Littérature générale

  • Mariée à Randolph Nesbitt, attaché d'ambassade, Elise Robichaud a passé vingt ans en Europe. De retour sur sa terre natale en Nouvelle-Ecosse avec un lourd secret, elle rencontre Jérôme, inconnu muet à l'esprit simple et amputé des deux jambes. Personne ne connaît la véritable identité de celui qui fut recueilli autrefois par un matin brumeux. Elise décide d'enquêter sur le passé de cet homme.

    1 autre édition :

  • En juillet 1749, dans l'île Royale (Cap-Breton, N.-E.), la France reprend possession de la forteresse de Louisbourg, perdue aux mains des Anglais quatre ans plus tôt. Mathurin Le Mordant, un jeune lieutenant à la carrière prometteuse, débarque avec les anciens habitants qui y reprennent tant bien que mal leur vie avec ceux qui ont été laissés à leur sort. Dès le premier jour, lorsque le militaire croise le chemin de la ravissante Josette Guion, le sortilège de Louisbourg prend son coeur dans ses mailles et lui réserve les pires tourments.L'attirance réciproque des amoureux se vivra au milieu des dures conditions de vie de leurs amis - militaires, civils ou esclaves -, des luttes de pouvoir et des atroces exécutions qui ont ponctué cet épisode marquant de l'histoire de l'Acadie et de la guerre de Sept Ans. Dans ce roman d'époque, aux accents authentiques, Daniel Marchildon fait revivre, trois cents ans après la fondation de Louisbourg, le mystérieux sortilège qui hante cette forteresse.

  • En août 1688, la Rochelaise Adélie Candé arrive en Amérique pour y rejoindre son fiancé. Or, son rêve de devenir une maîtresse de maison respectable, malgré le fait qu'elle soit une bâtarde, s'effondre quand des forbans capturent le navire sur lequel elle vient d'arriver. Adélie choisit alors de s'échapper avec l'un de ses ravisseurs, qui lui promet de l'escorter à Grand-Pré, où l'attend son fiancé. Mais en cours de route, la violence, la nature indomptée et le chame insidieux de son compagnon transformeront peu à peu la vision qu'a la jeune femme du monde. Désormais éprise de deux hommes, déchirée entre la vie qu'elle a toujours voulue et un goût naissant pour l'aventure, elle se battra pour garder le contrôle de son destin.

    Dans ce roman où les aventures et les revirements se succèdent avec rythme, le lecteur découvrira une Acadie déjà menacée par la guerre, alors que les efforts des colons français ne font que commencer à porter leurs fruits. Les personnages nous entraînent à travers les étendues vierges, le long des côtes et dans les maison des habitants.

    Tout un périple où la cruauté, le désespoir et la trahison ne peuvent étouffer l'appétit de vivre d'une battante.

  • Acadie, automne 1688.
    Réfugiée dans un poste de traite éloigné, Adélie de Beauregard n'aspire qu'au bonheur avec son amant, le fort et séduisant Arie van Staaten. Mais rien ne l'effraie plus que de voir son mari remettre la main sur elle. D'ailleurs, chaque navire qui approche menace de porter à son bord l'homme brutal qu'elle a fui.

    Dans l'intention de protéger sa douce promise, Arie la conduit à la Nouvelle-York, où sa mère mène une vie de luxe époustouflant et d'extravagances scandaleuses. Cependant, la jeune femme n'a que peu de temps pour se ravir des richesses et des mondanités
    de la haute société?: la guerre semble imminente, et l'épouse de van Staaten, que l'on croyait perdue, refait surface...
    />
    À la veille d'une rébellion qui marquera le pays à jamais, quel avenir se dessine pour Adélie, exilée française en territoire anglais? Les hostilités en Acadie auront-elles raison de la vie heureuse à laquelle elle aspirait?

  • Premier recueil de poésie de Monica Bolduc, Dead End explore le cul-de-sac des relations amoureuses et les eaux troubles du langage.

  • Gabriel Robichaud propose un troisième recueil de poésie dont le titre est bien sûr un clin d'oeil et un hommage au classique Acadie Rock de Guy Arsenault. Le poète-comédien nous amène faire un « tour de l'Acadie » hors du commun et c'est un plaisir de prendre place dans le siège du passager et de laisser défiler le territoire sous nos yeux amusés. Parce que l'autodérision guette à chaque détour avec, en fin de parcours, l'arrivée d'un manifeste clamant haut et fort une identité sans équivoque.

  • Il s'agit du cinquième titre de la collection Archipel de l'Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l'Atlantique. Précédées de deux textes inédits des écrivaines Marguerite Andersen et Lise Tremblay, qui évoquent la place du don et du sacrifice dans leurs carrières respectives, ces études portent sur les littératures française, acadienne, québécoise, autochtone et africaine, de même que sur la création littéraire, le cinéma, le théâtre et l'art performance.

