Publibook

  • Tout le monde s'interroge sur ce qu'est le feeling, et personne ne trouve de réelle réponse.

    Mais dans cet ouvrage, vous découvrirez une nouvelle théorie, un concept inédit : la pyramide du feeling, qui permet d'expliquer pour la première fois de manière complète et détaillée ce qui fait que deux personnes sont ou non sur la même longueur d'onde.

    Et vous pourrez ainsi vous répondre plus vite aux questions que vous vous poserez quand vous vous interrogerez sur vos relations d'amour, d'amitié, qu'il s'agisse de comprendre ce qui fait que le courant passe, de remettre en cause une première impression, ou d'apprécier l'opportunité de vous réconcilier avec vos anciennes fréquentations.

  • Spy n 4 operation charlie

    Michel Behar

    Al Baghdadi restait figé, regardant le chien s'approcher en courant. Il leva lentement le bras, le poing serré, le pouce levé. Instantanément, le commandant compris qu'il s'agissait d'une ceinture d'explosif. Il se retourna poussant devant lui l'opérateur en criant :
    - Couche toi ! Veste explosive !
    À peine eut il prononcé ces mots qu'une énorme déflagration embrasa le tunnel. Mac Coy sentit un énorme choc dans son dos suivi d'une intense chaleur. À ses côtés, Conan, le chien gémissait, couché sur le côté. Son harnais de combat l'avait protégé, mais il avait quelques blessures qui saignaient provenant des éclats de pierres et de bouts de métal de la veste. Comme dans un rêve il entendit l'opérateur, penché vers lui, lui dire :
    - Tenez bon commandant, on va s'occuper de vous. L'opérateur s'afférait à rechercher les points de blessures sur Mac Coy tout en hurlant dans son micro :
    - Medic, Medic, homme à terre !

  • Yonatan se leva et ordonna à ses hommes de se préparer. Ils sortirent en file du batiment se couvrant mutuellement. Au large, un bruit de moteur de bateau se rapprochant de la côte se faisant entendre. Mais Yonatan perçut aussi dans le ciel un bruit de moteur. Il leva la tête et grâce à ses lunettes de vision nocturne, il repéra très vite, un petit avion. La longueur caractéristique de ses ailes lui permit de reconnaître immédiatement un drone iranien Shahed 129.

    Soit, ils avaient déjà été repérés, soit ils allaient l'être au moment d'embarquer dans la chaloupe, qui était maintenant visible et se rapprochait à toute vitesse. Ils accélérèrent le mouvement et le groupe se sépara en deux sections de chaque côté du ponton, accroupis, tous leurs sens aux aguets.

    De derrière le batiment, des bruits de moteur se firent entendre avec des véhicules qui s'arrêtaient, des ordres fusaient, et le son de gens qui courraient se faisaient entendre. Soudain à l'angle du batiment, les premiers gardiens de la révolution apparurent. En apercevant le groupe à proximité du ponton, ils ouvrirent immédiatement le feu. Avec sang-froid et précision, le team Hezzy riposta. Les silhouettes s'écroulèrent mais d'autres venaient derrière. Une fusillade nourrie d'en suivit.
    La chaloupe heurta avec violence le ponton mais sans dégât majeurs.
    Yonatan ordonna à Medhi et Yasmeen d'embarquer, puis la première section, tandis que Yonatan et la deuxième section les couvraient par des tirs forçant leurs adversaires à s'abriter. Une fois la première section à bord de la chaloupe, le second de Yonatan qui la commandait lui cria d'embarquer à son tour, eux même assurant depuis le bateau les tirs de couverture.

    Yonatan abrité derrière un épais poteau de bois du ponton, tourna la tête et s'assura que tous ses hommes étaient bien montés à bord. Sous leur tir de protection, il se releva et courut vers la chaloupe. Il ressentit d'abord un violent coup dans le dos de son gilet pare-balle, puis une violente douleur au cou. Sa vision se brouilla, ses jambes se dérobèrent sous lui et il s'écroula, à peine à un mètre de la chaloupe.

  • "Le grand jour arriva. Julie revêtit son kimono. Comme porte-bonheur, elle s'attacha les cheveux au moyen d'un ruban jaune: jadis, seuls les grands samouraïs n'ayant jamais perdu de combat pouvaient porter cette couleur.Le trac l'empêchait de se concentrer; elle répétait ses katas mentalement. Quittant le vestiaire, elle commanda un café. Elle se sentait nerveuse, la tasse lui glissa des mains. Le café se répandit sur le kimono. Le sourire en coin de quelques anciens augmenta encore la pression. [...]Passer ceinture noire était un événement à l'Académie; pour la première fois, une femme allait tenter l'épreuve. Curieux, les membres étaient venus en nombre."
    L'histoire de Julie est à la fois celle d'une femme hors du commun et celle, on en a l'étrange intuition, de toutes les femmes. Dotant son héroïne d'une force de caractère peu commune et d'une nature rêveuse, l'auteure lui fait également subir les affres du destin, par le truchement de ses relations avec les hommes. Désirée mais souvent malchanceuse, Julie possède cette étincelle de vie qui attire les hommes, mais qui les empêche étrangement de s'attacher sur le long terme. D'une plume fine et sobre, J. Corbisier nous raconte les aventures de cette héroïne moderne, désespérément humaine et attachante.

  • Blue la baleine est bien triste, elle vient de perdre
    son petit lors d'une promenade... Elle pleure
    et appelle à l'aide pour le retrouver... Dans cet
    immense océan, tout le monde part à sa recherche...
    La chance veut que la fée de l'océan, Ondinéa
    entende les pleurs de Blue et va la consoler, à la
    grande joie de tous les animaux marins.

  • Veillées

    Patrick Heurley

    « Ce matin, même les murs de clôture étaient couverts de givre, et les prés, les taillis, les buissons d'aubépines et leurs cenelles de vermillon clair, étaient comme poudrés d'un sucre cristallisé dans lequel la lumière étincelait doucement. Mais vers dix heures le soleil de cette fin d'automne est devenu assez chaud pour que du petit poirier sauvage venu pousser devant la maison s'égoutte toute la blancheur de la glace en poudre ; on eût dit qu'en coulant vers leur pointe l'eau de fonte précipitait dans sa chute celle des feuilles jaunies par le froid : elles tombaient à un rythme accéléré, par dizaines à la fois ; sur le chemin planté d'herbe rase, un tapis d'or s'épaississait doucement sous l'arbre que novembre dévêtait... » Entre lectures et promenades, entre réflexions, rêveries et souvenirs, le nouveau recueil de notes de Patrick Heurley nous entraîne librement dans un voyage sensible et profond au fil de ces paysages de Camargue et de Lozère qu'il aime et connait bien...

  • L'affaire Mesrine

    Pascal Dague

    « Dès ses premiers méfaits, Mesrine avait manifesté un sens aigu de la mise en scène et du beau geste, sans doute un crime lui semblait-il imparfait si ne s'y marquait pas, de quelque manière, le mépris dans lequel il tenait sa victime et la police. » Admiré par certains, craint ou haï par d'autres... L'ennemi public n° 1. L'homme le plus recherché de France. Jacques Mesrine ne laissait personne indifférent. Son nom résonne toujours, riche en significations, en émotions et en interrogations. Ce « gangster, braqueur de banques », aux exploits spectaculaires et à la morale de justicier est devenu de son vivant et au-delà de sa mort, une figure emblématique de l'insoumission, de la rébellion, voire de la Liberté en action. C'est à ce gangster aux multiples facettes, suscitant encore de nos jours de la fascination, que Pascal Dague consacre son passionnant nouveau récit au rythme haletant.

