Culture commune

  • À mon seul désir

    Bertrand Vac

    Préface de Pierre Salducci
    Roman de 1 400 000 caractères, 238 000 mots, 1150 pages en équivalent papier.
    1892. Mathilde revient enfin à Montréal après quatre années d'études dans un collège huppé de Boston. Son père est un riche industriel, à la tête d'une très grosse fortune, et qui jouit d'un train de vie luxueux. À peine descendue du train, elle apprend de sa bouche qu'elle n'habitera pas chez lui, qu'elle doit s'exiler chez sa grand-mère, au bout du monde, à Saint-Gabriel-de-Brandon ! Mais pourquoi ce père tant aimé tient-il autant à éloigner de lui sa fille unique ?
    À mon seul désir raconte l'histoire de Mathilde Schneider, de sa grande passion amoureuse et de son culte de la famille, pendant plus de trois décennies, de la jeunesse de ses 16 ans à la maturité de ses 50 ans. Une fresque encore jamais vue de la grande bourgeoisie montréalaise.
    Amour, gloire et beauté au Canada, un Autant en emporte le vent au début du 20e siècle, une saga historique, familiale et romantique, qui commence du temps des voitures à cheval, des trains à vapeur, du tramway et du télégramme pour se terminer après le premier virage technologique, avec la généralisation des avions, du téléphone, des automobiles, des salles de bains modernes et des cuisines à gaz. On y croise des événements qui ont ébranlé le monde, comme la guerre de 14-18, l'épidémie de grippe espagnole ou une visite royale, le tout sur fond de grandes demeures bourgeoises, de robes, de bijoux et de paillettes, mais surtout on assiste à des mariages, des ruptures, des jalousies, des défaites, des alliances, des déceptions, des succès, des fortunes et des revers, tout un petit monde grouillant et passionnant décrit avec subtilité et sensualité par l'intrépide Bertrand Vac.
    Mais À mon seul désir, c'est aussi l'histoire d'une femme libre, indépendante et fière, déterminée à vivre sa vie selon les élans de son coeur. Un grand destin d'amoureuse qui connaît la passion, la gloire, la richesse, mais aussi le malheur, le deuil et la trahison, pour finalement trouver l'accomplissement à la fin de sa vie.
    Né en 1914 et mort en 2010, Bertrand Vac est l'auteur d'une oeuvre considérable qui s'étend sur plus de 60 ans et se distingue à la fois par son audace, son humour et son intensité amoureuse. Observateur attentif de son époque, il critique les conventions sociales et n'hésite pas à se montrer féministe avant l'heure. Il se fait aussi historien pour écrire de grands romans d'aventure au souffle épique et chevaleresque. Il a reçu par trois fois le Prix du Cercle de livre de France. Salué par la critique pour son « pouvoir d'envoûtement », À mon seul désir est son septième roman et son quatorzième ouvrage publié.

  • Dans l'ombre d'une Direction RH
    Nadine MICHEL
    Un ouvrage de 140 000 caractères, 22 600, 116 pages en équivalent papier.
    En m'engageant dans les Ressources humaines, j'avais une image idéalisée de ma fonction. J'allais contribuer au bien-être des forces vives de l'entreprise, améliorer l'environnement de travail, révéler certains talents et leur permettre de s'épanouir...
    En entrant dans le milieu usine, on m'avait prévenue : « Tu verras, c'est dur, mais essentiel pour faire ses armes et progresser. »
    J'étais à mille lieues d'imaginer ce qui m'attendait : viol, harcèlement moral et sexuel, tentative d'homicide et... gestion de la pandémie Covid-19.
    Si nos valeurs sont en accord avec celles affichées par le groupe dans lequel nous évoluons, elles se heurtent parfois à la réalité opérationnelle, voire aux jeux politiques à l'intérieur de l'entreprise.

