Belin

  • 20 ans. C'est la baisse moyenne de l'espérance de vie en Afrique subsaharienne, après un quart de siècle d'épidémie de sida. Et aucune vaccination n'est encore envisageable... Alors que les vaccins font régulièrement l'objet d'attaques, cet exemple devrait rappeler combien ils ont joué un rôle déterminant dans la formidable augmentation de la durée de la vie dont l'humanité a bénéficié au xx e siècle. En racontant la saga humaine, scientifique et industrielle qui se cache derrière la mise au point des vaccins contre les principales maladies virales (rage, fièvre jaune, polio, hépatite B, grippe, etc.), Jean-François Saluzzo tient non seulement en haleine le lecteur, mais il répond aussi à de nombreuses questions concernant la fabrication des vaccins, leur composition, les espoirs d'un vaccin anti-sida, etc. Sans oublier les « affaires ». Celles, par exemple, des vaccins contre l'hépatite B et contre la rougeole, respectivement accusés d'être responsables de cas de sclérose en plaque et d'utisme. Qu'en est-il réellement ? L'auteur fait aussi le point sur ce sujet controversé.

  • La bombe et les hommes

    Aleksandra Kroh

    Le premier acte de l'ère nucléaire Au début de l´aventure atomique, le risque de doter l´humanité d´une arme nucléaire ne préoccupait pas grand monde. Personne ne connaissait ses effets et de toute façon, c´était la guerre. Une fois la paix revenue, les essais nucléaires se multiplièrent bien qu´on ait su - et ce dès le tout premier test - que le danger d´irradiation était sous-estimé. Un fait qui glace le sang, si l´on sait que plus de 2?000 tirs ont été effectués depuis 1945.
    Ce livre raconte cette histoire, en premier lieu celle des hommes qui ont conçu la bombe, l´ont utilisée puis l´ont perfectionnée avec application. Chaque explosion faisant son lot de victimes, c´est aussi l´histoire de tous ceux qui en ont souffert dans leur chair, vétérans et civils, Hibakusha japonais, Ouïgours du Xinjiang, natifs des îles polynésiennes et nomades du Sahara, mais aussi leurs enfants à naître, et les enfants de ces enfants. Enfin, l´ouvrage n´oublie pas ces hommes qui occultèrent les méfaits de la bombe, avant de les reconnaître du bout de lèvres et de songer à les réparer.

  • La nature nous offre parfois le spectacle de couples étonnants. Ainsi le plongeur pourra-t-il croiser une frêle crevette bariolée nettoyant tranquillement la gueule terrifiante d´une rascasse ou un petit poisson gardant fidèlement le terrier d´un crustacé mal-voyant. Et le promeneur verra-t-il des fourmis s´enivrer des éthers produits par certains coléoptères ! Ou encore, un oiseau guider à grands cris une sorte de gros putois vers un nid d´abeilles dont les deux compères vont se partager le miel. De nombreux animaux, appartenant pourtant à des espèces fort dissemblables, se rendent ainsi des services mutuels et souvent tellement vitaux que les partenaires ne peuvent subsister l´un sans l´autre. Ce livre décrit leurs relations étranges, fascinantes, parfois même émouvantes. Un fabuleux voyage avec les couples les plus insolites de la nature.

  • Que l´on soit plongeur, aquariophile, pêcheur ou simple amoureux des choses de la nature, le monde des poissons est source intarissable d´émerveillement. Mais sommes-nous sûrs de bien le connaître ? Sait-on, par exemple, que le mâle du célèbre poisson-clown, dominé par sa compagne, ambitionne de la remplacer et de devenir à son tour une femelle ? Que la baudroie est une spécialiste de la pêche à la ligne ? Ou que certains poissons des grands fonds clignotent en rouge et en bleu pour trouver l´âme soeur ? C´est une sélection des plus belles scènes de la vie intime des poissons que propose ce livre. Guidé par l´oeil expert de deux naturalistes passionnés, le lecteur découvrira combien les stratégies et tactiques développées par les poissons pour accomplir les actes fondamentaux de leur vie quotidienne - communiquer, s´alimenter, se protéger et se reproduire - sont élaborées et ingénieuses. À l´heure où nombre d´espèces sont menacées par les activités humaines et le réchauffement climatique, puisse cette plongée dans les eaux des mers, rivières et lacs du monde entier inciter chacun à mieux respecter l´environnement si fragile des poissons.

