Entreprise, économie & droit

  • Cet ouvrage porte sur l'histoire économique et sociale depuis la « révolution industrielle ». La « révolution industrielle » est cet important changement des techniques et de la vie économique qui s'est produit d'abord en Angleterre dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et qui, dans ce pays du moins, était, pour l'essentiel, réalisé à l'aube du XIXe siècle. Ainsi, ce cours peut-il couvrir environ deux siècles : du deuxième tiers du XVIIIe siècle à celui du XXe siècle. Dans cet intervalle de deux cents ans, la vie matérielle, et par conséquent économique, des hommes s'est davantage transformée que dans les deux millénaires qui séparèrent exactement la destruction de Carthage par Scipion Emilien (marque de l'écrasante supériorité de Rome), du milieu du XVIIIe siècle.

  • L'objet du présent ouvrage est de tenter de rendre intelligible la vie politique en France dans sa réalité et dans son évidence immédiates.
     
     - La vie politique est mouvement. Elle est historique, dynamique et aussi pesanteurs. Se borner à décrire de façon statique des organisations, voire des systèmes où les relations sont codifiées et comme figées, c'est négliger cette dimension fondamentale.
     
     - La vie politique est conflit. Elle est antagoniste, les contradictions qui l'animent et qu'elle tente vainement de résoudre sont insurmontables. Méconnaître cet aspect conflictuel pour n'envisager que le fonctionnement harmonieux de mécanismes organisés ou spontanés, c'est réduire abusivement les tensions permanentes qu'elle implique.
     
    Sans doute pourrait-on objecter que la perspective chronologique n'est que de peu d'intérêt, que la succession n'est pas l'enchaînement rationnel, qu'elle sacrifie la compréhension à l'événement fortuit, le permanent et l'important au superficiel et au contingent. La connaissance du jeu des forces politiques est cependant à la fois préalable et primordiale. Leurs stratégies opposées se développent dans le temps, ces forces elles-mêmes se définissent et se modifient constamment en fonction les unes des autres. Ainsi la vie politique est, sous un certain angle, l'histoire de la dissociation et de la recomposition des groupes. L'analyse et le récit s'interpénètrent, et, comme l'écrit Roland Barthes, « ... la politique est un roman, c'est-à-dire un récit qui dure... ».

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty