• Boston, 1642. Dans la petite communauté puritaine, obsédée par la honte et le péché, la trop belle Hester Prynne est reconnue coupable d'adultère et clouée au pilori. Elle devra également porter, sa vie durant, une lettre écarlate : un " A " cousu sur sa poitrine, comme marque d'infamie. Une peine qui aurait pu être atténuée si elle avait révélé le nom de son amant, et père de sa petite fille, Perle. Mais ni les menaces, ni les promesses n'ont pu le lui arracher. Un homme pourtant, son mari porté disparu et revenu vivre à Boston sous une autre identité, va partir en quête de la vérité. Et, une fois le nom trouvé, exercer une vengeance aussi cruelle que raffinée.
    /> Publié en 1850, La Lettre écarlate est considéré comme l'un des romans fondateurs de la littérature américaine. Bouleversante de grâce et de dignité, d'une force intérieure à toute épreuve, Hester est quant à elle l'une des premières grandes héroïnes romanesques.
    Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre Leyris.

  • Geoffrey Webb est en train de se faire braquer sur un parking. Et cette situation lui convient bien, il en redemanderait même. À son agresseur, il propose un marché : empocher les trois mille dollars qui se trouvent dans son portefeuille, le dépouiller de tout s'il le faut, en échange de cinq heures de voiture jusqu'à Little Rock, en Arkansas. Webb a besoin de se confesser. Ce braquage et ce pistolet pointé sur lui, il les mérite. Et il est prêt à expliquer pourquoi.

  • Un formidable voyage au coeur de nos régions !Les Français sont viscéralement attachés au patrimoine qui est à la fois l'identité et l'âme de notre pays, le lien avec les racines qui plongent au plus profond de l'Histoire, et un éventail de trésors architecturaux que le monde entier nous envie. Mais, au fond, qu'est-ce que le patrimoine ? Faut-il porter la même attention aux sites archéologiques, châteaux, abbayes, maisons d'illustres ou constructions du XXe siècle ? Pourquoi est-il si important de le protéger, de le sauvegarder et de le restaurer ? Ensemble, nous sillonnerons les routes de France, région par région, pour retrouver des sites incontournables ou découvrir des trésors insoupçonnés, aussi discrets que fascinants !
    Découvrez :La conquête de l'Ouest par les premiers hommes et les alignements de Carnac
    La crise cathare en Occitanie et la forteresse de Carcassonne
    Les richesses des Outre-mer, de la Guyane à la Réunion
    Dix itinéraires incontournables
    Et bien d'autres choses encore !

  • Le terme de Réforme est, d'ordinaire, réservé aux protestants du XVIe siècle. Le phénomène semble en effet présupposer deux conditions sans lesquelles la rupture avec l'ancienne Église n'aurait pas été possible : l'humanisme et l'imprimerie. Or, le hussitisme - du nom de son « fondateur » Jean Hus et dont la capitale est Prague - est né trop tôt pour remplir ces critères. Le mouvement tchèque n'a pourtant rien d'une hérésie médiévale : il a réussi, en Bohême et en Moravie, à conquérir la majorité des âmes et à se faire reconnaître une légalité publique. Le hussitisme appartient en réalité au nouveau modèle cultuel et social de la Réforme, et il oblige à en repenser la genèse.  La synthèse proposée ici embrasse toute la destinée du hussitisme, depuis ses balbutiements dans les années 1400 jusqu'à sa disparition brutale. Des «?martyrs?» condamnés au bûcher à la résistance menée par un génie (pourtant aveugle) de la guerre médiévale, Jean Zizka, en passant par la politique des princes de la Renaissance ou la puissance des querelles théologiques, Olivier Marin brosse un tableau passionnant de ce pan méconnu de l'histoire de l'Europe.  

  • « Ce à quoi tu te tiens, ce sur quoi tu t'appuies, c'est là véritablement ton Dieu. »1505, Saint Empire Romain germanique. Sur le chemin pour Erfurt en Allemagne, Martin Luther est surpris par un terrible orage. Alors qu'il pense vivre ses derniers instants, il implore Dieu et ses saints et en réchappe. Persuadé que le Seigneur lui a laissé la vie sauve, il décide de lui vouer son existence. En se faisant moine, il espère aussi échapper à l'enfer et au purgatoire au jour de son trépas. Il entre dans une confrérie de moines augustins, où il impressionne ses supérieurs par sa ferveur et son zèle. Envoyé en mission à Rome, il découvre avec stupeur à quel point la ville sainte a été dévoyée et les clercs corrompus par les richesses. Surtout, il réalise que les hommes doivent revenir aux textes originels s'ils veulent trouver le salut et changer leur vision de Dieu. À une époque où la religion fait et défait des royaumes, où les idées circulent plus vite que jamais grâce à l'imprimerie nouvellement créée, la vision de Luther est sur le point de changer le monde...

