Editions Edilivre

  • Le detenu Nouv.

    Le detenu

    Lazraoui Yassir

    Bienvenue en prison, plus précisément celle des Baumettes, dans la ville de Marseille. Durant ce " voyage littéraire ", vous allez faire la connaissance d'un prisonnier peu ordinaire, Yannis. Le voilà derrière les barreaux pour une histoire de drogue, lui qui pensait être malin et ne jamais se faire attraper !

    Il a fallu que Yannis se retrouve en prison pour prendre conscience de certaines choses, mais tout ne se passe pas comme il l'aurait voulu....

  • La construction sociale des faits de parente de famille et de communaute Nouv.

    Le mode de pensée positif n'a de chance d'opérer qu'adossé au postulat aux termes duquel la possibilité de connaissance est tributaire du maintien de la distance constitutive du rapport du sujet de connaissance à son objet. Il y va tout aussi de la stabilité de la connaissance et, corrélativement, des institutions sociales qui la produisent. En effet, perçues à l'état dynamique de modus operandi, celles-ci comme celle-là perdent leur consistance de faits consolidés et plongent dans l'incertitude et le chaos auxquels les voue la contingence inhérente à toute perception réduisant les faits du monde au processus de construction sociale de leur réalité. De crainte de basculer dans le relativisme auquel telle perspective constitutive donne lieu et qui est propre à ouvrir, comme une boîte de Pandore, un éventail d'inépuisables possibles insoupçonnables et incontrôlables, la raison positive n'a d'autre choix que de savoir raison garder en n'ayant garde de quitter le socle solide et sûr sur lequel elle assoit sa perception des faits du monde, à savoir la présupposition fondamentale de l'existence d'une réalité extérieure dotée a priori d'une objectivité indépendante des modes de représentation dont elle fait l'objet, une objectivité sui generis. Le risque de basculement dans l' « absurde » inhérent à tout abandon de cette présupposition fondamentale est manifestement plus grand quand il est question de catégories de connaissance sociale aussi enracinées dans le raisonnement pratique de la communauté M'jebri et de formes d'organisation sociale aussi établies dans son mode de vie collectif que la parenté, la famille et la communauté.

  • Je renaitrai de mes cendres... Nouv.

    Après plus de deux décennies de tâtonnements, l'Algérie en connut deux autres où la folie des hommes mit en péril jusqu'à l'existence de l'État. Aucune région, aucun secteur, n'avait échappé à cette folie. Les victimes se comptaient par dizaine de milliers.
    Chaque famille dut payer son tribut. Certaines plus que d'autres. À travers l'histoire de Hourya, l'héroïne de ce roman, chaque étape de la tragédie qui allait laisser le pays vidé de sa sève, est passée en revue.
    L'histoire de cette fille des quartiers populaires d'Alger, résume la pénitence de la femme algérienne, mais aussi son courage, face aux rudes épreuves traversées. Pour reprendre l'expression d'un ami : « dans l'enfer que fut la décennie noire, les femmes étaient les derniers hommes restés debout ! ».

  • Un peintre se remémore les trois amours de sa vie lors de ses derniers moments. Ses anciennes partenaires vont le visiter l'une après l'autre, dévoilant les raisons pour lesquelles elles l'ont quitté : sa bisexualité, le fait qu'il soit positif au VIH, et un avortement qu'il aurait effectué...
    Le rideau se ferme sur le peintre mort entre les trois murs pleins de portraits difformes qu'il a dessinés lors de ses longs mois de solitude. La vraie nature de ses amours sera révélée : il ne s'agit pas de personnes, mais plutôt de villes.

  • Foudre

    Heinold Herve

    Sur la planète Colda, l'étoile venait de se lever sur une belle journée de printemps. À la Rotonde, résidence du couple dirigeant, c'est l'heure du petit-déjeuner, une chose dont le peuple a tendance à se passer. L'androïde de service était aux petits soins.
    - Madame, prendrez-vous encore quelque chose ?
    - Non merci, j'ai un certain stress qui me bloque.
    - Eléors ! Déjeune bien pour la dernière fois, dans deux heures tu auras l'immortalité. Libérée de toute cette astreinte, tu deviendras l'égale des dieux pour l'éternité.
    - Président, mon époux, vous croyez que cela me rassure, devenir des êtres d'énergie ? Nous pouvons déjà vivre plus de cinq-cents cycles, cela me paraît déjà énorme.
    - La puissance de la foudre alliée à l'immortalité : nous allons devenir l'espèce dominante des univers !