  • La femme inattendue, Suivi de Sabrina et Le serment de Sylvie
    Jean-Paul Sermonte

    Un ouvrage de 123 124 caractères, 20 800, l'ouvrage papier fait 98 pages

    Un livre qui nous convie à redécouvrir la relation masculin-féminin relatée dans un style audacieux voire provocant mais toujours sensible car ces deux histoires y sont remplies de fougue, d'émotion, d'humour et d'imagination.
    Christine Cibert
    Madame Chasse-Meunier attendit l'heure de se mettre au lit pour annoncer à son mari son étonnante décision.
    - Édouard, vous devez coucher avec la bonne !
    - Quoi ? s'étrangla Monsieur Chasse-Meunier, qui faillit renverser sur les losanges satinés de son pyjama son infusion de fleurs d'oranger, que me chantez-vous là ? J'ai couché avec la bonne ?
    - Mais non ! Je ne vous dis pas que vous l'avez fait, je vous demande de le faire !
    - Vous voulez que je couche avec la bonne ?
    - Oui ! Et le plus tôt possible !
    - Mais pourquoi voulez-vous que je couche avec Catherine, s'écria, horrifié, Monsieur Chasse-Meunier.
    - Mais non, mon pauvre ami, qui vous parle de Catherine ? Catherine ! Elle pèse bien deux quintaux et elle est presque centenaire !
    - Elle n'a que dix ans de plus que vous !
    - Ah ! Édouard ! Ne soyez pas désagréable ! Je vous propose de faire l'amour avec la bonne, la jeune femme que j'ai engagée avant-hier et qui va remplacer Catherine !

  • À coeur perdu
    Djalil Djezzar
    À coeur perdu, parce que l'Amour est le thème principal, qu'on y évoque souvent sa perte et que celui qui parle est parfois perdu, partagé entre ce qu'il est et ce qu'il voudrait être, entre la vie qu'il mène et celle
    qui lui correspondrait mieux.
    Djalil Djezzar est l'auteur du livre Le Salon Marocain, Prix Découverte Gay 2019.
    À coeur perdu, 38 pages au format papier

  • Une vie de chanson
    Jean-Paul Sermmonte
    Disponible également au format papier, 236 pages.
    Comme on rend hommage à tout ce qui nous grandit, nous enthousiasme et ensoleille le cours du temps, comme on rend hommage à ceux que nous admirons et respectons, je voudrais aujourd'hui dédier ce livre à la Chanson. Toute la chanson. Je lui dois bien ce témoignage de reconnaissance car dans mon existence de bonheurs, de plaisirs, de drames, d'épreuves, elle a toujours été présente, comme un écho mélodieux à toutes mes émotions.
    Je vous offre une ballade dans une vie qui aurait été bien moins ensoleillée sans la rencontre de Brel à Trenet, de Béart à Ferrat, de Ferré à Moustaki... jusqu'à Püppchen la compagne du poète à la guitare, qui en plus de dix ans d'amitié, grâce à ses confidences m'a permis d'entrevoir un peu du jardin discret de Georges Brassens.
    Jean-Paul Sermonte
    Jean-Paul Sermonte est fondateur et rédacteur de la revue Les Amis de Georges. Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages (biographies, romans, contes et poèmes.) Il a obtenu le Grand Prix Paul Verlaine et le Prix de l'Académie Européenne des Arts pour l'ensemble de son oeuvre.

  • Du Régina, voir la mer
    Anthony Frontenac
    Roman de 312 000 car., 52 000 mots, le livre papier fait 202 pages.
    Du Régina, voir la mer explore la naissance d'un amour charnel entre Rose, une femme mûre et énigmatique, et Dwight, un patineur et enseignant de trente ans son cadet. Animé par sa soif de vivre, Dwight vend parfois ses charmes, principalement auprès d'hommes, mais la rencontre de Rose, dans le célèbre ancien hôtel de Nice, vient faire exception. Comme une carte postale de la Côte d'Azur ou d'Alger, où Rose a vécu après l'indépendance de 1962, le texte nous entraîne des deux côtés de la mer sur des chemins parallèles. S'y joue une ode à la vie, dans ce qu'elle peut offrir de beau ou de douloureux, leçon de dépendance ou de fragilité.