  • Françoisphobie

    Yves Chiron

    Pourquoi le pape le plus aimé hors de l'Église est-il le plus mal-aimé au sein de l'Église ? Les catholiques en crise lui reprocheraient-ils sa lutte contre l'idée de chrétienté au nom de l'idéal du christianisme ? Alors que l'humanité redécouvre sa vulnérabilité, voici un immense plaidoyer en faveur de François, l'ultime géant de la compassion universelle.
    Du jamais vu ! Partout, aux quatre coins du monde, des milliards d'individus qui ne sont pas chrétiens reconnaissent dans l'actuel successeur de Pierre le témoin et le champion de l'humanité. Dans les frontières du Vieux Continent, aux États-Unis, et jusque entre les murs du Vatican, il se trouve toutefois des catholiques pour voir en lui le diable. Ce sont eux, les phobiques de François, qui distillent un
    François bashing permanent.
    Pourquoi le pape le plus apprécié hors de l'Église est-il le plus malapprécié au sein de l'Église ? Il fallait l'historien Yves Chiron pour décrypter les mensonges et les manoeuvres de militants et idéologues qui ont perdu le sens de l'Église et qui s'appuient sur certains hiérarques conservateurs. Ces " Françoisphobes " refusent de voir dans ce pontificat " un coup de poing dans l'estomac que nous a administré l'Esprit Saint pour nous réveiller ", selon l'expression du cardinal Scola.
    Que François apporte à toutes et à tous, sans discrimination, la Bonne nouvelle de l'amour, voilà l'intolérable pour ces nouveaux inquisiteurs. Quitte à ce que, complotant contre le pape de la compassion, ils se retrouvent à conspirer contre le Dieu de la miséricorde.
    Une démonstration implacable, nourrie de révélations, au service de la vérité.

  • La BD sur Saint-Jacques de Compostelle se passe en 1213.Un paysan entreprend le pèlerinage pour remercier Dieu d'avoir sauvé sa fille malade. Son chemin sera rude, entre les forêts infestées de loups et les déserts de neige glacés. Ce parcours est l'occasion d'expliquer aux enfants le sens du pèlerinage à Saint-Jacques. Une deuxième BD nous raconte l'histoire du Mont Saint-Michel depuis ce rocher mystérieux nommé le Mont Tombe au VIIIè siècle.On découvre la vie des moines dans la première Abbaye au XIIIè siècle,la visite du roi François 1er en 1518, l'incendie qui l'a détruit à la révolution... puis sa résurrection au XIXè.Pour Notre-Dame de Paris, nous assistons à la naissance de la cathédrale à partir de 1162. Nous suivons, à travers la vie d'un tailleur de pierre,le rythme lent de la construction, les difficultés techniques, etc.On rappelle à travers les planches magnifiquement dessinées le sens de la construction de ce monument majeur pour les chrétiens.

  • De Montaigne à Bergson, en passant par Spinoza, Nietzsche et Tolstoï, voici dans les textes, introduite et commentée, la grande odyssée de la raison moderne partie d'Europe à la conquête du monde. Un ouvrage indispensable à l'heure où les catastrophes réveillent le spectre des mythes et des violences.
    " Je ne suis pas superstitieux : cela porte malheur. " Absurde, la boutade d'Alphonse Allais ? Pas si sûr. Il n'y a pas de définition claire et sûre de la superstition. Mais il existe une multitude de discours destinés à la détruire, la combattre et la disqualifier.
    D'où cette anthologie sans égale qui, dressant l'histoire et la géographie du mot, établit un panorama complet de la culture globalisée. Qui, de la Renaissance à aujourd'hui, en passant par la Réforme, les Lumières, le Romantisme, la Belle-époque, dessine un tableau exhaustif de la modernité conquérante. Qui, de l'Europe à tous les continents, établit une recension détaillée de la confrontation des civilisations.
    Une anthologie qui, entre descriptions et caricatures, critiques et injures, découvertes et préjugés, enrôle à son service Montaigne, Spinoza, Descartes, Bayle, Kant, Bergson et Nietzsche, mais aussi Luther, Goethe, Sand et Hugo, et encore les écrivains voyageurs, scientifiques ou polémistes, non sans réserver quelques surprises dont Frazer, l'anthropologue défenseur des " sauvages " et de leurs " crédulités ".
    Avec, au bout du compte, une belle leçon éthique : si l'on veut aller au-devant de l'autre dans sa différence, alors faut-il se faire une raison de sa croyance.
    Une somme indispensable, un plaisir de lecture.

