Le Lys Bleu Éditions

  • Nous vivons dans un monde de violence « ordinaire » ou pénalement condamnés, quelle que soit la sphère dans laquelle nous évoluons. Ce sujet reste encore tabou malgré les chiffres alarmants. Enracinée ou hors sol a pour volonté de retracer une partie de la vie personnelle de Gaëlle Gervier, où bon nombre de lecteurs se retrouveront, et quel a été son chemin vers la résilience. Il est brut, sans tabou et laisse d'abord voir une descente aux enfers mais aussi des pistes de réflexion quant à la reconstruction de soi et l'acceptation de notre identité.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Gaëlle Gervier est née en 1981 à Lorient dans le Morbihan. Analyste financière pendant 8 ans dans une multinationale, elle fait une reconversion dans le monde de la recherche académique en sciences de gestion/sociologie. Elle est professeure de communication, de management et d'analyse du travail. Elle anime aussi des ateliers philosophiques avec les enfants et les adolescents.

  • Un lieutenant découvre le passé douloureux de la jeune Lise Cortella.
    Lorsque le lieutenant Gantier se vit proposer de prendre sous son aile la jeune Lise Cortella, il n'imaginait pas plonger dans un passé aussi douloureux.
    De bras baladeurs essaimés par un serial killer au périple de diamants en provenance d'Afrique, de rancunes tenaces en secrets bien gardés, du suicide d'une figure emblématique de la police au quotidien de gosses de banlieue, rien ne lui sera épargné.
    On est alors bien loin de l'image rassurante de Rouen, cette ville aux cent clochers. Quand, de surcroît, il doit faire face à la disparition de sa supérieure, la flamboyante capitaine Mertz, sa vie va définitivement basculer dans une dimension irrationnelle.
    Entre les rancunes, les secrets bien gardés, les meurtres et les suicides, immergez-vous avec le lieutenant Gantier dans une dimension irrationnelle !
    EXTRAIT
    À chaque entrée de village, des check-points ralentissaient leur progression. Des postes de contrôle tenus là aussi par de très jeunes gosses. Des gamins dont les derniers rêves d'enfant se résumaient à des peluches accrochées tels des grigris à leur cou de vainqueur. Ou pire, à des colliers d'oreilles et de doigts tranchés, arborés comme autant de trophées prouvant leur bravoure. Ils étaient les maîtres du temps, terrorisant tous ceux qui s'aventuraient sur leur territoire, convaincus de leur invincibilité. Malgré sa position, Emerson savait que sa situation pouvait basculer à tout moment et qu'en l'occurrence, il n'avait aucune garantie d'avenir. Dans cette partie de l'Afrique, la vie ne tenait souvent qu'à un fil et mieux valait ne pas l'oublier, surtout lorsque l'on pratiquait une activité à haut risque comme la sienne. La collecte des diamants. À la tombée de la nuit, ils investirent Ingata, terme de leur voyage. Un hameau qui recelait l'un des plus importants gisements de l'est du pays. Il s'agissait en fait de quelques baraques disséminées autour d'une vaste clairière, au milieu de laquelle de pauvres hères s'activaient sous les lazzis et les menaces de tortionnaires défoncés à la coke.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Depuis une vingtaine d'années, Patrick Morel se partage entre l'écriture de nouvelles et de romans. Son aventure littéraire a vraiment débuté en 1996 avec Le coup de pied au cul, une nouvelle qui a été adaptée à la RTBF dans l'émission On the road again.
    Plusieurs de ses textes ont été édités dans de nombreuses revues ou récompensés dans des concours, entre autres, son premier roman policier Double meurtre à Rouen sorti dans la collection Polar en nord des éditions Ravet-Anceau en 2012, puis Terminus Calais du même éditeur en février 2014.

  • Cette année 2020 ne ressemblerait décidément à aucune autre : pendant ce printemps insolent qui inonderait de lumière les parcs et nos jardins, nous tenterions de réinventer du sens à notre existence. Confinés dans ce qu'on appellerait « la cabane » en mars, puis en octobre à nouveau, nous allions devoir vivre avec cette nouvelle donnée : plus rien ne serait comme avant et la pandémie durerait longtemps. Dans cette drôle de guerre contre la Covid, je déciderais de partir en résistance, de partager mes sentiments et mes émotions avec l'arme que je manie le mieux : la plume. C'est léger comme l'espoir, une plume. J'écrirais donc des chroniques quotidiennes sur Facebook pour envoyer des bulles d'oxygène et de joie à ceux qui me liraient.
    C'est qu'on n'allait pas se laisser aller ! On allait voir ce qu'on allait voir ! Ce moment serait celui des victorieux, de nous tous qui, modestement, allions lutter, chacun à notre manière, pour traverser cette épreuve et prouver que l'humanité n'est pas un vain mot.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Martine Bronzin, Bruxelloise, est née en Afrique. Professeure de littérature et de langue française, elle écrit depuis toujours pour son plaisir et se consacre à sa famille ainsi qu'à ses autres passions : la peinture, la nature et les voyages. On fera la fête sous le parasol rouge est son premier ouvrage publié.

