Iggybook

  • Comment la quête d'un disparu se transforme-t-elle en un périple dans des lieux sacrés et incongrus d'Inde ? Une famille française explore les villages reculés du sous-continent, sillonne les bidonvilles des mégapoles, à la recherche du fils évaporé en Inde, lors d'un tour du monde à vélo. Kidnapping, accident, retraite, réseau mafieux, toutes les pistes doivent être vérifiées, au risque de rencontres improbables.

    Les parents sont déterminés à comprendre le destin de leur fils, à découvrir comment un voyage ordinaire l'a mené en un lieu de non-retour. De rencontres en rencontres avec des Hindous ou des Jains, ces Français découvrent des philosophies et des religions dont ils se croyaient éloignés. Le pays où se cache leur fils, vivant ou mort, devient une terre amie.

    Ceci est une histoire vraie aux sources nombreuses et vérifiées, une enquête suivie depuis dix ans dans tous les Etats de l'Inde. Aucun détail n'y a été inventé. On ne trouvera ici que des faits authentiques et des émotions ressenties. Le quotidien de voyageurs au long cours se mêle à l'inconnu d'un destin particulier. Celui de l'être cher évaporé en Inde.

  • Écrit dans un langage simple, spontané et résolument positif, ce livre témoigne du parcours de l'auteure pour sortir du burn-out. Après avoir été successivement bondissante, bien cuite, décérébrée et finalement avisée, Anne Samson nous emmène, au travers de métaphores et de bonds, sur la voie de la guérison, de la sagesse et de l'équilibre.

    " Un petit bijou thérapeutique à consommer sans modération !"
    Dominique Lelubre - Psychologue et conseillère en prévention du burn-out.

    "Merci burn out !" Ce sont ici les premières lignes du livre d'Anne Samson « 15 bonds pour sortir du burn out ». Un petit fascicule qui retrace le parcours de l'auteure pour sortir du burn out. Toutes les étapes y sont recensées à travers un panel de métaphores sur un ton humoristique. Véritable appel à ses lecteurs, l'auteure les encourage à trouver ce « nouveau moi" durant le burn out ».
    Journal en Marche, MC

  • "CHEMINS VIVANTS » est un recueil né du croisement de deux routes : celle de l'auteur (Serge De La Torre) et celle de l'artiste (Alvaro De Taddéo).
    L'auteur réunit ici des nouvelles écrites ces dernières années. Il y associe des poèmes qui dialoguent librement avec les oeuvres picturales d'Alvaro de Taddéo[1]. Dans ce recueil, aucun texte, qui ne soit né d'une émotion, d'une expérience vécue ou d'un sentiment d'irremplaçabilité des personnages.
    Explicitement ou en filigrane, l'« être humain » y est montré dans ses grandeurs et plus souvent encore ses limites. Qu'ils témoignent, éveillent ou mobilisent...
    Les textes se rapportent tantôt à des temps réels, présents ou passés, à des lieux connus, mais d'autres fois à des lieux étrangers ou purement imaginaires : qu'importe, ils se regroupent en chemins pour dessiner une direction finale, un pied de nez où triomphe parfois l'humour, l'art ou la mort.
    Ce livre est nourri tout entier de trois approches artistiques et techniques conjointes :
    oCelle du poète qui use notamment de la musicalité et de la polysémie de la matière linguistique,
    oCelle du nouvelliste (qui, dans la rigueur de la structure du récit, veut rendre sensible un destin, un message éclairant, même si sous-jacent au texte),
    oCelle enfin d'un créateur d'images et de tableaux . Tou(te)s nourrissent et complètent les textes. Des liens hypertextes renvoient à la galerie artistique de l'artiste-peintre suisse, illustrateur de la version papier du recueil « Chemins vivants »
    « Il faut suivre ces images qui naissent en nous-mêmes, qui vivent dans nos rêves, ces images chargées d'une matière onirique riche et dense. »
    A cela tu es invité lecteur, si tu le veux!
    A la suite de Gaston Bachelard et de l'auteur.