  • Alors que le premier volume de ce grand ouvrage consacré aux relations entre l'art et la santé mentale décrivait la vie tragique de 150 écrivains de premier plan, dont Artaud, Balzac, Baudelaire, Byron, Dickens, Goethe, Hemingway, Hugo, Maïakovski, Nerval, Poe, Pouchkine, Tolstoï, ou encore Zola ; le second analyse en détail la vie et l'oeuvre de quatre compositeurs parmi les plus célèbres. Comment la bipolarité et ses troubles se sont-ils manifestés dans la vie et l'oeuvre de ces quatre grands compositeurs ? Combinant immersion dans leur quotidien et étude approfondie de leur art, François Buhler compose un nouvel essai biobliographique à la hauteur du premier, aussi accessible qu'intelligent, aussi éclairant que passionnant. France Loïse Rehbur Voici le livre fondamental que l'on attendait, le livre nouveau qui procède enfin à l'inverse de la quasi-totalité des ouvrages parus sur le trouble bipolaire depuis plusieurs décennies. Au lieu d'être écrit par un psychiatre et de se servir des grandes personnalités du monde musical comme simples exemples pour le bénéfice presque exclusif de l'étude et de la connaissance de la maladie, il est rédigé par un musicologue et se fonde sur les dernières avancées de la psychiatrie pour faire progresser la connaissance des compositeurs et leur oeuvre. Ce livre mérite de trouver place dans la bibliothèque de toute personne intéressée par la psychologie et la musique. Claudio Leubacher

  • Selayê

    Greice Martins

    « Les seresteiros s'en allaient. La jeune fille, tout éveillée, ne pensait qu'à l'amour. Les dames pensaient aussi à l'amour, mais à cet amour qu'elles avaient laissé tomber. Quoique s'il n'était jamais parti, elle l'aurait retenu, si elle avait oublié son orgueil heurté ? Comment serait sa vie ? Auraient-ils eu des enfants et des petits-enfants ? Tout se serait peut-être terminé très tôt. Pendant la première trahison ? » Le nouveau recueil de Greice Martins, Selayê, nous offre une galerie de chroniques toutes plus délicieuses les unes que les autres. Au gré de son style léger et aérien, l'auteure nous transporte dans son pays d'origine, à Bagé ou encore sur la place Silveira Martins. La plume de G. Martins délivre un message humaniste et bouleversant tout en nous touchant profondément dans notre âme.

  • « Il y a, certes, de vrais problèmes de protection de l'environnement (réchauffement climatique, moindre biodiversité) aggravés - sinon causés - par la consommation excessive des ressources de la planète. Et pour se comporter de façon responsable, individuellement et collectivement, il faut modérer cette consommation. Mais il y a aussi de faux problèmes agités par les idéologues de l'écologie politique pour parvenir au pouvoir. » Dans une étude rigoureuse et avec une plume claire et concise, l'auteur développe sa pensée critique de l'écologie politique radicale en s'opposant au catastrophisme ambiant et à la décroissance. Après cette mise en garde, convaincu de la nécessité de l'engagement au service de la protection de l'environnement, il propose des clés pour identifier rationnellement les problèmes prioritaires et agir efficacement pour les résoudre. L'enjeu est d'importance car la protection de l'environnement peut conduire à une société appauvrie où les libertés sont menacées ou être au contraire un levier de développement régional. Un ouvrage nécessaire qui nous pousse à réfléchir et nous remettre en question, et ce, même si l'on ne possède pas les mêmes convictions.

  • « Il venait à peine d'apercevoir une cape noire déposée sur la chaise à sa gauche que brusquement, un homme portant catogan et une forte dague à la main droite bondit devant lui. Jean-Marie eut un geste d'effroi. » Le 23 octobre 1764, Jean-Marie Leclair, violoniste et compositeur au faîte de sa gloire, est retrouvé assassiné de trois coups de couteau dans sa maison. Un crime qui, de nos jours, n'est toujours pas élucidé... Après plus de deux siècles, Michel Lorge nous peint avec un talent inouï la dernière journée d'un artiste trop tôt disparu. Tel un chef d'orchestre, l'auteur dirige d'une main de maître son récit. S'agit-il d'un crime passionnel, d'une rivalité entre artistes ou d'un triste concours de circonstances ? L'auteur nous transporte avec minutie dans le Paris du XVIIIe siècle. Une reconstitution grandeur nature pour un roman digne des meilleures enquêtes policières. Le coupable sera-t-il enfin révélé ?

