Chemins de tr@verse

  • Comment expliquer la liberté, l'égalité et la fraternité aux très jeunes enfants ? Rien de plus simple avec Agnès Rosenstiehl, qui montre aux tout-petits ce que ces valeurs républicaines impliquent dans leurs jeux et leur vie quotidienne, parce que les petits citoyens deviendront grands !

  • Fille d´une exilée kurde se réfugiant au Frioul vers la fin du XXème siècle, Ève Nissim entend donner libre cours à sa passion de la peinture afin d´exprimer ses émois existentiels et son attachement à la civilisation paysanne.
    Face aux illusions des adeptes d´une modernité matérialiste et aux bouleversements historiques, Ève oppose son idéal de beauté ainsi que l´amitié enjouée de personnages qui préservent les secrets de la nature et la mémoire des traditions séculaires.
    Ce roman a été traduit du frioulan par Jean Igor Ghidina, maître de conférence, qui enseigne la langue et la littérature italiennes à l'université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.
    Il a notamment publié:

    Carlo Sgorlon, romancier frioulan, société, mythe, écriture, Paris, L´Harmattan, 2008 Studio diacronico della variante friulana di Forni di Sotto, Udine, Società Filologica Friulana, 2008 Carmelo Aliberti, du spasme existentiel à la quête de rédemptio n, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2012

  • Les stratégies des multinationales ouvre le débat sur un sujet classiquement réservé aux experts de l´entreprise, en l´inscrivant dans un périmètre bien plus large. Particulièrement bien écrit, s´appuyant sur des exemples variés et concrets, cet ouvrag

  • Le recueil d'articles composant le n°16 de la revue P.R.I.S.M.I. est le fruit des rencontres (séminaires et journées d'étude) que le Département d'italien LLCER de l'Université de Lorraine (site de Nancy) organise régulièrement depuis 2010 dans le cadre de la préparation aux concours de l'Agrégation et du Capes sur les auteurs italiens du Moyen Âge et de la Renaissance.

  • Pisana n 1

    Chaarani Lesourd


    Voici le premier numéro de Pisana, revue internationale d'études spécifiquement destinées à l'oeuvre d'Ippolito Nievo et au contexte historico-littéraire qui l'entoure.
    La revue rassemblera environ cinq articles par numéro. Les objets d'études seront Ippolito Nievo, sa vie et son oeuvre, mais aussi le contexte historique, le contexte littéraire, les personnages plus ou moins connus qu'il a croisés, de Garibaldi à Arnaldo Fusinato, d'Erminia Fuà à Giovanni Arrivabene.

  • Comment l'interprète du XXIe siècle peut-il résister à la logique économique et à la technologie qui se sont emparées de l'art musical ?
    Le chemin de la transcendance apporte-t-il une réponse ?
    Ce livre s'adresse à tous les musiciens professionnels et amateurs, aux mélomanes avertis ou non, et à tous ceux qui, au travers d'entretiens avec de grands pianistes contemporains, cherchent à comprendre l'essence de la musique classique occidentale.

  • " C'est une mission inutile que Dieu m'a confiée - aller convertir des pécheurs. Mais à quoi bon lui obéir, Je pars donc de l'autre côté... Jean-Michel Poinsotte, agrégé de Lettres classiques, a fait toute sa carrière comme enseignant de latin à l'Université de Rouen. ...

  • L´auteur du présent ouvrage s´est attaqué à deux `monstres´ sacrés de la poésie italienne : Giacomo Leopardi (1796-1837) in primis, considéré comme l´un des premiers poètes de la modernité italienne, et Eugenio Montale (1898-1981), dont l´oeuvre traverse

  • À la lumière des études composant cet ouvrage apparaît l'infinie variété des intentions de la citation : au delà des catégories traditionnelles de l'exempla, de l'auctoritas et de l'ornementatio, la citation sert également à surprendre, à dissimuler comme à révéler, à protéger et surtout à convoquer sous une forme brève une pensée différente, tout un univers conceptuel ou fictionnel autre avec toute sa complexité et ses connotations. Les différents modes d'insertion des citations à l'intérieur de l'oeuvre font preuve d'une liberté aboutissant paradoxalement à faire de la citation un des moyens de créativité poétique, politique ou philosophique.

