MdV éditeur

  • Archétype de la beauté d'origine divine et de son mystère, la reine des fleurs n'a cessé d'inspirer, depuis l'Antiquité, poètes, peintres et écrivains, mais aussi pères de l'Église, mystiques et initiés. Cette multiplicité d'approches a conféré à la rose de nombreuses significations.
    Porté par une vaste érudition qui lui permet de voyager au travers des différentes sources, poétiques, patristiques, philosophiques et ésotériques qui ont évoqué cette fleur au fil du temps dans le monde occidental, l'auteur offre dans cet ouvrage de nombreuses voies de compréhension de ce symbole.

  • Hérités de l'Antiquité, les sept arts libéraux désignaient au Moyen-Âge l'ensemble des savoirs que tout homme réputé « libre » se devait de connaître. Ils se répartissaient en deux branches. Le trivium, ou sciences des mots : Grammaire, Rhétorique, Logique ; le quadrivium, ou sciences des choses : Arithmétique, Géométrie, Astrologie ou Astronomie, et Musique.
     Au fil des siècles, chacun d'eux a acquis une valeur symbolique et initiatique qui justifie leur présence dans le corpus rituel maçonnique.
    C'est à l'approche de ces « arts » par l'emblème et l'iconographie traditionnelle que nous convie l'auteur, transmettant ainsi une connaissance indispensable pour comprendre la nature du grade de Compagnon.  

  • Toute Loge maçonnique a le devoir de procurer au Frère ou à la Soeur récemment initié les outils indispensables pour découvrir, comprendre et assimiler l'enseignement du grade d'Apprenti, dont le but principal est l'intégration au monde du temple.
    Ces outils, ce sont les symboles. Neuf d'entre eux, particulièrement importants pour éveiller la sensibilité du néophyte aux différents modes d'expression de la connaissance, sont ici présentés et explicités, à commencer par la pierre brute.  À celui qui se dirige vers elle en posant les bonnes questions, la pierre répondra, puisqu'elle est porteuse de toutes les potentialités créatrices que l'Apprenti se doit de mettre au jour et d'expérimenter s'il veut participer à la construction de l'oeuvre et accéder, un jour, à d'autres mystères.
    En lisant ce livre, le lecteur découvrira la raison d'être et le sens profond de ces outils précieux légués par la tradition initiatique.

  • La tradition initiatique est la matrice commune des êtres ayant le désir de vivre l'initiation.
    Elle est leur mère, aimante autant que nourrissante, puisqu'elle est porteuse des nourritures nécessaires pour cheminer sur la voie de la connaissance du mystère de la création.
    Elle est une forme de la lumière de l'origine qui s'offre et se rend perceptible dans des oeuvres qui la reflètent.
    Porteuse de ce qui doit être transmis à tous les initiés par le mythe, les rites et les symboles, elle est formulée en permanence par celles et ceux qui la vivent dans le secret du temple, et se renouvelle donc constamment.                                                                                                                
    Loin des stériles débats sur l'existence, ou non, d'une tradition primordiale, c'est l'esprit de la tradition initiatique qui est ici présenté et explicité.   

  • Lorsque des Frères ou des Soeurs appartenant à la Franc-Maçonnerie initiatique se réunissent, ils célèbrent une « Tenue ». Que signifie ce terme, à
    quelles réalités spirituelles et symboliques correspond-il, pourquoi garde-t-il toute sa valeur ?

    À travers des questions spécifiques, « À quoi sert le Temple », « À quoi sert une Tenue maçonnique Temple », l'auteur pose en réalité la question qui
    nous concerne tous : « À quoi tenons-nous vraiment ? », « Quel est le sens de la vie humaine ? »

    Cet ouvrage permettra de comprendre comment et à quoi travaillent les Francs-Maçons. Et tout en offrant des informations inédites sur les symboles
    et les rites, il aborde aussi des sujets très contemporains, comme la théorie scientifique du big-bang et l'origine de la création.

  • Ce livre aborde l'un des moments les plus importants de la vie ders francs-maçons, celui où ils se retrouvent.

    Dans la collection sur les symboles maçonniques dont cet ouvrage fait partie, chaque symbole constituant le foisonnement des décors du Temple est étudié séparément. Or, lors de l'ouverture des travaux, tous ces symboles se mettent à vivre ensemble.
    Ce moment est tellement riche, telles les notes d'une partition interprétée par des instruments commençant à jouer les uns avec les autres, qu'il a paru utile d'y consacrer un travail important, et deux tomes n'ont pas été de trop pour approfondir les principaux aspects de l'ouverture des travaux.

