Arts et spectacles

  • A tape recorder. It is this device that served as the first electronic instrument to Jean-Michel Jarre: « My grandfather had given me a tape recorder and with my rock band, I recorded guitar solos that I was reversing, organ parts that I was slowing down. » Passionate about sound, the young Jarre applied to the Musical Research Group in 1968: 200 candidates present themselves for 4 places. Jean-Michel Jarre passes the exam and joins the GRM, which is then the best school in the world concerning electro-acoustic music.
    Trained by Pierre Henry and Pierre Schaeffer, Jean-Michel Jarre discovers an innovative approach to music at the time. Speaking of Pierre Henry, JMJ said: « He is the first, with Pierre Schaeffer, who said that the music was not only made of notes based on music theory, but sounds and that we could go out with a microphone and go record the sound of the rain, the sound of the wind, and make music out of it. »
    On leaving the GRM, Jean-Michel Jarre becomes a composer, lyricist, arranger and producer. And then in 1976, in his apartment turned into a home studio, he composes a record of instrumental music that nobody wants: Oxygène. Producer Francis Dreyfus accepts to release the album and it's a revolution. Thanks to this record, « He [Jean-Michel] has made millions of people discover electronic music! » Moby
    From Lyon to Equinoxe Infinity, discover the story of one of the pioneers of electronic music.

  • Un magnétophone. C'est cet appareil qui a servi de premier instrument électronique à Jean-Michel Jarre : « Mon grand-père m'avait filé un magnétophone et avec mon groupe de rock, j'enregistrais des solos de guitare que je passais à l'envers, des passages d'orgue que je ralentissais. » Passionné par le son, le jeune Jarre postule au Groupe de Recherches Musicales en 1968 : 200 candidats se présentent pour 4 places. Jean-Michel Jarre réussit l'examen et intègre le GRM, qui est alors la meilleure école du monde concernant la musique électro­-acoustique.
    Formé par Pierre Henry et Pierre Schaeffer, Jean-Michel Jarre découvre une approche de la musique novatrice à l'époque. Parlant de Pierre Henry, JMJ a déclaré : « C'est le premier, avec Pierre Schaeffer, qui a dit que la musique n'était pas seulement faite de notes fondées sur le solfège, mais de sons et qu'on pouvait sortir avec un micro et aller enregistrer le bruit de la pluie, le bruit du vent, et en faire de la musique. »
    En sortant du GRM, Jean-Michel Jarre devient compositeur, parolier, arrangeur, producteur. Et puis en 1976, dans son appartement transformé en home studio, il compose un disque de musique instrumentale dont personne ne veut : Oxygène. Le producteur Francis Dreyfus accepte de sortir l'album et c'est une révolution. Grâce à ce disque, « Il [Jean-Michel] a fait découvrir la musique électronique à des millions de personnes ! » Moby
    De Lyon à Équinoxe infinity, découvrez l'histoire d'un des pionniers de la musique électronique.

empty