Littérature traduite

  • C'etait Kubrick

    Michael Herr

    Le réalisateur culte, le reclus le plus célèbre et secret du 7e art, l'autodidacte de génie : rarement réalisateur se sera autant dérobé derrière sa légende que Stanley Kubrick. Manquait donc un portrait à hauteur d'homme, réalisé par l'un des rares privilégiés ayant eu accès au saint des saints de l'artiste : Michael Herr, qui fut son ami, confident et collaborateur pendant près de 20 ans (il contribua notamment au scénario de Full Metal Jacket), était sans doute l'un des seuls à pouvoir s'acquitter de cette tâche délicate. Mêlant témoignage à la première personne, anecdotes, souvenirs de conversation, humour et analyse, il livre une biographie personnelle et saisissante du cinéaste tel qu'il l'a côtoyé.

    Reporter, écrivain et scénariste américain, Michael Herr (1940-2016) est l'auteur du best-seller Dispatches (1977), récit halluciné de son expérience de correspondant pour le magazine Esquire pendant la guerre du Vietnam, qui fit de lui une star du journalisme gonzo. Il rencontra Stanley Kubrick en 1980, et collabora avec lui au scénario de Full Metal Jacket (1987). Il travailla aussi avec Francis Ford Coppola, notamment sur Apocalypse Now, dont il écrivit la mythique narration en voix off.

  • Mémoires

    David Niven

    Près de 100 films, cinquante ans de carrière et un Oscar : la vie de David Niven pourrait rivaliser avec le plus extraordinaire des scénarios. Dans ses Mémoires, celui qui fut l'incarnation du gentleman british à Hollywood nous emmène dans les coulisses de la machine à rêves, à la rencontre de ses plus grandes stars : Garbo, Gable, Astaire, Cooper, Dietrich, Grant, Chaplin, Bogart, Garland, Hepburn, Flynn, Davis... Enjoués, vifs, les portraits et les anecdotes irrésistibles s'enchaînent à un rythme trépidant, comme dans ces classiques de la comédie américaine dont il fut l'une des légendes. Parus et traduits en deux volumes dans les années 1970, introuvables en français depuis, ses souvenirs sont ici republiés pour la première fois dans un format condensé.

    Né en Grande-Bretagne, David Niven (1910-1983) s'oriente d'abord vers une carrière militaire, avant de partir tenter sa chance à Hollywood. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe aux combats au sein de l'armée britannique. Il accède à une célébrité mondiale avec ses rôles de Phileas Fogg dans Le Tour du monde en 80 jours (1956), de James Bond dans le film parodique Casino Royale (1967), dans Le Cerveau de Gérard Oury (1969), ou encore dans la série de films La Panthère rose.

  • Journal intime

    Richard Burton

    Monstre sacré du 7e art, Richard Burton forma avec Elizabeth Taylor l'un de ses couples les plus emblématiques. Leur relation orageuse, leur train de vie luxueux, leur beauté, leurs excès et leurs succès leur valurent d'être constamment sous les feux des projecteurs - aussi souvent ceux des plateaux de tournage que ceux de la presse à scandale. Ce tourbillon, les carnets intimes que tint l'acteur tout au long de sa vie nous y plongent « caméra à l'épaule », comme si nous y étions. Mais ils révèlent aussi un homme insoupçonné, infiniment plus complexe que l'image de la star superficielle : tourmenté, passionné de théâtre et de littérature, doté d'un sens de l'humour irrésistible, portant un regard lucide et ironique sur l'usine à rêves hollywoodienne, Burton surprend à chaque page.

    Richard Burton, Jenkins de son vrai nom, est né en 1925 au pays de Galles, au sein d'une famille de mineurs de 13 enfants. Il fait ses débuts sur scène en 1943, et s'impose bientôt comme un interprète shakespearien de premier plan. Mais c'est à partir du tournage du Cléopâtre de Mankiewicz, en 1962, durant lequel il entame une liaison avec Elizabeth Taylor, qu'il devient une star d'envergure internationale et l'un des acteurs les mieux payés de sa génération. Il meurt en 1984, à l'âge de 58 ans.

empty