M Editeur

  • La chimere et l'oranger - l'ancetre - t1 Nouv.

    Ce qu'il reste de l'humanité s'est réfugié dans d'immenses villes souterraines. Enfermée dans une tour depuis sa naissance, Margidda grandit en compagnie de son père, surnommé l'Ancêtre et de ses serviteurs. Un étrange pouvoir qu'elle ne contrôle pas lui permet de s'enflammer et la voue à une mort certaine. Elle décide alors de fuir.
    Livrée à elle-même dans un monde inconnu, elle entre en résistance. S'engage alors une quête au-delà des territoires connus, peuplés de créatures dangereuses et de peuples mystiques : leur mission trouver l'arme ultime qui permettra d'anéantir l'Ancêtre.

    Capturée par l'un des serviteurs de son père, elle est contrainte de retourner au Royaume. Lassé par ses multiples vies, l'Ancêtre souhaite que sa fille mette fin à sa propre immortalité. Ce n'est pas sans conséquence pour elle qui devra y laisser a priori a propre vie.

  • Mine de rien Nouv.

    Mine de rien

    Battal Rim

    Mine de rien est la première anthologie personnelle de Rim Battal. Elle réunit ses poèmes les plus marquants ainsi que de nombreux inédits. Sa poésie s'inscrit dans une tradition poétique de l'intime, où l'intime est politique.
    Au fil des pages, elle s'intéresse aux corps, aux sexualités, à la maternité, aux rapports de pouvoir dans l'amour filial et plus largement à l'état actuel du monde.
    Elle explore et joue avec les différentes facettes des genres, esquissant ainsi un nouveau modèle de féminité !

    Avec Mine de rien, Rim Battal entrouvre les portes de son univers

  • Cash l'autobiographie Nouv.

    JOHNNY CASH (1932-2003) raconte sa propre histoire, depuis l'enfance dans les champs de coton de l'Arkansas jusqu'aux formidables succès des dernières années qui l'ont replacé en tête des charts et dans le cour d'un large public.
    Ceci sans renier des prises de position jugées renégates, ni passer sous silence les aspects les plus sombres de sa vie, sur lesquels il s'exprime ici avec une franchise bouleversante.
    Revenant sur un demi-siècle de carrière, l'« Homme en noir » nous fait revivre ses premières années chez Sun, en compagnie d'Elvis Presley, Carl Perkins, Roy Orbison et Jerry Lee Lewis, la période de gloire des années 1960-70, puis la traversée du désert dans les années 1980, et enfin l'idylle avec la scène rock alternative, à la croisée des genres.

    Ce témoignage exceptionnel souligne à quel point Johnny Cash demeure à jamais l'une des figures emblématiques de la musique américaine. Sa carrière aura jeté un pont entre plusieurs générations.

  • Silences (no-shows) Nouv.

    Manuscrit du livre "Un ermite dans le showbiz" : édition refondue et corrigée par Anthony Nichol pour la promotion du long métrage "No-Shows".

  • Wikipedia Google Fake Nouv.

    Je dois partager une anecdote avec vous, qui devrait nourrir nos échanges : cela concerne la suppression de sa page française de "Wikipedia"... I have to share an anecdote with you, that should feed our discussions : it concerns the removal of his French page from "Wikipedia".

  • To a musician during the coronavirus Nouv.

    "Dear musician, because of a new virus, I must explain why there was no postponement, but cancellation of this creation ; I'm not sure how to make myself understood, but I stayed at home too - which doesn't change me much -, so I reread the notes accumulated over the past thirty years, particularly certain texts : this will help to understand my wish for a solo piano cover of these arias.."

  • Thibault Gomez vs Charles Kieny Nouv.

    Extraits de "Silences (No-Shows)" sur l'intermittence du spectacle subventionnée, cette "exception" française.

  • 50 Europe Grand Hotels Guide Nouv.

    A final satire : also about the Hotel Brighton, rue de Rivoli, the worst... in Paris, but nothing about the Grand Hotel de la Cloche, the best in... Dijon.