  • Tout les opposait jusqu'alors dans leur parcours de vie. Pourtant un coup de foudre frappa Éliane et Denis sur une piste de danse. L'amour fou les attira vers la voie du mariage, malgré leurs différences sociales. Avec le temps, les passions s'érodèrent d'autant que l'alcool, ce tue-l'amour, s'invita dans le couple... Chacun prit ses distances pour trouver sa liberté, avant que le miroir aux alouettes leur tende un piège fatal que l'inspecteur Lemoine aura bien du mal à résoudre.

  • "Les Maillons du destin", est un recueil de trois nouvelles qui dépeignent des situations et des caractères universels.
    "13h13" est le premier Recueil d'une série.
    Face à des valeurs morales bafouées et mal interprétées, ce livre tend à susciter une sérieuse introspection individuelle.

  • Eglantine

    Lewi Philippe

    « J'ai frotté la lampe d'Aladdin, Le génie en est sorti, si beau et si grand, Il a bien voulu m'écouter, J'étais si content, J'ai demandé trois voeux de bon matin... »
    En prose ou en vers, poèmes murmurés nous enchantent tandis que le poète frémit au rythme des émotions, sublime les mots de sa plume tendre et satinée, invitant le lecteur à partager son univers délicieux où s'entremêlent rêves, « notes voluptueuses et célestes » au parfum de foin et de passion.
    Une aventure sensuelle entre draps vermeils et confidences, ô notes délicates, ô soupirs saccadés !
    Toi le passager, écoute les rimes magiques et colorées, goûte au vertige matinal d'un corps assoupi, souvenir d'une nuit d'éternité.

  • En Histoire, il y a avant J.-C. et après J.-C. En gynécologie-obstétrique, et accessoirement pour les enfants, il y a avant 1970 et après.
    Mes 50 années de carrière m'ont fait passer du 18e siècle au monde moderne, avec quels avantages ? Pas moins de violences, même si elles sont différentes, pas plus de respect : infantilisation des femmes.
    En fait : comment le féminisme s'est retourné contre les femmes.
    Je veux dénoncer tous les excès, non sans reconnaître toutes les avancées.

  • Celinie

    Julia Remy Renee

    Les joues de Célinie étaient rouges de plaisir ! Son père avait dit « oui » à l'invitation de Mathilde ! Elle pourrait durant toute une semaine quitter la ferme de Villers-le-Mont où elle travaillait sans relâche et vivre aux côtés de sa cousine une vie de citadine dans la Cité Ardente !
    Comme elle allait aimer vivre en ville !
    Découvrir ses lumières, ses restaurants, ses cinéma la faisait rêver !
    Dans l'euphorie des années 20, à peine emportée dans le tourbillon de la ville, Célinie fut conquise et l'envie de changer de vie ne la quitta plus.
    Elle allait réaliser son rêve, connaître l'amour, mais à quel prix ?

  • L'amour peut être sucré, salé, pimenté... pour des personnes de tout âge et de tout sexe. Mon premier recueil de poésie parle d'universalité dans ce thème et traite de sentiments passionnés entre un homme et une femme, d'homosexualité, de mariage...
    Pour moi, l'amour est un sujet que je me dois d'exposer au plus grand nombre par des textes innovants, rimés par des histoires imaginées ou vécues dans ma vie ou qui m'ont été inspirées par des proches, des inconnu.e.s ou même moi.
    Après moult essais, je peux enfin poser sur le papier, cet amour, ces émotions que j'ai à fleur de peau.

  • Le lecteur de ce petit bouquin découvrira sans peine que cette amourette sans lendemain de Binette et de Junior est une histoire flippante qui retrace toutes les péripéties de leur liaison truffée d'infidélité.
    De fil en aiguille, elle se termine par la mort des principaux personnages dans un contexte qui excite à la fois le dégoût et la pitié face à une situation fâcheuse et accablante. La suite de ce drame estudiantin, amenée à son terme dans le destin pathétique d'une jeune fille naïve et abusée, est susceptible d'édifier la nouvelle génération.

  • De nombreux ouvrages ont été publiés autour d'André Citroën, de la Marque qu'il a créée, de pratiquement tous les modèles sortis et même de certains prototypes, de certains des hommes qui ont participé à cette aventure, que ce soit ceux des croisières, des pilotes de compétition, des dessinateurs, ingénieurs, syndicalistes ou tout simplement ouvriers. Livres aussi sur les des événements ou des faits notables. Mais, à notre connaissance, rien ou peu sur la chronologie qui ont marqué les 100 ans l'histoire de la marque. Bien sur, ce n'est pas exhaustif car le nombre de pages serait entré dans le livre des records et surtout comment tout connaitre, comment aussi choisir ? Enfin ce sera peut-être fait dans un prochain livre ?

