• « Fred Baptiste leur avait écrit quelques mois plus tôt pour "réunir en un seul bloc révolutionnaire toutes les forces vives de l'exil". "Il n'y a point de liberté sans révolution, affirmait-il. Il faut du sang pour améliorer le monde. Haïti peut et doit survivre, mais le gouvernement dictatorial duvaliériste ne peut et ne doit survivre en Haïti." Le sous-groupe armé de Jeune Haïti ouvrirait un second front dans la Grande-Anse afin de créer une brèche et de prêter main-forte à celui de Fred et de Rennel. De cette façon, ils feraient croire à une attaque multiple et forceraient le régime à déployer les ressources militaires du pays à deux endroits à la fois.
    *
    Vers la fin du mois de juillet, Jeune Haïti rassembla les treize volontaires pour la prochaine expédition. Répondant à l'appel, Henri suspendit ses activités en cours pour partir rejoindre ses amis volontaires en Floride sans rien dire à son oncle Gaston et à sa tante Marie-Rose et sans avertir l'Université. Il rangea soigneusement sa chambre et profita d'une sortie de ses hôtes pour filer à l'Anglaise. »

    Inspirée d'une histoire vraie, cette courageuse et téméraire aventure de treize jeunes Haïtiens qui tentèrent, au cours de l'été 1964, de renverser le régime dictatorial de Papa Doc est enfin tirée de l'oubli par Gabriel Osson, qui avait déjà signé un poignant récit sur la domesticité des enfants à Haïti, Hubert, le restavèk (David, 2017).

  • À Francfort, en 1964, Lena fait la rencontre de Heiner. Elle est interprète lors des grands procès des criminels nazis, tandis qu'il compte parmi les survivants d'Auschwitz appelés à témoigner. Pris d'un malaise entre deux audiences, il est secouru par Lena, qui deviendra sa femme.
    C'est le grand amour de leur vie mais un ménage à trois avec... le passé. Les nuits de Heiner sont peuplées de cauchemars que Lena voudrait voir se dissiper. Dans les années 1980, ils entreprennent un voyage en Pologne. L'occasion pour eux de retourner « sur place », d'entrer en résonance avec le passé pour mieux appréhender leur présent ensemble.
    Comment peut-on vivre quand on est survivant ? Ce récit de Monika Held, inspiré de la vie d'un couple d'amis, aborde avec intelligence, justesse et sensibilité l'histoire d'un amour hanté par Auschwitz.

empty