  • Mon pays, c'est l'amour

    Pascal Dague

    "L'amour n'attend pas le nombre des années Pour t'émoustiller ou t'apprendre à aimer À tout donner, sans rien recevoir en retour L'amour, taillé au cordeau Fusionne entre tout corps, mais il ne fait jamais de cadeau Pour nous il était peut-être trop tôt ? Et notre amour, sûrement trop beau ? Pour qu'il puisse survivre, sur le bout de nos lèvres" Vous vous apprêtez à embarquer pour une excursion très spéciale dont Pascal Dague est aux commandes. Attachez vos ceintures car à travers ce livre, ce dernier vous promet un voyage rempli d'émotions en tous genres qui vous conduira à la rencontre de ses souvenirs et ressentis tantôt heureux, tantôt tragiques. Plusieurs escales émotionnelles sont à prévoir, pour à terme atteindre son pays : l'amour. L'auteur nous confie, dans cet ouvrage, ses propres chansons écrites d'une main de maître qui retracent les nombreux instants qui ont marqué sa vie. La mélodie de ses mots n'a rien à envier aux plus grands paroliers et le message dont ces derniers sont porteurs, est composé d'amour, de vérité et de tolérance.

  • « Le monde, dit-il, comme la pomme, se divise en deux : l'indispensable et le futile. Il a édicté sa loi une fois pour toutes ; il est convaincu d'avoir raison, selon son âge et son expérience. » Théodore Barrail, Théo pour les intimes est un retraité vivant en repli depuis le décès de sa femme et la fuite de son fils au Québec. Pour tromper son ennui il se rend aux Saintes-Maries. « Viens profiter du bord de mer ! », ont proposé ses amis, les Moreau. Un matin qu'il se promène sur la plage, il découvre une jeune fille, à l'air perdue. Ce solitaire endurci décide pourtant de veiller sur elle et son frère : une décision qui bouleversera sa vie. Qui sont ces deux jeunes gens ? Pourquoi ont-ils quitté l'Ukraine ? Que fuyaient-ils ? L'auteure nous offre un roman palpitant empreint de mystère et de tendresse difficile à refermer.

  • Détente et divagations

    Fernand Moll

    « Voilà ! Je sais comment opérer demain dimanche. Pouvoir enfin tirer cette bécasse, qui depuis plusieurs jours me tourmente et me ridiculise. » Un agriculteur partageant sa passion avec l'un de ses fils ; un amour impossible ; une chasse à la bécasse ou encore un jeune homme qui rêvait de caresser les étoiles, voici ce qui vous attendra dans le nouveau recueil de Fernand Moll. À travers ses nouvelles, l'auteur mêle habilement passé et présent, fiction et réalité pour nous emporter dans son univers tendre et intimiste. Des contes dans lesquels les plus jeunes pourront trouver des réponses subtiles aux questions qu'ils se posent.

  • Anna

    Guy Borsoï

    « Mon banc est occupé par une jeune femme ne quittant pas des yeux une fillette qui joue avec une balle. D'habitude, lorsque je constate qu'il est réquisitionné, je choisis un autre endroit où m'asseoir afin de ne pas incommoder la personne qui s'est indûment installée à ma place. Mais aujourd'hui, oubliant ma réserve coutumière, je cède à une force intérieure qui tel un aimant, me pousse vers la squatteuse. » La vie de Yann Le Bihan, 30 ans et toujours célibataire, est tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Amateur de nature, notre héros se rend régulièrement dans un parc pour se ressourcer, toujours assis sur le même banc. C'est là qu'il fera un beau jour la rencontre d'une jeune femme, Anna, et de sa fille Louise. Alors qu'il aurait pu passer son chemin, une impulsion le pousse pourtant à franchir les quelques mètres qui le séparent de cette jeune femme et de son banc attitré. Le regrettera-t-il ? Ou serait-ce plutôt le début d'une grande histoire d'amour ? Un changement de ton radical pour le nouveau roman de Guy Borsoï ! L'auteur délaisse son personnage fétiche, le Vénérable, pour nous conter une histoire d'amour moderne qui nous fera vibrer. Un roman empreint de tendresse et d'amour qui réchauffera nos coeurs.