    Dans ce premier tome, l'auteur « plante le décor » symbolique et mythique de cette ouverture, et aborde les points essentiels du processus qui conduit à la naissance d'une Loge.
    Ouvrir les travaux, n'est-ce pas construire une pensée de l'origine de toutes choses dans laquelle naît une loge maçonnique ?
    C'est finalement à cette réponse que cet ouvrage tente de répondre.

  • Second tome d'un ouvrage portant sur l'ouverture des travaux, ce livre aborde l'un des moments les plus importants de la vie des francs-maçons,
    celui où ils se retrouvent.

    Dans le premier tome, l'auteur a « planté le décor » symbolique et mythique de cette ouverture, et s'est demandé si ouvrir les travaux ne serait pas
    construire une pensée de l'origine de toutes choses dans laquelle naît une loge maçonnique ?

    Ce tome II, consacré à la poursuite de ce voyage, aborde les points essentiels à partir desquels se construit une loge maçonnique et qui constituent
    en quelque sorte le « cahier des charges » de toute démarche créatrice : le caractère alchimique des purifications, l'hermétisme du Temple, la fonction
    de création, tout, particulièrement celle de Passeur, puis la richesse de l'expression apparemment anodine « Prenez place mes Frères » prononcée pas
    le Vénérable Maître et dont il est avéré qu'elle revêt une grande profondeur de sens.

  • Qu'est ce qu'une Loge maçonnique qui pratique l'initiation, sur quelle Tradition se fonde-t-elle, de quel mythe s'inspire-t-elle, quels rituels vit-ellle
    ?                                                                                                      
    Sur le chemin des symboles, une loge initiatique s'attache à des valeurs fondamentales, comme l'intelligence du coeur, la Fraternite et la Soeurité, le
    sens de la liberté ou la lucidité, sans oublier l'humour et la joie de vivre une expérience in
    comparable.                                                                                                
    Ce témoignage permet de mieux connaître et de mieux comprendre le fonctionnement d'une loge initiatique, le choix de ses travaux et son désir
    d'accomplir "l'Art royal", voie de Connaissance.

  • En vivant le rituel d'élévation au « sublime grade de Maître », l'initié change de plan. Il entre dans la dimension mythique de la vie et s'intègre au corps de maîtrise, qui est un corps de fonctions, manifesté dans le temple par les offices.
    Connaître la nature de cet être vénérable et décrypter les éléments fondamentaux qui caractérisent le chemin des Grands Mystères, tels le mythe de création, la mort et la résurrection, ou la symbolique trop souvent négligée de la Veuve, est le but de cet ouvrage. L'éclairage apporté permet de comprendre la dimension spirituelle de ce grade, et de répondre à la question : De quoi le Maître maçon est-il maître ?



     

  •  
    Présente en Loge depuis une époque récente, l'épée flamboyante a-t-elle une légitimité ? L'auteur procède avec méthode à cette vérification. Partant des textes anciens de plusieurs traditions où une épée ou un sceptre participe au combat de la Lumière contre les ténèbres, cet ouvrage présente une recherche de la source mythique la plus vraisemblable, ainsi que du champ symbolique qui se trouve concerné par cet axe de Lumière et par le combat auquel son emploi est associé. Attribut de la fonction en charge de la conduite de l'oeuvre, l'épée flamboyante est liée à la transmission. Aussi une large partie de cet ouvrage est-elle consacrée à l'étude de ce devoir majeur qu'est la transmission de la Lumière, la transmission de l'initiation. L'auteur s'est interrogé sur la nature et les exigences de cette transmission.
     
     
     
     
     
     
     
    Olivier Doignon, est un spécialiste de la symbolique maçonnique. Il signe son cinquième livre dans cette collection.
     

  •  
    Les tableaux de grade du Rite Écossais Rectifié s'inscrivent dans la grande tradition des livres d'emblèmes. Née au XVIe siècle, elle est porteuse d'un fonds de connaissances pratiques, philosophiques et symboliques remontant à l'Antiquité.
     
    Chacun des tableaux est constitué d'une illustration et d'une devise écrite en latin qui ne peuvent se comprendre sans faire référence à cette historicité. Celui du grade d'Apprenti montre une colonne brisée et tronquée portant l'inscription adhuc stat, son homologue pour le grade de Compagnon représente une pierre cubique, sur l'une des arêtes de laquelle est posée une équerre avec ces mots : dirigit obliqua.
     
    Énigmatique pour qui ne possède pas les clés de lecture indispensables, le sens de ces illustrations symboliques s'éclaire grâce à l'érudition de Thomas Grison qui expose de manière claire ce qui a motivé leur mise en forme. Il démontre qu'ils sont une sorte de résumé de la démarche spirituelle propre au Rite Écossais Rectifié et une invitation à travailler sur la pierre en se rectifiant afin de se connaître soi-même et découvrir le chemin menant à la divinité.
     
