Editions L'Harmattan

  • Lucernaire bonjour ! Nouv.

    Depuis vingt-six ans au guichet du Lucernaire, toute la journée, Céline Ena répond au téléphone, prend des réservations, se remaquille, vend des tickets de théâtre ou de cinéma, boit du café, puis recommence.
    Mais malgré cette routine immuable, elle ne s'ennuie jamais. Ce qui la transporte, ce sont les saynètes qui se jouent tous les jours à son comptoir, drôles, tragiques, inquiétantes... captivantes.
    D'un naturel plutôt généreux, elle a décidé de partager avec vous ses meilleures anecdotes, soigneusement collectées au fil des ans et illustrées par ses soins.
    Tout ici est vrai, absolument vrai, et si vous en doutez vous pouvez venir en discuter avec elle au guichet.
    Mais attention à ce que vous direz, vous pourriez figurer dans un deuxième volume !

  • Jean-marc ela - l'humanisme de la raison critique au coeur d'une pensee politique Nouv.

    Promoteur d'une vaste réflexion critique sur l'humanisme et le devenir de l'homme africain, Jean-Marc Ela (1936-2008), sociologue, théologien et philosophe camerounais, tente de renouer, à travers l'histoire des missions chrétiennes en Afrique, un dialogue entre le christianisme, le génie culturel et la communauté politique. Pour y parvenir, il scrute la banalité du quotidien concret, où « la douleur noire » indicible refait surface et jette le discrédit sur la crédibilité de l'Évangile de libération. L'auteur de cet essai entreprend la reconstruction de la raison critique qui traverse la pensée politique de J.-M. Ela dans une perspective humaniste.

  • Histoires à deux têtes : nouvelles bilingues, cuentos bilingës Nouv.

    Avec ce recueil d'une douzaine de nouvelles, Vincent Silveira poursuit son chemin dual, mêlant ses deux langues, et son voyage à deux voix à travers la géographie et l'histoire. Ce livre, version bilingue inédite, offre au lecteur un regard nouveau, une approche fructueuse sur l'écriture de l'auteur. Il y a là un partage subtil et équilibré entre les thèmes abordés, le retour à l'enfance et la pandémie qui frappe le monde depuis 2020, la dureté de la réalité, la poésie et le fantastique, entre humour et gravité. Une Estrémadure rude et pauvre, terre de l'enfance, un Paris insolite, lieu d'étranges rencontres, la guerre civile et ses blessures, la pandémie et son enfermement... Comme si les deux cultures jouaient un jeu de cache-cache pour mieux se confondre et se mêler au fil d'écrits ramassés sur eux-mêmes, où l'emporte la concision du récit."Los personajes de estos cuentos no son personajes al uso: son propios de un tiempo, de una época crucial en la literatura española, donde el erotismo y la seducción corrían paralelas en el quehacer diario del pueblo llano." (María Julia Bello Bravo, préface).Ainsi Vincent Silveira puise dans le Siècle d'Or. Et, comme toujours chez lui, en toile de fond, on retrouve les interrogations sur la liberté, avec l'espoir que la culture et la connaissance soient la voie d'un progrès pour l'homme.

  • Je lirai le soulagement dans tes yeux Nouv.

    1942, une femme abandonne son enfant, François, et disparaît pour toujours. Elle s'appelait Valentine. Après quatre-vingts ans de silence et d'oubli, Stéphane, le beau-fils de François, enquête pour connaître la vérité. Au-delà de la femme à la mauvaise réputation, qui était vraiment la mère de François ? Alors qu'à la lumière des documents officiels, le destin et la personnalité de Valentine se dessinent, entre moments d'enthousiasme et de découragement, Stéphane redécouvre une époque dont on croit tout connaître. Ce roman évoque un épisode peu connu de la Seconde Guerre mondiale, le choix que des Françaises ont fait d'aller travailler en Allemagne. Parce qu'elles étaient femmes et parfois mères, ce choix les marquera à jamais au fer rouge de l'indignité.

  • Sénégal de mémoire : portraits, itinéraires & rencontres région par région (1966-1981) Nouv.