  • Sans trop réfléchir, Laura prend la décision de participer à une expérience scientifique qui doit la ramener à l'âge de vingt-cinq ans et lui permettre de vivre une nouvelle jeunesse. 
    Tout bascule lorsque l'expérience dérape. Laura a dix-sept ans et doit retourner au lycée. 
    L'organisation responsable, sous prétexte de créer un nouvel ordre mondial, décide de contrôler faits et gestes des humains et de toutes les machines. Sur ordre de son fondateur, Laura sera leur égérie. 
    Dans ce thriller technologique, Laura découvrira les applications les plus folles que permettent les avancées scientifiques actuelles. Armée d'une puce implantée dans son cerveau, parviendra-t-elle à sauver ses amis, sa famille et l'humanité tout entière ?
    « Entre humour et suspense, Alix Partam entraîne ses lecteurs dans un futur inquiétant par sa plausibilité et pose les questions existentielles de ce qui fait notre humanité. »
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Titulaire d'un master en gestion d'entreprise, Alix Partam se consacre corps et âme à ses deux passions, l'écriture et la peinture.

  • Les histoires de ce recueil, destiné aux enfants, reprennent les aventures des divinités et héros de la mythologie grecque. Elles invitent le jeune public au voyage et à la découverte de ce monde fantastique qui était la base de la civilisation de la Grèce antique. De la sagesse d'Athéna aux métamorphoses de Zeus, du courage d'Andromède à la cupidité de Midas, de la beauté d'Hélène aux périples d'Ulysse, ces histoires et anecdotes contribuent, au plaisir de tous, à l'ouverture et à la compréhension de notre monde, ainsi qu'aux valeurs et morales qui le composent.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Exerçant la profession d'infirmier anesthésiste, Yoann Blanquart consacre son temps libre à la pratique du sport et à la lecture. Il s'intéresse à tous les styles, genres et courants avec un faible pour la littérature française du XIXe siècle, les écrits de la Grèce Antique, l'histoire de France et les auteurs tels que Michel Houellebecq et Amin Maalouf. Pour le bonheur de ses filles, il se lance dans l'écriture du présent livre.

  • Découvrez le récit authentique de 8 années de policier-coopérant à l'étranger.
    Au travers de nombreuses anecdotes, il nous fait découvrir l'expérience de ce travail de policier peu ordinaire au sein de deux polices de deux pays francophones. Après 24 ans de police judiciaire en France, l'auteur a voulu donner un nouveau sens à son métier et est parti exercer à Madagascar puis au Sénégal.
    Un témoignage inédit qui plonge le lecteur dans le quotidien d'un agent de police français expatrié !
    EXTRAIT
    Comme il est différent d'habiter au milieu de la population locale plutôt que dans une résidence française sécurisée, il est également différent de travailler dans des bureaux de police locaux plutôt que dans le cocon douillet de l'ambassade de France. Ma présence dans ce service de police doit gêner certaines pratiques suspectes. En effet, je constate souvent des allées et venues incessantes de mêmes personnes, des regards qui fuient, mais je ne suis pas là pour tenter de mettre un terme à la corruption locale existante, comme dans la plupart des «?services à pouvoir?». Dans ce contexte un peu flou, je trouve un allié précieux en la personne de Lalaina.
    Lalaina devient assez vite mon seul copain au sein de la DPJ. Il est commissaire de police et chef de cabinet du DPJ. Il arbore fièrement, dans son bureau vétuste dont le fauteuil n'a que trois pieds stables, une photographie jaunie de son père au milieu d'un groupe d'élèves à l'école des commissaires de police de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (Rhône). La formation y était et y est encore de qualité, contrairement aux écoles de police malgaches aujourd'hui quasiment livrées à elles-mêmes, par manque de crédits alloués.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Prenez votre billet, embarquez et plongez dans le quotidien hors du commun d'un flic sans frontières. - Azul47, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Philippe Muratet est né en 1958. Il est commandant de police honoraire.
    Il débute comme Inspecteur de police au commissariat de Vincennes puis intègre l'Office Central pour la Répression du Banditisme avant de poursuivre au S.R.P.J.de Toulouse à la division criminelle.