  • Les « littératures de l'exiguïté » liées aux diverses communautés francophones du Canada ont souvent été étudiées, dans la suite de François Paré, comme des lieux en quête de légitimité et d'autonomie propres à les distinguer. Plusieurs travaux se sont alors intéressés aux particularités des littératures selon les différentes régions de la francophonie canadienne (Acadie, Québec, Ontario français, Ouest canadien). Les contributions de ce recueil proposent une réflexion qui va au-delà de ces particularités régionales en posant l'étude des littératures francophones du Canada sous le signe du rapprochement. L'ouvrage réunit des études qui s'intéressent à l'aspect unitaire de ces littératures, à la reconfiguration des espaces identitaires et à des aspects moins étudiés de certaines auteurs (dont Victor-Lévy Beaulieu, Daniel Castillo Durante, Simone Chaput, André Christensen, France Daigle, Sergio Kokis, Georgette LeBlanc, Rachel Leclerc, Émile Ollivier, Jocelyne Saucier et Jacques Savoie)

  • Audacieux, caustique et décapant, Roadkill de Lex Vienneau propose une poésie à l'état brut, forte d'une langue étonnamment singulière où la maitrise du contrepoint est admirable. Cette jeune poète a réussi à créer un univers aux antipodes des lieux communs de l'urbanité et des poncifs d'une certaine poésie déconnectée de la réalité des pulsions primitives de vie et de mort. Avec ce premier livre, Lex Vienneau occupe d'emblée une place enviable dans le corpus de la poésie acadienne et francophone actuelle.

  • Jonathan Roy revient en force avec un second recueil de poésie qui se déploie autour de l'image de la savèche (mot acadien désignant un papillon de nuit) pour transporter le lecteur dans l'univers contestable du Web. Il y remet en question le sens donné à la génération Y tout en construisant de poème en poème une prosodie qui lui est unique. Jonathan Roy compte sans aucun doute parmi les jeunes poètes les plus marquants de la production courante.

  • Dès son premier livre (Sous la boucane du moulin, 2015), Sébastien Bérubé s'est imposé rapidement comme l'un des représentants majeurs de la nouvelle génération de poètes acadiens et francophones. Son propos sur les injustices et les enjeux sociaux et politiques actuels font de lui le porte-parole des sans-voix et le dénonciateur des inégalités de ce monde. Dans Maudire les étoiles, son troisième livre, le poète joue à la fois avec le registre de la révolte et celui d'une certaine nostalgie liée à l'enfance.

  • Marc cumule diplômes, dettes et dick pics qu'il échange pendant les longues heures qu'il consacre aux réseaux sociaux. Après ses études, il rentre à Moncton où, entre son emploi dans un centre d'appel et ses obligations familiales, il assiste à l'effritement de sa relation à distance. Malgré les nouvelles amitiés qui se forment et les timides opportunités, son quotidien sans éclat lui rappelle cruellement ce qu'il a laissé derrière. Pris dans cet entre-deux, il multiplie les sautes d'humeur, les relations d'un soir et les soirées d'excès.

    Roman initiatique servi par une langue poétique et crue, Des dick pics sous les étoiles brosse le portrait d'un homme à la dérive.

  • Pendant dix ans, entre 1663 et 1673, près de neuf cents filles quitteront la France pour aller chercher un mari au Canada. Beaucoup d'entre elles seront mariées moins de trois mois après leur arrivée dans ce pays neuf où les attendaient cinq garçons pour une fille.
    Les filles de La Rochelle n'étaient pas des filles de joie. Elles étaient des conquérantes, des fondatrices, des pionnières. Elles surent s'adapter au climat rude de leur nouvelle patrie. Elles réussirent à fonder des familles nombreuses, ayant en moyenne plus de dix enfants. Elles allaient devenir les mères de la nation québécoise.
    Au travers de l'histoire d'amour peu banale de deux jeunes Rochelais émigrés au Canada français, l'auteur nous fait découvrir un pan - peu connu, en France - et passionnant de l'histoire ancienne du Québec.
    Bernard Morasin, qui vit à Fouras (Charente-Maritime), s'est fait depuis de nombreuses années une réputation de romancier régionaliste, étayant toujours sur des faits historiques avérés son oeuvre romanesque.

  • « Doubles, pseudos et caméléons », voilà le titre du dossier spécial que propose Nuit blanche à l'occasion de la 5e édition du festival Québec en toutes lettres. On s'intéresse à la fabrication d'identités fictives dans l'histoire littéraire, notamment au caméléonesque Romain Gary, mais aussi aux thèmes du double et de la réinvention de soi chez nos contemporains écrivains. Hors dossier, Laurent Laplante commente le premier tome des Chroniques politiques de René Lévesque; Paul Renard tire de l'oubli André Obey (1892-1975), auteur de quatre romans, dont Le joueur de triangle; et David Lonergan nous fait découvrir l'oeuvre de l'Acadien Claude Le Bouthillier.