  • Jacques Testart pousse ici un cri de colère : quand les plantes génétiquement modifiées ne tiennent pas leurs promesses, quand leurs risques ne sont pas sérieusement évalués, quand les critiques sont systématiquement discréditées, que reste-t-il de la science ? Quand les entreprises qui diffusent les innovations pèsent fortement sur les commissions d´experts et les décideurs politiques, quand sont proposés des simulacres de concertation alors que tout est déjà décidé, que reste-t-il de la démocratie ? Il n´empêche, les innovations s´accélèrent, au nom de la modernité (« on n´arrête pas le progrès »), de la science (« tout est sous contrôle »), et de l´urgence (« on risque d´être en retard »). Et, le plus souvent, contre l´avis des populations. Il est pourtant possible de donner aux citoyens les moyens de produire un jugement éclairé, à l´exemple de la conférence de citoyens : un groupe de personnes, neutres, accepte de recevoir une formation complète et contradictoire avant d´élaborer ensemble un avis. Ainsi, la population pourrait-elle influer sur le choix des grandes orientations, notamment scientifiques. Légaliser cette procédure est la meilleure voie pour échapper au destin qu´imposent les forces économiques dominantes et ainsi appuyer sur les freins du vélo de la croissance tous azimuts. Avant qu´il ne soit dans le mur.

  • Depuis que le savoir existe, des charlatans, des arrivistes mais aussi des illuminés exploitent nos préjugés, nos croyances - voire nos idéologies - pour présenter comme scientifiquement prouvés des faits et des idées qui ne le sont pas.
    Protéiforme, l´imposture scientifique a la vie dure, et si l´astrologie ou les petits hommes verts peuvent faire sourire, les terribles ravages qu´a entraînés le bannissement de la génétique en URSS, trente-cinq ans durant, glacent le sang, tout comme la notion de «?hiérarchie raciale?» que bien des savants - et non des moindres - tentèrent d´étayer.
    C´est dire l´intérêt de cet ouvrage qui livre une passionnante réflexion sur ce thème, en nous contant avec brio l´histoire des quatre plus grandes impostures du xxe siècle?: les extraterrestres, la biologie prolétarienne de Lyssenko, la théorie des races et le créationnisme. Un livre précieux et d´une troublante actualité.

  • Une synthèse unique sur l´histoire des sciences de la vie et sur les débats qui traversent aujourd´hui cette discipline en pleine ébullition.
    Qu´est-ce que la vie?? Qu´est-ce qu´un écosystème?? Qu´est-ce qu´un gène?? Peut-on parler de programme génétique?? Aussi étonnant que cela puisse paraître, à l´heure où des technologies toujours plus puissantes permettent d´explorer le vivant, de nombreux concepts clés des sciences de la vie que l´on aurait pu croire clairement définis sont toujours au coeur de discussions passionnées parmi les biologistes, les historiens et les philosophes. Découvrir ces débats et leur ancrage dans l´histoire des sciences, voilà ce que vous propose cet ouvrage.
    Il se compose d´une alternance de chapitres exposant les points incontournables de l´histoire des principaux domaines des sciences de la vie, et de chapitres qui, après cette mise en perspective historique, présentent et discutent les débats qui, aujourd´hui, animent ces différents domaines.
    La vie, et alors?? réussit le tour de force de fournir à la fois une histoire critique, synthétique et accessible des sciences la vie, et un instantané des débats passionnés qui, en ce début de xxie siècle, traversent cette discipline.

  • Une enquête inédite à la croisée de questions scientifiques, religieuses et politiques Au-delà de leur diversité, tous les créationnismes se caractérisent par leur volonté d´instrumentaliser la science pour justifier une vision du monde conforme à certains dogmes religieux. Leur démarche est donc politique.
    Fruit d´une enquête minutieuse et riche d´interviews de spécialistes reconnus (biologistes, cosmologistes, sociologues, philosophes, etc.), cet ouvrage est à la fois un recueil d´informations sur les créationnismes et un outil indispensable pour exercer son esprit critique dès lors que la science est convoquée pour justifier des positions politiques.
    Après avoir rappelé les spécificités de la démarche scientifique, Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau explorent la diversité des mouvements créationnistes et les ressorts de leur mondialisation, en livrant une analyse inédite de leurs réseaux, de leurs stratégies et des contextes politiques dans lesquels ils émergent, y compris en France. Ils montrent ainsi combien le créationnisme est à la croisée de questions sociétales majeures, comme le rôle politique des religions, la privatisation de l´enseignement et la place de la science dans une démocratie.