  • Millie

    Amelie Romarin

    Milena passe beaucoup de temps à la bibliothèque. Mais, un jour, sa maman ne revient pas la chercher...
    Manon est bibliothécaire et elle croise toutes sortes de gens : normaux, chics, moins bien élevés... Parmi eux, il y a cette femme qui dépose sa fille, Milena, à chaque fois qu'elle va faire ses courses. Mais un jour, la mère ne vient pas la rechercher. Pourquoi ? Un oubli ? L'Alzheimer ? Que faire ? Comment Manon va-t-elle réagir face à cette situation et à cette préadolescente de 11 ans ? Surtout lorsque la petite fille lui avoue que sa mère ne l'aime pas... Comment croire de tels propos ? Quelle est l'histoire de Milena ? C'est ce que Manon s'apprête à découvrir...
    Manon pourra-t-elle garder Milena ? Où la maman a-t-elle disparu ? Découvrez ce roman touchant et plein de tendresse au travers de l'histoire d'une préadolescente oubliée par sa mère.
    EXTRAIT
    Quand j'ai demandé à Milena ce qu'il en était pour ses cheveux, elle m'a répondu que c'était moins facile à agripper. Je n'ai pas osé lui en demander plus, je ne savais pas s'il y avait quelque chose à comprendre derrière ça.
    Pour une fille abandonnée par sa mère, elle avait l'air de bien le vivre. Enfin, peut-être qu'elle ne voulait rien laisser paraître...
    Une fois à la maison, elle s'est liée d'amitié avec mon compagnon, Fabien. C'est d'ailleurs comme cela que je le lui ai présenté. Ça me fait bizarre de l'appeler ainsi mais il avait dépassé le stade du simple petit copain et nous n'étions ni fiancés ni mariés.
    Fabien et Milena ont fait un peu connaissance pendant que je préparais le lit de cette dernière. Fabien la taquinait déjà quand je suis revenue dans la cuisine?!
    J'ai senti une certaine complicité se créer entre nous trois durant le film que Milena avait choisi. Je savais qu'elle choisirait l'adaptation de son livre préféré, c'était inévitable?! Elle s'est bien amusée en le regardant, surtout avec les commentaires de Fabien et mes envies de danser sur certaines musiques du film.
    Je ne savais pas quoi faire, surtout si sa mère ne revenait toujours pas la chercher demain...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Un très joli coup de coeur - Coquinnette1974, Babelio
    Un très beau roman qui montre toutes les facettes d'une vie - ART3MIS, Une lecture par minute
    Un tout petit livre, qui se lis très rapidement, mais qui viendra vous frapper directement au coeur. - Lynda Massicotte, Les mille et une page de LM
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Amélie Romarin est née en 1992 à Namur (Belgique). Elle écrit des histoires depuis qu'elle a 7 ans. Après plusieurs essais dans les études supérieures, elle a fini par trouver sa voie : elle étudie actuellement pour devenir bibliothécaire-documentaliste. Son premier roman, "Le Dernier Train", est paru en 2017.

  • Vénus et Rafaella décident d'entamer le voyage en Italie organisé par leur père, mort dans un accident de voiture...
    Vénus et Rafaella n'auraient jamais songé voyager jusqu'en Italie sans leurs parents. Ces vacances, elles les imaginaient pour quatre. Mais après leur disparition tragique et alors qu'elles n'ont plus aucune famille, elles découvrent l'itinéraire préparé avec soin par leur père, une liste d'hôtels réservés et quatre enveloppes correspondant aux quatre étapes du voyage. Une surprise, sans doute, qu'il leur réservait. Il n'en faut pas davantage pour convaincre les jumelles complices de prendre la route.
    Leur périple prend l'allure d'un road-movie : elles rencontrent Michel et Liliane, deux motards bien trop vieux pour se rouler des pelles mais qui ne perdent aucune occasion de se donner en spectacle, ainsi que Victor, quadragénaire dépressif qui tente de se suicider en se jetant sous leurs roues. Ce pot-de-colle égoïste et encombrant ne les quittera plus.
    Les révélations tombent au rythme des enveloppes jusqu'à ce que les deux jeunes filles aient reconstitué un puzzle inattendu.
    Découvrez ce roman road-movie sur les traces des parents de Vénus et Rafaella qui les mènera de surprises en surprises !
    EXTRAIT 
    Nos parents ne possédaient pas grand-chose, mais lorsque nous avons vidé l'épicerie, nous avons trouvé un petit coffre sous le comptoir. Il contenait la recette d'une quinzaine. Nous avons convenu d'utiliser cet argent à des fins futiles et purement égoïstes. Nous nous sommes installées à même le sol, devant le coffre, et nous avons dressé une liste sur le vieux carnet de maman. Chacune a proposé une idée. Saut en parachute, week-end shopping, soirée Cirque du Soleil, tournée des festivals en été, après-midi thalasso, notre liste comprenait une dizaine d'envies. À partager entre soeurs et à consommer sans modération. Puis, Vénus a proposé un voyage à Barcelone. «?Nous avons déjà prévu un voyage, tu te souviens???» lui ai-je rétorqué. «?Tu crois qu'on pourrait le faire sans eux???». La question est restée suspendue entre nous jusqu'à ce que je prenne la main de ma soeur, «?Oui, je crois que nous devons partir pour l'Italie?».
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Marie-Pierre Garet - J'aime les histoires, celles qui font vibrer et s'entêtent à nous poursuivre, même quand la dernière page est tournée. Cela me vient sans doute de ma grand-mère, sourde-muette, qui inventait des histoires et nous les racontait avec ses mains. Cela durait des heures, c'est du moins le souvenir que j'en conserve, et nécessitait que ma soeur et moi nous laissions aspirer et plonger sans réserve dans d'autres mondes ou d'autres vies. J'ai perdu l'usage des mains pour raconter, je me contente donc des mots.