    Pendant douze ans, en plein milieu de l'ère senghorienne, les fonctions et l'engagement personnel de coopérant ont mis l'auteur au contact direct et permanent de toutes les réalités du pays, du maillage administratif et politique progressif d'un état neuf, des turbulences de 1968 et, sur fond incontournable de « maggal » et d'arachide, des premiers succès du développement à la base et de promotion des langues nationales. Région par région, c'est « de mémoire » qu'il évoque aujourd'hui les épisodes les plus marquants et les contacts les plus émouvants d'un long et riche séjour.

  • Les conditions de la réussite dans les universites maliennes : approches méthodologiques Nouv.

    Au Mali, les premiers établissements d'enseignement supérieur ont vu le jour en 1962 et les cinq universités publiques d'aujourd'hui ont toutes été structurées après 2010. Ceci présente un terrain quasiment vierge en matière de suivi des parcours étudiants. L'ambition de cet ouvrage est de dessiner des lignes théoriques de compréhension des conditions de formation dans les universités maliennes.

  • économie sociale et solidaire dans les pays des balkans : Bulgarie, Roumanie, Serbie : quels enseignements ? Nouv.

    Le développement de l'économie sociale et solidaire (ESS) est-il nécessaire pour adoucir les conséquences de la crise économique et sociale que le monde traverse ? Les problèmes du chômage, de la pauvreté, de l'inégalité et de l'exclusion sociale sont au coeur du discours sur l'avenir de l'Union européenne, de son modèle social ou encore de sa trajectoire de croissance durable et inclusive. La pandémie de Covid-19 a eu un impact extrêmement négatif sur la production, la croissance, l'emploi et le bien-être. La crise remet en question le développement économique et social des Balkans. Mais si la pandémie aggrave la pauvreté, accroît les inégalités et l'exclusion sociale, elle est aussi une opportunité de modification du modèle économique, de reconsidération des politiques fiscales et sociales et de changement des comportements et des activités aux niveaux macroéconomique et individuel. Dans ce contexte, les concepts et les organisations d'économie sociale et solidaire jouent un rôle important. Dans les pays des Balkans, l'ESS est un secteur émergent par rapport aux pays développés. Cet ouvrage se concentre sur trois pays : la Bulgarie, la Roumanie et la Serbie.

  • Anthropologie cosmopolitique et culturelle de l'eau : mémoire d'un praticien rebelle du developpement Nouv.

    Présenté à la manière d'un carnet de voyages, cette anthropologie plurielle de l'eau raconte des histoires d'eau à travers espaces et temps variés. Il déploie un large éventail de sites symboliques et de projets matériels de développement, où l'auteur a été soit acteur, soit observateur. Tous sont exemplaires des relations consubstantielles entre l'humain, l'eau, et la terre. Au profane comme au sacré, au naturel comme au culturel, à l'urbain comme au rural, au corporel comme au mental, au féminin comme au masculin. Cet ouvrage est aussi une rétroprospective critique, sélective, d'un éventail de projets dits de développement, représentatifs de situations liées à l'eau, vécues ou observées dans les cinq continents. Ce qui l'inscrit dans une cosmopolitique de transformation du double point de vue anthropologique et écologique.

  • Effondrements, Esther Royon, grand reporter Nouv.

    La corruption des hommes au pouvoir dans ce pays aux importantes ressources naturelles saute aux yeux. L'exploitation du pétrole, des diamants, de l'eau n'enrichit qu'une poignée de dirigeants. Lorsque les réserves diminuent, jusqu'à se tarir, le sauve-qui-peut général s'installe dans la plus grande confusion et dans l'opacité la plus totale. Esther Royon, journaliste d'investigation, se propose de découvrir la véritable situation du pays. Ses recherches et ses découvertes vont l'entraîner dans une marche en avant qu'elle ne pouvait soupçonner. « La liberté guidant le peuple », peut-être est-ce elle sur la barricade ! Les effondrements ici s'avèrent être de toute nature : physiques, moraux, politiques, psychologiques...