  • Pour beaucoup de chrétiens, Jésus-Christ apparaît comme le premier homme ressuscité de toute l'histoire de l'humanité. Cette vision est pourtant fausse, car dans la Bible l'on rencontre en tout dix résurrections de personnes.
    Les récits bibliques de résurrection vont du « réveil » du fils unique de la veuve de Sarepta par le prophète Élie, le Thischbite au 9e siècle avant Jésus-Christ, jusqu'au relèvement au premier siècle de notre ère de ce jeune homme de Troas, appelé comme par hasard Eutychus, qui signifie « J'ai de la chance » et qui est tombé de la fenêtre du troisième étage de la chambre haute et a été ressuscité sans passer par la mort.
    Toutes ces résurrections questionnent énormément le lecteur et nous révèlent l'étendue de la grâce, sans fin et sans limites, de notre Dieu qui crée la vie, la joie, la paix, le bonheur et l'espoir au creux même des pleurs, des chagrins, de l'angoisse, du mal-être, du désespoir et du deuil.
    La lecture de cet ouvrage vous permettra de découvrir la profondeur et la gloire de ce Dieu qui, tantôt parle aux morts qui se relèvent, tantôt ordonne à de la vermine et à de la pourriture de revivre.
    Ce livre tente d'analyser, de critiquer et de comparer les similitudes et les divergences entre ces dix résurrections bibliques. Sont passés en revue les récits allant des manoeuvres et gesticulations à la limite magiciennes des prophètes Élie et Élisée marquées par des échecs retentissants et notables, au Verbe agissant de Dieu créateur d'une vie vivante dont l'éclat rayonne au-delà de la mort, au fin fond des sépulcres.

  • AUTOPSY OF A WAR intertwines two stories informed by loss and resilience. The first narrative stages an American scholar who intends to spend a sabbatical semester in Nice, France, to work on a novel; the pandemic and the eight-week lockdown of Spring 2020 give her plans an unexpected turn and shape. The second narrative - conducted in the fashion of French writer Georges Perec's Je me souviens - tells the story of a young French teenager who moves to the United States after her parents and her older brother are killed in a car crash. Both women struggle with the existential and psychological issues raised by their exilic journeys to surrender familiar landmarks and navigate unchartered seas.

  • Spy n 5

    Michel Behar

    Cependant Karim avait l'intuition que le sujet devait être bien plus gros et plus global pour justifier d'un déplacement d'un général du GRU et l'assassinat de leur propre résident. En plus cette branche du GRU n'avait rien à voir avec la recherche de renseignements sur des matériels ou des technologies militaires.

    Il en revenait à son analyse de départ. Chercher à influencer la politique chinoise via les réseaux sociaux, spécialité de cette branche du GRU, était une cause perdue du fait du contrôle très étroit du pouvoir chinois sur ceux-ci. Le mystère était intact.

    Karim se dit que, seule Mei Ling pourrait peut-être l'aider à résoudre cette énigme.

  • Simone se sent redevable envers la famille Béland qui vit en face, à Plessisville. Abandonnée à la naissance par sa mère, celle-ci la reprend froidement après plus d'un an. De l'autre côté de la rue, les Béland aiment Simone d'un amour débordant, trop parfois.

    Après une grève terrible, son père devient fossoyeur. Ce métier sera son seul legs à sa fille.

    Toute sa vie, elle tente de se libérer de son passé. Déchirée entre la fidélité qu'elle voue à sa lignée et le désir d'appartenir à sa famille de coeur, elle oscille entre la voracité de la terre et les étoiles du ciel. Elle a beau creuser, en elle surtout, rien n'y fait. La mort la poursuit et l'amour lui manque. Jusqu'au jour où son cimetière lui en fait cadeau.

    Simone évolue dans ce jardin fertilisé par la mort, le cimetière de Plessisville, où la vie fleurit malgré tout.

  • Ce livre se compose d'abord d'une brève histoire de l'Yveline, ce territoire au Sud du département des Yvelines, doté d'une géographie et d'une histoire magnifiques, de Pépin le Bref à Jacques Chirac, en passant par Henri IV.
    Puis neuf nouvelles autour du thème de la forêt et de ses habitants : des histoires de chasseurs... et d'anti-chasse. L'histoire du plus vieux chêne de la forêt, un chêne qui parle aux enfants. Les rencontres d'un promeneur et de trois cerfs. L'aventure de quatre copains en goguette et aussi celle d'une maman sanglier très rusée. Des histoires d'animaux sauvages et de gens ordinaires dans une forêt extraordinaire.
    Enfin, deux poèmes sur la forêt, de José Maria de Heredia, connu pour la perfection de sa langue française, qui habita au coeur de l'Yveline.