  • Actes non consentis

    Lucie Nesme

    • Iggybook
    • 16 Décembre 2020

    Je suis contente, enfin j'ai trouvé mon stage ! Je vais aller dans une super école pour enfants atypiques.
    Cette école, j'en ai rêvé toute mon enfance, et maintenant je peux y faire mon stage, c'est incroyable.
    J'y ai passé les meilleures semaines de ma vie jusqu'à ce dernier jour où tout a basculé. Ma vie s'est transformée en enfer.

    Autobiographie qui relate ce qu'il m'est arrivé afin de libérer la parole sur cela et donner de la force ainsi que du courage aux autres victimes. #abuséemaispaseffrayée

  • Cadeau !

    Pascale Debliquy

    • Iggybook
    • 1 Septembre 2019

    Femme moderne alliant les rôles d'épouse et de maman avec une vie professionnelle intense et exigeante, Pascale entame à l'approche de la quarantaine un chemin d'évolution qui la conduit vers une plus grande conscience d'elle-même et du monde. Au fur et à mesure de son parcours initiatique, elle découvre, comprend, s'allège, et enfin s'offre la liberté d'être.
    En une narration humble et légère, elle relate son burn-out, sa séparation ainsi que son processus d'individuation, cette transition qui s'opère au milieu de la vie.
    Cadeau ! se dévore comme un roman. Témoignage et partage, il est cependant bien plus qu'un roman. Lecteurs comme lectrices sont touchés au plus profond d'eux-mêmes, car ce chemin d'évolution et les prises de conscience qui le jalonnent sont universels et donnent écho à leur propre histoire.

  • Mon petit lapin bleu

    Martine Alani

    • Iggybook
    • 29 Septembre 2017

    Emma se réfugie dans une Abbaye pour échapper à une situation douloureuse et se retourne sur son passé. Enfant, elle vivait heureuse dans un modeste logement de la banlieue parisienne, jusqu'à ce que la maladie emporte sa mère et qu'elle se retrouve chez ses grands-parents à Falaise. Elle y grandit, ne trouvant du réconfort qu'auprès de Marie-Jeanne, la domestique, et Nicole, son amie de pension.

    Alors qu'elle vient d'obtenir son bac, sa grand-mère étant morte quelques années plus tôt, son grand-père se suicide, lui laissant une lettre dans laquelle il dit ne plus pouvoir supporter ses mensonges et complicités honteuses. Emma découvre, enfin, qui était son père, et petit à petit tous les secrets de sa famille. Quittant définitivement la maison de Falaise, elle se partage entre Paris et Goury, un petit port du Nord Cotentin, et son destin va changer.

  • Où que tu fuies...

    Luc Guillemard

    Sans le savoir et sans jamais se rencontrer, Thomas, le chauffeur, et Bruno, l'avocat, s'attaquent en même temps au même homme : Paul, un puissant financier. Mais rien ne se déroulera comme prévu. Comme le dit l'un des personnages : « On essaye de tout anticiper, de tout planifier. On veut que les choses se déroulent selon nos désirs et notre volonté. Et c'est l'imprévisible qui survient et bouleverse nos beaux schémas ». La manipulation, l'obsession de l'argent et du pouvoir, les meurtrissures de l'enfance sont quelques-uns des thèmes au coeur de ce roman.

    Après des études de droit et de sociologie politique, Luc Guillemard a occupé des fonctions de cadre dirigeant dans le secteur bancaire. Passionné de cinéma et de voyages, il se consacre désormais à l'écriture. Son premier roman, « Le chaos et les étoiles », a été publié en 2018 aux éditions Martin Guidel.

  • La folie que c'est d'écrire est un hurlement de colère contre la condition féminine, dans le quotidien d'une femme qui, après avoir procréé, rangé sa maison, mouché ses enfants et nourri son mari, espère, envers et contre tout, créer.

  • Le livre du confinement ! Parodies, chansons photos de cette période... et même un texte sérieux sur le "Monde d'Après"

  • Merci mon général !