    Passionné par l'iconographie symbolique Thomas Grison est l'auteur de plusieurs ouvrages. Après Tarot et franc-maçonnerie et Le symbolisme de l'épée, il signe ici son troisième ouvrage dans la collection Les symboles maçonniques.
     

  •  
    Le présent tome complète l'analyse des tableaux de grade spécifiques au Rite Écossais Rectifié. Après ceux d'Apprenti et de Compagnon présentés dans le premier tome, ceux de Maître et de Maître écossais de Saint-André sont ici analysés et commentés de manière approfondie afin d'en dégager la signification initiatique.
     
    L'étude de Thomas Grison fait apparaître une progression pédagogique, conçue au XIXe siècle par les fondateurs du rite Rectifié, en particulier Jean-Baptiste Willermoz. Les illustrations ainsi que les instructions latines visibles sur chaque tableau donnent un enseignement un peu plus poussé à chaque étape, tout en approfondissant celui dispensé antérieurement. Tout le travail consiste pour l'adepte à tenter de faire mourir la mort en soi afin que la vie soit enfin victorieuse.
     
    La postface de Jean-Jacques Duhayon met en perspective l'interprétation de ces deux tableaux en rappelant les caractéristiques spécifiques du Régime Écossais Rectifié, en particulier sa dimension christique.
     
    Passionné par l'iconographie symbolique, Thomas Grison est l'auteur de plusieurs ouvrages. Après Tarot et franc-maçonnerie, Le symbolisme de l'épée et le tome 1 de l'Iconographie du R.E.R., il signe ici son quatrième ouvrage dans la collection Les symboles maçonniques.
     

  • Trois grades rythment le chemin d'une loge initiatique vers la Lumière et la Connaissance : Apprenti, Compagnon, Maître.
    Devenir Apprenti, c'est vivre une nouvelle naissance, découvrir un univers rituel peuplé de symboles.
    Auteur de référence dans le domaine de l'initiation maçonnique, Pierre DANGLE offre les clés du langage symbolique de ce premier grade. L'Apprenti les utilisera pour participer en conscience à la construction du temple, selon son Nombre et sa fonction.
    Cet ouvrage explicite la méthode de travail et précise « l'équipement » initiatique de l'Apprenti, grâce auquel il percevra les richesses de son grade et tentera de franchir les étapes menant aux mystères du compagnonnage.
     

  • La symbolique attachée au grade de Compagnon est particulièrement riche : le niveau, le Nombre, la coudée, la géométrie sacrée, la Force, la magie, la pierre cubique, le voyage et l'étoile sont ses principaux éléments.
    Ils constituent autant de points d'entrée pour pénétrer le mystère de ce grade, et de chemins pour en approfondir la connaissance.
    Ce sont ces chemins que Pierre DANGLE présente et explicite dans cet ouvrage, afin que le Compagnon ait à sa disposition l'enseignement symbolique nécessaire à sa complète formation.
    Cette dernière requiert une expérimentation pratique suffisamment longue pour être assimilée, préparant ainsi l'initié à vivre pleinement le mystère de la Maîtrise.

  • Pour tester l'hypothèse d'une chaîne de transmission unissant les grands initiés cités lors des voyages du compagnon franc-maçon, l'auteur enquête sur le lien existant entre pythagorisme et Kabbale et met en évidence une chaîne peu connue de transmission de la tradition initiatique.
    S'appuyant sur la tétraktys et l'étoile à cinq branches d'un côté, le tétragramme et l'arbre des sefirot de l'autre, il relève les analogies existant entre ces différentes approches ésotériques et montre comment les Kabbalistes chrétiens de la Renaissance que sont Pic de la Mirandole, Johannes Reuchlin et Guillaume Postel les ont approfondies et transmises.
    Le symbolisme maçonnique s'est enrichi de ce double héritage, tout particulièrement au grade de Compagnon.

  •  
    Les allégories développées dans le grade de Maître (3°degré) et dans celui de chevalier Rose-Croix (18°degré) recèlent de nombreux points communs dont la découverte et l'examen permettent de mieux comprendre la cohérence initiatique du Rite Écossais Ancien et Accepté : l'un comme l'autre grade associent la recherche de la Parole à des épreuves qui incluent le sacrifice ultime : la mort du Maître, bientôt suivie d'un redressement ou d'une résurrection.
     
    En s'appuyant sur une iconographie abondante, ainsi que sur deux anciens rituels des XVIIIe et XIXe siècles, Francken et La Maçonnerie des Hommes qui permettent de retrouver la signification originelle du symbolisme de ces deux grades, cet ouvrage met en évidence la dynamique du chemin des grades de perfection du R.E.A.A.
     