  • Après les architectes du Colisée, l'introduction de la peinture à l'huile en Italie, les fontainiers des jardins de Versailles, c'est au peuple des bâtisseurs de cathédrales que Jean Diwo a choisi de rendre hommage.
    Au XIIe siècle, l'abbé Suger, une personnalité rayonnante, décide d'embellir l'abbaye de Saint-Denis, au nord de Paris. En neuf ans, il en fait reconstruire la façade et le chevet. L'ensemble sera considéré comme le tout premier chef-d'oeuvre de l'architecture gothique. Dans la fresque romanesque de Jean Diwo, Pasquier, le premier d'une lignée, est maître d'oeuvre. Il a deux fils qui lui succéderont. Ils ont à la fois un rôle de sculpteur et d'architecte, et sortent de la matière, avec les maîtres de métiers et les compagnons, une célébration de pierre qui dure encore aujourd'hui. Sous l'impulsion de Suger, elle servira de modèle. La France entière se couvrira de cathédrales.
    Tel est le cadre historique du dernier roman de Jean Diwo. Fidèle à sa méthode, il s'intéresse à un corps de métier qui a ses traditions, ses règles, ses secrets, ses techniques ; grâce à cela, un siècle entier se rapproche de nous, vibrant de foi et d'enthousiasme.

    Couverture : Francis Rieth. Crédits : Les chroniques de France ©British Library / AKG Paris - C.Monet, La Cathédrale de Rouen © Dagli Orti

  • Quand on est petit, il n'est pas facile de comprendre ce qui se passe à la messe.
    Cet ouvrage explique avec des mots tout simples les paroles et les gestes du prêtre et de toute l'assemblée.

  • Un meurtre dans une vieille église de Séville. Un assassinat dans une bibliothèque parisienne. Un ancien manuscrit dérobé. Et voilà que surgit de nouveau le nom du plus mystérieux alchimiste de XXe siècle : Fulcanelli !
    Depuis près de cent ans, chercheurs et historiens tentent de découvrir qui se cachait derrière cet énigmatique pseudonyme. En acceptant de mener l'enquête, Ari Mackenzie, ancien commandant des services secrets, fait une plongée vertigineuse dans les milieux ésotériques du siècle dernier. Parviendra-t-il à dénouer la plus étonnante intrigue de l'histoire de l'alchimie ?

  • Redécouvrez notre patrimoine de façon ludiqueTout notre patrimoine, territorial, gastronomique ou culturel évoque des saints populaires : mont Saint-Michel, Saint-Tropez, Saint-Émilion ou Saint-Nectaire... Ces noms nous sont très familiers, bien que leurs origines soient souvent oubliées ou restent obscures...Savez-vous que Martin est le nom de famille le plus porté en France ? Pourquoi invoquer saint Antoine de Padoue quand on a perdu ses clés ? « S'il pleut à la Saint-Médard, il pleut 40 jours plus tard », dit le dicton, mais qui est vraiment ce saint qui fait la pluie et le beau temps ? Connaissez-vous Benoît Joseph Labre, ce SDF que l'Église a canonisé ?Entre anecdotes authentiques ou légendaires, itinéraires édifiants et culte populaire, ce livre propose de redécouvrir l'histoire des saints à travers l'humour décalé du dessinateur Laurent Bidot, et la plume éclairée de la journaliste Raphaëlle Simon.Une manière de se cultiver tout en s'amusant, pour redécouvrir finalement le discret mais immense héritage de ces chrétiens exemplaires.