    Marina Chiriac

    • Iggybook
    • 13 Décembre 2020

    Dans la même semaine deux personnes m'ont dit qu'ils ne pourraient pas vivre au Japon, car c'est trop violent. Alors que pour moi seulement penser à un temple de Kyoto, m'apaise. C'est donc quoi pour moi la violence ? C'est le déclic qui a fait que j'ai écrit ce récit témoignage qui traite de mes années d'expatriation en Egypte comme architecte pétrolier et "lady alone", une comparaison entre deux révolutions confisquées en 2013 en Egypte et en 1990 en Roumanie, l'impossible procès du communisme, mon adieu à un métier de rêve et beaucoup d'autres.

  • Happy House

    Stephane Jordans

    C'est l'histoire de la famille Adams qui voit son destin basculé lors de vacances à Deauville. Dans une maison qu'elle a louée, la mère y est agressée tandis que deux de ses enfants y sont assassinés. Martin, l'enfant rescapé finira, grâce à son « flair », par découvrir l'un des assassins mais sauvera t'il, à temps, son père?. En attendant, les cadavres pleuvent : Le grand-père meurt empoisonné, Claire, la maitresse du père, est retrouvée noyée dans sa baignoire, et le voisin, Benoit est tué par une dangereuse professionnelle. Les inspecteurs découvriront que la maison louée appartient à un anglais étrange qui aurait des liens avec une organisation criminelle responsable du meurtre du grand-père puis réaliseront par la suite que dans cette affaire, il y a en réalité deux meurtriers, agissant chacun pour des raisons différentes. Si le lecteur découvre tout de suite l'un des assassins et ses raisons, ce n'est pas le cas pour le second meurtrier, plus complexe.

  • Un groupe d'amis se retrouve sur une île en Méditerrannée au mois d'août. Les non-dits, les secrets refont surface et font voler en éclat leur existence.

    Un roman polyphonique sur ces instants où tout bascule dans nos vies.

  • François a 43 ans et malgré une vie professionnelle et familiale satisfaisantes, il s'ennuie. A la recherche d'émotions, il se met alors à jouer et finit par se ruiner et démolir tout ce qu'il avait construit.
    Il ne trouve plus d'issues et s'enfuit, laissant ses proches dans le désarroi. Perdu, il rencontre dans la rue Aline, une jeune fille qui erre comme lui et sa vie va prendre un autre sens. Mais qui est Aline ?
    Martine Alani, l'auteur de "Mon petit lapin bleu, la vie d'Emma", nous conduit dans les méandres de l'addiction et les faiblesses de l'être humain.

  • La Majestueuse

    Sebastien Pouvreau

    Je passe mes vacances d'été dans la maison familiale nichée dans un petit village savoyard. J'ai appris à en connaître les habitants et je suis un peu devenu un fils du pays. Surtout pour Gaston qui m'a vu grandir et m'a transmis sa passion pour les cimes.

    Mais, au fil des années, les épopées sur les parois rocheuses sont devenues de simples randonnées.

    Un été, une rencontre au coeur des alpages va chambouler ma vie, faisant renaître ma passion pour l'escalade. Des congés chargés d'émotions, entre instants de tendresse et événements dramatiques, au coeur de montagnes toutes aussi magnifiques que dangereuses.

    "Martin"

