Littérature générale

  • Célèbres ou anonymes, Juliette Benzoni nous fait redécouvrir l'histoire de quelques crimes et criminels qui ont marqué l'Histoire.
    Les affreux, les brigands, les criminels de tout poil dansent à travers l'histoire une ronde sinistre, sanglante et parfois pittoresque, où se mêlent les classes, les sexes et les âges. De la France aux Etats-Unis, de la haute noblesse aux bandits de légende - et cependant bien réels -, en passant par la bourgeoisie, les petites gens et les enfants ; d'un marquis de Ganges, gouverneur de Villeneuve-lès-Avignon, à Compère Guilleri, de Madame Lafarge aux sorcières de Salem et à l'auberge rouge de Peyrebeille, voici quelques-uns des cercles de l'Enfer...Juliette Benzoni, dont l'oeuvre touche un public vaste, fidèle et diversifié, a récemment publié chez Perrin : Aurore, On a tué la Reine !, La Chambre du roi, Dans le lit des rois, Dans le lit des reines et Le Roman des châteaux de France.

  • L'Histoire a souvent été écrite par des femmes. Celles dont Jean des Cars a choisi de raconter le destin ont bouleversé l'histoire de l'Europe. Leur existence conjugue grandeur et tragédie, expliquant la fascination qu'elles suscitent toujours.
    Les douze souveraines dont Jean des Cars a choisi de raconter les vies sont autant de mythes qui enflamment les mémoires et parlent à la postérité par leur destinée et leur contribution décisive à l'histoire du monde : Catherine de Médicis, Elizabeth Ire d'Angleterre, Christine de Suède, Marie-Thérèse d'Autriche, Catherine II de Russie, Marie-Antoinette, Victoria, Eugénie, Sissi, l'impératrice Zita, Astrid reine des Belges et Elizabeth II. Leurs noms sont ancrés dans nos sensibilités. Leurs vies, longues ou brèves, et celles des peuples qu'elles conduisaient ou incarnaient furent jalonnées de grandeurs et de tragédies, d'intrigues de palais, de bonheurs et de souffrances qui expliquent la fascination qu'elles n'ont cessé de susciter. Reines en titre placées à la tête de l'État, épouses de monarques ou régentes, elles ont marqué leurs époques, forgé des ententes, ourdi des complots, affronté des luttes successorales, déclenché des guerres, recherché ou obtenu la paix, rayonné par leur action, leur intelligence ou simplement leur charme qui est une valeur essentielle de la monarchie. Mariées ou non, de moeurs sages ou amoureuses aux liaisons connues, voire supposées, certaines furent plus que reines par l'étendue et la diversité des territoires relevant de leurs couronnes. Sans elles, notre histoire eût été différente et, osons le prétendre, moins passionnante.Jean des Cars s'est fait l'historien des grandes dynasties d'Europe et de leurs plus illustres représentants. Parmi ses grands succès : Eugénie, la dernière impératrice ; Sissi ou la Fatalité ; La Saga des Romanov ; La Saga des Habsbourg et La Saga des Windsor.

  • Tous les châteaux ont une histoire. Chaque histoire est un roman...
    Des milliers de châteaux ponctuent le paysage de France comme autant de témoins de son passé. " Châteaux d'hommes " ou " châteaux de femmes ", féeriques, aristocratiques, campagnards, romantiques ou diaboliques, tous marqués par une histoire d'amour, de mort ou de guerre qui leur laissa son empreinte, ils font partie de notre imaginaire et de nos légendes. Juliette Benzoni nous conte près de soixante-quinze des plus symboliques d'entre eux ; de Chenonceau aux Baux-de-Provence en passant par Anet, Blois, Chambéry, Chantilly, Cognac, Fontainebleau, Luynes, Montaigne, Rambouillet, Saint-Fargeau, Tarascon, Ussé ou Verteuil. Ces hauts lieux sont tous le décor de la vie d'un personnage exceptionnel, d'une aventure incroyable, d'un événement historique de premier plan. Pour les châteaux ouverts au public, le lecteur trouvera à la fin de chaque texte les périodes et horaires d'ouverture.Juliette Benzoni, dont l'oeuvre touche un public vaste, fidèle et diversifié, a récemment publié chez Perrin Aurore, On a tué la Reine !, La Chambre du roi et Dans le lit des reines.

  • De Messaline jusqu'à Marie-Louise en passant par Isabeau de Bavière, Marie-Antoinette et Joséphine, la destinée galante des reines ayant marqué l'histoire.
    Reines ou impératrices, le mariage leur a presque toujours été imposé par la raison d'Etat, et c'est dans la passion, l'excentricité ou le dévergondage qu'elles ont tenté de vivre leur aventure personnelle. Messaline est ainsi devenue l'impératrice des lupanars de Rome, tandis qu'Isabelle d'Angleterre ou Marguerite de Navarre ont été prodigues de leurs faveurs. La plupart du temps, ces reines, dont la fonction est sacrée, ont été confondues dans leurs forfaits, et le crime de leurs complices a été noyé dans le sang. Sous Bonaparte, l'amour à la hussarde est en vogue, et nos premières dames de France savent flirter avec d'irrésistibles cavaliers. Pourtant, ce sont peut-être les derniers reflets de l'amour courtois qui illuminèrent l'attirance de Marie-Antoinette pour Fersen, comme celle de la reine Hortense pour le comte de Flahaut.Juliette Benzoni, dont l'oeuvre touche un public vaste, fidèle et diversifié, a récemment publié chez Perrin Aurore, On a tué la reine ! et La Chambre du Roi.

  • Tous les châteaux ont une histoire. Chaque histoire est un roman...
    Des milliers de châteaux ponctuent le paysage de France comme autant de témoins de son passé. " Châteaux d'hommes " ou " châteaux de femmes ", féeriques, aristocratiques, campagnards, romantiques ou diaboliques, tous marqués par une histoire d'amour, de mort ou de guerre qui leur laissa son empreinte, ils font partie de notre imaginaire et de nos légendes. Juliette Benzoni nous conte près de soixante-quinze des plus symboliques d'entre eux ; de Josselin à Saverne en passant par Amboise, Bellême, Blaye, Bonneval, Castries, Chambord, Château-Gaillard, Compiègne, Lunéville, Pau, Polignac, Vaux-le-Vicomte ou Uzès. Ces hauts lieux sont tous le décor de la vie d'un personnage exceptionnel, d'une aventure incroyable, d'un événement historique de premier plan. Pour les châteaux ouverts au public, le lecteur trouvera à la fin de chaque texte les périodes et horaires d'ouverture.Juliette Benzoni, dont l'oeuvre touche un public vaste, fidèle et diversifié, a récemment publié chez Perrin Aurore, On a tué la Reine !, La Chambre du roi et Dans le lit des reines.

empty