  • The seekers : rencontres avec des musiciens remarquables (et autres artistes) Nouv.

    Quel est le processus de création des plus grandes icônes du rock du XXe siècle ?

    Au fil de ses rencontres et de sa carrière, John Densmore, le batteur emblématique des Doors, s'interroge sur son rapport à l'art et explore les différents processus de création mis au point par les artistes et interprètes de sa génération.
    Pour comprendre les coulisses et les secrets des plus grands albums du XXe siècle John Densmore, évoque ses rencontres avec Ravi Shankar, Patti Smith, Jim Morrison, Janis Joplin, Bob Marley, Gustavo Dudamel, Lou Reed, Van Morrison ou encore Ray Manzarek, etc.

    À travers ce récit, John Densmore souhaite inciter les lecteurs à créer et à oser à leur tour !
    />

    Pour lui, The Seekers est le portrait d'une vie !

  • L'habitude des ruines Nouv.

    «Malgré tout, il faut bien écrire et persister. Redire la nécessité de préserver notre patrimoine bâti et notre patrimoine paysager, ces balises de notre mémoire extérieure qui irriguent notre mémoire intérieure. Dans cette éternelle province jalonnée de rivières et de clairières, de boisés et de chemins de traverse, de maisons tranquilles, de lieux de peines et de labeurs, il faut ruser toujours mieux pour résister aux attaques avalantes et aplanissantes des promoteurs qui ne pensent qu'à engloutir l'espace et le bien commun pour leur propre profit.

    Il le faut, car tous ces lieux de ressouvenance dont on ne parlera bientôt plus, tous ces lieux sont à la base de ce que Jacques Ferron appelle notre orientation, cette conscience aigue du temps et de l'espace qui nous protège de l'aliénation.»

    Avec L'habitude des ruines, Marie-Hélène Voyer signe un texte magnifique sur le rapport trouble du Québec au temps et à l'espace. Elle y parle de nos démolitions en série, de notre manière d'habiter ce territoire en nous berçant trop souvent d'images empruntées. Elle pose ainsi une question fondamentale: peut-on bâtir ce pays sans le détruire et sans verser dans l'insignifiance? Son essai offre un plaidoyer pour ces lieux modestes qui forment l'ordinaire de nos vies et qui dessinent les refuges de nos espoirs et de nos solidarités.

  • Jamais trop tard Nouv.

    Jamais trop tard

    Mathieu Cyr

    Toutes les histoires commencent de la même façon : on installe d'abord le lieu, ensuite l'époque, puis vient le personnage principal, communément appelé le héros. Ce livre commence ici, maintenant, et son héros, c'est toi. C'est sa quête, ta quête, qui est au centre de l'histoire. Quelle quête ? Celle qui nait dans l'anxiété, progresse dans la peur, et débouche sur le bonheur. Ta quête, c'est le changement.Parce qu'il est convaincu qu'il n'est JAMAIS TROP TARD, Mathieu Cyr remet en question les cheminements traditionnels et nous invite à examiner nos choix et nos habitudes de vie. Ce faisant, il déconstruit toute une série d'idées préconçues et jette un regard personnel et décomplexé sur la réinvention de soi.

  • De la soul aussi mort que vivant Nouv.

    De La Soul est un groupe de hip-hop new-yorkais composé de David Jude Jolicoeur (Dave), Vincent Mason (Maseo) et Kelvin Mercer (Posdnuos). Ils enregistrent en 1989 leur premier album

    3 Feet High and Rising. Partisan d'un rap loufoque et absurde, soutenu par leur producteur, Prince Paul, le groupe révolutionne l'histoire de la musique ! Ils construisent à coups de samples éclectiques (Johnny Cash, Billy Joel), des collages ludiques et dansants.

    Vincent Brunner revient ici sur la conception débridée de cet album. Enrichi par l'avis de musiciens et d'experts, le livre raconte également comment le hip-hop a dû en partie renoncer, à force de procès, à ce qui a été son essence durant son premier âge d'or : les samples. Désormais, pour des raisons juridiques leur album est pratiquement introuvable.