  • L'ennemi intérieur

    Daniel Monforte

    • Iggybook
    • 26 Novembre 2018

    Ce treize novembre deux mille quinze, un couple se promène dans Paris, en quête d'un restaurant. Quelques heures après leur passage, les fusillades retentissent rue de Charonne. C'est avec stupéfaction que le narrateur découvre à la télévision ce à quoi ils ont échappé ce soir-là. L'événement le ramène subitement loin en arrière, en quatre-vingt-quinze, lorsque jeune interne aux urgences, il dut recevoir les premiers blessés d'un attentat à la bombe dans le métro. Désormais, l'éventualité de se retrouver sur les lieux du prochain attentat ne cessera plus de l'obséder.
    Dans ce contexte, il fait la connaissance de ses voisins, Fatima et Farid. Ce dernier est tout autant choqué par cette vague d'attentats commis par des enfants de la république. Les deux hommes échangent sur l'Islam, et tentent de comprendre ensemble cette violence sidérante. Ils se documentent sans relâche sur cette guerre étrange que l'on exporte ici, quête qui les conduira jusque dans les secrets de la géopolitique actuelle, dans ce monde parallèle où la communication est autant une arme de guerre que l'attentat-suicide un message politique.
    Cette recherche obsessionnelle est aussi une échappatoire aux remous qui secouent leurs propres cellules familiales. Le fils de Farid se dévalorise, tandis que sa fille s'affirme et décide de porter le voile. Un rien rebelle et caractérielle, la fille du narrateur traverse une adolescence tumultueuse, tandis que son fils est un jeune adulte fuyant qui se cherche toujours. La relation avec sa femme n'est pas moins tendue qu'avec ses enfants, si bien qu'il ne semble plus trouver la paix que lorsqu'il promène son chien...

  • Pacifique Secret

    Denis Cressens

    Une famille ordinaire...Un avion qui se volatilise à l'aplomb des iles Carolines au milieu du Pacifique...Des Forêts du Québec aux Iles de Micronésie en passant par Taiwan, la France...Quelle est la vérité, pour quelles fins...La famille unie cherchera ... Appuyé par l'American Nuclear Control and regulation Agency....Le mystère sera t-il percé ?

    Un drame familial qui vous prend aux tripes : un avion disparu au milieu du Pacifique qui laisse une petite fille et son grand père dans le plus profond désarroi. Ce mystère apparemment insoluble nous fait voyager du Québec aux Iles de Micronésie, et de Taiwan à la France,lorsque un mince espoir apparait au coeur d'une intrique qui révèle une manipulation géo-politico-financière.Ce roman est d'autant plus prenant que derrière cette fiction,le lecteur perçoit entre les lignes comme un vent de vérité.

  • Le narrateur entreprend l'écriture d'un premier roman. Il a néanmoins des idées très arrêtées sur la (bonne) littérature qui doit selon lui être pure fiction libérée de la réalité. Peu importe l'histoire, c'est la narration qui est importante. Aussi a-t-il décidé de réécrire Madame Bovary. Et comme l'imagination lui fait défaut, il choisit une femme aperçue dans la rue comme modèle d'Emma. La suite montrera que ce n'était pas une bonne idée.
    Un roman où la réalité est mise en abyme avec la fiction, où une femme peut en cacher une autre et où un chat parle de narratologie avec vulgarité.

  • NOM DE CODE RAPACE

    Emmanuel De Molliens

    • Iggybook
    • 20 Décembre 2018

    Alex, ancien des Forces Spéciales, âme et corps blessés, et Paola, jeune avocate ambitieuse, se retrouvent plongés au coeur d'une vaste enquête sur le blanchiment d'argent. Ils nous entraînent sur les traces d'A4BL, cette honorable institution respectée du monde de la finance qui pourrait bien être au coeur d'un système machiavélique.
    Entre romance et thriller, Nom de code RAPACE, explore les faces sombres de la finance internationale en bâtissant une intrigue haletante où l'on croise une galerie de personnages respectables, narcos sud-américains et oligarques russes, visiteurs du soir et hommes de l'ombre, avocats, banquiers...

  • Au cours de pérégrinations dans l'univers qui côtoie le réel et l'imaginaire notre héros rencontre une jeune femme nue allongée dans un lit bateau d'aigue-marine, à l'intérieur d'une chambre qui en contient quatre autres ourdis dans diverses textures minérales. La confrontation se poursuit peu à peu par un échange au sujet de la mer. Celle-ci s'invite alors à ce récit pour narrer sur le mode autobiographique l'aventure d'une croisière que vécurent un jeune marin et une jeune sirène, dont les exploits se poursuivent selon une logique contenue par le songe et la méditation, au sein de l'élément maritime

  • « Fabien ! pourquoi ne pars-tu pas en voyage ? »

    Telle est la question qui allait bousculer soudainement et radicalement l'orientation de ma vie un soir d'avril 2016. Cette ouverture insoupçonnée qui m'invitait à lâcher prise, a vu naître aujourd'hui ce livre que vous tenez entre les mains.