  • Le plus celèbre et le plus anciens des livres devait un jour finir par arriver dans la collection Pour les Nuls !
    La Bible est souvent un livre fort mal connu. Saisir l'importance de la Bible et connaître l'essentiel de son message, c'est toucher du doigt le sens profond de l'humanité et, en cela, il n'y a pas de scrupule à être " Nul " et à vouloir améliorer ses connaissances. C'est donc une mine inestimable que ce guide audacieux propose d'explorer : la Bible en tant que livre, ses styles et éditions successifs, les grandes époques racontées, les grandes figures et les personnages phares, les valeurs transmises (historiques, culturelles, artistiques...) pour une première approche simple et amusante de ce best-seller de l'humanité !

  • Pourquoi tant de bâillements, à l'église, parmi les adulescents, patents ou éternels ? Parce qu'à la différence des jeux-vidéos qu'ils affectionnent, il leur manque le mode d'emploi. Une initiation complète, sous la forme d'un guide facile, à la partie qui se joue durant la messe. Pratique et ludique !
    Il y a trois types de chrétiens : ceux qui se sont tellement ennuyés à la messe qu'ils n'y vont plus. Ceux qui s'y ennuient encore et y vont de temps en temps. Et puis ceux qui ne s'y ennuient pas et sont tout heureux d'y venir. Mais quel est donc leur secret ?
    Peut-être ont-ils fait la même expérience que les deux disciples sur la route d'Emmaüs : une rencontre du Christ qui a changé leur vie. Un retournement complet. La preuve de ce que Dieu peut accomplir quand nous prenons le temps de marcher avec lui.
    Depuis 2 000 ans, le déroulé de la messe suit le parcours de ces deux disciples. Que nous soyons dix ou deux millions, avec le pape ou notre vieux curé, dans Saint-Pierre de Rome ou dans une chapelle de campagne, la messe célèbre toujours le même mystère raconté par saint Luc dans son évangile.
    Voici un guide pratique et ludique pour ne plus s'ennuyer le dimanche matin.
    Un concentré de spiritualité pour tous les dissipés de 7 à 99 ans.

  • De la peste médiévale au présent coronavirus, comment les religions ont-elles vécu les épidémies ? Cette enquête sur 3 000 ans et sur l'ensemble de la planète renseigne et interroge, épate et intrigue, amuse et épouvante, mais donne toujours à penser et à méditer. Un voyage sans précédent au coeur du divin face aux catastrophes létales pour l'humanité.
    Pourquoi, en passant du corps humain au corps social, l'événement épidémique provoque-t-il immanquablement un séisme religieux ? Comment engage-t-il simultanément toutes les figures de la Providence divine, punisseuse, guérisseuse, horlogère, éthique ou miséricordieuse ? Comment divise-t-il profondément toutes les confessions, les forçant à penser et à agir autrement ?
    De la peste antique et médiévale au coronavirus contemporain, en passant par les varioles, les choléras et les grippes modernes, sans oublier le persistant sida, de Paris, Rome, Boston à Istanbul, Moscou, Islamabad, des cathédrales gothiques aux pagodes bouddhiques en passant par les synagogues sépharades et les mosquées chiites, voici le panorama époustouflant du face-à-face historique et mondial des religions face à l'irruption d'un mal invisible, incompréhensible et implacable.
    Cette étude sans précédent montre que nous n'avons rien inventé. Les hiérarques religieux ont pavé la voie des gouvernants politiques. Mobilisations sanitaires, mesures préventives, ritualisations collectives, discordances scientifiques, recherches de boucs émissaires, réflexes complotistes, contestations populaires : le clerc d'Église d'autrefois et le clerc d'État d'aujourd'hui ont à affronter la même crise de l'explication, de la certitude, de la résilience. Et ils le font avec les mêmes moyens. Car tous deux doivent restaurer la croyance, ici sacrée, là séculière.
    Cette somme sans concession, qui renseigne comme jamais, amuse souvent, effraie parfois, et conduit ainsi à la plus cruciale des questions actuelles : et si les images de Saint-Pierre, Lourdes, La Mecque, Bénarès vides pour la première fois indiquaient que la Covid-19 a effectivement inauguré une nouvelle page dans l'histoire de l'humanité ?