  • L'Amant Choisy
    Christine Dauzère
    Roman de 274 000 caractères, 47 000 mots, 230 pages en équivalent papier.
    L'abbé de Choisy est l'ami d'enfance de Monsieur, frère du roi Louis XIV, connu pour aimer les hommes. Il séduit bien malgré lui l'ambassadeur du Maroc. Mademoiselle de Montpensier, cousine germaine du Roi-Soleil, tombe sous le charme du prélat. De sensibilité féminine et masculine tout à la fois, M. l'Abbé assume pleinement son extravagance. Adoré par les deux sexes, il deviendra L'amant Choisy.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Insiste

    Anor

    Insiste
    Anor
    Roman de 265 000 caractères ou 45 500 mots. Existe au format papier : 200 pages.
    D'ailleurs cette nuit là je m'étais abandonnée. Antonin m'avait fait l'amour pour la première fois. J'ai ressenti l'orgasme si fort en moi que j'avais eu l'impression qu'il s'agissait de ma toute première fois. Lorsqu'il enfonça son sexe dans ma vulve j'ai perçu toute sa force, tout son poids, toute sa présence. Antonin était entre mes jambes comme un coup de couteau en plein ventre. Le plaisir était si intense qu'il en devenait douloureux.
    Je sentais de la paume de mes mains les muscles de ses fesses et de son dos en action. Son souffle, ses gémissements rauques mêlés à la nuit, me perdaient dans la vie. Elle n'existait plus. Je ne la sentais plus. Je disparaissais tout entière dans une sensation de plaisir extensible à l'infini.
    Tout de mon être se disloquait, se dissipait. Rien de charnel n'existait plus. Seule, et seulement, la sensation de jouissance me faisait moi, me définissait, me rappelait ce qui comptait. Lui et moi.
    Cette nuit là, Antonin m'avait aimée. Fort. Il m'avait attendue. Il ne s'était jamais offert à ce point. Il n'avait jamais cherché à ce point le plaisir de sa partenaire. Lui aussi pour la première fois il avait fait l'amour.

  • Abracad'Allah

    Anor

    Abracad'Allah
    Anor
    Roman de 270 000 caractères, 46 000 mots. Le livre papier fait 200 pages.
    Fayçal, celui qui choisit en Arabe, n'a rien choisi.
    Ni son père musulman ni sa mère catholique.
    Ni de manger du porc ni d'être circoncis.
    Parlons-en de sa circoncision. Elle le fait souffrir, il lui manque ce quelque chose qui fait de lui un homme.
    Parlons-en des hommes. Fayçal aime les hommes, cela ne facilite rien.
    Fayçal doit trouver sa place entre Faustin, son ami d'enfance, Thomas, le grand gaillard écossais au physique idyllique dont il est tombé amoureux et Richard le riche fils à papa.
    Heureusement, dans ces tumultes, un havre de paix, sa cousine Nora avec laquelle il partage tout.

  • Tybalt & Mercutio
    Christophe Garro
    Roman de 310 000 caractères ou 55 000 mots.
    Tybalt & Mercutio, une pièce jamais écrite.
    Tybalt & Mercutio, une passion contrariée, dévoilée au grand jour.
    C'est l'histoire d'amour que vivront deux jeunes comédiens lors de répétitions théâtrales de Roméo et Juliette de William Shakespeare.
    Ils se trouveront, se reconnaîtront, s'aimeront à s'en déchirer.
    Deux amants indéfiniment différents, un amour impossible qui résonnera à jamais.
    Christophe Garro présente ici son premier roman. Après avoir adapté et mis en scène Deux garçons la mer, de Jamie O'Neill, il présentera en février 2017 au théâtre Clavel, sa deuxième création théâtrale : Cold Water.
    Pour plus d'informations, visitez le site : christophegarro.com
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Abbé de Choisy, l'Immortel travesti
    Christine Dauzère
    Roman de 536 000 caractères, 92 000 mots.
    Personnage étonnant qu'est l'abbé de Choisy. Ami d'enfance de Monsieur, frère du Roi, connu pour aimer les hommes, il s'exhibe en vêtements féminins à la Cour de Louis XIV, ainsi que dans les salons littéraires. Il ose être lui-même, à une époque où le « vice italien » est fermement condamné par le Roi-Soleil. Il aime les femmes, mais apprécie également la compagnie des hommes.
    Ses amours sont aussi tumultueuses que sa foi est grande.
    Pieux, il l'est, mais jamais austère, ce joueur compulsif est acteur de théâtre dans sa jeunesse. Fin politique, il devient ambassadeur au Siam et apprend l'italien en un temps record pour influencer l'élection du pape Innocent XI.
    L'abbé de Choisy écrit une vingtaine d'ouvrages sur la religion et les rois de France. Ses talents d'auteur lui ouvrent les portes de l'Académie française, qui se résigne à ses jupons. Il devient le seul Immortel travesti.
    Son humour, son esprit de tolérance avant-gardiste font de lui le confident du Roi.
    Sa vie extravagante, hymne à la liberté et à l'amour, mérite d'être racontée.