  • Suivez, durant six années, le parcours d'un jeune homme qui quitte son pays pour vivre avec son épouse en France...
    Chassé croisé retrace six années du parcours d'Abdel Karim, un jeune casablancais qui arrive en France pour rejoindre sa jeune épouse franco-marocaine. Un parcours qui semble au départ se dérouler sous l'oeil attentif et bienveillant d'une fée nommée Providence. Naturellement, l'adversité ne tardera pas à s'inviter, drainant avec elle, son cortège de difficultés voire de souffrances. Elle porte, à chaque défi, le germe d'une sagesse. Abdel Karim, tel un Candide des temps modernes, est sur son chemin d'apprentissage. Ce roman est le fruit d'une espérance, celle de contribuer par la sensibilité romanesque à tracer les chemins de la concorde entre les identités, entre les cultures.
    Les défis, le choc des cultures et des identités, sublimés par la sensibilité romanesque !
    EXTRAIT
    Il a dépassé le quart de siècle et pourtant, il n'a jamais goûté à l'amour d'une femme, et il inhibe tout désir de paternité. La paternité lui apparaît comme un Graal, hors de sa portée, car pour fonder une famille, la coutume a force de loi. Pas question de s'afficher avec une femme sans un projet de mariage sérieux. Sa mère lui en a parlé à maintes reprises. Mais le mariage n'est pas compatible avec le chômage?! Quelle aberration d'imaginer un instant, lui et sa future femme, vivant sous le même toit, que ses parents, tous les deux sur leur dos. Abdel Karim se sent piégé comme un rat. L'amour, ce vaste sujet, est une source intarissable de questions qui, une fois la magie des illusions estompée, le ramène au constat amer de son inaccomplissement.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Casablanca l'auteur vit actuellement à Nantes. Docteur en biologie, il a exercé en tant que chercheur en France et à l'étranger (USA), puis comme enseignant de matières scientifiques dans la région nantaise.
    Bouchaïb Bahbouhi est l'auteur d'un récit autobiographique édité en France en 2018.
    Née à Nantes, de parents exilés espagnols, biographe et écrivaine pour autrui, elle a accompagné plusieurs personnes désireuses de publier leurs textes.
    Psychosociologue de formation, Patricia Manzano a exercé pendant plusieurs années dans un Établissement Public de recherches.

  • Près d'un lac des Pyrénées, une jeune femme hagarde confie à un promeneur avoir tué son mari. Feu Martial Rouyère est un personnage emblématique de la ville, un ancien international de rugby et homme d'affaires. Le nouveau commissaire de Mazillac chargé de l'enquête, Patxi Aramburu, épaulé par ses deux adjoints, découvrira que le défunt cultivait de nombreuses inimitiés. Toutes apparaissent comme de réels mobiles faisant de leurs porteurs des coupables potentiels. Au sein d'une petite ville au coeur de la Bigorre, nichée au pied de Pyrénées, riche en personnages hauts en couleur et vibrant pour son équipe de rugby qui vole de succès en succès, l'enquête va se révéler complexe et apporter son lot de surprises au trio de policiers
    /> À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Saint-Gaudens, Alain Chanudet passe son enfance et son adolescence dans la région des Hautes-Pyrénées. Après l'obtention d'un diplôme en Sciences-Économiques à l'université de Toulouse et d'un DECS (CNAM) , il a travaillé comme cadre commercial dans les entreprises de négoce du second-oeuvre du bâtiment. Il s'est lancé dans l'écriture depuis quelques années. Ayant produit trois nouvelles lors de concours et publié en 2019 un essai politique chez Librinova, il nous dévoile, pour la première fois, son talent sous la casquette de romancier dans l'oeuvre L'Edelweiss d'or.

  • Astruga, jeune fille de quinze ans, est bergère. Elle vit à Comus, dans les Pyrénées, avec sa famille et se rend tous les jours dans les pâturages pour faire paître ses brebis avec son amie Blanche, bergère elle aussi. Un matin, elle trouve la maison de son amie en flammes et aucun signe de Blanche ni de sa famille. Elle apprend qu'ils ont été arrêtés par les gens d'armes de l'Inquisition car ce sont des Cathares. Astruga décide alors de partir à la recherche de son amie, accompagnée de son fidèle patou, Louna.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Parallèlement à son métier d'enseignante, Violaine Dandine écrit, traduit des textes et fait des corrections pour l'édition.

  • Le refuge

    Parisse

    Telle une ode à la vie, cet ouvrage représente un simple tableau, celui d'une adolescence compliquée, un peu tourmentée. Il dépeint les nombreuses questions et le chemin escarpé vers l'acceptation de soi : des notes limpides, capables d'être lues et jouées par n'importe quel artiste.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Actuellement étudiante en première année d'école d'infirmières, après une réorientation, Parisse est une normande qui s'est lancée dans l'écriture de poèmes alors qu'elle était encore en licence de Lettres à Rennes.

  • Après le décès de sa mère, la jeune Clara se retrouve seule et doit se débrouiller dans une ville gigantesque et totalement sclérosée. Les livres n'y sont plus tolérés et la misère y est prépondérante. Au gré des rencontres, la jeune fille va devoir survivre, accompagnée d'un vieil homme qui tente de redonner goût à la lecture à une population ankylosée. Plusieurs destins vont se croiser : Candice qui enchaîne les emplois mal rémunérés dans des banlieues misérables ; Christian qui n'a plus de souvenirs ; une petite fille qui écrit sur commande, dans un troquet, pour le plaisir des gens. Tous ces personnages vont se connaître, cheminer, se confronter au monde inhumain de la lumière bleue, avec en toile de fond la menace de la destruction de la culture et de modernes autodafés.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Enseignant de lettres, Xavier Cerf publie chez le Lys Bleu Editions son premier roman intitulé Lumière bleue.

