FeniXX réédition numérique (Reclus - La documentation française)

  • Cet ouvrage présente une nouvelle forme d'analyse spatiale, réalisée par traitement d'images à l'aide de la morphologie mathématique. Il propose des outils d'analyses spatio-temporelles, applicables à toute variable se déployant à travers l'espace, qu'elle soit de type démographique, socio-économique, épidémiologique ou végétal. Chaque technique est illustrée par des exemples, et les traitements informatiques sont, par souci pédagogique, décomposés en algorithmes élémentaires. Les images traitées ne se limitent pas aux photographies aériennes et satellitaires. Les cartes, les couches d'information des SIG, les tableaux de données, deviennent également des images. Ici, l'analyse d'images diffère, dans sa démarche, de celle utilisée en télédétection ; il ne s'agit pas de reconnaître des objets à partir de formes visibles mais de déceler des structures à partir d'objets connus, et d'expliciter celles-ci. Deux méthodes d'analyse spatiale sont exposées. La première privilégie la mesure, et a pour but de décrire - quantitativement - des structures à partir de transformations d'images ; la deuxième a pour finalité l'obtention d'une forme, qui révèle les relations invisibles tissées entre les objets, qui informe - au sens éthymologique - la structure recherchée.

  • Cet ouvrage présente une nouvelle forme d'analyse spatiale, réalisée par traitement d'images à l'aide de la morphologie mathématique. Il propose des outils d'analyses spatio-temporelles, applicables à toute variable se déployant à travers l'espace, qu'elle soit de type démographique, socio-économique, épidémiologique ou végétal. Chaque technique est illustrée par des exemples, et les traitements informatiques sont, par souci pédagogique, décomposés en algorithmes élémentaires. Les images traitées ne se limitent pas aux photographies aériennes et satellitaires. Les cartes, les couches d'information des SIG, les tableaux de données, deviennent également des images. Ici, l'analyse d'images diffère, dans sa démarche, de celle utilisée en télédétection ; il ne s'agit pas de reconnaître des objets à partir de formes visibles mais de déceler des structures à partir d'objets connus, et d'expliciter celles-ci. Deux méthodes d'analyse spatiale sont exposées. La première privilégie la mesure, et a pour but de décrire - quantitativement - des structures à partir de transformations d'images ; la deuxième a pour finalité l'obtention d'une forme, qui révèle les relations invisibles tissées entre les objets, qui informe - au sens éthymologique - la structure recherchée.

empty