  • L'Histoire du Monde
    Des origines à demain
    Xavier Cathelineau
    Des origines de l'homme aux défis qui l'attendent ; l'ensemble des connaissances historiques à maîtriser.
    « La connaissance historique n'a pas pour objet une collection arbitrairement composée des seuls faits réels, mais des ensembles articulés intelligibles. »
    Raymond Aron
    L'objectif de ce livre est de synthétiser sans éluder, relier sans complexifier, simplifier sans dénaturer.
    Il offre aux lecteurs de tous âges une vision globale
    de l'histoire du monde, appuyée sur la chronologie, permettant de replacer les évènements et les évolutions dans leur contexte historique.
    Un ouvrage de 1 150 000 caractères (180 000 mots) Existe également au format papier.

  • Zapinette et son tonton homo à la Gay Pride
    Albert Russo
    Roman drôle de 114 000 caractères, 20 100 mots
    Ce roman hilarant est aussi un conte moral. Votre Zapinette est un merveilleux personnage. Vous lui prêtez une langue cocasse, drue, d'une constante invention verbale. Bref, c'est un enchantement. Merci encore de m'avoir procuré ce grand bonheur de lecture. Gilles Perrault (Auteur de romans et de bestsellers).
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.culturecommune.com/


  • Zapinette et son tonton homo découvrent l'Italie
    Albert Russo
    Roman drôle de 107 000 caractères, 19 000 mots
    Zapinette nous fait tourner le dos à la morosité et nous conduit dans les contrées de l'humour. C'est une gamine de 12 ans qui applique aux êtres et aux événements des jugements empreints d'une logique et d'un bons sens très personnels, tout imprégnés des images que lui fournit la télévision. Décidée, impertinente, elle a des opinions tranchées, mais étant enfant du `visuel', elle assimile les noms propres et les expressions à ce qui est concret, compréhensible et tangible pour elle. C'est ainsi qu'elle invente continuellement des homophonies qui font la joie du lecteur. Son compagnon, son guide et confident est le tonton Albéric qui l'emmène en voyage dans son Italie natale où elle monnaie les visites de musée contre des cornets de glace dont elle est très friande. Cependant, cet oncle sur qui elle déverse ses joies et colères lui cause parfois de l'embarras : il paraît qu'il est "mot" ou même "bis", cela est bien compliqué, elle voudrait bien qu'il soit "météro".
    Malgré leur différence d'âge et de caractère, ils s'aident à vivre et ne sauraient se passer l'un de l'autre. Amusons-nous donc du regard que porte cette gamine délurée sur notre société, savourons ses réparties et offrons-nous le plaisir de sourire en lisant ce livre.
    Anna Christophoroff, Europe Plurilingue
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.culturecommune.com/


  • Zapinette et son tonton homo aux Champs-Élysées

    Albert Russo
    Roman drôle de 180 000 caractères, 32 000 mots
    Albert Russo, avec Zapinette et son tonton homo aux Champs-Élysées nous donne un roman plein d'humour et de fantaisie, Zapinette est une petite fille d'aujourd'hui qui nous parle de ses rapports familiaux et affectueux avec son oncle "mot sessuel". Le langage est sans cesse détourné, les jeux de mots font merveille, mais ce n'est jamais gratuitement, pour notre seul amusement. Cette écriture empruntée (ou prêtée plutôt) à l'enfance est le résultat d'une observation (une déformation, un grossissement aussi bien sûr!) de notre langage contemporain et de celui de nos nouvelles petites filles modèles. Si Zapinette est un modèle, c'est bien parce qu'elle reflète dans sa vivacité, son irrespect, sa tendresse aussi, la réalité de nos petites filles de l'an 2000, mal embouchées, revenues de tout, à qui l'on n'a plus rien à apprendre, mais qui connaissent heureusement encore les grosses larmes des petits chagrins.
    Voir le monde par les yeux d'un enfant est toujours une gageure. Albert Russo l'a réussie.
    Maurice Cury, auteur, entre autre, de "La Quête du Vent", de"Jojo de Bagnolet" et de "Sur la route de Salina", filmé par Georges Lautner, avec Rita Hayworth
    Retrouvez nos titres sur http://www.culturecommune.com/