  • Plein phare sur quatre femmes d'une même lignée ; l'arrière-grand-mère, la grand-mère, la mère et la fille, quatre femmes aux vies tumultueuses. Au départ, un drame familial sur fond de première guerre mondiale... un fait divers qui aurait pu réduire cette famille à néant, mais la vie est là. Chacune de ces femmes, empêtrée dans ses souffrances, ses peurs, son désespoir parfois, n'a de cesse d'avancer en puisant dans ses propres ressources. Outre le lien de sang et les difficultés de la vie qui les lient, elles ont aussi en commun cette lettre A ; première lettre de leurs prénoms ; Adèle, Alice, Ariane et Anouk. Cette lettre symbolique serait-elle le signe avant-coureur d'une vie de désenchantements ? Les galères semblent s'enchaîner au fil des générations. À travers cet ouvrage, l'auteure dévoile sa propre histoire et celle de ses ancêtres sans tristesse aucune mais avec générosité, amour et fierté même. Elle pose ainsi un regard lucide, et parfois sans concession, sur les différents personnages. Sur le chemin des dames est un hommage à toutes ces femmes importantes pour l'auteure, c'est également un témoignage marqué de l'espoir d'une vie meilleure pour les générations futures.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Bien qu'ayant reçu une formation juridique, Sylvie Duplessis choisit d'emprunter la voie de l'écriture. À travers Sur le chemin des dames, inspiré de ses propres expériences et par la vie des siens, elle rend avec grand respect hommage à sa lignée et signe ainsi son premier roman.

  • Coincée dans un mariage raté, Amélie va rencontrer un vieil homme qui va l'entraîner vers un destin surprenant !
    Petite fille maltraitée, battue par sa mère, violée par son beau-père, privée de nourriture au point de devoir voler pour se nourrir, Amélie n'avait plus qu'une envie : mourir. Et pourtant, toutes ces années, elle avait tenté de protéger ses soeurs, un Saint-Bernard en quelque sorte !
    Sortie de cet enfer, elle continue de vouloir aider, aimer, épousant un homme sorti de prison. Dans ce mariage, Amélie ne fait que subir, elle trouve en son mari comme une réplique de son beau-père. A la fin de son été, Amélie rencontre un vieux peintre, Vincent, lui au seuil de son hiver. Une rencontre qui ravive en elle, en eux, des braises presque éteintes. Un amour presque impossible au point de les conduire au meurtre, enfin... peut-être ?
    Découvrez un polar à l'intrigue entraînante aux côtés d'Amélie, une jeune femme au passé douloureux qui fait la rencontre d'un peintre qui va changer sa vie.
    EXTRAIT
    Que faisait Amélie?? Où était-elle?? Il ne la comprenait pas. Elle s'absentait de plus en plus, pour son travail disait-elle?! Son verre englouti, il en commanda un autre, un autre encore. Il en avait assez. Pourquoi prenait-elle des cours d'histoire à la faculté?? Et cette association pour femmes battues?? Que pouvait-elle bien faire dans cette assoç?? Il supposait qu'il pouvait bien y avoir autre chose. Il était sûr qu'elle parlait de lui. Avec le passé qu'il avait, elle pouvait lui nuire en bavassant de la sorte. Sans le vouloir, ou bien délibérément. Quand il rentrerait tout à l'heure, faudra qu'ils aient une explication?! Qu'il lui montre qui portait le pantalon?! Il en avait assez qu'elle lui fasse perdre la face devant Benjamine. Celle-là aussi, faudra qu'elle comprenne qui il était.
    Il se leva avec peine, s'appuyant des deux mains sur la table et se dirigea en titubant vers la porte. L'air frais du dehors le calma un peu. Sa résolution faiblit. Oui, faudra qu'il lui parle, mais peut-être pas ce soir. Il tardait à rentrer. Comme si c'était lui qui devait avoir peur. Un pressentiment.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Robert Notenboom est né à Paris en 1931 d'une mère allemande et d'un père néerlandais. Il a longtemps vécu sur l'île de Groix. Il réside actuellement à Douai.
    Bien qu'ayant toujours écrit, ce n'est qu'après être tombé gravement malade qu'il commence à publier ses poèmes. Outre ses recueils de poésies, il est l'auteur de " Langue Française et poésies ", " Flashes d'une vie sans importance " et " Des Dialogues de Béotie ", une série de vingt-neuf petits dialogues philosophiques. Toute sa philosophie élaborée au fil des ans.
    Annie Deveaux Berthelot est née au Mans en 1947. Une enfance vécue dans la violence et la perversité, c'est pour cela que toute sa vie elle voulut porter secours aux autres. Passionnée par le système judiciaire et le combat contre toutes les injustices elle rencontra des personnes comme R.Boyer, Casamayor, B.Clavel, etc.. Elle épousa un jeune détenu après la révision de son procès et son acquittement.
    Biologiste à la retraite, elle se consacre à la peinture et au dessin (ses premières amours). Elle fait la connaissance de Robert Notenboom. Cette rencontre aboutit à une amitié profonde fondée sur une même conception d'un art pur et minimaliste. Elle donna alors une tout autre orientation à sa vie. Elle en vint à illustrer ses fables et contre-fables dans son ouvrage "FLASHES sur une vie sans importance". Robert Notenboom a accueilli une vingtaine de ses poésies dans son livre "Le Temps d'un Sein Nu".

