Romance



  • Après avoir échappé à des loups surnaturels, le narrateur se retrouve dans l'univers tourmenté de Maximilien Saint-Jones. Lorsque le sexe ne se conçoit que dans la douleur, la vie devient difficile pour les amateurs de tendresse, qui se retrouvent traqués impitoyablement par ceux qui désirent les ramener à leurs « normes ».
    « Elle tenait sans relâche une extrémité de la laisse de métal et Théo, échaudé, s'accrochait aux derniers maillons. »
    On retrouve le lieutenant Renan Taggert menant une enquête en immersion dans une communauté de Nuwem.
    « Les Nuwen représentaient ce que la société pouvait engendrer de pire en matière de perversions sexuelles ; il l'avait vu de ses propres yeux... »
    La tétralogie commencée avec 1-2-3 Frissons dans les bois, poursuivie avec 4-5-6 L'Or et la cerise, trouvera un nouveau développement avec ce7-8-9 Crois-tu qu'ils bluffent ? avant de se conclure pendant l'automne 2017.
    D'abord peintre, travaillant dans l'érotisme le plus débridé, Jip s'oriente vers la chanson, délaissant rapidement le formatage traditionnel pour présenter des titres instrumentaux, accompagnés de courts textes qui illustreront sa musique sans être chantés. Le virus est là, les nouvelles vont s'accumuler. Jip est de nouveau tenté par la voie de l'érotisme, publiant quelques fantaisies ici et là et un recueil de nouvelles érotiques et noires, Macabres Cambrures, aux éditions Dominique Leroy, mais aussi par les dialogues d'un « théâtre de l'absurde » (notamment Update, pièce créée en 2013 à Paris par la troupe Cléo & co).
    Collection e-ros & bagatelle, des récits érotiques tout en légèreté, des nouvelles délicatement excitantes !
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, smartphones et autres tablettes sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.
    Nouvelle numérique, 102 pages, couverture en couleurs illustrée par Chairminator



  • Un avant-goût de la rentrée littéraire de la collection e-ros des Éditions Dominique Leroy offerte !
    Les livres de la rentrée 2014 mettent l'accent sur des rencontres sensuelles ou amoureuses Plus charnelle sera l'étreinte de Fêteur de trouble, Premiers émois d'une étudiante de Lily Dufresne, Rondes et sensuelles tomes 1 et 2 (recueils collectifs).
    Ces premiers titres sont suivis d'une version illustrée, contemporaine et déjantée des Mille et une nuits, Shéhérazade 2.0 de Corpus Delecta et illustré par Virgilles.
    Les titres suivants plongent le lecteur dans l'histoire à travers des récits de vie : un peintre au XIXe siècle avec Mon cher Balmy et une religieuse au XVIIe siècle avec Soeur Gabrielle, deux nouvelles d'Isabelle Boucheron.
    Enfin, l'érotisme flirte avec le roman noir dans Macabres Cambrures de Jip, tandis que le dernier texte entraîne le lecteur sur les traces d'un asservissement avec La Soubrette, Ian Cecil.
    Des auteurs novices ou plus confirmés, se donnent rendez-vous dans cette collection qui se veut dynamique : des textes inédits, courts adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.
    Nouvelles numériques, extraits, 76 pages, couverture en couleurs.

  • Süd

    Stéphane Renaud

    « Voilà, c'est fait, l'incident est clos. Il reste le maître de la situation, de notre couple, sans le briser néanmoins. Mais il impose d'emblée sa loi, à laquelle il sait que je me soumettrai. Il sait que je suis amoureux, donc jaloux, mais il veut que je sache qu'il me trompera autant de fois que son seul plaisir lui commandera. Il est le maître, je suis l'esclave, soumis à son bon plaisir. Il accepte ma passion qu'il a comprise, à condition de la trahir, en demeurant libre de moi. Peut-être là, d'ailleurs, réside son plaisir véritable. Non de jouir avec un autre, mais de jouir en me trompant, en sachant que je souffre. »

empty