Langue française

  • Aurèle est ravi. En décrochant un stage de cinq semaines loin de chez lui, il va pouvoir prendre le large et s'éloigner de sa mère vraiment collante. Là-bas, c'est un tourbillon qui l'attend. Il travaille sur un incroyable chantier au bord des fjords, découvre un tout autre monde que le sien. Et surtout, très vite, il fait la connaissance de Matthias, dont le regard bleu pur et le charisme de dingue l'électrisent instantanément. Aurèle a beau savoir qu'il est en couple avec une fille, impossible de ne pas penser à lui ou de passer à autre chose.
    Et si c'était le moment d'assumer qui il est ? D'oser se dévoiler ? De faire chavirer l'iceberg, en quelque sorte ?
    Une histoire d'amour solaire qui va vous faire chavirer de bonheur.

  • Frère ! Nouv.

    Eddy et Diego sont deux gamins des cités, deux frères. L'un danse, l'autre deale : à priori, tout les sépare. Pourtant, tous deux nourrissent le même rêve : celui de changer de vie, de voir plus grand.
    Et comme souvent dans la vie, il n'y a pas de bon ou de mauvais garçon : le courage et la droiture ne sont pas là où on croit.

    L'affection entre les deux frères n'est jamais dite, mais on la sent de plus en plus présente, pudique et forte.
    Deux frères, deux points de vue : chacun avec ses rêves et ses envies d'ailleurs.
    Les clichés sur les cités démontés avec subtilité.
    Bien vu, dynamique, souvent drôle.
     

  • Léa entre dans un lycée où elle ne connaît personne. Timide, elle noue des liens avec un garçon de sa classe grâce à qui elle espère être acceptée.
    Lors du premier cours d'histoire, elle découvre Mr. Fauchon qui manque d'autorité et dont les élèves se moquent jusque sur les réseaux sociaux. Léa adore pourtant cette matière, mais défendre un prof contre tout le monde, c'est impossible. Jusqu'où est-elle prête à suivre ses « amis » ?
    Un roman qui parle :

    de l'importance d'être intégré à un groupe pour les ados
    des ravages de l'effet de groupe
    du harcèlement d'un prof, du point de vue des suiveurs
    La Meute est inspiré d'une histoire vraie vécue en classe de Seconde :
    « L'idée de ce roman m'est venue d'un souvenir angoissant de Seconde. Un de nos profs, peu autoritaire, était malmené par certains élèves provocateurs. Nous y assistions sans réagir, personne n'osait s'opposer à ces leaders. En en parlant autour de moi, je me suis rendue compte que de nombreuses personnes avaient vécu cette situation et que ce type de harcèlement méritait d'être abordé dans un récit destiné aux ados. » Adèle Tariel, autrice

  • A Fonfroide, petit village niché au coeur des montagnes, l'arrivée des loups ne laisse personne indifférent. Ni les habitants du village qui s'entre-déchirent. Ni Benjamin, qui y voit un bon sujet de documentaire pour son concours d'entrée à Lumen, prestigieuse école de cinéma. Ni Abel, qui cache derrière ses crises d'angoisse et son agoraphobie, un bien étrange secret. Ni Mathilda, envoyée chez sa tante pour prendre du recul, après que tous ses amis lui ont tourné le dos.
    Laissez-les vous raconter leur histoire, car, à Fonfroide, le temps des bouleversements et des métamorphoses est arrivé.

  • Batool est repérée un jour dans un supermarché pour participer à une émission de télévision : Le dernier survivant. Elle est ravie et donne tout lors de l'entretien afin de montrer sa détermination. Elle est sélectionnée et participe à l'émission, avec d'autres jeunes de son âge. Une fois le tournage achevé, Batool rentre chez elle heureuse, et impatiente que ses proches la découvrent à l'écran. Rien ne se passe comme prévu car le montage sans pitié des images de l'émission font dire tout et n'importe quoi aux participants. Et c'est Batool qui obtient le rôle de la méchante. Une phrase sortie de son contexte, et c'est toute sa vie qui s'effondre... Elle est insultée en permanence sur les réseaux sociaux et dans la rue, et vit un enfer. Si sa famille la soutient, nombre de ses amis lui ont tourné le dos sans chercher à comprendre la situation. Batool n'a d'autre choix que de s'éloigner du mensonge qui la tient prisonnière.

    Un récit efficace sur un thème d'actualité important pour les adolescents : les fake news.
    Toute la mécanique des glissements des réseaux sociaux qui conduisent à détruire une identité et une réputation.
    La plume vive et acérée de Julien Dufresne-Lamy, auteur chez Actes-Sud Junior et Belfond.
    ++ Une fiche pédagogique accompagnera le lancement de ce nouveau Presto.

