Vie pratique & Loisirs

  • TRANSITION(S)

    Sonia Le Masne

    D'Anthropocène à Zone à défendre, en passant par Gouvernance Partagée, Permaculture, Neurosciences ou encore Résilience ou Quête de sens... autant de mots qui ont fait leur apparition dans le quotidien de nombreux citoyens qui s'interrogent sur les transformations en cours dans notre société.

    Comment comprendre ces sujets complexes, souvent liés les uns aux autres, si l'on n'est pas soi-même spécialiste mais que l'on souhaite néanmoins être plus qu'un spectateur de la métamorphose du monde dans lequel nous vivons ?

    En proposant 26 thèmes d'une dizaine de pages chacun, ce format d'abécédaire cherche à rendre accessibles les découvertes de nombreux experts et à inspirer, pour aborder sereinement les transitions actuelles, car le temps n'est plus à la critique mais à la construction collective d'un « après ».

  • L'acquisition de la connaissance repose sur la faculté qu'a l'esprit d'établir des rapports de logique et, dans une moindre mesure, des associations de tous ordres entre les diverses données de la réalité. Notre capacité à établir ces rapports ainsi qu'à mémoriser et rappeler les données sont deux fonctions étroitement liées de l'esprit, à tel point qu'elles obéissent souvent aux mêmes principes et s'épanouissent dans les mêmes conditions, qu'elles interagissent et même, qu'elles sont parfois assimilées l'une à l'autre. Comprendre permet de retenir et vice versa, le fait de bien avoir les choses à l'esprit, facilite la réflexion et donc leur compréhension. Les rapports qui nous permettent de comprendre se dévoilent progressivement lors de la pratique, pendant l'étude et le traitement de notre sujet. Ils servent en même temps de points d'ancrage à la connaissance, tout comme le sont les associations qui se tissent par ailleurs de façon volontaire, consciente ou non. Les lois et les conditions d'épanouissement de notre esprit, aussi bien que les particularités de l'objet d'étude...doivent servir de fondements à notre démarche d'étude et d'investigation. L'adoption de celle-ci est ainsi une question de raison tout autant d'ailleurs que l'est notre capacité à saisir les rapports. Ainsi le rôle de la Raison dans la capacité d'apprendre et de connaître, apparaît crucial, chose que fort heureusement tout le monde possède.

  • Si le désir est un moteur immuable de la vie, que ses modélités ont changé depuis l'époque de la Venise de Casanova ! Rencontres en ligne, préservatifs, industrie porno, sex-toys, amour pluriel, etc sont narrés ici avec légèreté et humour. Mais aussi et surtout, l'homme, le mâle, est descendu de son piédestal ! Marlène Schiappa est passée par là et il ne peut même plus draguer à son aise alors ne restent que tous ces palliatifs modernes. Assurément, dans ces conditions, revenant à notre époque, ce mâle perdrait de sa superbe et il changerait son nom pour... "Castrat-nova" !

  • Depuis des millenaires, la selection du sexe des enfants a-naitre a intrigue et passionne nos predecesseurs qui, au fil du temps, n'ont pas manque d'elaborer des hypotheses et de proposer des solutions pour concevoir garcons et filles a volonte.
    L'auteur montre l'evolution societale passant par les infanticides et abandons, le genocide silencieux du sexe feminin pour des motifs socio-economico-culturels, la revendication du droit a l'enfant, de la liberte de procreer « quand on veut, comme on veut », ou celle de la defense de l'egalite des genres et des sexes.
    Il insistera surtout sur l'avancee des sciences, plus rapide que l'evolution de la societe, qui permet desormais, avant la nidation, outre la prevention des maladies genetiques, la selection du sexe, bien sur, mais aussi de bien d'autres caracteristiques...
    Diverses manipulations, aux relents transhumanistes, vont permettre la naissance d'enfants «augmentes et ameliores», dont le ou les parents auront choisi le sexe et d'autres traits physiques ou intellectuels.
    Face a la vulnerabilite de la personne humaine et a sa marchandisation, il est de notre responsabilite de veiller a ce que la technicisation de la procreation, la dissociation de la sexualite et de la reproduction n'entrainent pas des derives eugeniques et societales conduisant a la perte de notre humanite.

empty