  • Le parapluie

    Coline Plamber

    « Soudain, on frappe à la porte. Anne sursaute. Elle a beau se coller à la vitre, elle ne voit aucun véhicule. Elle aperçoit cependant un morceau de manteau noir ainsi qu'un parapluie. Ce n'est donc pas son père, cette personne est venue à pied. » Anne, jeune orpheline, est confiée à sa grand-mère Maryse. Lors d'un jeu tout ce qu'il y a de plus innocent, Laure, l'une de ses amies, disparaît... Annie, elle, vit une relation passionnée avec son moniteur de ski, à tel point qu'elle quitte sa vie et sa famille pour vivre avec lui. Anne et Annie, deux destins qui résonnent, correspondent et s'entrelacent dans le premier roman envoûtant de Coline Plamber. L'auteure brosse les portraits de deux femmes fortes aux parcours intimes et bouleversants. Les parapluies sont des symboles de protection, contre le monde extérieur, mais également contre notre inconscient et nos émotions négatives. Un objet qui ne cesse de réapparaître au fil du récit de Coline Plamber. Nos héroïnes ont-elles besoin de protection ? Et si oui, contre quoi ? Ou qui ?

  • Convergences

    Bruno Canella

    « Un monde où les conventions demandent à chacun de tendre la main à l'autre et d'essayer ensemble de se diriger vers un but commun. Se rapprocher des autres... de l'autre... demande parfois des efforts individuels et/ou des volontés collectives pour aboutir au résultat d'une convergence sans défaut... » Bruno Canella revient avec un nouveau recueil aussi abouti et brillant que Convenances. Oscillant entre lyrisme et mordant, la langue de l'auteur nous touche au plus profond de notre être. Au travers de textes engagés qui appellent à la prise de conscience et à l'action, à la vigilance et à la réflexion dans un monde dur et parfois cruel, B. Canella dénonce les maux qui rongent notre société, de la discrimination, à la misère ou encore à l'exclusion. Mais ce tableau noir et sombre est contrebalancé par une ode à l'amour et à la tolérance. Un seul dessein : nous faire ressentir une palette d'émotion. Un objectif parfaitement réussi !

  • Jean V

    Adrien Rossi

    « Aie foi Isabelle. Je ressens le même poids en te voyant. Tu n'es plus l'enfant que j'ai quitté en guerroyant. Je n'avais jamais aimé aussi passionnément, auparavant. Amour divin ou piège de Satan ? L'un ou l'autre, ce n'est pas de notre faute. » Inspiré d'une histoire vraie, Jean V dépeint d'une manière romantique et romancé la passion amoureuse que vécurent le comte Jean V d'Armagnac et sa soeur cadette, la belle Isabelle, entre 1450 et 1473. Aventure interdite qui entraîna un scandale retentissant en France et dans toute la Chrétienté ; dont l'excommunication et les menaces ne suffirent pas à rendre la raison au couple. Adrien Rossi retranscrit de façon saisissante les intrigues à la cour de France du XVe siècle, les manigances de la Papauté et l'importance du respect des normes religieuses, du moins dans la forme, y compris pour la noblesse, aussi prestigieuse soit elle. La poésie s'invite au théâtre, la fiction à la réalité pour une pièce résolument moderne. Jean V est la première oeuvre prometteuse d'un auteur plein de talent.