  • Chaque jour, Ludo est bousculé, moqué, humilié par six garçons de son collège. Chaque jour, il encaisse. Les intimidations, la peur, et même les coups.
    Jusqu'où iront-ils ? Quelle sera l'issue ?
    Et si, alors que tout semble désespéré, restait un souffle, une promesse d'équilibre ?
     
    Un cri à la première personne qui fait vivre la violence de l'intérieur. Un roman indispensable qui décrit le harcèlement scolaire avec justesse.

  • Imaginez une île au relief escarpé. Tous les deux ans s'y déroule le « trek du Pownal », une course en montagne suivie par des milliers d'internautes. Trente concurrents prennent le départ cette année, en autonomie presque totale. Pour la plupart d'entre eux, tenter l'aventure, c'est caresser l'espoir de quitter l'île. Pour Juno, l'argent de la victoire est surtout le seul moyen de sauver sa famille du naufrage.
    Elle sait que, avant elle, d'autres se sont gravement blessés sur le parcours. Elle sait qu'il lui faudra affronter les crêtes vertigineuses, les dangers de la forêt, les bêtes sauvages, les autres concurrents et leurs redoutables stratégies.
    Mais est-elle préparée à la douleur quotidienne, aux souvenirs qui anéantissent ? À tout perdre si elle ne gagne pas ?
    À l'épreuve de sa propre détermination, Juno entame sa traversée pour y apprendre l'amour qui sauve et la dure marche du monde.

  • Après un accident de voiture qui l'a complètement défiguré, Igor se mure dans le silence et la colère. Rhéa, elle, sombre dans le chagrin après le suicide de son petit-ami. Tous les deux pianistes, ils reprennent doucement goût à la musique chacun de leur côté grâce à un professeur hors du commun, Fred. Original, compréhensif et patient, aimant le thé et la culture chinoise, Fred apprivoise ses deux protégés tout en douceur, avec beaucoup d'intelligence. Il finit par leur proposer de travailler ensemble sur un morceau à quatre mains, pour les mettre en relation. Cette rencontre arrangée, mais inespérée, va aider Igor à sortir enfin de son isolement et Rhéa à se reconstruire.

  • Ma mère m'a mis le deal entre les mains dès la fin du premier trimestre de seconde : soit je remontais ma moyenne générale de deux points, soit j'étais inscrit d'office à une option cette année.
    Il aurait suffi que je bosse un peu... Mais ça ! Faut croire que mes profs ont raison, je suis partisan du moindre effort. Le seul truc auquel j'ai échappé, c'est d'aller faire du russe ou du badminton dans un lycée à l'autre bout de Paris. Quitte à me taper une option, je voulais pas me faire des transports en plus.
    Résultat des courses : LSF.
    - Quoi ? j'ai dit la première fois que ma mère m'a parlé de ça.
    - LSF, langue des signes française.
    - Mais pour quoi faire ? C'est pour les sourds, la langue avec les mains. Je suis pas sourd. Franchement, j'ai même jamais croisé un sourd de ma vie. A quoi ça va me servir d'apprendre la LSF ?
    - A avoir des points au bac !
    - Mais maman !...
    Tim débarque sur la planète sourde avec ses gros sabots. La rencontre est tour à tour drôle, étonnante, émouvante... Parfois même bouleversante.

  • Éric Boisset confie ici quelques-uns de ses meilleurs souvenirs d'adolescence, entre sueurs froides, grosses hontes et fous rires avec ses potes.
    Tour à tour, Éric se mesure aux meilleurs skateurs du parc, réinvente les pires blagues en plein supermarché, devient malgré lui complice d'un copain spécialiste du vol à l'étalage. À ses parents, il ne dit jamais rien, ou presque...
    Et ses déboires lui remettent toujours les idées en place... jusqu'à la fois suivante ?

  • Maël est un prince d'Irlande bon et juste. Mais le jour où le perfide Kasfaden trahit sa famille, il ne s'échappe qu'en subissant un sort qui le transforme en mouche. Le voilà sauvé : il redeviendra humain à la tombée de la nuit... s'il survit jusque là. Car, n'écoutant que son courage, Maël a juste le temps de débarrasser le château du traître en se glissant dans sa trachée, avant de se faire écraser sous une botte.
    Pourtant, ce n'est que le début de l'aventure pour lui : de mouche il devient cerf, puis tige de lin, saumon, pou, et ainsi de suite. Vivant dans la forêt, voguant au gré des mers ou remontant les rivières, Maël découvre son pays tel qu'il ne l'a jamais vu, mais toujours il retourne au château de ses parents. Le jeune prince apprendra à devenir un dirigeant respectueux de tout être, car le secret pour redevenir humain pourrait bien résider dans la forme de vie la plus insignifiante en apparence...