  • Incertitudes sur le climat

    Laval

    Comment se forger une intime conviction sur le changement climatique ?
    Comme la météorologie, la climatologie n´est pas une science exacte?: les prévisions en matière d´évolution climatique comportent nécessairement une part d´incertitude. Or c´est précisément cette marge d´erreur qu´exploitent les contestataires du réchauffement de la planète, pour mettre en doute les estimations de ses conséquences à venir.
    Est-il légitime de prédire l´avenir à partir de notre passé climatique ou du climat qui règne sur d´autres planètes, compte tenu de l´imprécision des mesures et de la complexité intrinsèque de la machine Terre?? Comment modéliser sans risque le fonctionnement de celle-ci?? Pourquoi l´eau et les précipitations jouent-elles un rôle considérable dans l´art des prévisions locales et globales, et quel traitement leur réserver??
    /> Rédigé par deux physiciens hors pair, cet ouvrage répond avec simplicité à ces questions délicates, afin que chacun se forge un point de vue clair sur le réchauffement climatique à l´oeuvre et la nécessite d´agir.

  • + 6 °C en 2100 ? Voilà l'avenir sombre que certains scénarios envisagent aujourd'hui. Seulement voilà, le carburant du réchauffement climatique va manquer bien plus vite qu'annoncé : selon de nombreux experts géologues et pétroliers indépendants, le pic de production du pétrole semble être désormais atteint et ceux du gaz et du charbon devraient l'être avant 2030-2050. Or ces combustibles fossiles sont notre principale source d'énergie et le pétrole est le premier responsable de la folle croissance observée depuis l'après-guerre. La pénurie des combustibles fossiles provoquera donc une crise énergétique et économique sévère, avec à la clé de sacrés défis à relever, comme apprendre le sevrage énergétique et développer les énergies renouvelables. Pour le climat en revanche, la pénurie des combustibles fossiles est une chance : elle va probablement cantonner la hausse des température à une valeur inférieure à 2 °C en 2100.

  • Peut-on limiter les dégâts qu´occasionnent la grêle, les vents tempétueux, les brouillards épais ou encore les foudroiements?? Peut-on les détourner de leur trajectoire, les dissiper ou tout simplement empêcher leur formation?? Ou encore peut-on faire précipiter les nuages quand la sécheresse prive des populations entières d´eau et de nourriture??
    Les tentatives menées pour contrôler les nuages ou les précipitations ont longtemps relevé de pratiques superstitieuses. Aujourd´hui, les moyens déployés, à l´aide de canons, avions ou fusées, sont parfois considérables. À tort ou à raison??
    Dans ce livre, l´auteur retrace les tentatives historiques et contemporaines pour modifier artificiellement le temps et présente les résultats des recherches les plus récentes. Il apporte ainsi une synthèse éclairante sur les phénomènes météorologiques et les tentatives de l´Homme pour dompter la nature.

  • Alors que la Terre comptera 9 milliards de bouches à nourrir en 2050, nombreux sont ceux qui pensent qu'il n'y a pas d'alternative à l'agriculture chimique et industrielle. Et pourtant... Au terme d'un tour de France de dix-neuf mois à la rencontre de paysans, de chercheurs et de techniciens, Vincent Tardieu révèle que le monde agricole est en pleine mutation : la crise du modèle productiviste actuel engendre une puissante révolution vers une nouvelle agriculture où les processus naturels sont au coeur des méthodes de production. Cette agriculture écologique est riche d'une belle diversité d'itinéraires (bien au-delà de la seule agriculture biologique) et de réseaux humains que l'ouvrage invite à découvrir avec, à la clé, des raisons d'espérer : oui, on peut nourrir la planète tout en préservant l'environnement ! Oui, nos paysans peuvent vivre mieux et plus nombreux ! Mais cette révolution écologique n'ira pas sans bouleversements des marchés, des organisations agricoles et de notre façon de consommer.

  • Certaines preuves sont comme magiques. Une question semble inextricable, une idée vient l´éclairer et elle devient lumineuse par enchantement. Bien des livres de mathématiques scintillent de tels bijoux... sans qu´ils donnent la moindre idée pour les découvrir. La beauté serait-elle mystère ? Ou réservée à une élite héréditaire ? « À la recherche de la preuve en mathématiques » s´insurge contre ces idées déprimantes. Des méthodes d´attaque des questions mathématiques existent, et elles sont à la portée de l´amateur comme du professionnel.

