Romance

  • Que cache Fabrice à son épouse Jo ?
    Jo part à Dakar pour rejoindre Fabrice, son mari, qui y travaille depuis deux ans en tant que cadre dans une entreprise. Elle fait connaissance avec la vie d'expatriée. Mais très vite, le comportement de Fabrice l'intrigue. Que lui cache-t-il ? La rencontre avec un jeune ingénieur va rebattre les cartes et lui redonner courage et espoir. De découvertes en révélations, la voilà entraînée malgré elle dans un périple qui lui donnera la clé de l'énigme.
    Suivez les aventures de Jo, femme d'expatrié à Dakar, entraînée malgré elle dans une périple qui la mènera de découvertes en révélations.
    EXTRAIT
    En trois ans de mariage, nous n'avons habité que six mois ensemble. Très vite l'Afrique me l'a ravi. Je l'entends encore entrer dans la cuisine, de son grand pas assuré, une lueur maline dans l'oeil :
    - J'ai une promotion inespérée. Dakar ! Ça te dit ? Nous partons dans trois mois...
    - Quoi ! Mais... Je ne peux pas quitter mon poste comme ça.
    Le premier moment de stupeur passé, j'avais vaguement protesté contre la soudaineté de la nouvelle, contre ce virage que je n'avais pas prévu. Il avait balayé mes pauvres petits arguments d'un haussement d'épaules assorti d'un baiser ardent :
    - Jo, c'est la chance de ma vie ! L'occasion ne se représentera pas, il ne faut pas la laisser passer ! Tu demanderas un poste au lycée français de Dakar...
    - Mais... je ne peux pas partir en cours d'année.
    - Au début, j'irai seul, en éclaireur. Le temps de trouver un logement décent. Tu me rejoindras ensuite. »
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Christine Antheaume a travaillé dans le secrétariat, la publicité et l'enseignement. Elle vit à Port Sainte Marie, village du Lot et Garonne dont elle est la correspondante de presse.

  • Le parcours d'un couple dont l'histoire devient le patchwork de leur plus beaux souvenirs, abîmés par les trous du silence.
    C'était près de l'Yerres est la relation d'un homme et d'une femme qui s'aiment mais sont bientôt séparés par le temps, les malentendus et la rivière qui coule, les entraînant dans un lit qui n'est plus celui de l'amour mais de l'absence... Alors leur histoire devient le patchwork en lambeaux, de leurs plus beaux souvenirs, avec les trous vertigineux du silence et les dernières fulgurances d'un désir qui n'obéit qu'à sa loi, et sécrète autant le plaisir que la souffrance, mais surtout la souffrance.
    Je ne suis pas certaine d'avoir écrit cette histoire. Je crois que la rivière, les arbres et les pierres l'ont racontée tout aussi bien que moi. Moi, j'ai juste crié vers l'homme que j'aime, et tous les mots qui sont dans ce livre ne sont qu'un peu d'écume et de peine perdue, au fil de l'eau et des jours où nous étions passés.
    Plongez dans un roman sentimental poignant, et découvrez la relation d'une homme et d'une femme qui s'aiment mais sont bientôt séparés par le temps et les malentendus.
    EXTRAIT
    ...Et rien que de regarder les courbes douces de son corps ramassé dans le sommeil, nu et livré comme celui d'un enfant, je me sentais le coeur d'une mère tout autant  que celui d'une amante. Et c'est ce matin-là, ma hanche contre la sienne, veillant presque sur son sommeil, que je compris qu'il y avait deux Romain. Je veux dire le Romain endormi contre moi, dont j'aimais la peau veloutée et le regard tendre, celui qui me disait qu'on était si bien ensemble... et l'autre le lointain, le sauvage, le dur. Celui qui disait qu'il n'aimait rien ni personne, qui ne vivait que pour ses pierres, que j'allais espionner de temps en temps ! Le Romain qui n'avait pas une parole pour moi. Et le plus terrible, c'est que je me demandai si je ne les aimais pas tous les deux...C'était comme si j'avais jeté une pièce d'argent, tantôt sur son revers, tantôt sur la médaille.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Marie Allain, née à Nice, diplômée en Lettres, vient de publier un essai romancé sur Saint-François d'Assise (éditions Lanore), ainsi qu'une pièce de théâtre: Le péché d'Ève (éditions l'Harmattan). Elle est aussi auteur de livres pour enfants. Professeur et comédienne, elle a également travaillé pour différentes radios et monté des pièces en Italie, avec sa propre compagnie : Colpo di Scena.

  • Fragments

    Hervelyne Fauve

    Une jeune femme recouvre sa propre existence avec les lambeaux de la vie d'une autre, et tout bascule...
    Fragments est l'histoire d'une contagion passionnelle par le biais de la lecture, sur fonds de lutte contre le nucléaire.
    Dora, une femme blessée par la vie, dépressive, se retire loin de tout pour écrire dans l'espoir de guérir ; des pages et des pages, tous les jours. A les piller clandestinement, Millie, une employée ordinaire, ne pourra s'imprégner que de quelques bribes, de fragments d'une passion étrangère ; et cette lecture précipitée va devenir une nécessité dans le vide de sa vie. Millie va en arriver à recouvrir  sa propre existence avec les lambeaux de la vie d'une autre, et tout va basculer.
    « ...A lire ces bribes chargées de passion, Millie s'est enflammée, se sentant dès lors source d'une force inconnue ; un amour sans cible, sans branche où se poser(...)  Pour qui cet élan fabuleux qui la submerge ?( ...) Est-il possible d'aimer passionnément... personne ? Ou est-ce seulement le germe d'une grosse mélancolie ? » « ? Vous savez, je n'ai jamais écrit que des articles, des reportages. Quelle que soit la passion qu'on éprouve pour une forme artistique, on ne s'improvise pas sculpteur, ou peintre ou... écrivain... Écrire à ce niveau-là représente une telle entreprise, une telle maîtrise, de la langue, bien sûr ; mais surtout de la composition, du temps... Je n'en serais sûrement pas capable, bien que j'y aie souvent songé.  Cet univers me fascine, c'est vrai, mais lorsqu'on se met à écrire, on se rend compte, si on est lucide, qu'on se met très vite à dire des choses insignifiantes... Les choses importantes, pleines, se retrouvent noyées dans une logorrhée qui ne sert peut-être qu'à cacher une vacuité de la pensée. »
    Découvrez l'histoire d'une contagion passionnelle par le biais de la lecture, sur fonds de lutte contre le nucléaire.
    EXTRAIT
    Quelques feuilles de papier jonchent le tapis devant la table de chevet, dont les pliures montrent qu'elles ont été piétinées plusieurs fois.
    Dora regarde sans les voir ses mains nerveuses et sèches ; elle a retiré les divers anneaux d'argent qui ornaient ses doigts, et ce déshabillage leur confère une sorte de légèreté à laquelle il faudra s'habituer ; près d'elle, sur le lit, des dépliants à en-tête d'hôtels divers et de maisons de convalescence.
    Un sac de voyage à moitié rempli bâille près de la porte d'entrée. Le taxi au bas de l'immeuble s'est signalé par trois coups de klaxon brefs, comme convenu au téléphone. En fait, quitter cet appartement niché au bas de la Butte Montmartre s'avère plus facile que prévu : elle n'a fait le plus souvent qu'y passer rapidement.

  • Reconstruire sa vie après la perte de l'être aimé.
    Camille, jeune archéologue - qui s'était établi au Pérou avec sa famille - décide de revenir en France avec ses deux enfants après le décès de son épouse, Alma. Il arrive chez ses parents après dix ans d'absence. Il y reçoit un accueil mitigé. Sa mère et son frère Valentin, devenu prêtre, semblent heureux de le revoir. Sa soeur qui le connaît à peine se montre plus distante. Quant à son père, c'est comme s'il n'avait plus de fils. Camille cherche rapidement un appartement pour quitter l'ambiance tendue de la maison parentale. Il souhaite renouer des liens avec sa famille mais sait que le chemin sera difficile. En attendant, il fait la rencontre de Roxanne, institutrice et mère d'une fillette de l'âge de sa fille. Il sympathise avec elle et la revoit à plusieurs occasions et se lie d'amitié avec l'une de ses étudiante-stagiaires Lucie. La prise en main du service archéologie d'Orléans se révèle délicate car il doit remettre toute une organisation sur pieds. Toujours obsédé par sa femme, Camille cherche du réconfort auprès de Juan, le frère d'Alma à qui il téléphone de temps en temps et auprès de Valentin qui, bien que plus jeune que lui, semble avoir une bonne expérience de la vie, l'écoute et parvient à trouver les mots justes pour le réconforter. Il s'inquiète aussi pour ses enfants.
    Entre de trop courtes heures de sommeil, Camille « parle » à Alma comme si elle était encore là. Il parvient à se motiver grâce à son métier qui le passionne et à Lucie, avec qui il est devenu assez complice. ... La vie redeviendrait-elle possible sans Alma ?
    Plongez dans ce roman sentimental simple et émouvant, et découvrez le destin de Camille, jeune père de famille veuf.
    EXTRAIT
    Je regarde les immeubles se matérialiser peu à peu et je soupire. Ca y est. Nous voilà à Paris. Je ne suis pas sûr de la raison qui m'a poussé à revenir. Pas que ce boulot ne m'enchante pas. Au contraire. Et c'est toujours flatteur d'être appelé par des mecs hyper importants qui vous supplient de venir pour les aider, parce que vous êtes le meilleur.
    - Cuando llegamos Papá ?
    - Maintenant il va falloir faire l'effort de parler français, Leandro.
    - Como se dice llegamos ?
    - C'est le verbe arriver.
    - Quand nous arrivons ?
    - Je t'ai déjà expliqué, ça...
    - Quand arrivons-nous ?
    - C'est bien, Leandro... Nous sommes presque arrivés, là. Ca ne va plus être très long.

  • Il a brûlé ma maison

    Julie Grimmard

    Découvrez l'histoire d'une jeune femme qui a trouvé la force de quitter un homme violent et sadique, mais qui souffre toujours de son emprise...
    Dans cette année en France de prise de conscience médiatique concernant les violences conjugales, surprise par autant de mauvaise foi et de tabous, je me suis décidée à écrire, à raconter comme pour ancrer dans la conscience collective ma propre prise de conscience d'une société qui s'insurge, en apparence seulement, contre cette violence familiale.
    J'ai décidé de me raconter, douloureuse thérapie, pour partager ma faiblesse, ma douleur, mon angoisse et ma culpabilité.
    J'ai quitté il y a plus de deux ans un homme violent, physiquement parfois, psychologiquement souvent.
    J'ai ainsi ouvert la boîte de Pandore réveillant la colère d'un homme qui n'a depuis d'autre ambition que d'anéantir ma vie, détruisant par la-même celle de nos deux jeunes filles, de six et sept ans.
    Dans cette spirale négative notre État Providence n'offre pas grand soutien et je me heurte à bien des murs.
    Liberté, égalité, fraternité ne semblent être qu'un leurre remplacé, entre autres, par des voisins sourds, et des forces de l'ordre perplexes.
    La société doit changer, ce tabou doit être levé.
    Ce récit biographique bouleversant vous mènera sur les traces de Julie : une femme qui a eu la faiblesse de tomber amoureuse de la personne qu'il ne fallait pas...

  • Le coeur de Lea

    Chantal Meyer

    Une saga familiale dans le monde de l'édition, rythmée et pleine de rebondissements.
    A peine diplômé d'une grande école et aussitôt nommé Directeur Général des éditions Sulyvane, Maxence Parentin a tout pour être heureux : un physique à faire pâlir d'envie la gent masculine, des conquêtes féminines, des amis fidèles et une famille bienveillante. Une vie merveilleuse dans un monde de privilégiés ? Ce serait sans compter quelques ombres au tableau...
    L'emblématique entreprise familiale, illustre et historique dans la ville de Metz va être éclaboussée par un scandale sans précédant. Entre sexe, drogue, tensions familiales et secrets, Maxence va se brûler les ailes et y laisser des plumes... jusqu'au jour où Léa entre dans son bureau, dans sa vie, dans son coeur. Léa, jeune auteur se révèle être son miroir.
    L'emblématique entreprise familiale est éclaboussée par un scandale : Maxence va-t-il réussir à y faire face ?
    EXTRAIT
    Les yeux rivés sur mon ordi, voici près de deux heures que je ne parviens plus à me concentrer sur mon travail, la cause : trois jours merveilleux.
    L'amour se présente à nouveau, il est là qui résonne. Rencontrés par hasard au détour d'un regard, les yeux vert amande, ceux de Léa.
    Une semaine s'est écoulée, j'ai soif de la retrouver. De nombreuses fois je me remémore la scène. J'ai l'impression d'être redevenu un gamin, un jeune puceau. J'ai peur, j'en deviens presque fou. Comme par magie, Léa a levé mon regard à la vie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    C'est à cinquante ans que Chantal Meyer découvre le don du « Slam ». Elle le pratique au gré de ses rencontres et parfois le met en page. Dire que Chantal est une éternelle sentimentale... Elle a cette générosité de donner, partager... Piquée par le virus de l'écriture, cette autodidacte se met à écrire sa biographie La Chrétienne en Terre d'Islam.
    A présent l'aventure d'un roman lui est apparue comme une évidence.
    Gageons que vous soyez nombreux à rêver de retrouver par cette histoire, votre histoire.

empty