    Écrit à la première personne pour mieux nous immerger dans l'histoire


    Un univers celtique empreint de magie, de nature et de poésie, où tout devient possible


    Un récit plein d'espoir pour être attentif à tous les êtres vivants

    La collection Presto acceuille des textes courts de création et d'auteurs de renom à destination des lecteurs du début de collège (6e-5e), rebutés par la lecture ou mis en difficultés par les romans trop longs.

    des intrigues courtes et intenses, correspondant aux préoccupations des 10-12 ans.
    un style vif, prenant et simple.

    Une collection de récits courts, abordables, parfaitement adaptés aux collégiens en difficultés avec la lecture, propices à un travail en classe.

  • Alors que Jo Hoestlandt a douze ans, sa vie prend un nouveau tournant. Son père, représentant de commerce, décide de quitter son travail pour s'occuper d'un hôtel-restaurant en pleine campagne avec sa femme. Jo aimait leur petit appartement HLM douillet, elle aimait ses amies, adorait son cours de danse. Et soudain, tout bascule. La voici déracinée. Dans un monde où elle se sent loin de tout, une campagne où les hommes sont rudes avec les bêtes, où les filles de son âge ricanent sur son passage et se moquent de son accent pointu, où ses parents sont toujours débordés et où son petit frère et sa soeur, eux, sont très heureux... Elle tente de raconter "à quelles stations s'est arrêté le train de son enfance sur la mystérieuse ligne de vie"... Car, en définitive, même si certaines de ces étapes ont été difficiles, à chaque fois la toute jeune Jo a franchi le cap de l'étrangeté, de la différence, de la nostalgie, de l'adaptation, de la sensibilité aux êtres vivants, du silence, de l'innocence, de l'amour, de Dieu même aussi, jusqu'au cap, salvateur, de la résolution d'écrire !

    Un texte intimiste précieux où l'auteure convie ses jeunes lecteurs à entrer dans les coulisse de sa vie, à ce moment crucial où elle bascule de l'enfance dans l'adolescence.
    Une "confession" , qui permet de découvrir tout ce qui, dans sa jeunesse, a conduit Jo Hoestlandt à devenir écrivain.
    Une langue vive, un franc-parler qui donnent un sel particulier à ces épisodes d'une adolescence contre son gré à la campagne.

  • Sara n'est pas très bien dans sa peau et subit un peu sa vie de collégienne. Elle vit dans une cité, seule avec sa mère et son petit frère. Son père est parti quelques mois plus tôt. Elle n'a pas vraiment compris s'il s'agissait d'un vrai voyage ou d'une séparation. Son quotidien s'illumine enfin un jour avec l'arrivée du nouvel apprenti du boulanger. Sara en tombe follement amoureuse, et coup de chance, elle lui plaît aussi beaucoup. Mais Sara n'a encore que quatorze ans, et lui dix-sept... Le coeur battant, elle se cache de sa mère pour pouvoir le voir, et ne supporte plus ni la jalousie ni la curiosité intrusive de Margot, sa meilleure amie tapageuse. Et quand sa mère découvre enfin que Sara voit M dans son dos, l'orage éclate, aussi fort que ce premier amour.



    L'histoire très touchante d'un premier amour, fort, pudique, et le poids du regard maternel.


    Une adolescente à la voix juste et sincère, empêtrée entre la tristesse de la séparation de ses parents et son envie d'être aimée, et d'être heureuse, tout simplement.


     

  • Charles, douze ans, vit en plein coeur de Paris. Un jour, en sortant du collège, pris d'une grosse faim, il vole une pomme sur l'étal d'un marchand. Le voilà aussitôt poursuivi par le vendeur furieux, auquel va s'ajouter très vite toute une foule de gens. Et plus Charles court, plus la masse de ses poursuivants enfle et grossit ! À sa grande stupéfaction, ils sont bientôt des dizaines, des centaines, même, à chaque coin de rue. Au bout de quelques minutes, la police surgit d'un peu partout, et des CRS tentent de lui barrer la route. Heureusement, comme il connaît bien le quartier, Charles arrive à se tirer de la nasse.
    Au hasard de sa course, il finit par croiser son sémillant parrain, Jérôme, qui lui explique qu'il n'a pas à s'en faire et l'emmène en toute décontraction rejoindre la cohorte des gens qui hurlent, le poing levé, prêts à partir grossir les rangs des manifestants qui ont pris Paris. Charles a cru qu'on voulait le lyncher pour une pomme, il a juste été témoin du démarrage des événements de mai 68.