  • Le roman des elements

    Jenkins/Nechaev

    En réalisant de périlleuses expériences dans l´arrière-boutique de son patron, Carl Scheele, chimiste autodidacte, comprend que l´air est composé de deux gaz aux propriétés très différentes. Grâce à la pile électrique fraîchement inventée, Humphry Davy, ancien cancre devenu universitaire, découvre deux nouveaux métaux dans la potasse et la soude. De l´oxygène (XVIIIe siècle) au radium (XXe siècle), cet ouvrage retrace les péripéties qui ont conduit à la découverte des différents éléments constituant la matière. Nous emportant dans le quotidien des savants, il conte leurs recherches, leurs tâtonnements, restitue leurs raisonnements, dans un récit où le hasard heureux côtoie l´intelligence, l´inventivité, la ténacité, sans oublier l´émotion. Mêlant grande et petite histoire, les auteurs nous instruisent, en nous étonnant et nous amusant à la fois.

  • Noé, pionnier de la préservation de la biodiversité, voulait sauver la création animale divine grâce à un seul couple de chaque espèce. Hélas, la réalité biologique est tout autre ! Des dinosaures au mammouth, du koala à l'orang-outan, de l'éléphant d'Afrique à l'ours des Pyrénées, ce livre nous invite à revisiter une arche de Noé qui prend l'eau de toutes parts et risque de sombrer. Certes, la disparition des espèces est un phénomène naturel aussi vieux que la vie. Mais par sa brutalité et son ampleur, l'impact de l'homme sur la biodiversité est sans précédent. Ce dernier tente, maladroitement, de sauver les animaux qui peuvent encore l'être. La tâche est toutefois bien difficile. Les formidables progrès des biotechnologies pourraient-ils permettre un jour à l'homme de réparer les dégâts qu'il cause ? Pour les auteurs, cette hypothèse ne semble pas seulement du ressort de la science-fiction. Il n'en reste pas moins qu'il est urgent d'agir dès à présent pour limiter l'impact de l'homme sur la nature.

  • Microbes de l'enfer

    Patrick Forterre

    Des êtres vivants capables de vivre à des températures dépassant 100 °C ? Oui, de telles créatures infernales existent, et il s'agit de microbes très particuliers. C'est à la rencontre de ces microbes de l'enfer que Patrick Forterre nous convie : comment les a-t-on découverts, quelles astuces ces organismes ont-ils trouvées pour parvenir à prospérer à des températures aussi élevées, quelles préciseuses informations nous livrent-ils concernant l'origine de la vie sur Terre ?

  • Nous, êtres humains, sommes issus d´une longue évolution, minérale et cosmique d´abord, biologique et terrestre ensuite. Pour certains, nous aurions définitivement rompu avec un héritage ancestral qui faisait de nous des bêtes. Nous seuls serions capables du sens du bien et du sens du beau. Nous seuls serions doués de morale. Il existerait ainsi un fossé infranchissable entre le grand philosophe Emmanuel Kant et nos cousins les chimpanzés ! Ou bien, au contraire, faut-il considérer que la morale et l´esthétique chez l´homme plongent leurs racines dans le terreau de la « nature » ? Les animaux ne sont-ils pas eux aussi capables de dévouement pour leurs proches ? Nos cousins les primates ne peuvent-ils pas éprouver eux aussi des sentiments en face d´une belle (d´un beau) chimpanzé ? Bref, la découverte des « cultures animales » n´amène-t-elle pas à concevoir davantage de continuité entre l´homme et l´animal ?

  • Vérité. Ce à quoi l'esprit peut et doit donner son assentiment (Grand Robert, 2001). voilà bien une injonction ! La vérité est comme la loi : nul n'est censé l'ignorer. Serions-nous donc condamnés à étudier les deux millions d'articles scientifiques qui paraissent chaque année et qui, tous, prétendent dévoiler un peu de l'inépuisable vérité du monde ? Non rassurons-nous ?

  • « Pourquoi la vie ? » De telles questions sont longtemps restées l'apanage des philosophes, qui abandonnaient le « comment » aux scientifiques. Aujourd'hui, les épigones de Darwin ne craignent plus de s'y attaquer. Il y a plus d'un siècle, le naturaliste anglais se créditait modestement « d'avoir apporté quelque lumière sur l'origine des espèces - ce mystère des mystères ». Dans les décennies qui suivirent, deux avancées majeures ont permis aux biologistes de résoudre nombre de questions laissées en suspens par Darwin. La découverte des lois de l'hérédité, suivie de celle de l'ADN, ont apporté à la théorie darwinienne les fondations qui lui manquaient, donnant lieu à une vaste synthèse qualifiée de néodarwinienne. On a depuis maintes fois confirmé l'aphorisme de Theodosius Dobzhansky : « Rien n'a de sens en biologie, si ce n'est à la lumière de l'évolution. » Cette situation n'est pas du goût de tous, car les idées évolutionnistes n'ont rien perdu de leur pouvoir de scandale : alors que Darwin faisait tomber l'homme de son piédestal, la génétique évolutive, dont ce livre donne le premier exposé accessible au grand public, fait subir un sort comparable à l'individu : tenu jusqu'alors pour la cible de la sélection et le sujet de l'évolution, il cède la place au gène, dont il n'est plus que l'avatar.

