• Les Quatre soeurs sont en réalité cinq : Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie Verdelaine, âgées de 9 à 23 ans. Leurs parents sont décédés dans un accident de voiture deux ans avant le début de l'histoire. Pas facile pour Enid, la plus jeune à laquelle ce premier tome est consacré, de faire sa place dans cette maison où la vie quotidienne est toujours une aventure. D'autant qu'un fantôme rôde autour de la Vill'Hervé... Enid et son meilleur ami Gulliver effectuent secrètement des recherches sous­terraines dans le jardin de la maison...

  • Dans ce tome, il est question d'Hortense, de sa timidité, de son journal intime dont elle nous livre des extraits, et surtout de la pièce de théâtre à laquelle elle participe. Elle va faire la connaissance de Muguette, petite fille gravement malade, drôle et courageuse, qui deviendra sa meilleure amie.On suit également les autres soeurs au travers des amours de Bettina et de Merlin, le livreur de surgelés, Geneviève qui continue ses cours de boxe thaïe, et Charlie qui ne cesse de se battre avec la chaudière en panne.

  • Le printemps, saison du renouveau, des amours et des primeurs, éclate dans toute sa splendeur à tous les étages de la Vill'Hervé. Renouveau ? Oui. Harry et Désirée, les petits cousins, viennent passer des vacances au grand air. Charlie, à sec, s'est résignée à louer la chambre des parents. Le locataire s'appelle Tancrède, il est jeune, célibataire, drôle, fabricant d'odeurs bizarres. Et beau. Primeurs ? Trop. On retrouve des poireaux nouveaux partout, dans la soupe, coincés dans un cadre de tableau et même dans le pot d'échappement de la voiture de Tancrède. Toujours lui. Amours ? Hélas. Tancrède sème le trouble et récolte la tempête dans le coeur de Charlie. Bettina se languit du très très moche et si splendide Merlin. Enid fait des confidences. Geneviève se tait. Et Mycroft, le rat, tombe amoureux à son tour...

  • L'été a vidé la Vill'Hervé. Hortense et Enid sont à Paris, pour voir leurs cousins,
    Désirée et Harry. Bettina est partie camper avec les DBB. Charlie se demande
    toujours comment faire pour nourrir, loger et blanchir tout son monde. Geneviève
    passe ses journées à la plage à vendre des chichis et des churros en regardant
    passer les bateaux, les pédalos, les glaces à l'eau et surtout le ténébreux Vigo.
    Il la promène en barque, la mène en bateau, lui donne rendez-vous et disparaît.
    Geneviève est toute tourneboulée. Et la Vill'Hervé, quoique vide, est sens dessus
    dessous, vu qu'avant, c'est elle qui rangeait tout. D'ailleurs, vide, la maison ne
    l'est plus tellement. Hortense et Enid ont ramené leur tante Jupitère. Les DBB
    ont ramené leur voisin de camping pour le remercier de leur avoir sauvé la vie.
    Geneviève est revenue de la plage et de quelques illusions. Alors, cette maison
    soudain pleine d'hôtes, forcément, ça donne des idées à Charlie...

empty