  • "Notre coin, c'était la planque de Shiva et la rue aux échoppes qui menait à notre terrain de jeux avec notre arbre millénaire au milieu. Notre coin était en ruine et simple comme un signe de main le matin, mais je l'aimais. Y rester sans Shiva, c'était crever. Si je ne partais pas, j'allais finir par me coucher près de la mendiante que les touristes croyaient morte, j'allais m'allonger près d'elle et pleurer jusqu'à ce que le soleil me tue pour de bon."
    Shiva et le narrateur sont amis, amis pour la vie. Deux gamins des rues en Inde, qui survivent en chapardant l'un pour l'autre des petits pains, des chapatis. En jouant, en volant, et en rigolant beaucoup. Mais un jour, Shiva est renversé par un camion et meurt. Le narrateur est foudroyé par cet accident. En souvenir de ce presque frère, parce qu'il ne sait plus quoi faire dans la ville où il a grandi, il décide de rejoindre la ville sainte de Vârânasî, où Shiva rêvait d'aller. Et en chemin, le garçon va rembourser sa dette, et voler pendant ce long voyage les dix chapatis qu'il doit à son meilleur ami, et continuer de lui parler pour se donner du courage et pour rester en vie.

    Un texte vibrant et bouleversant sur le deuil et une amitié à nulle autre pareille.
    Une écriture happante, rapide, à la fois poétique et crue.

  • Ballottés au gré des affectations successives de leurs parents militaires, Alec et sa soeur Beryl sont un peu livrés à eux-mêmes. Complices et inséparables, ils aiment repousser leurs limites et tenter des expériences dangereuses, quitte à enfreindre les règles de la société sécuritaire dans laquelle ils vivent. Et quand la famille échoue dans une petite ville perdue au milieu de la forêt, à des kilomètres des tripots clandestins, des salles d'arcade et de toute animation, l'ennui les gagne...
    Un soir, ils subtilisent l'arme de leur père et vont s'amuser en cachette à tirer dans les bois. Des camarades de classe qu'ils n'attendaient pas les rejoignent. Leur séance s'achève par une détonation au loi, qui sème la panique.
    La police se présente chez eux dès le lendemain, et leur apprend qu'une jeune fille a été trouvée morte, à côté de là où ils s'entraînaient au tir. Un profond malaise s'empare des habitants... Mais Alec et Beryl, sur le qui-vive, ont l'impression que les autorités ne disent pas tout. Ils démarrent alors leur propre enquête. Envers et contre tous, ils devront se montrer plus soudés que jamais pour résister dans ce monde où tout leur échappe.
    Un thriller haletant, teinté de science-fiction, qui nous emmène aux confins d'un univers angoissant où les repères humains deviennent de plus en plus flous.

  • Cet été, Chloé voulait juste profiter de ses vacances pour ne rien faire. Mais à peine a-t-elle formulé ce voeu simple et raisonnable qu'une avalanche de catastrophes déferle sur la station des Lanches, où elle vit avec ses deux soeurs et des parents fraîchement divorcés. Sa mère annonce un déménagement imminent à Marseille... Son père se balade avec un air déprimé à faire pleurer un régiment de chasseurs alpins et passe ses nuits à danser au Rock Hill Club. Charles Le Guéménec, le plus beau professeur de golf de tous les temps, est de retour. Et comme si cela ne suffisait pas, Jiji, un cousin inconnu, tout juste débarqué de Katmandou en jupe orange, vient réveiller de vieilles histoires de famille. De quoi convaincre Chloé que les parents sont des êtres humains comme les autres. Ou presque.


    Entre cours de Gym Tonic, soirées endiablées en boîte de nuit, disputes, secrets ttroubles, chasse au dahu et premiers émois amoureux, Chloé n'est vraiment pas près d'oublier ce redoutable été 1986 !

  • La mère de Cléo est morte. Les parents de Marin ont divorcé.Paul, le père de Cléo, tombe amoureux d'Inès, la mère de Marin. Le couple décide alors de vivre sous le même toit et embarque dans cette aventure tous ses enfants. Et à eux deux, ils en ont cinq ! Mais vivre dans une famille recomposée n'est pas toujours simple : ni Cléo, ni Marin, les deux aînés, n'ont envie de ces changements... Les premiers temps sont électriques entre les deux adolescents de quinze et seize ans.Cléo rêve de jouer Antigone au collège, Marin, lui, passe son temps à dessiner et à peindre. Peu à peu, ils apprennent à se connaître, à découvrir leur nouvelle fraternité, ainsi que ses limites.Et comme dans la mythologie grecque, le destin s'en mêle. Les flèches d'Eros ne tardent pas à semer le trouble dans leurs coeurs fragiles.