  • Place des Érables, tome 3 Nouv.

    Dans les années 1960, autour de la Place des Érables, des commerces comme le casse-croûte Chez Rita et la quincaillerie Picard sont emblématiques d'une vie de quartier typiquement montréalaise. Rendez-vous à la pharmacie de Valentin Lamoureux pour la suite attendue de cette série savoureuse!

    Alors que se prépare l'Expo, ça grouille de vie à la Place des Érables. Le beau pharmacien manifeste de plus en plus d'intérêt pour Mado, l'exubérante serveuse du casse-croûte. Cependant, il n'aura pas les coudées aussi franches qu'il le souhaiterait pour la conquérir. En face, chez les Picard, Arthur est très amoureux de la belle Anna et, à seize ans, semble voir une éclaircie à son avenir. Son ami Daniel et sa chérie n'ont pas la même chance...

    Alors qu'un événement heureux prend une autre tournure, habitants et commerçants de Place des Érables démontrent une fois de plus leur solidarité et la solidité des liens qui les unit. Car si les jeunes s'apprêtent à entrer dans le monde adulte, leurs parents et grands-parents, eux, font face à bien des défis. Ainsi Joseph-Alfred, Léonie, Rita, Gepetto, voisins, commerçants et amis devront être là les uns pour les autres, plus que jamais. C'est comme ça que ça se passe par ici, n'est-ce pas?

    Des personnages colorés et attachants, de petits drames et de grandes joies, la touche inimitable d'une auteure au sommet de son art : tous les ingrédients sont là pour un autre petit bonheur de lecture!

  • Belles-soeurs Nouv.

    « En signant cette adaptation, j'ai l'impression d'avoir tiré d'un grand tiroir un formidable trésor d'argenterie, d'en avoir pris bien soin en lui redonnant un nouveau lustre. À travers tout mon parcours de créateur, c'est l'un de mes plus grands accomplissements et bonheurs. »

    René Richard Cyr

  • Coronavarius Nouv.

    Après avoir contracté le coronavirus - que son épouse s'entête à prononcer coronavarius -, un homme doit s'isoler et se séparer temporairement de sa compagne pour la première fois en soixante-dix ans. Plusieurs tentatives de communication s'ensuivent, entravées par le confinement et les mesures sanitaires. Gênées aussi par une pudeur à exprimer sans détour ses émotions, en l'absence des gestes, des regards, des non-dits qui les incarnaient dans leur vie commune faite de choses simples, mais nourrie d'un grand amour.

  • Silences - the impossible show Nouv.

    "No-Shows", a very unique collaboration : no meeting, neither face to face nor in video, not even a telephone conversation, only a correspondence - by mails all the same ! It is indeed a very appropriate way to work on the evocation of something that did not take place : a concert canceled in Paris (Salle Cortot) due to the start of the pandemic. Here is ! the Italian pianist and composer Andrea Goretti has taken over, in his own way, from two French musicians, for a completely new creation... " Dear musician, because of a new virus, I must explain why there was no postponement, but cancellation of this creation ; I'm not sure how to make myself understood, but I stayed at home too - which doesn't change me much -, so I reread the notes accumulated over the past thirty years, particularly certain texts : this will help to understand my wish for a solo piano cover of these arias..." - inside the QR code in order to receive the MP3 to listen the CD album : " Irma variations" (Andrea Goretti) from the feature film «No-Shows», "D u bist meine Sonne" (variation on "Giuditta", Franz Lehar), "Mack The Knife" (variation on "Die Dreigroschenoper", Kurt Weill), "Meditations on Mack" (Andrea Goretti), " Irma variations", reprise (inverted order).

  • Singuliers 18 - no-shows film script Nouv.