  • André, agriculteur en grande difficulté financière sur son exploitation, est sur le point de voir saisir ses terres par la banque. Le hasard de la vie fait, qu'avec sa fille, ils hébergent sur leurs terres une famille de forains de passage dans leur région.
    De cette rencontre improbable, le cours de leur vie va prendre une nouvelle tournure et se transformer en véritable opération commando pour sauver l'exploitation d'André. Un combat est engagé entre les propriétaires de grosses exploitations agricoles, toujours plus avides d'acquérir de nouvelles terres, et les petits paysans enlisés par leurs dettes, l'éternel pot de terre contre le pot de fer...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né dans le Loir-et-Cher en 1975 et actuellement artisan, Franck Bizieux, petit-fils d'agriculteurs, partage sa vie entre le Var et la région vendômoise où il rénove la ferme familiale, source d'inspiration intarissable pour ce roman.

  • Deux ennemis impitoyables s'affrontent depuis la nuit des temps. Dotés de pouvoirs extraordinaires, ils sont souvent considérés comme des dieux nés pour combattre. Toutefois, malgré les forces inimaginables déclenchées, aucun n'a réussi à vaincre l'autre... Aujourd'hui, ce nouvel affrontement se déroule dans un monde où cinq mages détiennent un pouvoir ancestral d'une incroyable puissance, la Magie de June. Sera-t-elle suffisante pour aider Swansa, le seigneur de guerre, à accomplir sa destinée ?
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Christophe Lecouvez écrit afin de partager sa passion pour la fantasy, son envie de créer des personnages sombres aux personnalités profondes et attachantes au sein d'un univers imaginaire fabuleux !

  • Un recueil de pensées semi-poétiques.
    Ce recueil est une compilation de pensées semi-poétiques.
    Vous y trouverez
    Des tranches de vie diversifiées
    Des bouts d'émotions mis en mots
    Des fragments d'intimité dévoilés
    Un soupçon de rêverie
    Une belle dose de sincérité.
    Laissez-vous porter par ce recueil de poésies dans lesquelles le poète se livre et se dévoile.
    EXTRAIT DE Maman
    Je me suis demandé quel était le rôle d'une Maman. C'est vrai qu'en général elle est polyvalente, multifonctions. Bien plus que tous ces robots ménagers qui envahissent sa cuisine.
    Mais je souhaiterais m'attarder sur l'une de ses « fonctions » qui pour moi est essentielle.
    Une Maman se doit de croire en son enfant. Pas seulement croire à ce qu'il dit. Mais croire en ce qu'il est. Envers et contre tout.
    Croire qu'il est capable de réussir. Croire qu'il n'est pas plus bête qu'un autre. Arrêter de douter de ses capacités. Voir tout ce qu'il est capable de bien faire et que d'autres ne font pas.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Laury Versin est une amoureuse des mots et de la vie. Elle souhaite à travers ses écrits partager ses états d'âme. Elle espère ainsi faire écho au vécu de ceux qui la liront ou leur donner l'occasion d'être autres le temps d'une lecture. Elle a réuni dans ce premier ouvrage des textes écrits entre ses 18 et 25 ans.

  • Pour chroniquer l'évolution du monde qui se construit et se transforme sous la pression des grandes transitions, l'INTA a demandé à Jean-Yves Chapuis de puiser dans son expérience d'élu aménageur et de partager ses analyses et points de vue sur ces ruptures qui inquiètent l'humanité. Porté par une vision et un sens de la mission et avec une passion d'aller à la rencontre de l'autre, cet essai relate à la fois l'expérience vécue de praticien face aux « terribles pépins de la réalité » et la distance conservée par rapport à l'exercice du pouvoir municipal. Il s'agit au fond de la synthèse d'une approche d'élu, d'enseignant et de consultant en stratégie urbaine.