    Une histoire résolument sensible et positive, qui donne la parole à deux adolescents passionnés, entiers, comme on peut l'être à leur âge. Quant aux seconds rôles, ils ne déméritent pas. Riches et attachants, Thibault, Nayla et Thomas sont de vrais et solides amis, de ceux sur qui on peut compter.


    Un roman qui mêle avec subtilité des aspects de la mythologie grecque à des problématiques actuelles, comme les liens unissant les membres d'une famille recomposée.


    Une intrigue moderne qui soulève avec justesse la question tabou de l'amour entre un frère et une soeur qui ne partagent pas le même sang.

  • Alors que des guerres ancestrales resurgissent, Liam et sa soeur Elea partent en quête de leur véritable identité...
    Vivant jadis en bonne intelligence, humains et roomajads, des lézards humanoïdes, s'affrontent désormais de part et d'autre des « pierres de fumée?» dans une lutte sans pitié pour prendre le pouvoir de l'ensemble du royaume.
    Dans ce contexte sombre, Liam et Éléa, des jumeaux aux talents mystérieux, sont enlevés et séparés. Pris dans une guerre dont les enjeux les dépassent, ils comprendront peu à peu ce que chaque camp attend d'eux.
    Dans ce premier volume, les jumeaux pressentent que leur enfance a pris fin. Viendra alors pour chacun le temps d'utiliser ses dons uniques...
    Auteur de la célèbre trilogie d'Arkandias, adaptée en 2014 au cinéma, Eric Boisset a reçu de nombreuses récompenses pour l'ensemble de ses romans. C'est aujourd'hui un auteur incontournable de la littérature de jeunesse.
     

  • Séparés contre leur gré, Liam et Éléa poursuivent leur initiation de part et d'autre des pierres de fumée. Liam s'exerce à devenir maître bâtonnier sur l'île de Porphyria, tandis qu'Éléa apprend la Magie des Souffles à Val Karko.
    À l'heure où trahisons et alliances secrètes mettent en péril le fragile équilibre entre les deux mondes, des révélations inattendues viennent remettre en question tout ce en quoi les jumeaux croyaient. Parviendront-ils à échapper à l'emprise des puissances qui les manipulent et à prendre leur destin en main??

  • La guerre fait rage dans les Royaumes Humains et la résistance s'organise. Alors qu'Eshan est envoyé dans le Septentrion où l'attend le spectre d'un passé douloureux, Gaïr parlemente avec la Guilde Sorcière. De son côté, Éléa, devenue une magicienne puissante, part à la recherche de Liam. Se doute-t-elle qu'au même moment, celui-ci s'apprête à lever le voile sur la tragédie qui a marqué leur enfance ? Qu'il semble loin, le temps de l'innocence, pour les jumeaux de Najal Gann !
    Si les armées humaines luttent vaillamment contre l'envahisseur reptilien, la victoire est loin d'être acquise. En grand secret, Chyle masse déjà ses troupes autour de la forteresse de Mitylia...

  • Bam ! Bam Bam !Les coups redoublent de vigueur. "S'ils parviennent à entrer, nous sommes morts !" Le cerveau de Mouette est sûrement en train de calculer le pourcentage de chance de survie dont nous disposons. Sauf qu'il n'y a pas besoin d'être devin pour ça : elles doivent frôler le néant.

    Dans un monde dévasté par une éruption solaire, une étrange épidémie se répand parmi les décombres, interdisant le moindre contact entre les hommes. Julia, Shawn et Mouette, qui n'avaient jusque-là rien en commun, tentent de survivre ensemble. Mais ils doivent rester sur leurs gardes coûte que coûte pour éviter les mauvaises rencontres : en particulier les survivants devenus agressifs depuis qu'ils ont été contaminés par un mystérieux virus.
    Très vite, Julia, Shawn et Mouette décident de fuir loin des villes. Mais la menace est là, présente partout... Leur cauchemar ne s'arrêtera-t-il donc jamais ?


    Un roman initiatique sombre, mais redoutablement efficace, qui prend à la gorge dès les premières lignes.


    Une mise à l'épreuve de trois jeunes aux qualités très complémentaires, qui découvriront que l'entraide et la responsabilité individuelle sont essentielles pour la survie du groupe.

     

     

empty