  • Toutes les religions, les cultes et les clergés en ont fait leur première ennemie et le christianisme n'a pas échappé à cette malédiction : la chair serait le mal. Mais tel n'est l'avis de Dieu, prévient le plus iconoclaste et flamboyant spirituel contemporain. C'est en elle, libre et libérée, que se tient le salut. Un " laissez vivre la chair " appelé à faire grand bruit.
    L'aventure de notre propre incarnation, à laquelle nous convoque l'évangile, est un chemin spirituel heureux et libérateur, mais en même temps exigeant et compliqué. Celui qui cherche Dieu erre dans l'obscur de sa chair, gêné par les morales et embarrassé par les religions. Cependant, c'est seulement quand il consent à s'immerger dans sa réalité la plus concrète, triviale et discordante, qu'il se trouve et rejoint Dieu.
    Jean Pierre Brice Olivier interroge nos questions fondamentales -; peur, désir, solitude, péché, foi -; avec le texte biblique, pour tenter d'en éclairer les mystères de l'un comme de l'autre et de l'un avec l'autre. Il récapitule et déchiffre ici cinquante années de sa quête.
    Un texte inouï, bienfaisant et contemporain. Un chant de libération.

  • Pourquoi l'Église, qui a des normes très strictes sur la sexualité, compte-t-elle tant de prédateurs sexuels ? Pour quelles raisons a-t-elle laissé faire et ignoré la souffrance des victimes ? Comment peut-elle éradiquer ce fléau ? Dans cette enquête de terrain sans précédent, Sophie Lebrun répond à ces questions et propose des solutions.
    En quelques mois, tout a basculé. Ce qui était caché est étalé au grand jour. Ce qui était considéré comme l'oeuvre de quelques brebis galeuses s'avère être un phénomène généralisé. L'ampleur des actes de pédophilie ne peut plus être niée, tant par le nombre des victimes que par ce qu'elle révèle d'un système d'abus de pouvoir et d'une loi du silence le couvrant.
    Pour enquêter, l'auteure s'est immergée dans les affaires les plus emblématiques, a rencontré les victimes, suivi les procès des accusés, interrogé la hiérarchie de l'Église et consulté de nombreux spécialistes des abus sexuels. Elle nous présente ici un panorama exhaustif de ce drame, tout en essayant de comprendre l'impensable et en proposant des clefs pour lutter contre ce fléau. Un travail rigoureux et objectif qui fera date.

  • « Est-ce femme ? est-ce flamme ?
    C'est une âme qui se damne.
    - Ta mort ! - Mon plaisir !
    Danserai à en mourir ! » M.T.

    En 1922, Marina Tsvétaïeva écrit en russe un poème qui s'inspire du célèbre conte d'Afanassiev, « Le Vampire », l'histoire de la belle Maroussia qui tombe amoureuse de celui avec lequel elle a dansé toute la nuit, et qu'elle surprend le lendemain en train de dévorer un cadavre. En 1929, à Paris, Tsvétaïeva entreprend de traduire ce poème en français. Elle l'intitule « Le Gars ». Plus tard, elle le réécrit sous forme de conte qu'elle accompagne d'un avant-propos pour l'édition française. C'est cet ensemble qui est ici lu par Anna Mouglalis. Variations sur un même thème, où vie et mort se mêlent, se trahissent, se traduisent, ces trois textes jouent brillamment avec une langue teintée d'une inquiétante étrangeté.

    Ce livre audio a été honoré du Prix du public 2020 de La Plume de Paon.

  • En 2002, une vague de scandales déferle sur l'Église catholique de Boston. Un à un, des prêtres respectés du diocèse sont accusés du pire des crimes, celui d'avoir abusé d'enfants qui leur étaient confiés. Éloignée depuis longtemps de sa famille par trop étouffante, Sheila McGann est restée néanmoins proche de son frère aîné, Art, curé dévoué et populaire d'une grande paroisse de banlieue. Lorsque Art se retrouve soupçonné à son tour de proximite? coupable avec un jeune garc?on, Sheila rentre à Boston afin de le soutenir. Leur autre frère Mike, ancien policier, est lui aussi bien déterminé à découvrir la vérité. Leurs enquêtes croisées révéleront les doutes et faiblesses de chacun, venus de leur passé, ancrés dans leur présent.

  • Qu'est-ce qui distingue la foi de l'hérésie ?1557. Enlisé dans sa guerre contre Philippe II d'Espagne, Henri II, roi de France, mène un autre front : éradiquer l'hérésie qu'il estime gangréner son pays. En effet, par la complicité d'imprimeurs et de libraires hors-la-loi, les ouvrages du pasteur Calvin circulent clandestinement et, bien qu'ils soient traqués sans relâche, les huguenots - les Français protestants - sont de plus en plus nombreux. Une réalité que le chevalier Arnaud de Boissac, désireux de s'informer sur les idées réformistes, va amèrement découvrir lorsqu'il est arrêté pour avoir assisté à une cérémonie protestante secrète...Dans Les Guerriers de Dieu, passionnante série historique, Philippe Richelle et Pierre Wachs nous font redécouvrir l'émergence du protestantisme et ses implications politiques pendant la Renaissance. Un contexte complexe, turbulent et méconnu qui donna naissance à la plus terrible des guerres civiles en France.