  • Caméléon Nouv.

    Caméléon

    Sophie Grand

    Jeanne est française, métropolitaine. Pour s'intégrer sur l'île hippocampe, elle doit apprendre à devenir un Caméléon. Du moins, c'est ce qu'on lui dit dans les quartiers de Kaweni où elle découvre de nouveaux codes et une façon de vivre bien différente de ce qu'elle a toujours connu. Au milieu des cases en tôle, des odeurs d'essence et des vapeurs de « chimique », ses yeux tristes rencontrent un autre regard mélancolique qui erre dans le ghetto en quête d'une nouvelle vie. Younes est comorien, Younes est clandestin sur ce petit bout de France perdu dans l'océan Indien. Entre lutte pour survivre et besoin d'espoir, Jeanne et Younes se lient d'une profonde amitié qui les emmènera qui sait, à avancer vers des rêves qu'ils avaient oubliés.

  • Migrer sous contrainte épizootique en Afrique : les migrations des sociétés pastorales mbororo dans les abords du lac Tchad et vers le plateau d'Adamaoua camerounias : XIX-XXIe siècles Nouv.

    Ce livre questionne de manière spécifique le rôle des épizooties des grands ruminants sur les migrations des sociétés pastorales mbororo dans les abords sud du Lac Tchad et vers le plateau de l'Adamaoua camerounais. En dépit de l'éradication totale de la peste bovine en 2011, les migrations des sociétés pastorales ne se sont pas du tout estompées. À cause de la pérennisation et de la diversification des crises pastorales, les Mbororo continuent de migrer ; de manière sporadique certes, mais vers quel destin ?

  • L'orphelin africain : introduction à la psychologie de l'enfant placé en institution Nouv.

    Cet ouvrage précise, d'une part, le rôle et la fonction du milieu familial dans le développement de la personnalité de l'enfant, et d'autre part, la situation de l'orphelin en rapport avec les réalités sociales africaines, d'un point de vue traditionnel. Il porte ensuite le regard sur la nature, les caractéristiques et les effets des institutions d'accueil, de protection et d'éducation modernes que l'on voit s'ériger un peu partout en Afrique et qui constituent, dans une certaine mesure, des foyers de substitution parentale pour enfants orphelins.

  • Le génocide selon Nuremberg, l'ex-Yougoslavie et le Rwanda Nouv.

    Qu'est-ce que le génocide ? Crime exceptionnel, le génocide est considéré comme la forme aggravée des crimes contre l'humanité. Méline Renée Massamba, spécialiste de la question, clarifie ici les notions apparentées telles que crimes de guerre, crimes contre l'humanité, pour mieux faire comprendre ce qu'est le génocide. Dans cet ouvrage, elle expose comment, de procès en procès, se construit le droit du génocide placé au niveau le plus élevé des crimes internationaux.

  • De Marathon au Marathon Nouv.

    De la bataille de marathon aux derniers Jeux Olympiques, de Phidippides à Eliud Kipchoge, ce livre nous raconte le long cheminement de cette course mythique. Le Français Michel Bréal était loin de s'imaginer l'engouement qu'allait susciter cette épreuve lorsqu'il proposa à Pierre de Coubertin de l'inclure au programme olympique des premiers Jeux en 1896, à Athènes. Repaire des « fous », puis des athlètes de deuxième zone, le marathon, dénommé dans un premier temps comme « la course qui tue », s'est démocratisé dans les années 1970 pour entrer tranquillement, mais sûrement, dans l'esprit populaire. Cette évolution vers un phénomène de masse a forcément conduit vers le mercantilisme, le dopage et quelques autres maux du monde moderne. Là où au début du siècle ils n'étaient que quelques dizaines de défricheurs à prendre la route, ils sont aujourd'hui des centaines de milliers à se prouver qu'ils peuvent vaincre les 42,195 km de la course et dire : « Je suis un marathonien ».

  • Le goulash Nouv.