  • Je pleurais, vous n'écoutiez pas
    USA : un enfant en prison
    Dwight Abbott
    Dwight « Sonny » Abbott est un garçon plein de vie né dans le cadre rassurant d'une famille américaine de la classe moyenne. À l'âge de 9 ans, un drame familial l'a séparé des siens et il a été placé dans un institut, la « California Youth Authority ».
    Il s'est alors retrouvé dans l'horreur du système carcéral américain dans lequel il a été maltraité et victime d'abus sexuels. Là, les viols et les violences sur les enfants génèrent un comportement criminel qui n'a d'issues que la prison ou la mort.
    Cette autobiographie est la chronique glaçante d'une vie derrière les barreaux où la brutalité est gage de survie.
    Dwight Abbott est en prison depuis son enfance et purge des peines multiples de prison à vie dans la Salinas State Prison à Soledad en Californie.
    Sur la couverture, Dwight se trouve à droite.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Le Paradis perdu
    John Milton
    Traduit par Chateaubriand, illustré par Gustave Doré
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Le Paradis perdu (Paradise Lost en anglais) est un poème épique écrit par le poète anglais John Milton en 1667.
    Satan, l'ange déchu, vient d'être vaincu par les armées divines. Avec son armée, il s'apprête à relancer une attaque contre le Ciel lorsqu'il entend parler d'une prophétie : une nouvelle espèce de créatures doit être formée par le Ciel. Il décide alors de partir seul en expédition. Sorti de l'enfer, il s'aventure dans le paradis, et trouve le nouveau monde. Après avoir facilement dupé un ange en changeant d'apparence, il s'introduit dans le paradis et découvre Adam et Ève. Dieu l'apprend, mais décide de ne rien faire : il a créé l'homme libre, et lui accordera sa grâce quoi qu'il arrive...
    Vers célèbre (Milton/Chateaubriand) : « Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis »
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • L'Ankou, la légende la mort
    Anatole le Braz
    Titre originel : La Légende de la mort en Basse-Bretagne
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Cet ouvrage est le fruit d'années de collectes de légendes et d'anecdotes concernant la mort en Basse-Bretagne.
    Son goût pour cette partie de la culture armoricaine vient certainement de la ville de Ploumilliau où son père était instituteur et dont l'église comportait une impressionnante statue de la Mort représentée en faucheuse et appelée l'Ankou.
    "Pendant près de quinze années consécutives, je n'ai guère cessé... de solliciter la mémoire populaire, parcourant à ce dessein toute la Bretagne..." nous dit Anatole Le Bras qui restitue ici ces histoires effrayantes de la mort quotidienne dans ces pays bretons.
    "Je suis la première surprise du goût (faible mot) que j'ai pris à cette lecture. Plaisir du petit frisson des histoires horrifiantes ?" sur Babelio.com
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les Temps difficiles
    Charles Dickens
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Charles Dickens présente dans Temps difficiles une critique ironique et acerbe de sa société industrielle capitaliste contemporaine au temps de la machine à vapeur et du charbon. Il y attaque successivement divers personnages archétypes des moeurs de son époque, dénonçant leur amoralité et leur insensibilité, c'est-à-dire leur inhumanité : le bourgeois et le politique, le libertin et l'employé. Il présente en contre-point ouvriers et gitans, archétypes romantiques concentrant en eux-mêmes malgré leur pauvreté tout ce que l'homme contient de meilleur. Il ne faut cependant pas s'arrêter aux traits volontairement forcés de ces portraits, car ce que cherche avant tout l'auteur est de dénoncer les dérives sociales et morales de cette société dans laquelle aucun des personnages n'a choisi de naître, pour réhabiliter morale et humanité là où il n'y a plus que logique économique et rationalité.