    Biennial Magazine N° 18 : "No-Shows" film script. "No-Shows" : diegetic silence and north american voice over, based on "Récit d'une descente aux abîmes" by Paul Melchior ; noises arranged by Toni Melliug & extracts from "Giuditta" by Franz Lehar, original leitmotif "Prelude to Irma" by Andrea Goretti piano ; POV shot, filming somewhere in Europe ; edition and production Pascal Maurice ; special thanks to Marcel Guilleminot, thanks to Hermitage Invisible, 66 min., final cut 2021. Synopsis - an artist, after being hospitalized, has to go back on stage for a new show ; the action takes place during his recovery after his return home, with the memory about the person who did not survive, who occupied a room across the corridor from this hospital ; this special period will be a turning point to know how to continue, because neither life nor art needs suffering.

  • Offrandes musicales Nouv.

    Michel Tremblay rassemble ici une douzaine de petits et de grands bonheurs musicaux, mais aussi quelques déceptions tout aussi délicieusement racontées : Madama Butterfly de Puccini, Barbara, Un ballo in maschera de Verdi, Céline Dion, Le lac des cygnes de Tchaïkovski... jusqu'à L'offrande musicale de Bach. Ces souvenirs tour à tour poignants et désopilants se concluent par deux codas fictionnelles dans lesquelles La Duchesse, personnage fétiche de l'univers de Tremblay, assiste à un concert d'Édith Piaf, puis au Boléro de Ravel à l'auditorium Le Plateau du parc La Fontaine.

  • Mental : Simon sur le fil Nouv.

    Chez les Bellem, on aime la chasse, on joue au rugby, et on fait médecine. Mais Simon, leur fils, doute et s'interroge. Pourquoi se sent-il si différent des siens  ? Et qui est cette Mme Dugal, sa nouvelle prof de français, qui semble le comprendre mieux que personne  ? Lorsqu'il découvre un secret de famille mettant en question ses origines, Simon s'embrase, et se lance en quête de lui-même, quitte à repousser les limites. Jusqu'où ira-t-il, et avec qui, pour comprendre qui il est vraiment  ?

  • L'école d'Agathe ; les mille métiers de Martin Nouv.

    Martin a mille idées de métiers à faire ! Il a envie d'être policier pour porter un uniforme à galons et régler la circulation, il rêve de devenir pompier pour soigner les blessés et faire retentir la sirène, d'être serveur dans un restaurant, maître-nageur... Alors, dans la cour, on a décidé d'essayer tous ces métiers !

  • L'école d'Agathe ; Romane veut tout tout de suite Nouv.

    Romane a toujours envie d'avoir ce qu'ont les autres et de faire ce qu'ils sont en train de faire ! Ce n'est pas toujours facile d'être sa copine...
    Romane est une petite fille à la forte personnalité qui affirme toujours plus de désirs à assouvir sur-le-champ. Un voyage scolaire avec ses copains lui permet d'expérimenter combien il est satisfaisant de partager.

  • L'école d'Agathe ; Valentin et les petites bêtes Nouv.

    Valentin a la maxi-trouille de toutes les petites bêtes. Forcément, il vient de Paris ! Dès qu'un moustique ou une araignée se montre, il panique et court dans tous les sens. Quand Mme Parmentier nous a emmenés chez Bruno l'apiculteur, on a cru qu'il refuserait de nous accompagner. Mais il a accepté ce maxi-défi...

  • Les mercredis d'Agathe ; aujourd'hui, c'est moi la maman Nouv.

    Aujourd'hui, maman est malade et je dois m'occuper d'elle au lieu de jouer !
    Mais que fait Agathe lorsqu'elle ne va pas à l'école ? Une mini série qui raconte les activités préférées d'Agathe.

  • L'école d'Agathe ; on chante avec Margot Nouv.

    Dans ma classe, j'ai la meilleure chanteuse du monde : elle s'appelle Margot et sait aussi bien fredonner des chansons douces que des refrains entraînants. À la récré elle nous fait chanter et tenir la note, c'est génial. Mais depuis que Mme Béchy notre professeur de musique a organisé un concours de chant, Margot se croit sûre de gagner ! Avec les copains, on a formé un groupe et écrit les paroles de notre chanson. Que le meilleur gagne !

empty