    Voilà une amitié qui dure ! Comme à leur habitude, c'est de bon coeur que Mathieu et Emmanuelle s'apprêtent à recevoir leurs meilleurs amis en villégiature, chez eux, dans les Alpes, au pied du glacier de la Grande-Motte, le temps d'un week-end prolongé. Au fond, rien de plus ordinaire et agréable qu'un moment de convivialité entre de vieux complices. Mais voilà que cette saison, Mathieu semble bien moins enjoué à l'idée de retrouver ceux qui ont fait de sa jeunesse une folie douce. Voudrait-il régler ses comptes ou seulement en découdre avec cette relation amicale éculée, devenue platonique ? Serait-il prêt à souffler sur la flamme de l'amitié ? Le goulash risque d'être froid.

  • Léontine Zanta : histoire oubliée de la première docteure française en philosophie Nouv.

    Léontine Zanta (1878-1942) est la première femme française docteure en philosophie. Transgression symbolique, popularité médiatique, la reconnaissance d'une femme philosophe ne s'était jamais présentée comme telle sous la République. Si son caractère de pionnière résonne comme une évidence, à tel point que la doctoresse inspirera même la jeune Simone de Beauvoir dans son désir d'étudier la philosophie, pourquoi a-t-elle alors été oubliée de nos mémoires ? Une enquête intellectuelle, dont cette biographie est le résultat, était donc nécessaire pour nous mettre face à ce destin déroutant.

  • Dynamiques des relations internationales contemporaines ; mélanges offerts au professeur Jean Koufan Nouv.

    Analyser les profondes et diverses dynamiques du monde d'aujourd'hui et de demain dans le champ des relations internationales, telles sont précisément les centres d'intérêt de cet ouvrage pluridisciplinaire, héritier de la pensée internationaliste du professeur Jean Koufan Menkéné. Son travail et son oeuvre auront contribué à apporter à la science politique et notamment aux relations internationales une expertise particulièrement critique et pénétrante, au Cameroun et même dans le monde.

  • Petit traité de l'amour à l'usage des connards : une approche économique de l'amour Nouv.

    À contre-pied des ouvrages de développement personnel visant à faire évoluer l'individu dans son fonctionnement intrinsèque, à travers un travail sur soi sans fin et souvent non désiré, ce Petit traité de l'amour à l'usage des connards propose au contraire de respecter le connard qui sommeille en chacun de nous, et d'assumer cette part d'humanité inavouable qui cherche avant tout, à maximiser une variable commune : l'amour. Que ce soit en politique, à l'école, ou en situation de gestion de crise, cet ouvrage vise à montrer que nos choix et comportements, aussi critiquables soient-ils, sont motivés avant tout par des calculs d'amour simples et universels.

  • Happy ends Nouv.

    Happy ends

    Annette Duchêne

    Un jeune homme se jette du haut d'un pont... des plongeurs ne retrouvent plus leur bateau... un grabataire vit le désir obsessionnel de fumer une cigarette... ce sont là les débuts de quelques-uns de ces récits. Histoires courtes, tranches de vie glanées ici ou là, véridiques, romancées ou totalement inventées, avec leur lot d'émotions, de joies, de peurs, de drames... mais qui, toutes, ont une fin heureuse. L'auteure a pris ainsi le parti, résolument optimiste, de nous livrer onze nouvelles qui devraient nous réconcilier avec la vie !

  • Les traduction de la littérature espagnole (XVI-XVIIe siècle) Nouv.

    Dans La Manière de bien traduire d'une langue en aultre, l'humaniste Etienne Dolet explique dès 1540 que l'on traduit des idées et non des mots, comme l'exprimeraient de nos jours les théories traductologiques. Cette ébauche de théorisation des pratiques traductrices montre combien elles sont déjà devenues fondamentales à l'époque. L'avènement des langues modernes, le développement des échanges européens qui marquent la fin du Moyen Âge entraînent une multiplication des traductions dans toute l'Europe, et cette fièvre traductrice est toujours d'actualité au XXIe siècle. Si la construction européenne doit se fonder sur la culture, c'est bien la traduction qui en est un des vecteurs principaux. En s'attachant à la littérature espagnole en Europe du XVIe au XVIIIe siècle, les auteurs de cet ouvrage abordent la question de sa traduction pour tous les genres littéraires, de la littérature mineure au Quichotte de Cervantès, dans les principales langues modernes. Dans une première partie, ils s'interrogent sur les acteurs de cette diffusion, leurs personnalités, leurs méthodes et les outils linguistiques qu'ils utilisaient. La deuxième partie de l'ouvrage est consacrée aux textes traduits, à leur réception au cours des siècles, avec une attention particulière portée à l'usage didactique que l'on pouvait en faire, d'une façon générale et pour l'apprentissage de l'espagnol « langue étrangère » entre autres.