  • L'amour a-t-il sa place dans la vie d'une femme au lourd passé ?
    Ana Warrent est âgée de vingt-trois ans. Si, sous ses cheveux blonds et ses bons résultats scolaires, Ana vous apparaît comme étant une jeune femme banale, sachez qu'il n'en est rien et que cette poupée vous cache un lourd passé. Un passé... qui ne cesse de la rattraper, où qu'elle aille. Et tandis qu'elle semble enfin tomber sur l'homme parfait, quelqu'un se charge de réduire son bonheur à néant. L'amour saura-t-il vaincre un homme en colère ?
    Ana Warrent, au passé trop chargé, peine à trouver son bonheur auprès d'un homme. Laissez-vous surprendre par un roman où l'amour tente de triompher face au destin.
    EXTRAIT
    Comme à son habitude, elle se réveilla trop tôt. Elle aurait pu se lever à huit heures, mais non, il fallut qu'Ana se réveille à cinq heures. Le stress?? Oui, sûrement. Ses angoisses permanentes lui provoquaient beaucoup d'insomnies depuis l'accident estival, des cauchemars aussi, sans oublier ses crises de somnambulisme qui survenaient de temps en temps, accompagnées de crises de panique, mais ça, ce n'était pas nouveau. Mais, comme à chaque fois, elle avait tellement pris son temps quand elle avait vu l'avance qu'elle avait, qu'ensuite, elle était en retard. Elle se leva, s'habilla et se maquilla en vitesse puis descendit en courant, espérant ne pas rater son bus.
    - Bonjour Ana. Ah, on a mis de la couleur aujourd'hui qu'est-ce qu'il t'arrive??
    - Oui, bonne journée à toi aussi, répondit cette rebelle, déjà sur les nerfs.
    Elle ne supportait plus d'être dans la même pièce que sa mère et préféra sortir aussi vite qu'elle s'était maquillée.
    Ana attrapa une petite bouteille d'eau qu'elle jeta dans son sac et se dit que si elle avait faim en arrivant à la fac, elle irait s'acheter un cookie à la petite boutique en face.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Étudiante amiénoise née en 1998, Manon Wiertlewski a publié deux romans (La fée des âmes et Une âme à sauver) depuis ses dix-sept ans. Elle est une rêveuse et une ambitieuse plutôt solitaire, quoique entourée de bons amis.

  • Suivez deux amis malgaches depuis leurs idéaux de jeunesse jusqu'aux affres de la guerre...
    Les tirailleurs malgaches sont parmi les oubliés de la Grande Guerre.
    Des idéaux d'une jeunesse luttant pour que Madagascar se libère de l'emprise coloniale à la boue des tranchées, des parfums des jacarandas aux sables mouvants de la Côté atlantique, ce sont cinq années de la vie de deux amis, l'un des Hauts-Plateaux, l'autre venu des plaines du Sud, qui constituent la trame de ce roman.
    Premier, en France, à leur être consacré, il est dédié à tous ces soldats et manoeuvres d'infortune qui, emportés dans les tourments de la Première Guerre mondiale, très loin de leur île natale, n'ont jamais revu leur patrie, leur famille, ont perdu leurs rêves.
    Un roman en hommage aux oubliés de la Grande Guerre.
    EXTRAIT
    Joseph essaie de découvrir ce qui se cache derrière les mots qu'il prononce. Il a l'intuition, depuis qu'il en a discuté avec ses condisciples, que la France joue à l'équilibriste entre une société traditionnelle et ses rites pesants et la modernité qu'elle veut apporter. Quand il a appris que les Français avaient détruit les tombeaux royaux d'Ambohimanga et déporté les dépouilles des souverains, il n'a pas compris pourquoi son père, issu d'une ancienne famille princière, avait accepté de devenir un représentant de l'administration coloniale pour la région imerina. Et en même temps, il aime la vie bourgeoise qui est désormais la sienne, et c'est à la puissance occupante qu'il la doit.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Historien d'art et photographe, Georges A. Bertrand est spécialiste des passages esthétiques et plus largement culturels entre civilisations orientales et occidentales. Il est l'auteur de nombreux essais et articles consacrés à ses recherches, ainsi que d'ouvrages photographiques, résultat de ses multiples voyages de par le monde. Les Déracinés de la Grande Île est son deuxième roman.

  • En plein coeur de l'île de Ré, suivez les embrouilles de Pedro au sein du collège où il travaille.
    Une nouvelle aventure de Pedro : dès que Pedro met son nez dans une embrouille, la faucheuse suit avec sa carriole de macchabées frais, d'autant plus frais que le dernier sort du congélo.
    Le drame se noue dans l'île de Ré, sous l'oeil bovin des ânes sans culottes et des cyclistes sans sel, au sein de son sanctuaire spirituel, le collège «?Les Salières?».
    D'où, forcément, un Arrêt à Ré.
    Un drame pour les amateurs de macchabées bien frais !
    EXTRAIT
    ? Quand t'auras fini, appo'te moi les pâtes, l'sont dans l'magasin, puis la sauce, dans les boîtes du dessus, puis les épices dans les p'tites boîtes à gauche et l'huile d'olive dans les bouteilles en bas, pendant qu'tu y es le sel et l'poivre, tu mets tout sur le chariot d'vant toi. Presse, ma poule, t'es à la bourre. À sa connaissance, jamais Pedro n'avait été appelé «?ma poule?». Cet individu lui ouvrait des perspectives inexplorées jusqu'à aujourd'hui. Il était temps que le chef termine sa deuxième boîte de pâté, se penche, sans tomber, sur le bas peuple affamé, que les enfants se tartinent de sauce tomate pour que lui, Pedro, aille tranquillement à la chasse aux renseignements dans le reste de l'établissement.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Villeneuve-sur-Lot, Philippe Garenne a longtemps guidé l'unique collège de Ré la blanche vers l'orgasme budgétaire et financier. Revenu sur le continent, il arpente les quais de La Rochelle et les allées du château de Périgny à la recherche de l'inspiration... parfois, il la trouve.

