontres (séminaires et journées d'étude) que le Département d'italien LLCER de l'Université de Lorraine (site de Nancy) organise régulièrement depuis 2010 dans le cadre de la préparation aux concours de l'Agrégation et du Capes sur les auteurs italiens du Moyen Âge et de la Renaissance.

  • "À quoi servent les congrès d'affaires dans les hôtels de luxe ? À rien, bien sûr, mais pas seulement. Pourquoi ne pas en profiter pour vivre une liaison extra-maritale tous frais payés, sans danger d'intrusion familiale, avec le sentiment grisant de vivre dangereusement, deux jours par an ? Ou l'art de concilier le confort de la routine, la sécurité du couple, et l'excitation de l'interdit, sans le moindre risque. Quoique."

  • Avec sa Corne d'abondance (Cornu copiae), Niccol Perotti (1430-1480) a fondé la lexicographie moderne. Cette somme de la culture antique a été préparée par une correspondance philologique ici établie scientifiquement, traduite et commentée, qui pose le problème de l'édition des textes antiques au moment où naît l'imprimerie en proposant une censure philologique avec quelques principes de critique textuelle et en ouvrant une vaste controverse sur Pline l'Ancien (Lettre à Guarnieri, 1470, et réplique de Vitelli, 1472/1473). Elle s'insère aussi dans une controverse sur Martial (Lettre à Pomponio Leto, 1473) et traite de la dénomination de diverses espèces végétales et animales (deux lettres au cardinal Ammannati, 1470/1471). Par ces lettres, nous entrons dans l'ambiance culturelle de la Rome du second Quattrocento avec ses banquets et ses controverses philologiques.
    Jean-Louis Charlet est professeur émérite à l'Université Aix-Marseille et ancien président de l'International Association for Neo-Latin Studies. Il est spécialiste de latin tardif, médiéval et humaniste (poésie, métrique, lexicographie, philologie et critique textuelle).

  • Cet ouvrage interroge la traduction en tant que source de création. Par de nombreux exemples empruntés à des périodes ou cultures diverses, tant européennes qu'extra-européennes, il décrit le périmètre créatif de la traduction. L'objectif est d'observer les phénomènes d'augmentation, d'appropriation, de domestication, d'équivalence ou d'imitation à l'oeuvre dans la traduction, tout autant que l'ambivalence constante vis-à-vis de la propension créatrice qu'ils révèlent. Dans cette tension inhérente à la traduction, ce sont aussi les questions de la créativité et de la liberté du traducteur qui sont interrogées par des approches plurielles : traductologiques, philosophiques, historiques, littéraires ou même artistiques. Elles mettent en avant les mécanismes lexicaux, structuraux ou génériques permettant à la traduction de fonctionner en tant que source de création et de produire, comme par écho, des oeuvres toujours multiples.


  • Que feriez si demain, vous étiez exposé à un destin d'une envergure exceptionnelle ? Au gré des nouvelles de ce recueil, une opération, un accident de la nature ou un choix irréfléchi projettent les ersonnages principaux dans une nouvelle réalité, où ils pourraient tout à coup devenir des super héros... ou pas." fréville est un auteur suisse qui, quand il n'écrit pas de romans ou de nouvelles, travaille dans le marketing et la publicité.


    Il s'affiche par ailleurs ostensiblement en faveur de l'indépendance de la Franche-Comté, et contre la fiscalisation des boules à facettes de collection. Il y a un peu de Boris Vian dans sa verve pittoresque, qui conjugue l'absurde, la drôlerie et l'humanité la plus vive.

  • "Je ne suis qu'une petite étudiante, mais je vais me permettre de
    donner mon avis. Notre monde de plus en plus peuplé, nos
    vies courtes et trop remplies n'ont pas besoin de conflits
    religieux.

    Nous, les croyants, avons la possibilité, et le devoir, de nous
    interroger. Sommes-nous prêts à accepter, dans un esprit de
    tolérance, les différences des autres hommes ?"
    Cette pièce en quatre actes retrace l'évolution de l'Islam au travers de trois périodes de son histoire.

empty