  • Femmes tunisiennes, waqf et droit de propriété à l'époque moderne : XVIIIe-XIXe siècles Nouv.

    Cet ouvrage traite du statut juridique des femmes tunisiennes et de leur droit de propriété foncière à l'époque moderne. L'auteur examine aussi la question du droit de propriété, les structures du régime foncier tunisien et, surtout, les nouvelles réformes foncières pendant la période des Tanzimat de l'Empire ottoman. Quelle est la nature des propriétés accordées aux femmes ? De quelle manière les biens waqfs des femmes circulaient-ils entre les individus dans la ville de Tunis à l'époque moderne ? Les femmes étaient-elles simplement désavantagées ou totalement exclues du partage des biens fonciers ?

  • Téhéran, une capitale fragmentée Nouv.

    L'histoire urbaine récente de Téhéran est marquée par une importante différenciation socio-spatiale suite à l'urbanisation rapide des années 1960. Cette scission connaît un tournant quand la famille impériale Pahlavi déménage au milieu des années 1960 des palais du sud de Téhéran pour les complexes palatiaux de Saadabad et Niavaran au nord. Dès lors, les catégories aisées s'installent au nord et les plus populaires au sud de la capitale. A l'aide d'une démarche documentaire et d'une enquête de terrain, cet ouvrage dresse un état des lieux de Téhéran pour révéler les raisons de cette importante séparation socio-spatiale.

  • Le jugement des djihadistes français en Irak et en Syrie : quand le droit et le politique s'entrechoquent Nouv.

    L'effondrement de l'autoproclamé Califat de Daech en Irak et en Syrie a laissé place à de nombreuses inconnues sur la mise en oeuvre d'une justice transitionnelle dans ces deux pays. En particulier se pose la question de la matérialité du jugement des djihadistes étrangers. L'exécutif français entretient une certaine ambiguïté sur ce sujet. Il préfère déléguer le sort judiciaire de ses ressortissants djihadistes aux autorités irakiennes ainsi qu'aux forces kurdo-syriennes, tout en procédant au retour, « au cas par cas », de leurs enfants. Pourtant les conditions du jugement demeurent problématiques dans ces deux pays. Se pose alors la question de l'adéquation de cette position française avec ses engagements constitutionnels, conventionnels et européens.

  • Le diable est dans les détails ; le cinéma comme fabrique de la grammaire des espèces Nouv.

    Dans ces deux essais, la notion de grammaire des espèces est mise à l'épreuve dans l'usage qu'en fait le cinéma. Le propre du cinéma, comme art et technique, est de travailler en premier lieu sur la mise en visibilité des sujets humains en tant que corps. Ici surgit d'emblée l'enjeu des phénotypes, c'est-à-dire de la relation qui s'établit dans le champ du visuel et de l'observable entre un corps singulier, un groupe de corps humains, et une catégorie. La grammaire des espèces, au cinéma, c'est le mode d'épinglage, de classification et de hiérarchisation des sujets-corps selon leurs propriétés phénotypiques : la présentation d'un corps sur le mode propre à le faire apparaître comme ce qu'il est supposé être. Cette opération a des conséquences lourdes et irréversibles. Les logiques de la grammaire des espèces et l'esprit de la démocratie moderne ne font pas bon ménage. Comment le cinéma se fraie-t-il un chemin entre les premières et le second ? Telle est l'interrogation au coeur de cet ouvrage.

empty