  • L'épidémie de la Covid a surpris tout le monde et surprend encore car son évolution ne correspond à aucune épidémie rencontrée jusqu'ici. Au début, sujet d'indifférence car sévissant dans un pays lointain, la Covid suscita ensuite étonnement, incrédulité, inquiétude, agacement et finalement mécontentement. Néanmoins, la Covid se prête aussi aux rires, à l'humour et à la réflexion devant nos comportements et nos réactions. Les textes ont été écrits tout au long de l'année 2020. L'auteur alterne contes, poèmes, fables et pastiches de textes. Son ouvrage se veut drôle et poétique, mais aussi philosophique, polémique et instructif. Les notes de fin de texte apportent au lecteur l'origine de certaines informations et l'éclairent sur les références historiques, littéraires ou médicales.

  • Un soir, comme tous les soirs, de la fenêtre de sa chambre, alors que minuit approche, et que le monde hésite encore hier et demain, un homme contemple, majestueuse et silencieuse, la Tour Eiffel qui, d'un air triste regarde la ville endormie qui s'étale à ses pieds. Il a la vague impression que tous deux partagent le même ressenti bien qu'elle soit de fer et lui de chaire, d'os et d'eau. Il a aussi la vague impression que cet objet inanimé
    a une âme, en regardant cette lueur à son sommet qu'il appelle son oeil de cyclope, parcourir la distance pour se poser sur les gargouilles de Notre dame dont les larmes sillonnent les joues encore noircies par l'incendie et la catastrophe de l'an dernier.
    Elles semblent guetter le retour de Quasimodo faisant danser Esméralda dans un flot de dentelles colorées, pour ramener la joie sur Paris et la France. Alors, il lui donne la parole en l'imaginant, sentinelle solitaire, qui s'étonne de ce lourd silence inhabituel qui étreint la ville à cause d'une « chinoiserie » qui a mis la France sous cloche. Et de l'Arc de triomphe au cours de Vincennes, où seuls des rats goguenards ont le droit de circuler librement, la Tour Eiffel s'épanche, elle crie sa douleur, elle souffre d'imaginer Paris à jamais privée de sa cathédrale. Elle souffre de ce silence imposé, de l'angoisse qui torture les coeurs et se remémore ses conversations imaginaires avec l'ensemble des monuments de la capitale.
    Alors, comme par magie, dans un bruissement de voix, Notre Dame, le Père Lachaise,
    la Tour Montparnasse et d'autres monuments rejoignent la dame de fer dans un
    dialogue actuel et mémoriel qui nous transporte dans un voyage où le temps brise les
    chaînes pour nous livrer à l'espérance.

  • Cet ouvrage est une réflexion éthique autour de la notion de chaos. Plus précisément, nous y analysons des faits et des événements chaotiques qui se sont produits en Haïti sur les plans politique, social et sécuritaire.
    Le chaos en Haïti aujourd'hui est un aveuglement politique conjugué à des actions et des méthodes criminelles qui banalisent la vie, la loi, les institutions et l'avenir de tout un peuple. C'est le chaos absolu, c'est-à-dire un glissement vertigineux dans l'abîme, un corps à corps sans fin avec la mort, un épaississement des ténèbres qui étouffent la lumière, une dictature de la violence qui opprime, agresse brutalement et systématiquement toute espérance.
    Comment l'éthique peut-elle se saisir du chaos ?
    L'éthique peut entrer dans la danse contre le chaos en mettant en oeuvre les mécanismes dont elle dispose afin de le contrarier. Elle s'emploie à le saisir pour freiner, sinon annihiler son pouvoir malfaisant.

  • Un jour des années 1980, Manon quitte son village des Landes pour aller gagner sa vie dans une grande ville.
    L'héroïne du roman vit un peu au jour le jour et ne sait pas toujours ce qu'elle veut. Elle ne connaît pas les codes, à vrai dire. D'où des déboires, des désillusions.
    Lorsque Manon disparaît à jamais, une inconnue décide d'écrire le récit de sa vie, avec ses hauts et ses bas.

  • Volume VII of Nur Alom's Play House continues the story of his struggles. After ten years living in France, he returns to the land of his birth, Bangladesh. Much has changed in his family home: his father has been killed, his reading hut is gone, the house has deteriorated, many of the trees are gone, and his sister-in-law Koruna, who now more or less rules the house, does not like his being there. She encourages others in the family to scheme against him, to get him married off and thereby to get all his wealth.
    What follows is a long series of efforts by Koruna and her allies to marry him off, cheat him out of his wealth, and prevent him from returning to France. Will he ever get back to France?

  • Que raconte ce roman ?
    C'est le grand jour ! La rentrée scolaire...
    Une fillette s'en moque éperdument, trop préoccupée à regarder le ciel.
    Elle ne se demande pas s'il va faire beau pour savoir quelle tenue porter.
    Elle est à la recherche d'une ...
    Pour le découvrir il faudra me dévorer des yeux, jeune lecteur !
    À partir de 9 ans, un livre à partager en famille.

empty