  • Cet ouvrage collectif naît d'une journée des doctorants organisée à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne en 2013, avec l'invitation adressée aux participants à « présenter les sources sur lesquelles ils travaillent, et notamment leurs spécificités, et les difficultés particulières auxquelles ils sont confrontés, d'un point de vue méthodologique ». Ainsi, des chercheurs appartenant à plusieurs écoles philologiques se sont penchés sur un sujet dont l'amplitude se présente comme potentiellement infinie. Il y a pourtant une restriction : les contributions sont axées sur la littérature et la langue italiennes, du Moyen Âge jusqu'à l'Unité d'Italie et à ses conséquences immédiates.

  • La collection Prismi, revue d'études sur les arts, la littérature et l'histoire de l'Italie et des Italiens, a été fondée en 1996 par Bruno Toppan. Le numéro 15 de la revue présente les recherches de différents auteurs sur l'expression de l'expérience humaine de la douleur au travers des écrits littéraires et poétiques italiens, du XVIème au XXIème siècle.

  • Sempre ai confini del verso. Dispatri poetici in italiano est une anthologie nécessaire aux lecteurs et à la critique littéraire afin de suivre et accompagner la révolution qui est en cours dans la poésie italienne. Il s'agit des résultats d'une avant-garde littéraire qui est en train de vivifier la littérature de ce siècle.

  • Tranche d'âge : 5 à 7 ans Thèmes : différence, tolérance, connaissance, culture, plaisir de lire Les livres ont disparu du royaume Libre et Rit . Et si l´ ogre les avait volés ? Le Prince offre une récompen

  • Peu exprimés et analysés dans les oeuvres gréco-romaines, les sentiments d´Éros et d´Éris sont au coeur des oeuvres poétiques. C´est dans une perspective comparatiste et novatrice que les textes réunis par Sandrine Coin-Longeray - après le colloque de Sa

  • Tranche d'âge : 5 à 7 ans Thème :
    Découverte de la culture indienne Bombay Waouh ! Le cri du coeur garanti pour celui qui s´aventurera dans les rues de Bombay, ville des rencontres saugrenues et miraculeuses, sur les traces de

  • Avec sa Corne d'abondance (Cornu copiae), Niccol Perotti (1430-1480) a fondé la lexicographie moderne. Cette somme de la culture antique a été préparée par une correspondance philologique ici établie scientifiquement, traduite et commentée, qui pose le problème de l'édition des textes antiques au moment où naît l'imprimerie en proposant une censure philologique avec quelques principes de critique textuelle et en ouvrant une vaste controverse sur Pline l'Ancien (Lettre à Guarnieri, 1470, et réplique de Vitelli, 1472/1473). Elle s'insère aussi dans une controverse sur Martial (Lettre à Pomponio Leto, 1473) et traite de la dénomination de diverses espèces végétales et animales (deux lettres au cardinal Ammannati, 1470/1471). Par ces lettres, nous entrons dans l'ambiance culturelle de la Rome du second Quattrocento avec ses banquets et ses controverses philologiques.
    Jean-Louis Charlet est professeur émérite à l'Université Aix-Marseille et ancien président de l'International Association for Neo-Latin Studies. Il est spécialiste de latin tardif, médiéval et humaniste (poésie, métrique, lexicographie, philologie et critique textuelle).

  • Cet ouvrage interroge la traduction en tant que source de création. Par de nombreux exemples empruntés à des périodes ou cultures diverses, tant européennes qu'extra-européennes, il décrit le périmètre créatif de la traduction. L'objectif est d'observer les phénomènes d'augmentation, d'appropriation, de domestication, d'équivalence ou d'imitation à l'oeuvre dans la traduction, tout autant que l'ambivalence constante vis-à-vis de la propension créatrice qu'ils révèlent. Dans cette tension inhérente à la traduction, ce sont aussi les questions de la créativité et de la liberté du traducteur qui sont interrogées par des approches plurielles : traductologiques, philosophiques, historiques, littéraires ou même artistiques. Elles mettent en avant les mécanismes lexicaux, structuraux ou génériques permettant à la traduction de fonctionner en tant que source de création et de produire, comme par écho, des oeuvres toujours multiples.