  • Anaëlle, le jour de ses 18 ans, reçoit une lettre de sa mère biologique...
    Comment réagiriez-vous si, le jour de vos 18 ans, vous receviez une longue lettre de votre mère biologique alors que vous avez été adoptée, quelques jours après votre naissance, avec pour seul renseignement, un prénom ? Cela ne troublerait-il pas votre vie ? Cela ne vous pousserait-il pas à faire des recherches ?
    Voilà toute l'histoire d'Anaëlle.
    Après la réception de cette lettre signée « Ta maman qui t'aime » commencent alors pour Anaëlle plusieurs mois de questions, de doutes, d'espoirs déçus, plusieurs mois où elle devra, malgré tout, continuer à vivre, plusieurs mois pour espérer reconstituer ses origines et se construire un avenir, tel un arbre qui ne peut se développer que lorsque ses racines sont bien ancrées.
    Dans un roman à l'intrigue envoûtante, découvrez l'histoire d'une jeune femme à la recherche de ses origines et, surtout, d'elle-même.
    EXTRAIT
    La journée de dimanche s'est passée pour Anaëlle avec beaucoup de questions. Mais dans la solitude. Elle a très peu parlé avec ses parents, sa soeur et la famille qui avait dormi à la maison. Après le déjeuner, elle s'est enfermée dans sa chambre.
    C'était comme si tout à coup, elle prenait conscience qu'elle avait une histoire?; qu'elle aussi pouvait avoir des souvenirs de famille, autres que ceux de Marie et de Franck. Que son père et sa mère s'aimaient. Avant, elle avait tout imaginé, le bon mais aussi le mauvais : qu'elle était le fruit d'un homme de passage, d'une mère qui avait déjà trop d'enfants et qui n'en voulait plus, que sa mère avait été violée et que c'était pour cela qu'elle avait été abandonnée. Cela, elle pouvait le comprendre, mais ne pas savoir c'était affreux et puis, se dire que son père était peut-être un voyou violent, elle n'osait pas y penser et faisait comme si cela ne la perturbait pas d'avoir été adoptée mais au fond d'elle il y avait toujours cette petite voix qui demandait : mais qui es-tu en fait?? d'où viens-tu??
    C'est un peu comme un être cher qui disparaît : ne pas savoir ce qui est arrivé c'est parfois pire que de découvrir sa mort. On a toujours un espoir, on s'imagine qu'il est quelque part et qu'un jour il va réapparaître. Ne pas savoir, cela empêche de faire son deuil.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Marie-Thérèse Denis est née en 1966 dans une famille d'agriculteurs, au coeur de la douceur angevine, avec de l'ardoise sous ses pieds et de l'ardoise sur son toit.
    Secrétaire, mère de trois filles, l'idée d'écrire lui est venue à la naissance de son deuxième enfant. Il lui a fallu ensuite plusieurs années pour finaliser son histoire.
    Aujourd'hui, revenue habiter avec sa famille près de l'endroit où elle est née, elle ressent le besoin de partager, de partager du ressenti, des émotions.
    Ecrire un livre c'est un peu se dévoiler...

  • Coach, salle de sport, site de rencontres,... Célibataire et sans enfants à trente-septs ans, Lily décide de tout faire pour changer sa situation.
    Lily a trente-sept ans : fini de rire, il est temps de dénicher l'homme de sa vie, celui qui sera le père de ses magnifiques enfants. D'ici son prochain anniversaire, elle mettra tout en oeuvre pour atteindre son objectif.
    Prendre une coach, s'inscrire dans une salle de sport et sur un site de rencontres. Lily ne ménage pas ses efforts. Et puis, le hasard fait parfois bien les choses si on le pousse un peu.
    Pas de tout repos cette course contre la montre, mais Lily a des ressources et le goût du romanesque.
    Un roman humoristique où le hasard, la volonté et le romanesque s'invitent dans cette course contre la montre ponctuée de bien des obstacles !
    EXTRAIT
    Natacha Pélissier était la coach de vie de Lily. Elle l'avait entendue, un soir, dans la voiture, en rentrant du boulot. C'était trois jours avant son trente-septième anniversaire et la sinistre perspective d'un dîner de famille pour fêter ça ! Avec son horrible belle-soeur Valérie, en guise de cerise, trempée dans le vitriol, sur le gâteau, Lily avait le moral dans les chaussettes. Encore un anniversaire où elle viendrait seule, entourée de sa mère compatissante, d'Hélène, sa soeur bienveillante, de Jérôme, son frère, indifférent, de Valérie triomphante et des enfants... ceux des autres. Bref, Lily avait, comme avant elle Moïse sur le Mont Sinaï, capté le message radiophonique. Il s'agissait dans son cas non pas de libérer un peuple de l'esclavage, mais de se préparer à la rencontre, rompre avec la fatalité du célibat, on avait mis la barre un peu plus haut ! La convaincante Natacha expliquait comment on pouvait mettre toutes les chances de son côté pour faire la bonne rencontre, celle qui changeait votre vie. Et pour ça, il fallait travailler avec acharnement, avec les bons outils, ceux que la coach partageait avec ses ouailles moyennant des émoluments proportionnellement relatifs à sa très grande compétence, comme le comprendrait Lily lors de leur premier rendez-vous...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Axelle Florins signe un premier roman dynamique, décapant, drôle, où se retrouveront ceux qui cherchent et ont cherché l'amour, le vrai, l'unique !

empty