  • Doit-on dire pingouin ou manchot ? Pourquoi les manchots empereurs kidnappent-ils les poussins ? Pourquoi les perroquets parlent-ils et pas les singes ? Pourquoi les mandrills sont-ils si colorés ? Ce livre répond à ces questions et à bien d'autres.
    À travers anecdotes et souvenirs de ses recherches menées sur tous les continents, de l'Afrique à l'Antarctique, l'auteur vous invite à un voyage dans l'écologie, l'évolution, le comportement animal, la conservation des espèces animales.
    Il vous fera aussi part de ses humeurs concernant l'exploitation de notre environnement et le mépris envers nos frères dits inférieurs. Observés de plus près, les animaux sont-ils «bêtes» et Homo sapiens est-il vraiment sage?

  • Les gènes voyageurs

    Eric Bapteste

    Des gènes qui sautent et voyagent : une révolution dans les sciences de l'évolution !
    Savez-vous que l´échangisme est une pratique très répandue chez les microbes?? Que des organismes comme les plantes ou les animaux deviennent en partie ce qu´ils mangent?? Que les bactéries sont impliquées dans des guerres qui durent des millions d´années et qu´elles entretiennent une vie sociale intense?? Ces phénomènes biologiques essentiels sont provoqués par des voyages de gènes inattendus, qui affectent et transforment en profondeur la majeure partie du vivant. Une découverte récente qui pourrait bien révolutionner les sciences de l´évolution...
    Après avoir expliqué la façon dont l´ADN et les gènes circulent d´un être vivant à l´autre, l´ouvrage montre, exemples frappants à l´appui, en quoi ces nouvelles connaissances modifient profondément notre vision de l´évolution. Un voyage passionnant dans l´un des domaines les plus actifs de la biologie actuelle.

  • « La Giraffe est un des premiers, des plus beaux, des plus grands des animaux, et qui sans être nuisible, est en même temps des plus inutiles » clame Buffon dans son Histoire Naturelle. Jean-Louis Hartenberger montre que l'on ne peut qu'en partie partager le point de vue du grand naturaliste. Il rappelle qu'il n'y a guère qu'un peu plus de 150 ans que le bel animal mit un premier sabot sur le sol de France. S'en suivit une épopée qui, de Marseille à Paris, s'est gravée dans les mémoires. Pourtant si la girafe fut fêtée par le peuple tout au long de son parcours, les scientifiques par la suite ne l'ont guère servie. Au point que, alors qu'elle est menacée d'extinction, la grande arpenteuse des savanes, qui aime tant jouer à « casse cou », dans d'étonnants combats entre mâles, reste encore bien mal connue. Doté d'une biologie étrange, cet être surdimensionné est venu des contreforts de l'Himalaya peupler l'Afrique voici 5 millions d'années, et, depuis cette époque, côtoie nos ancêtres dans les savanes à acacias : leur histoire est aussi la nôtre.

  • Une histoire des marées

    André Gillet

    De l'Antiquité à nos jours, le phénomène des marées océaniques a intrigué nombre d'observateurs. Tantôt «farfelues», tantôt empreintes d'une rigueur et d'une cohérence remarquables, les théories imaginées sont toutes représentatives de la vision du monde et des recherches de leur époque. Au XVIIe siècle, une véritable analyse scientifique s'impose peu à peu. Aujourd'hui, à la suite des progrès de l'astronomie, de la physique et des mathématiques, on sait interpréter finement les marées et les prédire en n'importe quel point du globe.

  • Faire le point en mer, c'est être capable de déterminer sa latitude et sa longitude. Au XVIIe siècle, alors que les Européens sillonnent depuis longtemps les océans du globe, ils ne savent pas établir leur longitude de façon satisfaisante. Pour connaître la latitude, ils disposent d'instruments dont la manipulation est délicate ; les résultats sont peu sûrs. Quant aux cartes marines disponibles, elles sont imprécises, voire fantaisistes.

empty