  • L'Acadienne

    Fernand Hue

    Les Normands ont été les défricheurs et les premiers cultivateurs de la terre d'Acadie. En 1755, ils en furent chassés avec violonece par les "perfides" Anglais.
    Aubert, pêcheur depuis moult générations, s'en souvient jusque dans ses tripes.

  • Tantôt surréaliste, tantôt pataphysique, toujours ludique, la poésie de Ronald Léger jette un regard désillusionné sur l´état délabré du Monde en s´articulant à grands tourbillons de sonorités et d´inventions langagières. L´Acadie contemporaine s´y profile parfois, très loin des clichés usuels.

  • L´immigration est un sujet d´actualité qui suscite beaucoup de questionnement et de prises de position dans le contexte de la mondialisation au 21e siècle. On entend parler des phénomènes migratoires dans les grandes métropoles mondiales et nationales, mais qu´en est-il des flux migratoires dans les régions moins peuplées et particulièrement dans les petites provinces canadiennes ?

  • Philippe Garon a écrit Ton dictionnaire du bout de la Terre pour son fils à qui il explique la Gaspésie en 132 textes suivant l'ordre alphabétique. Dans ce récit percu­tant, l'auteur pose un regard polémique et poétique sur le yin et le yang de sa région natale. Parmi les thèmes abordés : la complaisance, la démographie, la morue, la pauvreté, la religion, la solidarité, l'uranium, etc.

    On appréciera les 34 photographies de Frédérick DeRoy reproduites dans ce livre ainsi que les 13 pièces musicales de Guillaume Arsenault qui l'accompagnent et dont l'écoute est gratuite sur Internet.

  • Voici l'oeuvre d'une primo-romancière dont l'écriture est finement ciselée, bien ficelée, et qui donne à lire des situations dans lesquelles plusieurs femmes se reconnaitront. On devine que l'histoire se passe quelque part dans la Péninsule acadienne, une intrigue entrecoupée par un passage dans la ville de Prague. Le personnage de Simone et celui, excentrique, de Colibri sont très attachants et originaux.

  • France Daigle est surtout connue et reconnue pour son oeuvre romanesque, et elle est certainement l'auteure acadienne la plus étudiée par les universitaires du monde entier avec Antonine Maillet. Mais personne ou presque ne connait son oeuvre poétique pourtant tout aussi importante que ses romans.

    France Daigle a publié des poèmes, entre autres, dans les revues Éloizes et Estuaire, ainsi que dans l'Anthologie de la poésie des femmes en Acadie (Perce-Neige, 2014). Voici donc rassemblés pour la première fois en recueil la quasi-totalité de l'oeuvre poétique de cette auteure acadienne incontournable.

  • Raconter des histoires est au coeur même de la condition et de l´activité humaine. De la tradition orale aux romans postmodernes, elles épousent des formes et développent des thématiques différentes. Ces études s´intéressent aux histoires que racontent les écrivains francophones du Canada, pour en saisir la diversité, les thèmes de prédilection, les courants littéraires. Les 33 articles sont variés, tant selon l´époque, le genre et les thématiques que les approches analytiques. Ils sont regroupés selon le genre (théâtre, contes, chansons...), l´origine (Acadie, Ouest canadien, Ontario français) ou les aspects narratifs (temps, espace, écriture au féminin...). L´ensemble fournit un regard vaste, original et éclairant sur de vastes pans du corpus littéraire francophone du Canada.

  • « Être francophone, qu´est-ce que cela signifie ? » Ce terme n´est pas soumis à un cadre de référence précis; il transcende les frontières nationales en véhiculant un sentiment d´attachement et une solidarité interétatiques. Pourtant, la francophonie est bel et bien à l'origine d´une certaine activité dans le contexte national. Le questionnement sur soi et sur les liens qui nous rattachent à cette nébuleuse qu´est la francophonie perdure au sein de la population et des institutions et associations de l´État.

    Considérant qu´aucun cadre, politique ou social, n´est capable d´orienter ce questionnement, dix-neuf spécialistes de disciplines diverses envisagent la francophonie sous une forme moins ambitieuse, en privilégiant une approche relationnelle. Selon eux, la francophonie se réincarnerait dans les processus sociaux, politiques et institutionnels sans pour autant être une transposition de balises officielles établies par l´État. Il importe donc de miser sur l´aspect social de la définition en engageant, par rapport aux signes de la francophonie, un dialogue critique sur les circonstances de leur apparition, les moments de leur énonciation, les péripéties de leur réception et les imprévus de leur appropriation. Les articles ici réunis aspirent ainsi à comprendre la façon dont les définitions qui s'opèrent au sein des interactions construisent la réalité.

empty