    Franc-maçon depuis près de 40 ans, Percy John Harvey s'intéresse tout particulièrement à l'iconographie sacrée et au symbolisme de la voie des grades. Il signe ici son 10ème ouvrage dans la collection « Les symboles maçonniques ». 

  •  
    Objet en apparence anodin de la vie courante, le miroir n'en est pas moins porteur d'une riche symbolique. Outil de connaissance, de soi-même comme de l'univers et des dieux, il favorise, si l'on évite de tomber dans le piège qu'il nous tend du narcissisme et de la vanité, l'accès progressif à la lumière spirituelle. Encore faut-il l'orienter correctement, non pas vers son individualité périssable mais vers le ciel et l'infini. À cette condition, on accèdera au pouvoir magique de divination qui, selon la Tradition, lui est attaché, ainsi qu'à la sagesse, qualifiée de miroir sans tache de la lumière divine. 
     
    Souvent attribué à la Vierge, ce qualificatif explique pourquoi la peinture sacrée et la littérature se sont beaucoup intéressées au thème de la femme et du miroir. Interrogeant bon nombre de ces oeuvres, Thomas Grison nous entraîne dans le monde du reflet, qui nous conduit à nous interroger sur la frontière existant entre l'illusion et la réalité et nous éclaire sur son utilité dans certains rituels maçonniques.
     
     
     
     
     
     
     
    Enseignant, passionné par le monde des symboles et l'iconographie sacrée, Thomas Grison a rédigé plusieurs ouvrages de la collection Les Symboles Maçonniques : Tarot et Franc-Maçonnerie, Le symbolisme de l'épée, L'iconographie du Rite écossais Rectifié (2 tomes) et Le Symbolisme de l'abeille.
     

  •  
    Naguère, dans toutes les activités humaines, la parole donnée était une valeur fondamentale qui engageait les êtres, depuis le domaine spirituel jusqu'au quotidien.
     
    Il n'en est plus de même aujourd'hui sauf, parfois, dans certaines Loges où le serment, « ce qui rend sacré », prend toute sa valeur.
     
    Ce serment construit l'initié, il est le socle de sa vie en esprit.
     
    Cet ouvrage explore les dimensions rituelles et symboliques de cet acte fondamental.
     
     
     
     
     
    Enseignant et traducteur, Joseph Noyer approfondit la symbolique des bâtisseurs depuis plus de 30 ans. Il signe ici son troisième ouvrage dans cette collection, après Le fil à plomb et la perpendiculaire (n°18), sorti en 2009 et plusieurs fois réédité, et Le Ciseau et le Maillet (n°66).
     
     
     

  •  
    Après avoir passé en revue les principales sources antiques et les références bibliques de l'abeille, l'auteur examine le sens symbolique de l'hyménoptère dans la tradition judéo-chrétienne. Puis il approfondit le sens allégorique et symbolique de la ruche, modèle d'organisation pour la cité mais surtout pour la loge maçonnique, et conclut sur l'universalité du symbole de l'abeille.
     

  •  
    Le postulant à l'initiation est, au sens littéral, un pro-fane ; il se trouve « devant le lieu consacré », en l'occurrence le temple maçonnique, plus précisément devant la petite porte du nord, celle des alchimistes. Parvenir à franchir cet obstacle fait entrer dans un monde sacré, réglé par des rites et des symboles légués par la Tradition.    
     
     
     
    Mais cela n'est que la première étape d'un chemin sur lequel l'initié rencontrera une succession de portes, en particulier celle des éléments, qu'il lui faudra passer au moment juste, car chacune d'elles recèle un enseignement indispensable pour progresser sur la voie de la connaissance jusqu'à l'ultime mystère, défendu par la redoutable porte de l'Orient éternel.
     
     
     
    Examinant la nature et l'enseignement des différentes portes du temple, l'auteur met ici en évidence la difficulté, mais aussi la dynamique et la cohérence de la quête initiatique.  
     
     
     
    Passionné de symbolisme Frank Zimmer livre, avec ce premier ouvrage, le fruit de son expérience et de ses recherches sur les symboles du temple.
     
     
     

  • A ce jour, aucun ouvrage n'était allé aussi loin dans l'étude et l'explication de ce qui n'est pas seulement un lieu du temple mais aussi un symbole fondamental de celui-ci, puisqu'il révèle l'essence-même de la fonction de Maîtrise et du travail en loge.

  • Ce premier des deux tomes, consacrés à la signification initiatique des deux fêtes de la saint Jean, révèle la richesse symbolique et éclaire la nature initiatique de chacune de ces deux fêtes.

  • Présentation claire, argumentée et très approfondie des multiples significations du symbole de la pyramide : à quoi sert-il vraiment, comment les complexes monumentaux fonctionnent-ils, et pourquoi son étude reste d'une brûlante actualité.

empty