Religion & Esotérisme

  • Loin de décliner irrémédiablement comme certains théoriciens de la sécularisation le prédisaient à la fin du siècle dernier, les religions sont redevenues des acteurs incontournables des relations internationales contemporaines. On le mesure bien sûr au réveil de la violence à justification religieuse qui constitue un des éléments saillants de guerres ethniques ou nationales (conflit israélo-palestinien, guerre civile au Sri Lanka, massacre des Rohingyas et, plus proche de nous, conflit en Irlande du Nord) ou du terrorisme (d'Al-Qaïda à Daech, en passant par les tueries initiées par des suprématistes défendant l'Occident chrétien).
    L'influence des religions dans le monde ne peut pourtant pas se résumer à cette seule violence. Leur activité à l'international répond à de multiples motivations : répandre leur message spirituel, promouvoir une morale, renforcer la cohésion de leurs adeptes. Elles jouent également un rôle important dans le développement d'une culture de paix et de dialogue et dans le règlement de certains conflits, par la pratique du dialogue interreligieux, de la médiation et du secours humanitaire.
    Les modalités de l'action politique et diplomatique des religions dans le monde sont donc complexes et parfois paradoxales. À l'origine de certains conflits, les religions peuvent tout aussi bien oeuvrer à leur résolution...

  • Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le terme jihad est entré dans le langage commun, le plus souvent de façon assez caricaturale. Dévoyé de son sens initial, son usage s'est banalisé, renvoyant dans l'imaginaire collectif aux combattants musulmans ultra-violents venus anéantir nos sociétés. Une vision aussi portée par les idéologues jihadistes eux-mêmes, qui voient dans leur combat un véritable pilier religieux et une réaffirmation identitaire absolue.
    Cette polarisation des perceptions a conduit à d'intenses polémiques entre islamophobes et défenseurs de l'islam, toutes très éloignées des faits et des sources, et brouillant une juste compréhension des bouleversements à l'oeuvre. Quel sens donner au jihad selon les époques ? Quel lien entre jihad et jihadisme ? Qui sont les jihadistes ? Quelles sont les causes de leur engagement ? Quelles sont les différentes mouvances ? Qu'ont-elles en commun sur le plan idéologique ? En quoi divergent-elles ? Cet ouvrage ambitionne de creuser cette complexité en vue de briser nombre de clichés et stéréotypes existants sur un enjeu fondamental de notre époque.

  • « Les premiers chrétiens étaient contemporains de Jésus », « Paul est le fondateur du christianisme », « La langue des premiers chrétiens est le latin », « Les premiers chrétiens méprisaient le corps et la sexualité », « Les premiers chrétiens étaient pauvres », « Le christianisme a causé la chute de l'Empire romain » ... Les auteurs nous convient ici à un voyage aux origines de la chrétienté et analysent les nombreux clichés qui ont fait florès au cours des siècles.

  • Les jésuites ont toujours suscité l'intérêt d'un large public et la récente élection du pape François l'a encore montré. Ils ont leurs amis, qui ne voient pas toujours leurs défauts, et leurs ennemis, qui ne voient que leurs défauts. Dans un cas comme dans l'autre, c'est un terreau fertile pour les idées reçues : « L'ordre des jésuites a été créé par Ignace de Loyola », « Le supérieur général est appelé le "pape noir" », « Les Exercices spirituels sont la "bible" des jésuites », « Les jésuites sont critiques vis-à-vis de l'Église », « Ils sont hypocrites et opportunistes », « L'éducation jésuite est un enseignement d'excellence », etc.
    Au travers d'une approche historique mais aussi spirituelle, Mark Rotsaert interroge la Compagnie de Jésus, ses fondements, ses événements marquants et ses hommes d'hier et d'aujourd'hui.

  • « Le bouddhisme n'est pas une religion, mais une philosophie », « Le dogme du karma conduit au fatalisme », « Le bouddhisme enseigne la réincarnation », « Le dalaï lama est le chef spirituel du bouddhisme », « Le bouddhisme est pacifique », « Être bouddhiste, c'est être zen »... Au travers de l'analyse de ces idées reçues, Bernard Faure s'attache ici à présenter les principales facettes du bouddhisme. L'analyse de la doctrine et la mise en perspective historique permettent de mieux saisir la richesse de cette spiritualité de plus en plus présente en Occident.

  • Les protestants

    Fath S

    En cinq siècles, le protestantisme a marqué le Vieux Continent d'une empreinte indélébile et a modelé le visage de la civilisation nord-américaine. Pourtant, cette branche du christianisme nous reste souvent méconnue et de nombreux préjugés circulent sur ces chrétiens pas comme les autres. Qu'on les appelle « protestants », « huguenots », « évangéliques » ou « réformés », cette variété des dénominations témoigne d'une histoire chaotique et multiculturelle qui s'accompagne de bien des idées reçues : « Les protestants sont austères », « Le protestantisme a accouché du capitalisme », « Les protestants ne croient pas en Marie », « La HSP est le ciment de la République », « L'Europe du Nord est le berceau du protestantisme », etc. Fausses ou clairvoyantes, amusantes ou troublantes, ambivalentes souvent, ces idées reçues se sont sédimentées à la croisée de l'histoire et du fantasme et demeurent encore très ancrées dans les esprits contemporains.

  • « Les récits sur Jésus sont des légendes inventées par les premiers chrétiens », « Jésus est né à Bethléem le 25 décembre de l'an zéro », « Jésus a fait de nombreux miracles », « Jésus était le premier chrétien », « Jésus a été tué par les Juifs », « Le message de Jésus est universel », « Jésus est Dieu fait homme »... Partant des éléments de sa biographie tels qu'ils nous sont parvenus, analysant son message, Denis Fricker s'attache ici à nous montrer toutes les facettes accessibles du personnage de Jésus qui continue à fasciner et à interroger.

  • Qu'on l'appelle Santa Claus, saint Nicolas ou Père Noël, qu'il vienne du Pôle Nord, de l'Est ou qu'il soit américain, que l'on y croit ou pas... il est le personnage incontournable de nos fins d'années. Entre folklore et tradition, religion et consommation, il est un condensé de Noël. Au travers des principales idées reçues, Martyne Perrot retrace l'histoire de cette fête préférée des Français, de ses emprunts culturels ainsi que les rites et les usages qui s'y attachent.

  • Peu de religions suscitent aujourd'hui autant de passions que l'islam. Peu de livres font l'objet de débats aussi brûlants et contradictoires que le Coran. Historiquement complémentaires et inséparables, islam et Coran ne se confondent toutefois pas.

    Analysant les principales idées reçues, Paul Balta d'une part, Michel Cuypers et Geneviève Gobillot d'autre part, font dialoguer l'islam de la Tradition, de l'histoire et du monde moderne, avec l'islam du Livre, de l'exégèse traditionnelle et de la recherche scientifique actuelle. Ils nous donnent ainsi à voir une richesse et une diversité trop souvent occultées par les intégristes de tous bords.

  • « Les Francs-Maçons étaient à l'origine des bâtisseurs de cathédrales », « Ils ont fait la Révolution française », « Il y a toute une série de rites et d'épreuves à passer quand on entre dans la Franc-Maçonnerie », « Pour entrer dans une loge, il faut être coopté », «C'est une secte », «Le pouvoir est aux mains des Francs-Maçons »... La Franc-Maçonnerie suscite de nombreux fantasmes. L'occasion ici de démêler le vrai du faux.

  • On peut faire dire n'importe quoi au Coran , Le texte du Coran est fixe depuis l'origine , Le paradis coranique est trs sensuel , L'islam interdit l'interprtation du Coran , Le Coran infriorise la femme , Le Coran est intolrant ... Cette ouvrage permet une lecture du Coran tel qu'il est et non tel que le brandissent les intgristes de tous bords.

  • « Le Vatican... combien de divisions ? » raillait Staline. Et pourtant ! Magré une Eglise en perte de vitesse en Europe, la parole du pape, qu'elle soit louée ou critiquée, occupe toujours une place importante dans les médias. C'est un fait : le Vatican intrigue, agace, interpelle. On spécule sur sa richesse, on ironise sur ses archaïsmes, on s'étonne d'une ouverture inattendue... Mais surtout, depuis quelques années, des scandales ont gravement porté atteinte à l'Eglise comme institution. Dépassant les clichés, les jugements hâtifs ou les simples dénégations, Nicolas Steeves dresse ici un portrait précis et argumenté de l'Etat de l'Eglise catholique.

empty