    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • La Maison d'Âpre-Vent (Bleak-House)
    Charles Dickens
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Le procès Jarndyce mobilise les efforts de la Chancellerie depuis vingt ans, au sujet d'un héritage sujet à caution ; de sorte que les parties concernées sont totalement dépassées par cet imbroglio juridique. John Jarndyce, l'un des héritiers putatifs, recueille généreusement deux orphelins, Ada Clare et Richard Carstone. Il s'agit de cousins éloignés, également concernés par l'affaire, mais dont les intérêts sont antagonistes. Il engage en même temps comme gouvernante une jeune fille de modeste condition, Esther Summerson, qui sera la narratrice du roman. Ada et Richard, dès le premier regard, s'éprennent l'un de l'autre ; et Esther, dont la naissance illégitime est nimbée de mystère, leur sert de chaperon et de confidente. Tous quatre s'installent dans la maison d'Âpre-vent, vaste demeure qui porte bien son nom. Autour d'eux gravitent bien des personnages, diversement hauts en couleurs.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Monsieur Pickwick
    Charles Dickens
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Les Papiers posthumes du Pickwick Club (titre original anglais : The Posthumous Papers of the Pickwick Club.
    Le Pickwick Club de Londres décide en mai 1827 de fonder une association dite « de correspondance », dont quatre des membres partent en voyage pour rendre compte de leurs expériences.
    Lors de leur première étape, les Pickwickiens se font rosser par un cocher qui les prend pour des espions au milieu d'une foule hostile. Ils doivent leur salut à Alfred Jingle, qui voyage en leur compagnie jusqu'à Rochester. Jingle s'avère être un aventurier qui s'intéresse aux femmes riches et qui compromet Winkle auprès d'un irascible Dr Slammer, qui le provoque en duel.
    Il s'ensuit une multitude d'aventures picaresques pleines d'humour.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les 12 romans les plus célèbres de Charles Dickens
    Charles Dickens
    Attention, cet ouvrage comporte plusieurs milliers de pages et peu donc à la fois être long à télécharger et à ouvrir à la première lecture.
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Cet ouvrage reprend les 12 classiques suivants :
    1) Monsieur Pickwick
    2) Oliver Twist
    3) Nicholas Nickleby
    4) La Maison d'antiquités
    5) Barnaby Rudge
    6) Martin Chuzzlewit
    7) David Copperfield
    8) La Maison d'Âpre-Vent (Bleak-house)
    9) Les Temps difficiles
    10) La Petite Dorrit
    11) Les Grandes espérances
    12) L'Ami commun
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Oliver Twist
    Charles Dickens
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Élevé dans un orphelinat de l'Angleterre victorienne, Oliver Twist survit au milieu de ses compagnons d'infortune. Mal nourri, exploité, il est placé chez Mr Sowerberry, fabricant de cercueils et croque-mort de son état. Là encore, il ne connaît que privations et mauvais traitements. Oliver endure tout, jusqu'au jour où une provocation de l'épouse de M Sowerberry le pousse à se battre puis à s'enfuir vers Londres
    Épuisé, affamé, il est recueilli par une bande de jeunes voleurs qui travaillent pour le vieux Fagin. Entre Sikes, Nancy, Charley Bates, Toby Crackit, Finaud et les autres, Oliver découvre un monde cruel où seules comptent la ruse et la force.
    Après une arrestation pour un vol qu'il n'a pas commis, Oliver se retrouve chez M. Brownlow qui le traite comme un fils. Mais la bande de jeunes voleurs le retrouve et le force à participer à un cambriolage qui se termine par un échec et une blessure d'Oliver. Heureusement, la famille Maylie le prend en pitié et s'occupe de lui. Plus tard, il parviendra à retourner chez Mr Brownlow et il apprendra d'où il vient.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Nicholas Nickleby
    Charles Dickens
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    La mort de son père laisse Nicholas Nickleby sans le sous. Il est contraint par son oncle, un homme dur et avare, de laisser sa mère et sa soeur pour un poste de maître-assistant dans le Yorkshire, à Dothesboys Hall, une école de garçons maltraités par le dirigeant M. Wackford Squeers. Il y rencontre Smike, un garçon à tout faire infirme. Révolté par l'attitude de Squeers, Nicholas s'enfuit avec son ami et part à la découverte d'un monde plus cruel que ce qu'il imaginait.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty