Mathématiques

  • Si les mathématiques étaient un genre littéraire, ce serait certainement la poésie. L´élément poétique peut venir par l´apparition d´éléments étrangers et inattendus dans un texte.On peut trouver une certaine beauté aux mots qui surgissent avec leur charge de mystère dans un dialogue où ils n´ont rien à faire. Ils appartiennent à une autre langue. C´est un peu comme quand vous écoutez une chanson dans une langue étrangère à laquelle vous ne comprenez rien et que vous y percevez une force tout à fait mélodieuse et mystérieuse.

  • Voilà donc une illustration de l'art de faire des mathématiques : jouer avec des motifs, remarquer des tendances, imaginer des conjectures, chercher des exemples et des contre-exemples, être inspiré pour inventer et explorer, fabriquer des arguments et les analyser, et soulever de nouvelles questions. C'est tout cela à la fois. Je ne dis pas que c'est vital, car ce ne l'est pas. Je ne dis pas que cela va guérir le cancer, car ce n'est pas le cas. Je dis juste que c'est amusant et que cela m'apporte du plaisir. De plus, c'est complètement inoffensif. Quelles sont les activités humaines dont on pourrait en dire autant ? Dans cet essai, Paul Lockhart se désespère de la manière dont les mathématiques sont enseignées dans nos écoles et vues par le grand public. Les mathématiques sont un art, un acte créatif, et nul ne devrait être privé de leur beauté. Livre illustré de 136 pages - Illustrations de Jérôme Poloczek.

empty