Clotilde Seille

  • Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle.
    À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.
    Grand Prix de l'Imaginaire.

  • Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, pourra-t-elle compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l'entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d'une redoutable vérité.
    Grand Prix de l'Imaginaire.

  • Les effondrements se multiplient, de plus en plus impressionnants: Babel, le Pôle, Anima... aucune arche n'est épargnée. Pour éviter l'anéantissement total il faut trouver le responsable. Trouver l'Autre. Mais comment faire sans même savoir à quoi il ressemble? Plus unis que jamais, Ophélie et Thorn s'engagent sur des chemins inconnus où les échos du passé et du présent les mèneront vers la clef de toutes les énigmes.

  • Le deuil, accepter, laisser partir et choisir la vie est le second ouvrage d´une série de trois qui portent sur le processus du deuil (le premier évoquait la blessure relationnelle et le troisiè-me traitera de la renaissance, de créer sa vie). Il démontre com-ment, à travers un processus relationnel, c'est-à-dire à l´aide d´une personne signifiante - professionnel ou proche - l´endeuillé peut en venir à accepter la perte, faciliter le « laisser partir », à travers des rituels intimes ou publics, afin de résolument se tourner vers l´autre polarité du deuil, la lumière et la vie qui continue... Comment choisir la vie ? L´auteure expose les différents mécanismes qui permettront à l´endeuillé de trouver un sens à sa nouvelle vie sans l´autre, et le bonheur qui est au bout du chemin. Émaillé de nombreuses « paroles d´endeuillé », de témoignages, de moments de réflexion et d´exercices pratiques, l´ouvrage, écrit avec beaucoup de chaleur et d´empathie par une spécialiste renommée du deuil, conduit l´endeuillé, à son rythme, vers l´ouverture et la création d´une nou-velle réalité, de laquelle jaillira la lumière, tout en conservant un sou-venir précieux mais non plus souffrant, du disparu.

    1 autre édition :

  • Le deuil, une blessure relationnelle est le premier d'une série de trois ouvrages qui portent sur le processus du deuil, (le deuxième traite de l'acceptation, il conduit à choisir la vie, et le troisième de la renaissance, de la création de sa vie). Le présent ouvrage définit la mort comme une blessure relationnelle, et démontre comment, grâce à la prise de conscience de ses mécanismes de défense, grâce à l'écoute de soi, de ses manques, de ses émotions et de ses pertes, on peut arriver à vivre son deuil en relation, par l'expression de son vécu, afin de mieux choisir la vie.
    Un ouvrage d'une grande ouverture et d'un abord simple et chaleureux, qui s'adresse à la personne endeuillée, aux personnes qui l'entourent dans ce «passage obligé» aux intervenants en relation d'aide, au personnel professionnel et aux bénévoles qui accompagnent les endeuillés. Le lecteur y retrouvera de nombreuses «paroles d'endeuillés» dans lesquelles il se reconnaîtra, et une forte dose d'empathie qui lui donnera l'espoir et la force de dénouer l'impasse d'un deuil récent ou non résolu.
    Un livre essentiel pour toute personne qui vit le deuil par décès d'une personne importante dans sa vie.

  • Une envie irrésistible pour les uns. Une petite fantaisie pour les autres. Ces pages en sont remplies. Douze nouvelles érotiques où tout est prétexte au plaisir. Les lieux les plus insolites deviennent tout à coup les endroits les plus exquis. Sous le couvert de la passion, un recueil de nouvelles toutes plus torrides les unes que les autres où le désir est roi

  • Histoires célestes pour nuits d'enfer
    par Suzy Labbé, lu par Clotilde Seille

    Nouvelles érotiques au format livre audio

  • Le 8 juin 2016, le Québec entier est en émoi. On apprend par les médias qu'une femme a été sauvagement attaquée par un chien de type pitbull, dans la cour arrière de sa propre demeure, et qu'elle a succombé à ses blessures au terme de souffrances inimaginables. Christiane Vadnais a été cruellement tuée par une bête déchaînée - un drame infernal qui plonge sa famille dans le deuil et le désespoir. Comment expliquer une telle tragédie ? Comment quelqu'un peut-il mourir dans des circonstances aussi atroces ? Au terme de son enquête et de longues recherches sur la question, Lise Vadnais livre le détail bouleversant des derniers moments de sa soeur et met au grand jour la vérité sur les chiens dangereux comme celui qui lui a enlevé la vie. Dans l'espoir de prévenir d'autres malheurs semblables, elle fait le point sur la situation, dénonce les adeptes invétérés des pitbulls et déboulonne les mythes qui entourent ces animaux imprévisibles et agressifs