  • Une passionnante série historique sur les guerres de religionJuin 1558. Alors que la guerre contre l'Espagne s'éternise et que ses finances s'épuisent, le roi Henri II souhaite négocier la paix. Mais le duc de Guise, commandant des armées françaises, se méfie du connétable de Montmorency, chargé d'assurer les pourparlers. Il lui reproche sa trop grande sympathie pour le royaume d'Espagne. Ces rivalités entre seigneurs prennent une plus grande ampleur encore lorsque le roi, touché lors d'un tournoi, succombe à ses blessures. À seize ans à peine, son fils, François II, lui succède sur le trône. Et en coulisses, les grandes manoeuvres commencent...Deuxième tome de cette passionnante série historique qui nous plonge au coeur des guerres de religion en France. Un contexte complexe, turbulent et obscur formidablement mis en lumière par le talent d'écriture de Philippe Richelle et le trait d'un Pierre Wachs au sommet de son art.

  • La BD sur les guerres de religionMars 1563. L'assassinat du duc François de Guise met fin à la première guerre de religion, avec la conclusion de l'édit d'Amboise. En coulisse, Catherine de Médicis, mère du jeune roi Charles IX et probable commanditaire du meurtre, manoeuvre désormais pour maintenir la paix. Mais celle-ci reste fragile, et les tensions ne tardent pas à resurgir... Le chevalier Arnaud de Boissac pensait avoir pris ses distances avec la vie militaire et ses querelles politico-religieuses. Mais un ancien serment va le propulser de nouveau au coeur de guerres intestines... sur la marche sanglante de l'Histoire.

  • 29 septembre 1978 : le monde apprend que le pape Jean-Paul Ier a été retrouvé mort dans son lit, 33 jours après son élection. Pourtant, jamais jusque-là un pape n'est mort sans témoin. Et le Vatican ordonne que le corps soit embaumé dans les 24 heures, excluant toute autopsie... 2006 : Sarah Monteiro, journaliste portugaise installée à Londres, vient à peine de découvrir dans son courrier une liste de noms - dont celui de son propre père - qu'elle subit une première agression. À coup sûr, cette liste la met en danger. Aiguillée à distance par son père, elle se retrouve aussitôt embarquée dans une course-poursuite incroyable entre l'Angleterre, le Portugal, les États-Unis et le Vatican. Protégée par le très mystérieux Rafael, confrontée à des hommes prêts à tout pour mettre la main sur cette liste, Sarah va, bien malgré elle, se retrouver mêlée à un véritable et terrifiant complot, qui ne serait pas sans rapport avec le décès de Jean-Paul Ier... Best-seller international, Le dernier pape a été traduit en une vingtaine de langues. Luís Miguel Rocha est né à Porto (Portugal) en 1976. Il a vécu plusieurs années à Londres. Depuis son retour dans sa ville natale, il travaille pour la télévision et écrit des romans.

  • Une passionnante série historique sur les guerres de religionÀ la mort de son fils François II et l'accès au trône de Charles IX, la régente Catherine de Médicis devient le premier personnage de l'état. Soucieuse d'apaiser les tensions entre catholiques et huguenots, elle est favorable à une politique de tolérance civile, allant jusqu'à autoriser la liberté de culte aux protestants en dehors des villes. Mais le duc de Guise, chef armé et charismatique des intérêts catholiques, ne l'entend pas de cette oreille. En route pour s'entretenir avec la reine-mère à Paris, son escorte passe par le village champenois de Wassy où elle surprend une réunion illégale de protestants. Des tensions éclatent entre les deux camps. Et très vite, l'affrontement dégénère en massacre...Ce nouvel album de la série historique Les Guerriers de dieu met en scène le tristement célèbre « massacre de Wassy », événement qui déclencha les guerres de religion en France. Un contexte complexe, turbulent et obscur formidablement mis en lumière par le talent d'écriture de Philippe Richelle et le trait d'un Pierre Wachs au sommet de son art.

empty