    Né d'une envie profonde de partager cette expérience quotidienne au contact de l'inédit, il est le témoin vibrant du cheminement qui déroula toute cette histoire. Cette résolution spontanée de partir s'est révélée être la continuité de mon cheminement spirituel en gestation depuis de nombreuses années. Elle est aussi à l'origine d'expériences lumineuses qui m'ont été données de vivre tout au long de ce voyage intérieur au contact de ce vaste monde qui nous entoure.

    De mon île natale en passant par l'Amérique du Sud et l'Asie, il sera question de l'odyssée d'une vie tracée au gré du vent. Faite d'expériences amusantes et troublantes, ainsi que d'enseignements déterminants, voici l'histoire qu'il me tarde à présent de vous conter.

  • TRANSITION(S)

    Sonia Le Masne

    D'Anthropocène à Zone à défendre, en passant par Gouvernance Partagée, Permaculture, Neurosciences ou encore Résilience ou Quête de sens... autant de mots qui ont fait leur apparition dans le quotidien de nombreux citoyens qui s'interrogent sur les transformations en cours dans notre société.

    Comment comprendre ces sujets complexes, souvent liés les uns aux autres, si l'on n'est pas soi-même spécialiste mais que l'on souhaite néanmoins être plus qu'un spectateur de la métamorphose du monde dans lequel nous vivons ?

    En proposant 26 thèmes d'une dizaine de pages chacun, ce format d'abécédaire cherche à rendre accessibles les découvertes de nombreux experts et à inspirer, pour aborder sereinement les transitions actuelles, car le temps n'est plus à la critique mais à la construction collective d'un « après ».

  • Noir et compagnie

    Jean-Francois Gehant

    • Iggybook
    • 23 Juillet 2019

    Et si tu t'étais trompé, comment savoir, maintenant que tout est fait... Aurais-tu pu vivre une autre vie ?

  • Inexpugnable sur son piton rocheux, le castrum de Raymond de Péreille défie les deux plus grandes puissances de son temps. Le pape voit en lui "l'hydre du diable". Siège de l'Église cathare, il doit être détruit. Le roi de France s'irrite de son rôle actif dans la résistance à l'occupation française. Unis pour mieux l'abattre, ils lèvent une armée qui le coupe du monde. Pour les gens de Montségur, commence, alors, une lutte désespérée.

  • Dans La France du Bon Coin, note de l'Institut de l'entreprise publiée en septembre 2015, David Ménascé décryptait l'essor du « travail à la demande » : ce phénomène consistant pour un nombre croissant de personnes, qu'elles soient salariées, retraitées, sans emploi, sans papiers... à proposer différents types de services sur des places de marché digitales dans l'espoir d'en vivre, d'arrondir les fins de mois ou tout simplement d'exercer une autre activité. Convaincu que ces « plateformes peuvent constituer de puissants leviers de mobilité sociale », l'auteur en pointait également les risques, notamment pour les plus fragiles et ceux qui espèrent ainsi développer une activité indépendante, génératrice de l'essentiel de leurs revenus. Prolongeant la réflexion, cette note interroge la façon dont les plateformes pourraient contribuer à l'indépendance et au renforcement de l'autonomie des prestataires, auxquelles ils aspirent et qui sont moteurs de l'émancipation. Adoptant le point de vue de ceux qui sont rarement entendus, la note fait émerger des pistes de propositions souples et pragmatiques qui préfigurent un modèle social adapté à la « plateformisation » du travail et ouvrent sur des questions plus larges comme celle de savoir à qui appartient l'entreprise.

empty