  • Bad féministe

    Roxane Gay

    • Édito
    • 5 Juin 2019

    Derrière ce titre ironique, Roxane Gay développe une réflexion révolutionnaire et bienvenue sur l'état actuel du féminisme. Lassée des prises de position parfois trop clivantes de certaines organisations féministes, elle rappelle que la défense de l'égalité des sexes ne dispense pas d'assumer ses contradictions. On peut aimer la télé-réalité, se peindre les ongles en rose et revendiquer le fait d'être féministe. En se fondant sur sa propre histoire de femme noire dans l'Amérique contemporaine, elle parle de culture, de race, de sexe et de genre, d'amitié féminine. L'ouvrage regroupe les chroniques de l'auteure initialement publiées dans The Guardian et sur le site The Rumpus. Le portrait qui émerge en filigrane est celui d'une femme au regard incroyablement juste porté aussi bien sur elle-même que sur notre société

  • Cet ouvrage courageux et sans concessions est le récit autobiographique de l'auteure. Victime d'un viol collectif à douze ans, elle perd son enfance, son innocence et la substance d'elle-même. Elle grandit en taisant ce drame à son entourage, mais garder un tel secret ne se vit pas impunément. Pour survivre, elle se met à manger. Sans faim. Tout le temps. La nourriture devient son refuge, sa protection, son amie, pour combler son vide intérieur, pour cesser d'être désirable en érigeant une forteresse imprenable autour d'elle. Elle devient obèse.
    Le livre de Roxane Gay n'est pas un témoignage triomphant sur la perte de poids, parce que le combat à mener contre ce corps refuge, mais aussi prison, est incessant. Parce qu'il est des plus douloureux, physiquement et psychologiquement. Parce qu'être obèse est socialement inacceptable. Pourtant, Hunger n'en est pas moins un triomphe, car à travers l'expérience de Roxane Gay, nous apprenons une leçon fondamentale : nous devrions tous faire preuve de plus de bienveillance envers la réalité du corps des autres et nous réconcilier avec le nôtre

  • « En se créant une nouvelle vie, l'endeuillé retrouve son identité, ce qui l'aide à préciser son chemin de vie, la direction qu'il souhaite donner à son existence, en se créant une vie qui lui ressemble. On voit donc apparaître un chemin dans lequel des mots apparaissent : amour, liberté, création, identité... Les couleurs deviennent lumineuses. » Suite logique aux deux ouvrages précédents (Le deuil, une blessure relationnelle et Le deuil, accepter, laisser partir et choisir la vie), ce troisième et dernier ouvrage de Louise Racine porte sur la mission de vie que l'endeuillé doit maintenant choisir et préciser, afin de « boucler » harmonieusement son processus de guérison d'une perte, suite à un deuil, une séparation, une maladie, un écueil relationnel ou une dépression. L'auteure invite le lecteur, une dernière fois, à explorer à son rythme les chemins de la renaissance et de l'accomplissement de soi, et à mettre en pratique les différents exercices qui l'amèneront à se créer une toute nouvelle vie, à son image, en route vers l'épanouissement.

    1 autre édition :

  • La chronique des Bridgerton (Tome 1) - Daphné Nouv.

    À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l'enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l'a renié sans pitié. Le jeune Simon a donc grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu'à la mort de son père, et c'est désormais porteur d'un titre prestigieux qu'il revient en Angleterre où il est assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s'intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu'il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait qu'on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l'esprit du duc...

  • La chronique des Bridgerton (Tome 2) - Anthony Nouv.

    Les Bridgerton sont stupéfaits : le vicomte Anthony veut se ranger ! Et il sait ce qu'il veut : une femme dont il ne risque pas de tomber amoureux, car l'amour est subalterne dans le couple. Edwina Sheffield est la reine de la saison, c'est donc elle qu'il épousera, et l'affaire sera réglée. Sauf que la demoiselle a une soeur dont l'influence est primordiale. Or, Kate Sheffield oppose son veto : un débauché comme Anthony n'est pas un parti convenable pour Edwina. Ce dernier est offensé. Lui, le célibataire le plus convoité de Londres, indésirable ? Pour qui donc se prend cette péronnelle, qui ne connaît rien à la vie, pour oser le critiquer ? Il va lui prouver qu'il est irrésistible !

  • La chronique des Bridgerton (Tome 3) - Benedict Nouv.

    "Comme le rapporte la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine, on a vu, lors du fameux bal masqué des Bridgerton, le cadet de la famille, Benedict, en compagnie d'une ravissante inconnue vêtue d'une robe argentée. Mais à minuit, la belle s'est enfuie. Depuis, la haute société se perd en conjectures sur son identité. Benedict a beau la chercher dans tout Londres, elle semble s'être évaporée à jamais.
    Qui pourrait savoir que sous le masque de soie noire se cachait Sophie Beckett, la fille illégitime du comte de Penwood, haïe par sa marâtre qui la cantonne à l'office ? Quand Benedict croisera de nouveau Sophie, saura-t-il la reconnaître sous ses vilaines nippes de domestique ?

  • Après deux ans et sept mois à se morfondre sur l'arche d'Anima, Ophélie a décidé d'agir. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

empty