  • « Depuis deux jours déjà, les deux frères naviguaient ainsi. Ils avaient décidé de fuir la pauvreté des plateaux toujours secs, où la famine tuait chaque année son lot de pauvres gens. Ils étaient partis suivant leur instinct, grâce à ce sixième sens qui fait réagir face à l'adversité naturelle... » Devons-nous avoir honte de nos racines indiennes ? Face à cette interrogation, l'auteure a puisé dans l'histoire de ces deux derniers siècles, afin de montrer que les Indiens venus d'Inde et leurs descendants avaient, eux aussi, participé au développement économique de la Martinique. Et c'est à juste titre qu'ils doivent leur intégration, dans la communauté antillaise. Ce roman historique, où l'imagination se dispute à la réalité, est porteur de messages. Découvrez Payée-Sing et les autres héros qui vous guideront à travers les méandres palpitants de ce récit !

  • « Dans une de ses fonctions, l'archéologie diffuse des connaissances auprès du public. Il est vrai, les enfants rêvent d'être archéologues en visionnant le film Indiana Jones, « oncle Jones » ; leur référent. Certains ont une vision souvent caricaturale de l'archéologie, la résumant aux pyramides d'Égypte, aux statues de l'île de Pâques ou aux trésors des Incas. » Petits chercheurs est le nom que Ruthin Bayélé-Goma a attribué aux jeunes enfants, de 9 à 14 ans des quartiers de Mitry-Ambourget et de Gros Saule à Aulnay-sous-Bois ayant choisi de participer vacances après vacances pendant deux ans (2017-2019) à des activités culturelles pour nourrir leur curiosité, s'épanouir et approfondir leurs connaissances. Ruthin Bayélé-Goma offre un cadre unique, sur une pratique jadis populaire, aujourd'hui réservée à une élite et veut instruire à travers un parcours éducatif, épine dorsale du programme pluriannuel mené par l'association qu'il dirige. Il souhaite favoriser le développement de l'enfant, sa réussite éducative au moyen de nouvelles compétences au-delà des apprentissages scolaires. L'auteur a jugé nécessaire de transmettre non seulement des savoirs et savoir-faire, mais aussi les valeurs de la République. L'ouvrage, particulièrement pédagogique, est passionnant, avec des illustrations qui ont pour but de donner de la véracité au récit et non pour séduire, démontrant à travers une méthodologie la passerelle qui existe entre la théorie dispensée à l'école (les cours de préhistoire, d'Histoire et de paléontologie) et la pratique (la fouille avec toutes les mesures de sécurité réservée à l'archéologie).

  • « Un silence de quelques secondes suit l'intervention de Françoise ; tous semblent méditer ce que la jeune fille vient de dire. C'est le baron Dominique qui rompt ce silence inhabituel tandis que la jeune Françoise baisse la tête, pleine de confusion, attendant un verdict réprobateur en réponse à sa hardiesse peut-être trop aventureuse dans le propos ! » La suite attendue d'Une jeune fille de Fontenay-le-Comte dans la Tourmente révolutionnaire de Claude Olivier Beaurain débute un certain 5 mai 1789. Nos héros, illustres ou inconnus, tels que Louis XVI, Marie-Antoinette ou encore François Bouron et le baron Duchesne de Denant, se retrouvent à l'occasion de l'ouverture des états généraux de Versailles. Le second volume de cette épopée nous fait revivre le destin chaotique de la France, en passant par la prise de la Bastille ou La Terreur. Notre Petite Émigrée de Lassay se retrouvera une nouvelle au coeur de ses événements. Connaîtra-t-elle enfin la paix ? Toujours aussi complet et minutieux, le roman de Claude Olivier Beaurain est une lecture essentielle pour tous les amoureux d'Histoire et d'aventures.

  • « Bipolaire, ce terme à peine entendu, m'était totalement étranger mais je savais parfaitement maintenant qu'il me collerait à la peau. Pour le monde en général, je ne serai plus seulement Clara, je serai Clara la Bipolaire. » Clara Gewonheit a quarante-sept ans lorsqu'on lui diagnostique sa bipolarité. Un véritable choc pour elle et sa famille. L'auteure nous offre un témoignage sans concession de sa descente aux enfers, de ses séjours en hôpital psychiatrique et de son combat quotidien. Journal d'une bipolaire est un récit courageux, émouvant et véridique à découvrir absolument.

empty