  • Le très souriant Emmanuel Delettres, auteur dramatiquement reçu à l'Agrégation, a connu plus d'un échec retentissant.Non content d'avoir été classé 1er à l'écrit, Emmanuel Delettres eut le privilège d'être déclassé à l'oral. Arborant fièrement son titre de Premier collé de France, cet artiste de l'échec a voulu communiquer à tous sa joie de rater. Arrivé dernier ex aequo avec une dizaine de candidats, Emmanuel Delettresn'a pu garder pour lui seul ce singulier essai. Obligé de redoubler pour vivre, il n'obtient le précieux parchemin qu'à la cinquième tentative.C'est donc dans l'allégresse que ce livre a été composé. Fort de son entreprise unique, Emmanuel Delettres,ce virtuose du revers, veut partager, aujourd'hui, avec d'autres, son « insuccess story » et les aider ainsi à rater brillamment leur Agrégation.Il souhaite surtout aider sa complice Olive d'Aix-Hercice, qui vient juste d'être admissible après sept essais infructueux et s'apprête, autant que faire se peut, à échouer une nouvelle fois. Peut-être une dernière fois.Sans doute, une dernière fois.


  • Par l'examen des images récurrentes des oeuvres de Carlo Dossi, Edwige Comoy Fusaro montre que l'écriture de l'auteur procède d'une tension cosmogonique, bien que son univers littéraire se présente d'emblée sous des dehors satiriques. L'image joue un rôle de premier plan, car l'écriture de Dossi est une écriture des « images de choses », comme il l'écrit lui-même dans
    Amours
    . Héritier de la tradition rabelaisienne ou lombarde, Dossi décline ainsi la nostalgie et la mélancolie
    scapigliate
    sur un mode euphorique, avec originalité et brio.

  • Le titre de ce volume de mélange en hommage à Denis Ferraris, Le rire et la raison, voudrait rappeler l'envergure de son interrogation critique, tendue entre l'analyse des effrois de la conscience, de la lucidité souvent inquiétante de la raison, et ces antidotes que sont l'ironie et l'humour. Les auteurs des contributions analysent des représentations et des formes de la littérature italienne des XIXe et XXe siècles, mais aussi des pratiques d'écriture, des langages, des thèmes iconographiques, des oeuvres cinématographiques et des débats historiographiques. Ils partagent tous le même plaisir pour le jeu de l'écriture qui jamais ne peut s'interrompre, car ce qui compte dans ce jeu, ce n'est pas de deviner l'exacte combinaison des signes, c'est de toujours s'essayer à leur association infinie.

  •  Les contributions réunies dans ce volume sont le fruit d´une journée d´études qui s´est déroulée à Paris à l´INHA en janvier 2011. Elles se proposent d´étudier, dans toute leur variété, les représentations de la guerre dans le théâtre italien du XVIIe siècle.

  • Les travaux, entamés depuis quelques années dans le cadre d'ALLHIS s'attachent à mettre en avant les sources, manuscrites ou non, et à montrer leur nature dans de nouveaux documents où elles apparaissent de façon plus ou moins explicite. Après avoir envisagé la source comme autorité, comme élément à détourner dans un discours autre, nous nous sommes dernièrement attardés sur la traduction puis désormais sur la source comme re(s)-source, pour apprécier les enjeux d'une découverte ou redécouverte, d'un texte, littéraire ou non, et en livrer les différentes modalités

  • La fleur jaune et l'arbre parlant est une comédie amère. Structurée en quatre tableaux complémentaires, elle présente cinquante-trois personnages ou groupes de protagonistes. Elle met en scène un photographe visionnaire, autrefois exploité par ses pairs pour ses qualités professionnelles, et désormais protégé par deux secrétaires bienveillants. Le maître photographe finit par renier le monde dont il a pourtant dessiné les contours grâce aux pouvoirs incantatoires dont seraient dotés ses instruments. Ses deux jeunes assistants le secondent depuis qu'une cécité l´a affecté. Le maître désire à présent tourner la page d´un passé prometteur mais illusoire, et veut participer à la genèse d´un nouveau monde dominé par le cosmos. Un nouvel ordre social finit par être mis sur pied autour de créatures mystiques et de personnages farfelus. Ce monde est présidé par deux plantes incroyables : un arbre argenté et une fleur dorée.

empty